[Live report] Girugamesh : Leur dernier live français enflamme Paris

Deux ans après leur dernière tournée européenne, Girugamesh est revenu en France le 20 mai dernier à La Maroquinerie pour aller à la rencontre de leurs fans Français. En effet, après 12 ans de carrière, le groupe a annoncé le 3 mai leur séparation après leur ultime concert au Zepp DiverCity à Tokyo le 10 juillet prochain. C’est donc avec le plus grand plaisir mais également un peu de nostalgie que les fans ont pu retrouver le groupe une dernière fois avant ce départ.

Giru_10C’est parti pour l’ultime show !

Bien que le concert ne fut pas sold out, la salle était toutefois bien remplie et a permis à chacun d’avoir un peu plus d’espace vital. Le public, majoritairement jeune, restait toutefois assez hétéroclite ce qui faisait plaisir à voir. Fans de visual ou de rock japonais, de la première heure ou non, tous étaient venus apprécier le concert dans la joie et la bonne humeur !  

En première partie Undercover Slut a ouvert le bal, un groupe de métal français fêtant leurs 20 ans de carrière s’apparentant au genre shock-rock. Cependant, du fait du style joué, le groupe peinera à convaincre.

Après une légère pause, Girugamesh entrera enfin sur scène chauffera la salle avec Chimera, musique principale de leur nouvel album du même nom. Un choix qui provoquera des réactions enthousiastes  immédiate dans la foule présente.

Giru_7Tout au long du concert, le groupe voyagera entre leurs derniers albums et les plus anciens en n’oubliant pas de jouer ses morceaux les plus connus : Vermillion, Incomplete, Zantetsuken, Evolution mais également Wither Mind, issu de Chimera.

Les membres du groupe ont eu l’air de s’éclater sur scène, Satoshi (chanteur) et Nii (guitariste) ayant un don bluffant pour mettre l’ambiance dans la salle et ce, dès le premier titre du concert. Une salle avec une ambiance très festive donc où les headbangs étaient rois et où la foule chantait et s’amusait tout autant que les artistes.

Afin de calmer l’ambiance à la moitié du concert, les membres choisiront de jouer deux de leurs anciens titres : Fukai no Yami et Ishtar, pour le plus grand plaisir des fans qui apprécieront la voix de Satoshi dans un calme presque religieux avant de repartir de plus belle avec Real My Place.

Toutes les bonnes choses ont une fin…

Lors du rappel, les fans sortirent des pancartes distribuées dans la file pour le fan project sur lesquels était notamment écrit « Girugamesh Merci ! 12年ありがとう! » (Girugamesh Merci ! Merci pour ces 12 ans !). Girugamesh, touché par cette attention, a par la suite diffusé des photos et vidéos de cet instant sur les réseaux sociaux. Un moment de proximité entre le groupe et le public qui restera dans les mémoires de toutes les personnes présentes dans la salle.

 

パリ公演終了!!! ありがとう!!!!

Une vidéo publiée par girugamesh 左迅 (@satoshi_grgm) le

 

Le groupe enchainera sur Zecchou Bang qui ravivera la flamme de la foule, suivit de Gravitation pour enfin conclure avec Break Down, un de leurs titres les plus connus. Une belle façon de saluer leurs fans Français et d’embraser la salle une dernière fois. Chaque membre a finalement prononcé quelques mots d’adieu pour remercier les fans présents et ainsi clôturer définitivement cette dernière représentation du groupe en France.

Un bilan très positif pour ce dernier show où l’on déplorera de mauvaises balances, laissant sur le carreau la voix de Satoshi. L’ambiance mémorable restera cependant gravée dans les mémoires, et particulièrement celles du quintet qui ne manquera pas de le notifier sur les réseaux sociaux : Thank you Paris !!! It was the loudest crowd we’ve had so far !!! Amazing !! AWESOME !!!! » (« Merci Paris !!! Il C’était le public le plus bruyant que nous ayons eu jusqu’à présent !!! Incroyable !! Génial !!!! »)

La setlist, parfaite, aura de son côté satisfait les goûts de chacun étant donné la diversité musicale dont a pu faire preuve Girugamesh, afin de faire de leur dernier concert français une belle représentation de leurs 12 années d’activité.

Nous souhaitons à présent le meilleur à chaque membre du groupe… bon vent les gars !

  1. chimera
  2. wither mind
  3. Go ahead
  4. Vermillion
  5. CRAZY-FLAG
  6. VOLTAGE
  7. Slip Out
  8. INCOMPLETE
  9. FUKAI NO YAMI
  10. ISHTAR
  11. Real My Place
  12. Drain
  13. ZANTETSUKEN
  14. Driving Time
  15. Horizon
  16. Another way
  17. Evolution
  18. END
    ~
  19. ZECCHOU BANG!!
  20. gravitation
  21. Break Down

Remerciements à Anne Jacobi de Ganshin.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 17 juillet 2016

    […] – [Live report] Girugamesh : Leur dernier live français enflamme Paris […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *