[Interview] DEATHGAZE : Quatre métalleux à la cool…

A l’occasion de leur venue à Paris pour leur concert du samedi 6 juillet, Journal du Japon a pu interviewer les membres de DEATHGAZE, ce quator entre metal et visual kei qui fête cette année ses 10 années d’existence.
Nous vous pu nous poser nos questions à tout le groupe : Ai le chanteur, Takaki le guitariste, Kosuke le bassiste et enfin le batteur, Naoki, pour évoquer leur carrière et leur musique.
 

DEATHGAZE

 DEATHGAZE : les 10 ans de carrière…

Journal du Japon : Commençons avec vos 10 ans de carrière. Est-ce que vous pouvez nous raconter la première fois que vous avez entendu du métal : le nom du groupe et vos souvenirs ?

Ai : Je ne me souviens pas, ça fait tellement longtemps !
Takaki : Il me semble que c’était le groupe VADOR. J’adorais particulièrement la double pédale !
Kosuke : Moi c’était PANTERA, c’est le premier groupe de metal étranger que j’ai écouté. Et j’ai adoré ça ! C’est ce qui m’a convaincu que ce style était fait pour moi.
Naoki : C’était « Strength » de PANTERA, et quand j’ai entendu ça, je ne me suis dit qu’une seule chose « C’est du lourd ! »

Pourquoi avoir choisi de devenir musicien professionnel, quel a été le déclic ?

Ai : Quand j’ai vu un groupe d’étudiants qui jouait pour l’occasion de la fête de l’école, J’ai trouvé ça très sympa et j’ai voulu faire comme eux.
Takaki : J’avais un ami qui jouait de la guitare quand j’étais lycéen. J’ai trouvé ça beau, tout simplement.
Kosuke : Quand j’ai vu X-JAPAN, j’ai voulu faire comme mes idoles.
Naoki : J’admirais YOSHIKI de X-JAPAN. Finalement, on a tous été fan de quelqu’un un jour ou un autre. 

DEATHGAZE

Pouvez-vous nous expliquer comment tout a commencé avec DEATHGAZE ?

Ai : J’ai monté ce groupe car je voulais faire un groupe qui sortait de l’ordinaire.
Takaki : Je ne sais pas car j’ai rejoint le groupe quand l’ex-guitariste a quitté le groupe. Mais je connaissais Kosuke auparavant.
Kosuke : J’ai trouvé une annonce de recherche d’un bassiste sur leur site officiel. Et j’ai postulé.
Naoki : C’était le style de musique que j’appréciais et celui que je voulais faire.

Et d’où vient le nom du groupe, quel sens lui donnez-vous ?

Ai : ça veut dire « celui qui fixe ses yeux vers la mort »
Takaki : Rien à ajouter, c’est Ai qui l’explique le mieux.
Kosuke : Oui, parce que c’est Ai qui l’a choisi.
Naoki : Et ça sonne bien !

Il y a eu beaucoup de changement dans le groupe, comment vous avez géré ça ?

Ai : On fait que ça, mais on fait avec.
Takaki : Je ne sais pas, on doit être habitué à force.
Kosuke : J’ai été un de ces changements, j’aurais du mal a répondre.
Naoki : Je vous laisse imaginer, mais c’est sympa de voir passer du monde.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre métier et, au contraire ou non, qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Ai : C’est comme la vie, il y a des bons et des mauvais coté, mais les meilleurs sont assurément quand on est sur scène, pour les pires… je ne sais pas trop…
Takaki : J’adore le moment où je joue en concert car j’ai du mal à parler aux gens, je suis un peu timide.
Kosuke : J’aime bien le moment où on réussit la composition et les arrangements, on se sent vraiment satisfait.
Naoki : J’adore particulièrement les moments où on rigole tous ensemble.

Now, let’s talk about your music…

On vous décris comme un groupe de métal… Quels sont vos particularités ?

Ai : Je ne considère pas qu’on est un groupe de métal.
Takaki : En tant qu’un groupe du métal….peut être qu’on utilise beaucoup la double pédale, pour moi en tout cas !
Kosuke : Notre son est lourd mais rapide, c’est peut être ce qui le rend spécial.
Naoki : Je ne suis pas vraiment conscient de notre coté « métal ».

 

Quels sont les messages que vous voulez faire passez dans votre musique ?

Ai : ça c’est une chose que chacun doit ressentir différemment, tout le monde peut en faire sa propre interprétation.
Takaki : C’est un univers de tout et rien, c’est le chaos.
Kosuke : C’est comme vous l’entendez, ça m’importe peu.
Naoki : Écoutez et ressentez. Il n’y a que le public qui pourra le définir.

Votre musique et votre look sont vraiment très sombre… Pourquoi ?

Ai : Parce que la beauté se trouve dans le noir.
Takaki : Peut-être parce qu’on est pas tous très joyeux… (Rires)
Kosuke : Je pense qu’on n’aime pas les trucs trop colorés, il ne faut pas chercher plus loin.
Naoki : Parce qu’on pense que c’est plus beau quand c’est sombre.

DEATHGAZE

Votre musique dégage aussi pas mal d’énergie, d’où vient-elle ?

Ai : Je me pose encore la question…
Takaki : Toute cette énergie nous vient des délicieux repas qu’on mange.
Kosuke : Un bon petit déjeuner pour bien commencer la journée !
Naoki : La motivation !

Qu’est-ce qui vous plait chez vos partenaires ?

Ai : Je les aime parce qu’ils sont cons.
Takaki : J’aime leur côté dépressif. (Rires)
Kosuke : Je les trouve parfaitement appropriés pour faire ce qu’ils font !
Naoki : Ils sont complètement fous ! (Rires)

Finissons avec la scène : en concert, quel est votre titre favori ?

Ai : Je ne peux pas choisir.
Takaki : « -1 » car c’est hard et on peut faire du head bangging dessus.
Kosuke : « abyss » car ça balance une super ambiance pendant le concert.
Naoki : « GLORY SKY » car ce morceau me rend heureux.

 

Qu’est-ce que vous aimeriez que le public français retienne de votre show ?

Ai : Juste un bon souvenir.
Takaki : Je serais très content si le public prend du plaisir pendant notre concert.
Kosuke : J’espère que les gens vont se rendre compte qu’il existe un groupe qui déchire au Japon !
Naoki : S’ils se disent « ça déchire grave DEATHGAZE » je serais super content !

Merci à vous tous !

Retrouvez DEATH GAZE sur leur « site »:http://www.deathgaze.jp/, ou suivez les sur « Facebook »:https://www.facebook.com/pages/DEATHGAZE/54267853216?fref=ts ou leur « Twitter »:https://twitter.com/DEATHGAZE_Info .
Retrouvez le groupe en dédicace à Japan Expo le vendredi 5 Juillet de 17 h 30 à 18 h 30 en salle de dédicace 3, sur le système du premier arrivé, premier servi, uniquement sur produit officiel en vente sur place au moment de la dédicace.
Et rendez-vous bien sûr le samedi 6 juillet à la « Boule Noire »:http://www.laboule-noire.fr/fr/ !

Remerciements aux membres de DEATHGAZE pour leur temps ainsi qu’à B7Klan pour la mise en place de cette interview.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *