Takopi, le poulpe de l’espace qui vous fera pleurer

Il ne fait aucun doute que depuis quelques années, une nouvelle vague de mangaka émerge au Japon. Avec Tatsuki Fujimoto en fer de lance et Yukinobu Tatsu et son Dandadan dans son sillage, il faut aussi compter sur un autre artiste qui bouscule sévèrement les lignes édito du Jump : Taizan5. Sa première série, Le Péché Originel de Takopi, sort en France, elle dure deux tomes, et vous allez pleurer toutes les larmes de votre corps. Que demander de plus ?

Taizan5, une étoile montante à surveiller de près

Un pseudo internet comme nom de plume pour un mangaka qui a certainement (on sait très peu de choses sur lui/elle) assimilé les angoisses et les doutes de la dernière génération. Le Péché originel de Takopi (Takopi no Genzai) est sa quatrième œuvre. L’auteur a commencé sa carrière très récemment, en 2020, en écrivant tout d’abord Hymne, un Doujinshi (une œuvre auto-éditée vendue en convention) qui l’a fait repérer auprès des éditeurs. Puis suivent 3 autres histoires courtes : Doujin Seiji, Hero Complex et Kiss Shitai Otoko.
Ces deux dernières sont publiées dans le Shonen Jump +, la plateforme numérique du magazine de prépublication N°1. Accéder à ce magazine, même via sa version en ligne, est déjà un gage de réussite certain. Ces deux histoires courtes apportent une petite notoriété à Taizan5, et nous sommes à peine en 2021 que l’auteur se voit donner l’opportunité de lancer une série : Takopi no Genzai. 16 chapitres qui vont émouvoir les lecteurs japonais, et qui donneront naissance à deux tomes en format physique vendus rapidement à 1 million d’exemplaires. Ce genre de phénomène ne passe pas inaperçu auprès d’éditeurs français, Pika l’a bien compris.
Depuis, Taizan5 a gravi l’ultime échelon : sa nouvelle série The Ichinose Family’s Deadly Sins est en cours de parution dans le Weekly Shonen Jump, le format physique cette fois, aux côtés de One Piece, My Hero Academia, Jujutsu Kaisen et Hunter x Hunter. Une consécration donc, pour un auteur qui a une voie toute tracée devant lui.

Pour mettre de côté son palmarès et revenir à son univers, nous constatons que depuis Hero Complex, son style graphique évolue très vite (des yeux ultra-expressifs et des plans larges en doubles pages), et ses thèmes de prédilection s’installent. Des enfants comme protagonistes, malmenés par la vie si ce n’est plus, illustrés par un dessin léger (au début), dans des décors parfois chargés de détails. Si cette description rappelle un certain Inio Asano, ce n’est pas pour rien. Il est en effet difficile de ne pas faire de parallèle entre le poulpe rose Takopi et le poussin jaune Punpun de Bonne nuit Punpun. Ces deux personnages sont dessinés dans un style naïf qui dénote avec le reste de la charte graphique, mais surtout leurs auteurs partagent la même volonté de produire des tranches de vie qui nous bousculent. Que ce soit en 48 pages avec Kisu Shitai Otoko, en 2 tomes avec Takopi, ou en plus avec Ichinose Family, Taizan5 sait rapidement planter un climat pesant, toujours contrebalancé d’un postulat à contre-pied, et servi par une mise en scène puissante.
Maintenant, parlons de l’objet de cet article : Takopi.

Put a smile on your face

Le petit extraterrestre Takopi voyage depuis la planète Happy pour répandre le bonheur sur Terre, et sa première vraie rencontre sera avec l’écolière Shizuka qui lui offre un morceau de pain. La jeune fille semblant être infiniment triste, Takopi se donne pour mission de lui rendre le sourire coûte que coûte. Pour la remercier de l’avoir nourri, Takopi lui propose un de ses gadgets magiques : une bague permettant de voler librement dans les airs. L’enthousiasme du poulpe de l’espace est cependant vite écourté : « Je n’en veux pas. Même si je pouvais voler dans les airs, cela ne changerait rien« . Takopi se dit alors que si elle n’en veut pas c’est peut-être que les humains savent déjà voler. Les jours passants, il va continuer à en apprendre plus sur la planète où il vient d’atterrir via le miroir déformant de sa naïveté extrême. Pour le lecteur, le doute n’est pas permis, l’auteur nous le dit clairement dès le début : Shizuka est une enfant persécutée et vivant dans la pauvreté.

On se doute très vite que la candeur de l’extraterrestre va être mise à mal à partir d’un certain point. Mais ce à quoi nous ne nous attendons pas, c’est que nous allons nous aussi manger un mur en pleine face. C’est là tout le sel de Le Péché originel de Takopi : on sait que ça va être dur, mais pas à quel point… Et l’auteur est sans pitié dans sa narration. Sans non plus déconseiller l’œuvre à des personnes en dépression, sachez que c’est une lecture qui peut être éprouvante.

Takopi Extrait

TAKOPI NO GENZAI © 2021 by Taizan5 / SHUEISHA Inc.

Récompensé du Prix d’Exellence lors du 51ème Japan Cartoonists Association Awards de 2022, nous sommes typiquement face au genre d’œuvre classée shonen mais qui n’en a aucun aspect. De quoi décoiffer plus d’un libraire occidental. Il est toujours bon de le rappeler : la classification d’un manga dépend, au Japon, de la ligne éditoriale de son magazine de prépublication. Cependant, un magazine peut publier des séries très différentes, même si son cœur de cible correspond à des adolescents masculins. À titre de comparaison, Bonne nuit Punpun est classé seinen pour ces mêmes raisons.

Concernant la déclinaison numérique Shonen Jump +, celle-ci accueille des titres qui ne sont pas dans la version papier. Il peut y avoir plusieurs raisons à ce choix. Cela peut être pour permettre à un jeune auteur de faire plus facilement ses débuts (c’est donc le cas de Taizan5), ce qui laisse également la possibilité de publier des séries qui n’ont pas un potentiel vendeur suffisamment fort. Enfin, le format de parution est plus libre. Tout est très codifié dans le Jump papier : un chapitre doit faire tant de pages, être rendu à telle date, et cela notamment pour de raisons logistiques. Ces contraintes n’ont pas lieu d’être dans le Jump +. C’est ce qui explique que la prochaine partie de Chainsaw Man se fera dans le Jump +, alors que jusqu’à présent la série était en version physique (ce n’est donc pas une « punition », mais pour donner plus de latitude à Tatsuki Fujimoto). Hunter X Hunter va suivre le même chemin (ici par contre car les hiatus de l’auteur sont incompatibles avec la parution papier).

Cette méthode porte ses fruits, car c’est dans le Jump + que sont parues des séries sorties en France telle que Transparente, Fire Punch, Heart Gear, Soloist in a cage et Hell’s Paradise. Et Marriage Toxin ou Even If I Split My Mouth sont des séries qui pourraient un jour arriver chez nous vu leur potentiel.

Taizan5 dans le futur : de Takopi à Ichinose

Comme nous l’avons vu, Taizan5 est au tout début de sa carrière, et nous pouvons déjà avoir un aperçu de la suite de son univers avec sa série en cours dans le Jump : The Ichinose Family’s Deadly Sins.

Voici le résumé : Le jeune Tsubasa Ichinose se réveille à l’hôpital après un accident de voiture et se retrouve amnésique. Autour de lui, un couple de séniors, un couple d’adultes, et une jeune fille le dévisagent. Ce sont en réalité ses grands-parents, ses parents, et sa sœur, eux aussi amnésiques. Ne connaissant ni leurs passés respectifs, et surtout ni leurs liens affectifs entre eux, les six égarés, mais malgré tout optimistes, vont tenter de se créer de nouveaux souvenirs en se (re)découvrant.
Une jolie histoire assez originale pour créer des situations cocasses nous direz-vous ? Vous avez oublié de quel artiste on parle ?
En rentrant chez elle, la famille Ichinose découvre son lieu de vie : des immondices jonchent tout l’appartement, et un couloir dessert 6 chambres individuelles verrouillées à clef. Si le premier chapitre ne nous laisse qu’entrevoir celle de Tsubasa, sinistre au possible, les autres membres ont l’air tous aussi choqués par la leur. Qui étaient-ils avant ?

Un titre qui s’annonce comme un Takopi puissance 6 ! Vous pouvez vous en faire un aperçu légalement et en anglais depuis l’application du Jump : Manga Plus.

Ichinose Taizan 5

Ichinose Family’s Deadly Sins en couverture du Jump !

Que vous soyez déjà fan d’Inio Asano, ou que vous vouliez simplement avoir une lecture manga qui change, Le péché originel de Takopi est une œuvre qui mérite largement votre intérêt ! Les deux tomes de Le Péché originel de Takopi sont disponibles dès le 25 janvier. Pika Édition propose également, en exclusivité pour la France, un joli coffret intégral comprenant le one-shot inédit Hymne, le tout dans un fourreau blanc et noir aux détails scintillants roses. Ce livret sera disponible uniquement dans le coffret et ne sera pas commercialisé seul. Ce dernier est également disponible chez notre partenaire Cultura à 17,95€.

Coffret Takopi

TAKOPI NO GENZAI © 2021 by Taizan5 / SHUEISHA Inc.

Olivier Benoit

Présent sur Journal du Japon depuis 2013, je suis un trentenaire depuis longtemps passionné par l'animation traditionnelle, les mangas et les J-RPG. J'écris dans ces différentes catégories, entretiens également la rubrique hentai, et gère le pôle gastronomie. J'essaie de faire découvrir au plus grand nombre les choses qui me passionnent. @oly_taka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *