Travel DX, l’entreprise japonaise qui vous fait voyager dans le monde entier en restant chez soi !

La crise du Covid-19 a complètement figé l’industrie du tourisme pendant près de deux ans, empêchant tout déplacement à l’étranger. Les reports et annulations de voyage ont inspiré une entreprise japonaise, Travel DX, qui a créé un projet innovant afin d’expérimenter le tourisme virtuel. Journal du Japon s’est entretenu avec Yoshihiro OKABE, le directeur de l’entreprise, qui nous confie ses idées et objectifs pour l’avenir de Travel DX.

Travel DX est une entreprise récente, créée en 2020 à Tokyo. Le service que l’entreprise propose est totalement inédit, puisqu’il ne permet pas seulement de faire un voyage virtuel, mais également de pouvoir échanger avec un guide local grâce à un système de traduction automatique, bien pratique quand on ne parle pas plusieurs langues couramment. Le Japon est l’une des destinations possibles pour les voyages en réalité virtuelle (VR), parmi de multiples autres destinations telles que la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, l’Argentine, Taïwan, et bien d’autres.

Lorsque vous choisissez votre destination, un guide local vous emmène dans ce lieu touristique en se basant sur des images prises par une caméra à 360 degrés. Les voyageurs (ou « trippers » comme ils sont appelés) se connectent à la tournée organisée par le guide grâce à un PC ou un casque de réalité virtuelle. Avec ce dernier, l’immersion est évidemment plus impressionnante, puisqu’elle permet d’accroître le sentiment de vivre le voyage.

Comme les images sont filmées en 360°, vous pouvez regarder librement autour de vous, pour vous imprégner du paysage et de l’atmosphère du lieu. Pendant la tournée, le guide local vous accompagne pour vous apporter les informations nécessaires à la visite, et tout cela en direct et traduit grâce au système ingénieux de traduction automatique par l’intelligence artificielle, qui vous permet de communiquer dans votre langue maternelle avec le guide ou les autres invités étrangers, via des sous-titres qui s’affichent à l’écran dans la langue choisie.

Un système avec de nombreux avantages

Premièrement, vous pouvez voyager partout, de n’importe où et à n’importe quel moment, à partir du moment où vous avez un casque de réalité virtuelle, ou un PC avec une connexion Internet.

Deuxièmement, les personnes handicapées et les personnes âgées peuvent facilement participer, de même que ceux qui sont dans l’incapacité de s’offrir un voyage coûteux.

Enfin, et c’est la grande innovation de ce service qui se différencie des applications de tourisme en VR déjà existantes sur smartphones et Oculus (casques de réalité virtuelle), c’est que tous les participants, guide et invités, sont au même endroit au même moment, et profitent du voyage ensemble. Il ne s’agit pas seulement d’expliquer le voyage et de voir le lieu en images à 360°, mais aussi d’interagir en profondeur avec le guide et les invités. L’expérience est pensée pour rencontrer de nouvelles personnes, qui interagissent les unes avec les autres et vivent les mêmes émotions dans l’espace virtuel que dans la vie réelle. Un groupe Facebook a d’ailleurs été créé pour rassembler la communauté des « trippers », où les utilisateurs, pour la plupart des personnes rencontrées au cours des voyages en VR, commentent les visites qu’ils ont effectués et partagent chaque jour leurs avis sur les différentes destinations.

Exemple d’utilisation sur PC

Journal du Japon : Comment a débuté le projet Travel DX ?

Yoshihiro OKABE, directeur : Le catalyseur était de fournir des services alternatifs pendant le COVID-19 et le ralentissement économique, nous avons donc commencé notre réflexion de ce point de vue. La première chose a été la recherche d’un service qui pourrait tirer parti de la technologie de notre société mère, Rosetta (système de traduction automatique avec intelligence artificielle), et de la pensée d’une entreprise liée au voyage.

En créant des plates-formes pour des applications qui mettent en relation ceux qui veulent guider des personnes du monde entier avec ceux qui veulent voyager, au lieu de voyager soi-même, nous voulons contribuer à améliorer la situation économique du COVID-19 dans le monde entier (ainsi que la situation économique des pays en développement) en rendant les voyages à l’étranger plus faciles et moins chers. Nous voulons offrir les avantages d’un guide et d’une chance de voyager aux personnes qui veulent partir en voyage mais ne le peuvent pas. Cela a été le point de départ.

Est-ce la crise du COVID-19 qui a été l’élément déclencheur ?

En tant que catalyseur de notre réflexion, c’est vrai, mais notre mission a toujours été la suivante : libérer le Japon du handicap de la langue (traduction automatique), libérer l’humanité du travail laborieux des tâches simples, libérer l’humanité des limites de la fonction physique (IA et automatisation robotisée des processus), ainsi que l’ouverture du monde au plus grand public.

Cela dit, même sans COVID-19, je pense que l’activité de Travel DX (ou « DOKODEMO Door Trip », qui a pour sens « n’importe où, n’importe quand, avec n’importe qui »,) aurait démarré à un moment donné.

Selon vous, quels sont les avantages des voyages en réalité virtuelle ?

Les plus grands avantages sont que vous n’avez pas réellement besoin d’aller à l’étranger, et que la barrière de la langue n’existe pas. Même si vous ne savez pas parler une langue étrangère, vous pouvez communiquer sur place avec des personnes d’autres pays. Cela vous permet de faire réellement connaissance et de vous lier d’amitié avec des personnes que vous n’avez jamais rencontrées directement dans l’espace de réalité virtuelle, ou avec des personnes avec lesquelles il est impossible de converser en raison de la barrière de la langue.

Évidemment, il y a aussi des avantages importants en termes de coûts et de temps sans les frais de transports ou d’hébergement. Vous pouvez tout à fait vous rendre dans un endroit sans vous soucier des aspects qui dépendent de la chance, comme la météo ou les retards dans les transports.

Enfin, cela permet aux personnes âgées ainsi qu’aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer physiquement de profiter des voyages et de partager cette expérience avec d’autres.

Quelle est la tranche d’âge des utilisateurs ?

La fourchette la plus courante se situe entre 40 et 50 ans, mais nous avons des utilisateurs qui ont entre 10 et 70 ans !

Est-ce facilement accessible pour les non-initiés à la VR ?

Il est vrai qu’il y a certains obstacles, mais une fois surmontés, le niveau de satisfaction devient extrêmement élevé. Le plus important est de savoir surmonter le premier obstacle, notamment l’obstacle à l’achat et les problèmes d’opérabilité.

Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?

Tout d’abord, nous voulons que le plus grand nombre de personnes possible fassent l’expérience de ce service et comprennent à quel point il est merveilleux. L’entreprise est située au Japon, mais nous espérons que les clients de l’Union Européenne utiliseront le service, car beaucoup de destinations sont déjà disponibles et de nombreux guides veulent promouvoir leurs tournées. Nous voulons offrir la possibilité au monde entier de faire l’expérience du voyage VR, avec DOKODEMO Door Trip.

Pensez-vous qu’il existe un futur pour les voyages en VR après la sortie de la pandémie ?

La pandémie elle-même a été le catalyseur, mais comme il y a de nombreux avantages indépendamment de la pandémie, je pense que les voyages en VR vont se répandre comme substituts des voyages réels, comme une nouvelle façon de voyager.

De plus, étant donné que les voyages en VR peuvent être appréciés et sont très bon marché par rapport aux voyages réels, il y a une variété de façons d’en profiter, comme voyager dans des pays et des régions que vous avez toujours voulu visiter, ou dans des endroits où il est difficile de se rendre réellement. Je pense sincèrement que cela conduira à l’expansion et à la vitalisation de l’ensemble de l’industrie du voyage.

Merci beaucoup Monsieur OKABE. Un dernier mot pour nos lecteurs français ?

Merci à vous pour l’invitation, c’était un plaisir. Vous savez, il existe un lien très fort entre la France et le Japon, et une admiration mutuelle entre les deux pays. J’espère donc que nous aurons de plus en plus d’utilisateurs français voulant découvrir le Japon et le monde entier !

Schémas d’explications du système (en anglais sur le site)

 

Interview réalisée le 15 novembre 2021 avec Yoshihiro OKABE, le directeur de l’entreprise japonaise Travel DX.

Vous pouvez découvrir Travel DX sur le site de l’entreprise, où tout est expliqué en anglais, ainsi que rejoindre la communauté Facebook pour rencontrer les guides et les « trippers ».

Pour des exemples de vidéos, rendez-vous sur la page YouTube de DOKODEMO Door Trip !

Sébastien Raineri

Onigiri Sensei

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...