[Attentes Mangas] Juillet 2022, un mois estival fort en mangas

Nous voici enfin en juillet, au fameux mois qui accueille Japan Expo et son grand retour – surtout après deux ans d’absence, cause Covid ! 2022 reste pour le moment un cru intéressant avec un cadencement chargé de nouveautés en tous genres malgré les pénuries toujours bien présentes de papier et de carton et les aléas des planning éditoriaux ! Et ce n’est pas juillet qui va changer la donne, chacun tentant de sortir son épingle du jeu au moment de ce rendez-vous salon. L’équipe de Journal du Japon s’est donc penchée sur le planning des éditeurs et vous propose sa petite sélection.

Les éditeurs maintiennent un rythme de sorties un peu fou pour ce premier mois de vacances : plus de 260 sorties sont attendues et presque 60 nouveautés. Découvrons donc ce qui attire l’œil en ce mois célébré par les fans de mangas… Bonne lecture !

Juillet 2022 : les nouveautés mangas

Couverture de Codename Sailor V - Eternal Edition chez Pika éditionsCodename Sailor V – Eternal Edition – Pika éditions

Après l’édition Eternal de Sailor Moon de la célèbre Naoko TAKEUCHI qui s’est achevée le mois dernier avec le tome 10, c’est au tour de Codename Sailor V de rejoindre la collection ! Édité pour la première fois en 1998 en 3 tomes, puis une seconde fois en 2012 en 2 tomes, Codename Sailor V a vite rejoint les titres plébiscités par les collectionneurs, voyant les prix de ses tomes grimper. C’est donc 10 ans après la dernière édition que Pika éditions renouvelle l’expérience avec la magnifique édition Eternal que nous connaissons déjà, pour le plus grand plaisir des fans du titre, et des portes monnaies !

C’est donc en deux volumes grand format, avec une couverture rigide, brillante et des illustrations en couleur, que nous retrouvons les aventures de Sailor V, la prédécesseuse de Sailor Moon. L’œuvre se concentre donc sur la rencontre entre Minako et Artemis, qui va lui révéler sa véritable identité et faire de notre héroïne une justicière masquée, future modèle de la célèbre Usagi Tsukino. Ce premier tome qui arrive dans nos librairies le 6 juillet au prix de 14,90 euros est l’occasion pour découvrir ou redécouvrir le préquel de Sailor Moon. (Rokusan)

Couverture du tome 1 de Komi cherche ses mots chez PikaKomi cherche ses mots – Pika éditions

Komi cherche ses mots est un manga de Tomohito ODA qu’on a pu connaître en France grâce à son adaptation en anime disponible sur Netflix. Ce manga tranche de vie, drôle et sensible à la fois, met le doigt bien souvent sur des sentiments et des situations difficiles tout en les dédramatisant. Komi est une jeune fille, certes très belle, mais communiquer avec les autres est presque impossible. Sa rencontre avec Tadano changera radicalement son univers. Il va l’aider à se faire 100 amis !

La phobie sociale existe, et le manga ne se moque jamais méchamment de Komi, au contraire c’est assez bienveillant. Les personnages qui vont graviter autour d’elles seront des clichés sur pattes, mais toujours incroyablement sympathiques et attachants. Même la yandere est rigolote. Bref, j’ai hâte de découvrir le manga après l’anime avec une meilleure traduction surtout que celle proposée par Netflix. Pour cela rendez-vous dès le 6 juillet en librairie au catalogue de Pika ! (Tatiana)

printemps-remanent-1-akataCe printemps rémanent – Akata éditions

En voilà un scénario pas joyeux du tout mais follement intriguant : Haruta est une autrice de mangas dont la première série est devenue un énorme best-seller. Comme son titre phare touche à sa fin, son éditeur s’attend à ce qu’elle se lance rapidement dans un nouveau titre. Il y a juste un petit problème : elle se sent totalement incapable d’y arriver, et pour cause ! La jeune femme n’est pas à l’origine de son propre succès, elle a volé le scénario de son manga à un camarade de lycée, aujourd’hui décédé. Mais le destin va lui donner une opportunité de se racheter… En remontant le temps, pourra-t-elle réécrire l’histoire et effacer ses regrets ?

Le regard aussi profond qu’inquiétant de la couverture de ce josei des éditions Akata (deux mots clés qui vont bien ensemble ça, josei et Akata !) n’est donc pas anodin et, pour parachever l’intérêt qu’il faut porter à ce titre des éditions Kodansha, sachez qu’il est signé de Shiki KAWABATA, l’auteure de l’excellent Rouge Eclipse, qui va nous parler ici de voyage dans le temps, de regret, du métier de mangaka, le tout en 5 volumes. Le voyage promet d’être passionnant et il débute le 7 juillet en librairie ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Darwin's Incident chez kanaDarwin’s Incident – Éditions Kana

Darwin Jihen (son titre japonais) a remporté cette année le Manga Taishô Award et il nous tarde d’avoir le premier tome entre les mains ! Si son mangaka, Shun UMEZAWA, est presque inconnu en France malgré ses 15 années d’expérience et ses cinq mangas publiés, ce seinen devrait y remédier puisqu’il arrive chez Kana.

C’est l’histoire de Charlie (clin d’œil à Charles Darwin), un « humanzee » né en laboratoire d’un père humain et d’une mère chimpanzé. Unique en son genre, il est recueilli et élevé en famille par un primatologue et une avocate. Et 15 ans plus tard, Charlie intègre le lycée et fait la rencontre d’une jeune fille, Lucy (clin d’œil au fossile australopithèque découvert en Éthiopie).
Son existence pose de nombreuses questions et l’auteur confronte idéologies et militantismes avec notamment des activistes vegan radicaux qui veulent en faire leur emblème… Charlie est-il la preuve des dérives de la science ? Si le humanzee cherche à avoir la vie la plus normale possible, Charlie devra surmonter de nombreux obstacles.

Le premier tome est à découvrir dans votre librairie dès le 1er juillet et la série (en cours) compte déjà quatre volumes au Japon chez l’éditeur Kôdansha. (David)

Couverture du one-shot La pomme prisonnière chez Noeve Grafx

La pomme prisonnière – Noeve Grafx

Nouveau titre de Kenji TSURUTA à sortir en France : La pomme prisonnière semble déjà offrir quelques promesses. Si vous ne reconnaissez pas ce nom, vous pouvez noter que l’auteur est déjà connu sur notre sol pour des titres comme Mirages d’Emanon ou encore Rêveries d’Emanon pour les derniers sortis. Cette fois, c’est donc du côté de Noeve Grafx qu’il faudra s’attarder dès le 13 juillet, au moment même de Japan Expo ! Au-delà du dessin déjà bien reconnaissable et intrigant à lui seul, La pomme prisonnière a l’air de rejoindre ses autres titres en offrant un récit tranche de vie assez originale. On nous offre de découvrir le quotidien très nonchalant d’une jeune femme, Mariel Imari, qui aime boire, manger, dormir, et les chats. Ce qui est un point très important puisqu’elle les côtoie et que son caractère ressemble un peu à ces félins.

Venez suivre un quotidien empli de oisiveté avec Mariel, et découvrez le travail unique que sait faire Kenji TSURUTA avec un dessin tout en rondeur et empli de mystère. En librairie donc dès le 13 juillet ! (Charlène)

Couverture du tome 1 de The abandonned empress chez K-BooksThe Abandoned Empress – Éditions Kbooks

Une nouvelle licence arrive chez les éditions Kbooks. Ainsi, après des best-seller comme Solo Leveling, l’éditeur cherche à développer davantage son catalogue. Il se tourne donc vers des productions destinées à un public majoritairement féminin. Aussi, outre Qu’est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? ou encore True Beauty, le mois de juillet va être le début d’une très grande licence du webtoon : The Abandoned Empress. Gros succès sur la plateforme Verytoon, le format physique va permettre à ce titre de trouver un nouveau public !

L’histoire va tout de suite attirer les fans du concept de réincarnation. On y suit les mésaventures d’Aristia, la promise de l’empereur qui, bien qu’élevée pour devenir impératrice va voir sa destinée brisée à la suite de l’arrivée d’une jeune femme. Suite à divers événements la pauvre Aristia se voit exécutée. Mais, chose incompréhensible, au lieu de mourir, elle se voit revivre dans son corps de ses 10 ans ! La voilà réincarnée et prête à changer sa vie pour empêcher son destin mortel de se réaliser. Mais qui lui a rendu la vie ? Pourquoi ? Et surtout que réserve la nouvelle vie d’Aristia ? Est-elle destinée à mourir une nouvelle fois ? Un début de réponse arrive avec le premier tome de The Abandoned Empress en vente le 6 juillet prochain au prix de 14,95 €. N’abandonnez pas cette pauvre impératrice et suivez bien ses aventures ! (Andres)

Couverture du tome 1 de Si je suis la vilaine, autant mater le boss final chez Meian éditionsSi je suis la Vilaine, autant mater le Boss final – Meian éditions

Si je suis la Vilaine, autant mater le Boss final… Voici un manga qui a l’air, du moins vu le titre, d’avoir pour héroïne une fille de caractère ! En effet, un Boss Final veut généralement dire un personnage, qui en plus d’être un sac à PV, est très difficile à vaincre. Aileen, notre héroïne, a choisi une solution simple : séduire un Roi-démon au lieu de se faire détruire car… elle est aussi une méchante ! Voilà qui est intéressant et devrait nous changer des jeunes femmes mielleuses/naïves que nous avons parfois dans les shojo !

La question qui se pose est : sera-t-elle une « vraie » méchante car si vous avez joué à certains otome, les vilains ne sont parfois pas si vilains que cela (on espère quand même, que s’il y a des démons, il va y avoir du sport !). La question que nous nous posons tous est : si elle réussit à éviter l’annihilation, que va-t-il advenir du gentil ou de la gentille car qui dit méchant dit forcément gentil. Le héros du jeu va-t-il l’aider en se disant que cela fera partie de sa rédemption ou, au contraire, lui mettra-t-il des bâtons dans les roues de peur que le Boss soit plus difficile à vaincre avec Aileen à ses côtés ? En bref, ce manga en direct de chez Meian promet de l’amusement : à retrouver dès le 26 juillet en librairie. (Roxane)

Promeneuses de l’apocalypPromeneuses_de_lapocalypse_1_dokise – Doki Doki

Les longues balades façon tranches de vie dans un futur post-apocalyptique et humainement désertique, ça ma toujours fasciné. Et on rencontre un paquet de manga sur ce thème depuis 2-3 ans ! Je ne boude donc pas mon plaisir avec l’arrivée des Promeneuses de l’apocalypse, le 13 juillet chez Doki-Doki (3 tomes au Japon, et toujours en cours).

De la SF ok, mais de quoi ça parle ? Les deux demoiselles de la couverture – dont j’adore le chara-design d’ailleurs, avec ses caractères très marqués et une colorisation très pop et assez réussie, mais je digresse, pardon.  Les deux demoiselles, donc, après que notre monde se soit effondré semble partante pour faire du tourisme ! Elles visitent les endroits les plus célèbres du Japon avec leur moto tout terrain : le mont Fuji depuis Hakone, pêcher sur le pont de la baie de Yokohama, sans oublier d’aller au Tokyo Big Sight.

Une nature qui a repris ses quartiers, des animaux qui ont repris le dessus, des villes où le temps semble s’être arrêté, aucun humain aux alentours et un sentiment de liberté qui confère une plénitude des plus agréables. Si le graphisme est à la hauteur, on devrait passer un chouette moment de lecture ! (Paul)

 

Couverture du one-shot Dur-An-Ki chez GlénatDur-An-Ki – Éditions Glénat

Vous n’êtes pas sans savoir que le monde du manga a été ébranlé en profondeur ces derniers mois avec l’annonce de la triste mort de Kentaro MIURA… Eh bien, pour le mois de juillet, les éditions Glénat, l’éditeur iconique de Berserk en France, va sortir un one-shot mettant en avant les assistants de Kentaro MIURA : Dur-An-Ki. En effet, en parallèle de Berserk, le célèbre mangaka avait décidé de mettre en place un autre univers de fantasy où ses assistants du Studio Gaga pourraient s’exprimer et montrer tout leur talent. C’est ce qui arrive avec Dur-An-Ki où on va nous narrer l’histoire de Ushumgallu, mi-dieu, mi-humain, mi-homme et mi-femme qui pourtant grandit au milieu de ses amis les humains en chassant pour survivre.

Le dessin semble déjà amené un sacré coup de crayon comme seul savent le faire les artistes du Studio Gaga et ceux ayant côtoyé Kentaro MIURA. Un one-shot qui risque bien de se lire bien vite mais où la couverture attire déjà par ses couleurs et sa situation ! Un volume qui sort le 6 juillet dans toutes les bonnes librairies et à retrouver durant l’été. (Charlène)

Couverture du tome 1 de Stitch et le samouraï chez nobi nobi !Stitch et le Samouraï – nobi nobi !

Et si Stitch avait débarqué dans le Japon féodal ? En voilà une idée farfelue.
La monstrueuse expérience 626 s’est échappée à travers une brèche temporelle !! Si tout l’espace est en danger, c’est surtout le Japon qui devrait d’abord s’en inquiéter : écrasée au beau milieu de l’archipel nippone à l’époque féodale, Stitch, la créature bleue, tombe sur la route d’un puissant seigneur de guerre prêt à tout (ou presque) pour conquérir le pays. Cette rencontre inédite entre génies destructeurs mènera-t-elle alors le monde à sa fin, ou bien… Préfèreront-ils aux conflits sanguinaires la danse, les histoires drôles de samouraïs et les chevauchées à cheval de bois ?!

Le mangaka Hiroto WADA est coutumier des mélanges improbables. Cette fois c’est un des personnages Disney les plus appréciés d’Asie qui s’y colle. Très fan de l’extraterrestre bleu, ce manga en deux tomes, va forcément incorporer ma bibliothèque. Ce sera sans aucun doute un bon moment de fun, donc j’attends de pied ferme sa sortie le 6 juillet en librairie ! (Tatiana)

Couverture du tome 1 de Tesla Note chez Vega éditionsTesla Note – Éditions Vega

Nouveauté en approche pour Véga éditions, et je dois dire que ça fait un petit moment que l’éditeur n’avait pas forcément attiré mon regard, allez savoir pourquoi d’ailleurs ! Cette fois l’éditeur se lance avec un shônen sorti dans le Shônen Magazine au Japon : Tesla Note. Comme le soulève le titre de cette série, la référence forte à Tesla n’est pas anodine. On nous dépeint en effet un monde où Nikola Tesla, célèbre inventeur de technologies toujours nouvelles, aurait enfermé toutes ses inventions, ses notes, dans un cristal qu’il aurait détruit en plusieurs morceaux afin de les disséminer à travers le monde. Ce cristal révolutionnaire était censé tenir 100 ans, afin d’éviter toute catastrophe pour ceux qui tomberaient sur ses notes.

Tout aurait pu bien se dérouler si des distorsions d’espace-temps n’avaient pas commencé à apparaitre à droite et à gauche. C’est alors qu’une société japonaise d’espions enquête et décident de lancer, à la poursuite de ces criminels provoquant les distorsions, une fille entraîné au combat, Botan, et son acolyte Kuruma ! Un premier manga signé Kôta SANNOMIYA au dessin et Tadayoshi KUBO avec Masafumi NISHIDA (Tiger&Bunny, Re-Main…). Une série à découvrir dès le 1er juillet en librairie ! (Charlène)

The Ice Guy & The Cool Girl – Mangetsu !

C’est un regard attrapé par la couverture, aussi bien mignonne que dépeignant un duo un chouya taciturne, qui a valu à ce titre d’être dans les attentes ce mois-ci. Intrigué je me suis ensuite plongé dans le résumé qui évoque un mythe japonais qui m’a bien des fois ensorcelé, celui de yuki-onna, la  femme des neiges. Sauf que c’est sur un homme que tombe cette fois-ci ce « mauvais sort » : Himuro est le descendant d’une yuki-onna, une femme des neiges. Par cette filiation, il plonge inconsciemment son entourage dans un environnement proche de l’Arctique lorsqu’il se concentre. Pire encore, il passe pour un homme qu’il n’est pas : perçu comme insensible et au tempérament glacial, il est en réalité chaleureux, aime les chats et les fleurs.
Son état finit par attirer l’attention de sa collègue, Fuyutsuki, dont il est secrètement amoureux. Himuro se montre alors déterminé à capturer le cœur de la jeune femme.

Etrangement étiqueté shônen (la logique des magazines de prépublication de l’archipel est parfois bien étrange) cette romance d’adulte avec une touche de fantastique et de folklore et où les apparences semblent bien trompeuses comptent 6 volumes au Japon, est toujours en cours depuis 2018 (un rythme de publication assez lent donc, quand la France aura rattrapé le Japon) et nous arrive le 13 juillet chez Mangetsu ! (Paul)

Ainsi s’achève cette septième salve de l’année. Mais 2022 s’annonce encore riche en petites pépites manga… Laquelle a retenu votre attention pour vous ? Et n’oubliez pas : vous pouvez retrouver nos impressions sur ces titres via notre nouvelle rubrique #Mangadujour sur Twitter. N’hésitez pas à nous donner vos avis à vous aussi dans les commentaires !

En attendant, bonne lecture à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...