Conférence du studio Satelight : des étoiles plein les yeux !

SatelightShôji Kawamori, mecha-designer notamment connu pour des succès tels que Maccross, Escaflowne ou Ulysse 31, est venu accompagné de Thomas Romain, son binôme sur la série Basquash! sur la scène Japan Expo, pour la présentation du studio Satelight auquel ils appartiennent.

 

Ce duo représente à lui-même une bonne définition de ce studio.
En effet, Satelight est une société dont le staff est composé de bon nombre de Français et de personnes venant de l’international parmi lesquels Stanislas Brunet, qui a travaillé sur tous les vaisseaux de la série Ōban, Star-Racers.
L’autre point sur lequel cette collaboration est représentative qu’elle se tourne souvent vers la thématique science fiction, très présente dans les œuvres originales proposées par la boîte japonaise, bien que l’on puisse trouver une petite part de shōjo de temps à autre.

La naissance de Basquash!

Thomas Romain nous explique ensuite son cheminement jusqu’à la production de cette nouvelle série. Tout juste sortit d’études d’animation aux Gobelins, l’opportunité de travailler sur Ōban, Star-Racers lui est proposée très vite et c’est en 2003 qu’il intégre le projet.
Thomas est alors designer free-lance, mais aussi un grand passionné de basket. Cela l’a mené à rendre un dossier sur du street-basket dans un monde fantastique. Mais faire une animation originale sur ce sport est un gros challenge, puisqu’il reste une discipline mineure au Japon.
La production d’un manga n’est pas très chère, cependant celle d’un anime coûte davantage, c’est pourquoi Kawamori lui propose d’y intégrer des robots plutôt que des humains et ainsi fusionner les deux univers.
C’est la naissance de Basquash!.

Cette série qui existe depuis un moment déjà sur l’archipel nippon, et elle est le fruit original et unique d’une belle collaboration. Un nouveau style a été apporté, surtout dans le design des villes, des décors. Les jambes ultra-affinées, les bras allongés ainsi que le buste imposant sont parmi les particularités des robots : une première au Japon !
Le célèbre mecha-designer ajoute que les pieds ont été le plus difficile à faire, c’est pourquoi il a mis des baskets…à ces robots qui jouent au basket. Utile et logique !

De la variété dans les productions 

AKB0048

En janvier 2013 a été diffusée la saison 2 de l’autre série en vogue des studios Satelight : AKB0048.
Un anime à propos d’une société post-apocalyptique dans laquelle les groupes d’idols sont interdits. Face à cela, un groupe pop interstellaire, les AKB0048 mènent une guérilla en donnant des concerts dans l’espace.

L’univers a été créé par l’équipe française des studios, dont Thomas Romain, et a été inspiré par l’Allemagne, des bâtiments modernes, en y intégrant des éléments futuristes (grand dôme, turbine, etc).
Kawamori aime intégrer de la romance, des triangles amoureux, comme dans Maccross par exemple et on retrouve pas mal de similitudes entre les deux séries. Cependant, l’amour n’étant pas possible à cause de la restriction au Japon sur la vie sentimentale des idols -ces dernières n’ont pas le droit d’avoir de petit ami – l’objectif des jeunes filles sera de devenir la meilleure idol.

 

Les futurs projets d’un studio futuriste

Enfin, la conférence se termine sur Nobunaga the Fool, le prochain défi de Satelight a été annoncé au Tokyo International Anime Fair 2013, et est un pari gagné d’avance devant l’incontestable enthousiasme de la salle.

Nobunaga the Fool

Le synopsis est le suivant : dans une période inspirée de l’époque Sengoku (milieu 15e – fin 16e), une guerre éclate entre la planète de l’ouest et celle de l’est. Au milieu de cette bataille naît une histoire d’amour, sur fond de quête de technologie. Le tout, avec des personnages aux noms qui ne seront pas sans vous dire quelque chose : Jeanne Kaguya D’Arc, Leonardo da Vinci, mais aussi le Roi Arthur.

Un projet plein de surprises, sur lequel nous retrouverons l’œuvre de Stanislas Brunet pour les robots secondaires (le principal étant évidemment de Kawamori). Mais il faudra attendre un peu avant la sortie. Après tout, c’est un travail conséquent…et ce ne sont pas des robots !

Pour remercier de leur professionnalisme, et de la qualité du travail qu’ils nous offrent, une standing ovation a accompagné le départ des deux protagonistes.

Informations supplémentaires :
Intéressé par les studios Satelight et Kawamori, suivez-les sur le site officiel : « Satelight »:http://www.satelight.co.jp et « Kawamori »:http://www.satelight.co.jp/kawamori/
Pour en savoir plus sur Nobunaga the Fool, rendez-vous sur le « site officiel de l’anime »:http://the-fool-project.jp/ ou sur « Twitter « :https://twitter.com/thefoolproject!

Visuels © Shoji Kawamori, Satelight/ALC/GP. Tous droits réservés.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *