Ranobe #3 : Light Novel et cross-média !

Pour ce troisième numéro de Ranobe, nous avons choisi deux Light Novel qui partagent un point commun : le cross-média, à savoir une œuvre dont l’univers se prolonge dans différents médias, soit dans le but de continuer une histoire, soit pour en raconter une nouvelle. Nous vous avons déjà parlé des Light Novel dans leur globalité, qu’il s’agisse de livres généralement basés sur un manga, ou qui se retrouvent rapidement adaptés en manga ou en anime de part leur histoire riche et parfaitement adéquate pour ce format.

Ici, avec Empire of Corpses et Assassin’s Creed : The Ming Storm, les sujets de l’adaptation et du cross-média se trouvent au cœur de l’article. Nous finirons par les sorties que nous attendons.

De quoi ajouter des livres sur votre pile à lire !

Ranobe 3

 

Du steampunk et de la philo

À la fin du 19e siècle, l’être humain ne craint plus la mort. Il suffit d’injecter un programme dans le corps des défunts pour en faire des «machines esclaves», douées pour toutes les tâches lourdes du quotidien. C’est d’ailleurs également ces êtres appelés Nécromates qui sont envoyés sur les champs de batailles à la place des hommes. Pris la main dans le sac alors qu’il «fabriquait» son propre Nécromate, le jeune étudiant en médecine John Watson se voit forcé de répondre aux ordres du gouvernement britannique pour récupérer le carnet du Doctor Frankenstein, le premier homme à avoir créé un Nécromate avec une conscience, la parole et capable de faire ses propres choix, «La Créature»…

Cette lecture n’est évidemment pas à mettre entre toutes les mains. Elle peut être parfois un peu lourde de part ses nombreux passages philosophiques et ses questionnements sur la situation humaine. Bien que cela puisse parfois sortir le lecteur de sa «bulle de lecture», cela n’empêche pas d’apprécier la plume de Itoh PROJECT (et celle de EnJoe TOH). On a aimé le côté enquête, l’apparition de plusieurs personnages historiques qui ont réellement existé (Frederick Burnaby, Alexei Karamazov,…), ainsi que retrouver le personnage principal, John Watson, avant que ce dernier ne se mette en duo avec un célèbre détective que vous connaissez tous.

Il est intéressant de noter que toute la courte bibliographie de Itoh Project (qui est décédé jeune, à 34 ans, des suites d’un cancer des poumons) s’est vue adaptée en OAV; The Empire of Corpses ne déroge pas à la règle. Vous allez pouvoir trouver une très bonne qualité d’animation et de chara-design pour ce film, bien que l’histoire originale du livre ne soit pas scrupuleusement suivie. Là où la version papier se montre très philosophique et se passe du point de vue de John Watson, l’OAV de Ryotaro MAKIHARA lui invente une bromance (une amitié très étroite) avec Vendredi, son Nécromate, ce qui change totalement l’intrigue principale.

Il existe également une version manga en 3 tomes (que vous pouvez trouver en français aux éditions Pika comme son homonyme) et qui se base davantage sur l’OAV que sur le livre, déjà par ses dessins et ensuite dans la tournure de son histoire.

Vous pouvez aussi trouver la courte bibliographie de Itoh Project chez Pika Roman pour Empire of Corpses et Genocidal Organ et chez Panini Books pour Harmony.

Mieux vaut jouer le rôle d’assassin que celui de calomniateur : l’assassin ne donne qu’une mort, le calomniateur en donne mille.

Chine, XVIè siècle.

La Confrérie des Plaines, derniers représentants des Assassins, a été décimée par les Huit Tigres. Le chef des Templiers, Zhang Yong, a profité de la mort de l’empereur pour instaurer sa loi et est intraitable avec ses ennemis.

La jeune Shao Jun, ancienne concubine et favorite de l’empereur décédé, est la dernière chance des Assassins pour reprendre le contrôle sur Zhang Yong, sur l’ordre des Templiers.

La catégorie LN en France n’est pas encore très bien définie et englobe pas mal de livres simplement avec une couverture «aux allures de mangas». Voilà pourquoi en cherchant des Light Novel, on peut tomber sur Assassin’s Creed : The Ming Storm de Yan Leisheng. Il s’apparente pourtant à du LN puisqu’il s’agit là d’une version romancée du jeu Assassin’s Creed Chronicles : China. Les deux œuvres se passent dans la même chronologie et parlent de la même héroïne, Shao Jun. L’histoire des jeux Assassin’s Creed, jeux que l’on ne vous présente plus, est toujours très travaillée et ce Light Novel l’est également. Ce qui peut être un peu gênant est la façon très clichée dont les anciens maîtres chinois parlent à leurs disciples à l’aide de proverbes ou de citations chinoises… Néanmoins, les combats sont un plaisir à lire et, surtout lorsque l’on connaît un minimum l’univers des jeux, on apprécie de retrouver les personnages que l’on connaît. Comme c’est également le cas dans les jeux vidéos, le livre donne des détails de l’Histoire de la Chine, des noms de personnages historiques qui ont réellement existé et ajoute donc cette petite touche de réalité que l’on apprécie de retrouver dans la licence d’Ubisoft.

Vous pouvez trouver Assassin’s Creed : The Ming Storm et également le manga Assassin’s Creed : Blade of Shao Jun par Minoji KURATA chez Mana Books.

Chez Pika Roman et Mana Books

Comme Assassin’s Creed : The Ming Storm est estampé «Volume 1», nous attendons évidemment la suite… Malheureusement, il n’y a pour le moment aucune date annoncée, contrairement au manga qui compte déjà deux tomes et dont le troisième est prévu pour mai 2021. Comme le dit si bien Mana Books, il n’est pas redondant de vouloir se lancer dans la lecture du manga et du livre en parallèle. Puisqu’il s’agit de deux auteurs différents parlant du même personnage, vous avez ainsi droit à des histoires différentes et aussi intéressantes l’une que l’autre. Vous pouvez également vous procurer le jeu Assassin’s Creed Chronicles : China, si le personnage de Shao Jun et cette période en particulier vous passionne. Bien que différent des autres jeux de la licence, cet épisode est tout aussi captivant, tant dans son gameplay que dans son histoire.

Du côté de chez Pika Roman, nous attendons avec impatience Last Memory, le premier Light Novel qu’à écrit Yukito AYATSUJI, l’auteur du Light Novel Another, dont l’adaptation en anime est un chef d’œuvre de l’horreur. Le simple résumé du livre nous met l’eau à la bouche : Shingo Hatano est doctorant et voit sa vie basculer lorsqu’il apprend que sa mère est atteinte d’une maladie neurologique incurable. Effrayé à l’idée qu’elle soit héréditaire, il mène alors l’enquête sur ses origines et le passé de sa mère qu’il va découvrir très tumultueux…

C’est à partir du 7 avril 2021 que Last Memory pourra se faire une place dans vos bibliothèques.

Beaucoup d’autres Light Novel sortent en ce mois d’avril 2021 et nous font saliver ! Malheureusement, il va falloir prendre son mal en patience pour pouvoir compléter vos collections ou ajouter des titres à vos étagères.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *