Guides pour votre voyage au Japon, épisode 1 : les grands classiques

Vous préparez un voyage au Japon et vous sentez perdus dans la jungle des guides de voyage ? Pas de panique, Journal du Japon vous présente les différents guides qui existent ce weekend, à travers deux articles qui retracent les petits et grands livres à ne pas rater sur le sujet. Commençons aujourd’hui par les grands classiques touristiques !

Le guide bleu : le plus complet

guide bleu Japon : couverturePour ceux qui veulent visiter le Japon en sortant des grosses villes, le guide bleu est un must. Il balaye toutes les régions, met en avant des musées originaux, des sites impressionnants (toujours avec le système d’étoiles qui a fait sa renommée : trois étoiles pour exceptionnel, deux étoiles pour très intéressant et une étoile pour intéressant), et des adresses coup de cœur de la rédaction.

Il démarre comme tous les guides par des informations générales (présentation des régions du guide, propositions de circuits de 4 à 21 jours, en fonction du temps disponible, des envies) et informations pratiques (transport, logement, vie quotidienne). De nombreux sites internet sont listés pour accompagner le voyageur dans ses recherches.

Il consacre ensuite plus d’une centaine de pages à une excellente présentation du Japon sous toutes ses facettes, par des experts de ce pays (par exemple le géographe Philippe Pelletier, le journaliste correspondant du Monde à Tokyo Philippe Mesmer ou la conservatrice en chef du Patrimoine Christine Shimizu). Rien de mieux pour découvrir l’Histoire du pays, sa nature, ses religions, ses arts, sa langue et son écriture, sa littérature et ses mangas, jusqu’au cinéma, aux arts de la scène et à la gastronomie. Des textes denses très instructifs, illustrés de photographies et d’encarts zoomant sur des notions plus pointues.

Le découpage est ensuite régional pour la visite : Tokyô et le Kantô, le Chûbu, le Kansai, le Chûgoku, Shikoku, Kyûshû (y sont inclus les îles Ryûkyû et Okinawa dans un Théma de cinq pages), Hokkaidô et le Tôhoku. Ces régions apparaissent sur la carte en tout début d’ouvrage.

Pour chaque région, une introduction générale la présente. Puis, le lecteur plonge dans ses différentes villes et sous-régions.

Pour Tôkyô et Kyôto, un petit plus consiste à présenter différentes promenades (12 pour Tôkyô et 8 pour Kyôto) : des quartiers qui possèdent chacun leur propre carte, et dans lesquels le lecteur peut se promener au fil des sites mis en avant par le guide. Ces promenades sont très complètes et le temps indicatif (souvent une journée) devra probablement être doublé pour vraiment s’arrêter, admirer, profiter !

 

Extrait consacré à Kumano

Extrait consacré à Kumano

Pour chaque ville, la structure est la même :

  • un « mode d’emploi » qui permet de savoir comment y accéder (transports en commun), combien de temps y consacrer, comment s’y déplacer, organiser sa visite (des éléments sont fournis sur les fêtes et manifestations)
  • des éléments historiques
  • la visite à proprement parler : tout ce qu’il faut voir, des musées, des jardins, des temples, des routes, des ponts, des statues, des lacs … avec les coordonnées, horaires d’ouverture et sites internet et une explication plus ou moins détaillée de ce que le voyageur y trouvera (certains musées font l’objet de descriptions très précises sur plusieurs pages). Le tout agrémenté d’idées de balades, de restaurants, hébergements et shopping.
  • de nombreuses cartes permettent au lecteur de se repérer facilement au fil des visites.

Avec une telle quantité d’informations, il est possible à tout voyageur de se construire un circuit sur mesure en fonction de son temps, ses centres d’intérêt et son budget. Une véritable bible dans laquelle plonger et replonger pour organiser son voyage !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Le guide évasion : Tokyo-Kyoto-Osaka

Guide évasion JaponCe guide est un peu le « petit frère » du guide bleu, en plus concentré, avec moins de développements culturels (regroupés en fin d’ouvrage sur une quarantaine de pages), mais très efficace au niveau des propositions de circuits et de promenades. Il s’affiche d’ailleurs comme « le guide des voyageurs indépendants », « pour tous ceux qui aiment construire leur voyage sur mesure. »

Après avoir présenté « le Japon en un coup d’œil » et « les incontournables », il propose au lecteur des lieux à voir en fonction de ses goûts (si vous aimez … la culture japonaise / l’harmonie des jardins japonais / le thé et ses rituels / le calme des temples et des sanctuaires / la gastronomie nippone / le cinéma japonais / les sources thermales et les bains / l’architecture contemporaine / les arts traditionnels / l’artisanat / la mode). Puis il met en avant quelques originalités japonaises (hôtels capsules, neko cafe, baseball, whisky etc.). La rédaction livre même ses activités préférées (onsen, combat de sumo, cérémonie du thé etc.).

Il est temps ensuite d’attaquer l’organisation du voyage. Quatre circuits sont proposés et détaillés : 15 jours pour voir l’essentiel, 10 jours autour de Tokyo, 10 jours autour de Kyoto et 15 jours pour fêter Hanami (les cerisiers en fleur).

Cinq grandes régions sont ensuite présentées : Tokyo en 14 visites, excursions autour de Tokyo en 3 visites, Kyoto en 7 visites, excursions autour de Kyoto en 2 visites, et enfin Osaka et ses environs en 2 visites.

Pour chaque visite, un plan avec un point de départ et un tracé en bleu permet au lecteur de repérer les différents sites à voir sur le parcours. Les sites font l’objet d’informations pratiques et de descriptions simples mais efficaces. Des photos illustrent certains sites et des encarts bleutés permettent d’en apprendre un peu plus (trésors nationaux, acteurs de kabuki, daruma, sento et onsen etc.). Comme pour le guide bleu, les sites sont étoilés en fonction de leur intérêt. Les auteurs ont ajouté une balade secrète dans Tokyo et un coup de cœur au sanctuaire Toshogu.

Après avoir repéré les sites et circuits intéressants, le lecteur pourra trouver de quoi « manger, dormir, s’amuser », des adresses d’hôtels, auberges, restaurants et boutiques (estampes, artisanat, alimentation etc.) dans une partie spécifique très riche. Classées par visite, ces adresses permettront de préparer le voyage de façon très précise, en organisant visites, hébergement, restauration et shopping jour après jours.

Et si le lecteur a besoin de prendre des notes, il trouvera en fin de livre quelques pages dans lesquelles vérifier sa check-list, noter son budget, finaliser son circuit (jours, étapes, distance, hébergement, transport – sur 15 jours dans un tableau), et enfin noter ses coups de cœur, gribouiller ou colorier dans des pages (dont la moitié inférieure est ornée de paysages en noir et blanc).

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Lonely planet, Japon 6e édition

Au premier abord, le livre fait un peu pavé, peu facile pour le glisser dans une poche, mais le lonely planet s’avère pourtant vite indispensable et très adapté au Japon. Il regroupe un condensé de bons plans et de bons conseils sans compter le plan détachable du métro et de la ville de Tokyo à la fin de l’ouvrage. Le livre offre de quoi s’occuper en lecture pendant les 11 heures de vols pour se rendre sur l’archipel.
Tous les thèmes sont abordés comme la cuisine, les sources chaudes, en passant par la randonnée.
On retrouve même un condensé de lieux en début avec le chapitre « 25 façons de voir le Japon » qui indique les essentiels à faire et à voir. Des essentiels, qui ne sont pas toujours les lieux les plus touristiques et c’est à ce moment-là que l’on comprend que les rédacteurs ont réellement mis les pieds dans cette destination et la connaissent bien.

Lonely Planet Japon

Couleurs d’automne, c’est le thème qu’à choisit le lonely planet pour la couverture de sa sixième édition.

Autre point positif, les exemples d’itinéraires, avec entre autre deux semaines sur l’île d’Hokkaido, peu mise en avant dans les guides en général. Cette première partie du livre intitulée « Préparer son voyage » est une des plus complète disponible sur le marché des guides.

Pour le reste, Lonely planet remplit bien son rôle, on retrouve des conseils sur le yens, compagnies aériennes, voyager avec les enfants,faire du ski, un chapitre sur la culture, un sur l’histoire… De nombreuses cartes sont présentes, des illustrations complètent les récits, un schéma météo est élaboré pour chaque destination et la légende est claire et précise.

Pour finir les destinations présentées s’avèrent complètes et sortent souvent de l’ordinaire circuit touristique.

Lonely planet Japon est un bon guide, peu adapté pour les voyages en sac à dos, mais indispensable pour les autres types de voyageurs, en amont et pendant le séjour.

Le Routard : Tokyo, Kyoto et ses environs édition 2018

Très connu dans le monde des guides, le Routard reste un incontournable pour les baroudeurs ou voyageurs à la recherche des meilleurs prix. Son slogan «  Japon pas cher ! », reste bien sûr une utopie, mais ce guide a le mérite de s’en rapprocher.
Cette édition propose de se concentrer sur les lieux les plus fréquentés par les touristes français : Tokyo la capitale, Kyoto et les environs de ces deux villes.

Le Routard cible les deux villes les plus visités par les touristes français et ses alentours.

On commence la lecture avec un top des lieux à voir et à faire dans la rubrique « nos coups de cœur ». Il est vrai que le voyageur effectuant un circuit Tokyo, Kyoto se doit de suivre ces premiers conseils pour un premier voyage. Les itinéraires conseillés s’adressent là encore a un premier voyage, mais ceux qui s’y rendent régulièrement ne trouveront pas de surprise.

Le gros point fort de ce guide est sa rubrique « Japon utile » qui regroupe des informations bien choisies pour voyager au mieux.
Pour le point culture et histoire c’est à la fin de l’ouvrage que ça se passe. Entre temps vous avez accès aux destinations conseillées, avec une légende utilisant des petits bonhommes pour noter une visite. Plus il y en a (jusqu’à trois) plus le lieu vaut le déplacement. Le routard ne se trompe que très rarement dans cette notation.

Autre point fiable, les hébergements. Ils sont souvent bien situés et peu chers, une occasion de faire des économies. Le Routard ratisse large en terme de lieux à voir et couvre bien ce qu’il annonce en titre de couverture.

Très pratique sur place, ce guide est à conseiller aux aventuriers et aux petits budgets.

Plus d’infos sur le site de l’éditeur.

 

Voilà pour le premier tour d’horizon des classiques guides touristiques japonais, pour autant assez différents les uns des autres. A vous qui êtes déjà allé au Japon, lequel avez-vous choisi ? A-t-il été aussi utile qu’attendu ? 

Rendez-vous demain pour le second volet de notre article : les guides originaux !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 7 octobre 2018

    […] ce deuxième article consacré au voyage, après avoir fait le tour des classiques du genre, Journal du Japon vous propose des guides atypiques et des livres pour découvrir le pays […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *