Les soixante-douze saisons du Japon

Il est de notoriété que le Japon possède quatre saisons, très marquées, mais en en réalité, il y en a bien plus que ça… jusqu’à soixante-douze ! Avec 24 périodes solaires et soixante-douze kō c’est un calendrier méconnu que Journal du Japon est allé observer de plus près…

24 seasons in Japan

Histoire de calendrier : les sekki, ou périodes solaires

En effet, les quatre saisons familières sont subdivisées en vingt-quatre périodes solaires de quinze jours, appelées nijūshisekki (二十四節気 vingt-quatre périodes solaires, ou calendrier luni-solaire), lesquelles sont également divisées en soixante-douze kō (侯 saisons, temps ou climats), d’une durée de 4 à 5 jours.

Les vingt-quatre sekki sont d’origine chinoise et se sont propagées au Japon via la Corée au milieu du VIe siècle. Elles durent chacune approximativement une quinzaine de jours, prenant leurs noms des évolutions de l’environnement et des phénomènes naturels tout au long de l’année. Le calendrier luni-solaire servait, et sert encore aujourd’hui, à rythmer la vie civile et agricole. L’influence sur la culture chinoise a été telle que ce cycle a été inscrit en 2016 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

La Chine et le Japon étant de climats et temporalités différents, le calendrier luni-solaire a été mis à jour et adapté au Japon en 1684 par Shunkai SHIBUKAWA (渋川春海), astronome, créant ainsi le calendrier Jōkyō jōkyōrekki (貞享暦). Aujourd’hui, c’est une version publiée en 1874 qui est usitée. Il faut ajouter à ce calendrier les zassetsu, typiquement japonais, qui sont les dates précises d’événement saisonniers.

Au Japon, si le calendrier grégorien a été introduit à la fin du XIXe siècle et cohabite avec le calendrier impérial, les vingt-quatre sekki et les zassetsu ponctuent toujours le quotidien dans les médias, la poésie et la littérature, les arts, la cuisine, les événements saisonniers, la santé, entre autres.

Par exemple, la fête de Setsubun (un zassetsu) qui se déroule le 3 février est célébrée la veille de Risshun, le début de l’année solaire. On jette alors des haricots en-dehors de chez soi pour faire partir les oni et faire entrer la bonne fortune pour la nouvelle année. Le lendemain, les temples affichent un papier mentionnant Risshun Daikichi, soit «Grande fortune» pour l’arrivée du printemps.
Concernant la santé, on conseille par exemple pendant la période Tōji (solstice d’hiver, du 21 décembre au 4 janvier) de manger de la kabocha et de prendre des bains avec des yuzu afin de ne pas tomber malade.

Le printemps est composé de Risshun (立春), Usui (雨水), Keichitsu (啓蟄), Shunbun (春分), Seimei (清明) et Koku-u (穀雨).
L’été : Rikka (立夏), Shōman (小満), Bōshu (芒種), Geshi (夏至), Shōsho (小暑), Taisho (大暑).
L’automne : Risshū (立秋), Shosho (処暑), Hakuro (白露), Shūbun (秋分), Kanro (寒露), Sōkō (霜降).
L’hiver : Rittō (立冬), Shōsetsu (小雪), Taisetsu (大雪), Tōji( 冬至), Shōkan (小寒), Daikan (大寒).

Tour de l’année en 72 micro-saisons

Chacune de ces périodes est divisée en trois temporalités pour donner soixante-douze micro saisons : shokō(初侯), jikō(次侯), makkō(抹侯), soit premier, second et troisième kō. Chacune a un nom et un événement naturel qui lui est associé. Pour les découvrir, nous vous les présentons ci-dessous, pour vous permettre de voyager à travers cette année au rythme méconnu…

Nota bene : Les dates sont approximatives, étant conditionnées aux mouvements célestes, et donc soumises à variations d’un ou deux jours. L’année solaire commence au 4 février, les jours sont mentionnés à titre indicatif. Il en est de même pour la lecture des kanjis : seule l’acception la plus courante sera retenue, mais des variations existent.

Le printemps

RISSHUN 立春 – L’arrivée du printemps
Le premier jour, les temples affichent un papier où il est écrit Risshun Daikichi.
4 février – 8 février : Harukaze kōri wo toku (東風解凍) Le vent de l’est fait fondre les glaces.
9 février – 13 février : Uguisunaku (黄鶯睍睆) Les créatures endormies tressaillent.
14 février – 18 février : Uoko ori wo izuru (魚上氷) Les poissons remontent le courant.
USUI 雨水 – Eau de pluie
C’est la période où les neiges fondent et se changent en pluies. On prépare les cultures à ce moment.
19 février – 23 février : Tsuchi no shō uruoi okoro (土脉潤起) La terre est humide.
24 février – 28/29 février : Kasumi hajimete tanabiku (霞始靆) Flotte la brume.
1er mars – 5 mars : Sōmoku mebaeizuru (草木萠動) Germination des herbes, bourgeons aux arbres.
KEICHITSU 啓蟄 – Fin de l’hibernation des insectes
6 mars – 10 mars : Sugomorimushito wo hiraku (蟄虫啓戸) Eveil des insectes.
11 mars – 14 mars : Momo hajimete saku (桃始笑) Les pruniers fleurissent.
15 mars – 20 mars : Namushi chō ni naru (菜虫化蝶) Les chenilles se font papillons.
SHUNBUN 春分 – Equinoxe de Printemps
21 mars – 25 mars : Suzume hajimete sukuu (雀始巣) Les moineaux commencent à nicher.
26 mars – 30 mars : Sakura hajimete hiraku (桜始開) Floraison des fleurs de cerisier.
31 mars – 4 avril : Kaminari sunawachi koe wo hassu (雷乃発声) Le tonnerre chante au lointain.
SEIMEI 清明 – Clair et lumineux
5 avril – 9 avril : Tsubame kitaru (玄鳥至) Retour des hirondelles.
10 avril – 14 avril : Kōgan kaeru (鴻雁北) Les oies sauvages s’en vont au Nord.
15 avril – 20 avril : Niji hajimete arawaru(虹始見) Premiers arcs-en-ciel.
KOKU-U 穀雨 – Pluie de grains
21 avril – 25 avril : Ashi hajimete shōzu (葭始生) Les premiers roseaux poussent.
26 avril – 29 avril : Shimo yande nae izuru (霜止出苗) Dernières gelées, le riz pousse.
30 avril – 4 mai : Botan hana saku (牡丹華) Floraison des pivoines.

Le Printemps au Japon © sepavo/123RF

Le Printemps au Japon © sepavo/123RF

L’été

RIKKA 立夏 – L’arrivée de l’été
5 mai – 9 mai : Kawazu hajimete naku (蛙始鳴) Les petites grenouilles croassent.
10 mai – 14 mai : Mimizu izuru (蚯蚓出) Les vers font surface.
15 mai – 20 mai : Take no ko shōzu (竹笋生) Les bambous poussent.
SHÔMAN 小満 – Petite maturité
21 mai – 25 mai : Kaiko okitekuwa wo hamu (蚕起食桑) Les vers à soie se repaissent de feuilles de mûrier.
26 mai – 30 mai : Benibana saku (紅花栄) Floraison des carthames.
31 mai – 5 juin : Mugi no toku itaru (麦秋至) Maturité des blés et récolte.
BÔSHU 芒種 – Temps des semailles
6 juin – 10 juin : Kamakiri shōzu (蟷螂生) La mante religieuse éclot.
11 juin – 15 juin : Kusaretaru kusa hotaru to naru (腐草為螢) Herbes pourries deviennent lucioles.
16 juin – 20 juin : Ume no mi kibamu (梅子黄) Jaunissent pruniers.
GESHI 夏至 – Solstice d’été
21 juin – 26 juin : Natsukare kusa karuru (乃東枯) La brunelle fane. (fleur médicinale récoltée en été, ndr)
27 juin – 1er juillet : Ayame hana saku (菖蒲華) Floraison des iris.
2 juillet – 6 juillet : Hange shōzu (半夏生) Les pinellia fleurissent. (Plante médicinale, ndr)
SHÔSHO 小暑 – Petite chaleur
7 juillet – 11 juillet : Atsukaze itaru (温風至) Soufflent vents chauds.
12 juillet – 16 juillet : Hasu hajimete hiraku (蓮始開) Premières fleurs de lotus.
17 juillet – 22 juillet : Taka sunawachi waza wo nasu (鷹乃学習) Le faucon apprend à voler.
TAISHO 大暑 – Grande chaleur
23 juillet – 28 juillet : Kiri hajimete hana wo musubu (桐始結花) Les pawlonias font leurs graines.
29 juillet – 2 août : Tsuchi uruōte mushi atsushi (土潤溽暑) Air et terre sont humides.
3 août – 7 août : Taiu tokidoki ni furu (大雨時行) Averses éparses.

Les lucioles en été au Japon

Les lucioles en été au Japon

L’automne

RISSHÛ 立秋 – L’arrivée de l’automne
8 août – 12 août : Suzukaze itaru (涼風至) Soufflent vents froids.
13 août – 17 août : Higurashi naku (寒蝉鳴) Chant nocturne des cigales.
18 août – 22 août : Fukaki kiri matou (蒙霧升降) Descend l’épais brouillard.
SHOSHO 処暑 – La fin des chaleurs d’été
23 août – 27 août : Wata no hana shibe hiraku (綿柎開) Floraison des fleurs de coton.
28 août – 1er septembre : Tenchi hajimete samushi (天地始粛) La chaleur décroît.
2 septembre – 7 septembre : Kokumono sunawachi minoru (禾乃登) Le riz arrive à maturité.
HAKURO 白露 – La rosée blanche
8 septembre – 12 septembre : Kusa no tsuyu shiroshi (草露白) Scintille la rosée sur l’herbe.
13 septembre – 17 septembre : Sekirei naku (鶺鴒鳴) Chantent bergeronnettes.
18 septembre – 22 septembre : Tsubame saru (玄鳥去) Départ des hirondelles.
SHÛBUN 秋分 – Equinoxe d’automne
23 septembre – 27 septembre : Kaminari sunawachi koe wo osamu (雷乃収声) Le grondement du tonnerre s’éloigne.
28 septembre – 2 octobre : Mushi kakurete to wo fusagu (蟄虫坏戸) Les insectes se cachent pour hiberner.
3 octobre – 7 octobre : Mizu hajimete karu (水始涸) Sèchent étangs et ruisseaux.
KANRO 寒露 – Rosée de fin d’automne
8 octobre – 12 octobre : Kōgan kitaru (鴻雁来) Retour des oies sauvages.
13 octobre – 17 octobre : Kiku no hana hiraku (菊花開) Floraison des chrysanthèmes.
18 octobre – 22 octobre : Kirigirisu to ni ari (蟋蟀在戸) Les criquets chantent au pas de la porte.
SÔKÔ 霜降 – La descente du givre
23 octobre – 27 octobre : Shimo hajimete furu (霜始降) Premières gelées d’automne.
28 octobre – 1 novembre : Kosame tokidoki furu (霎時施) Légères pluies éparses.
2 novembre – 6 novembre : Momiji tsuta kibamu (楓蔦黄) Lierre et érables rougissent.

Automne Japon ©Dozodomo.com

L’hiver

RITTÔ 立冬 – L’arrivée de l’hiver
7 novembre – 11 novembre : Tsubaki hajimete hiraku (山茶始開) Floraison des camélias.
12 novembre – 16 novembre : Chi hajimete kōru (地始凍) Les terres commencent à geler.
17 novembre – 21 novembre : Kinsenka saku (金盞香) Floraison des jonquilles.
SHÔSETSU 小雪 – Petite neige
22 novembre – 26 novembre : Niji kakurete miezu (虹蔵不見) Les arcs-en-ciel se cachent.
27 novembre – 1 décembre : Kitakaze konoha wo harau (朔風払葉) Le vent du Nord emporte avec lui les feuilles des arbres.
2 décembre – 6 décembre : Tachibana hajimete kibamu (橘始黄) Jaunissent les feuilles du mandarinier tachibana.
TAISETSU 大雪 – Grande neige
7 décembre – 11 décembre : Sora samuku fuyu to naru (閉塞成冬) Le froid s’installe, l’hiver commence.
12 décembre – 16 décembre : Kuma ana ni komoru (熊蟄穴) Les ours s’en vont hiberner dans leurs tanières.
17 décembre – 21 décembre : Sake no uo muragaru (鱖魚群) Les saumons se rassemblent et remontent le courant.
TÔJI 冬至 – Solstice d’hiver
22 décembre – 26 décembre : Natsukare kusa shōzu (乃東生) Brunelles germent.
27 décembre – 31 décembre : Sawashi kanotsu no otsuru (麋角解) Les cerfs perdent leurs bois.
1er janvier – 4janvier : Yuki watarite mugi izuru (雪下出麦) Sous la neige germe le blé.
SHÔKAN 小寒 – Petit froid
5 janvier – 9 janvier : Seri sunawachi sakau (芹乃栄) Floraison du persil.
10 janvier – 14 janvier : Shimizu atataka wo fukumu (水泉動) Dégel printanier.
15 janvier – 19 janvier : Kiji hajimete naku (雉始雊) Les faisans commencent à chanter.
DAIKAN 大寒 – Grand froid
20 janvier – 24 janvier : Fuki no hana saku (款冬華) Les pétasites germent. (Plante herbacée appelée également fuki)
25 janvier – 29 janvier : Sawamizu kōri tsumeru (水沢腹堅) La glace s’épaissit sur les ruisseaux.
30 janvier – 3 février : Niwatori hajimete toya ni tsuku (鶏始乳) La poule commence à couver.

Temple Natadera en hiver ©Reddit

Temple Natadera en hiver ©Reddit

Dates clés : les zassetsu

Les zassetsu sont des dates supplémentaires aux sekki, qui marquent les changements de saisons. Les dates ne sont pas toutes fixes, certaines ont disparu : il existait une fête de setsubun pour chaque changement de saison, seule celle du printemps a subsisté.

  • 17 janvier~3 février : Fuyu-doyo (冬土用) Changement de saison, période de 18 jours avant Risshun.
  • 3 février : Setsubun (節分) Fin de l’hiver.
  • 18~24 mars : Haru-Higan (春彼岸) Semaine d’équinoxe.
  • 17 mars : Haru-Shanichi (春社日) Jour le plus proche de la fin de l’équinoxe. Aussi appelé shunsha. La date est extrêmement variable, jusqu’à 5 jours de décalage avec le jour même de l’équinoxe.
  • 17 avril~4 mai : Haru-doyo (春土用) Changement de saison, période de 18 jours avant Rikka.
  • 2 mai : Hachiju-Hachiya (八十八夜) 88 jours après Risshun. C’est le moment de planter le riz.
  • 11 juin : Nyubai (入梅) Début du tsuyu, la saison des pluies.
  • 2 juillet : Hangesho (半夏生) 11 jours après le solstice d’été, fin de la saison des pluies.
  • 15 juillet : Chūgen (中元). Cette date coïncide avec la date d’Obon (お盆) dans le Kantō.
  • 20 juillet~6 août : Natsu-doyo (夏土用) Changement de saison, période de 18 jours avant Risshu. Il est de coutume de manger de l’anguille ce jour-là.
  • 15 août : Obon (お盆), date basée sur le calendrier luni-solaire, c’est la date la plus commune.
  • 1er septembre : Nihyaku-tōka (二百十日) 210e jour après le premier jour du printemps luni-solaire. Il est de coutume de s’attendre à des typhons à cette date.
  • 11 septembre : Nihhaku-hatsuka (二百二十日) 220e jour après le premier jour du printemps luni-solaire. De même, les typhons tendent à arriver à cette date.
  • 20~26 septembre : Aki-higan (秋彼岸) Semaine de l’équinoxe d’automne.
  • 23 septembre : Aki-shanichi (秋社日) Jour le plus proche de l’équinoxe d’automne. Aussi appelé shūsha. La date est très variable, jusqu’à 5 jours de décalage avec le jour même de l’équinoxe.
  • 20 octobre~6 novembre : Aki-doyo (秋土用) Changement de saison, période de 18 jours avant Rittou.

Il existe une troisième fête d’Obon, appelée kyūbon (旧盆), célébrée à Okinawa, mais aussi dans Nord du Kantō, à Shikoku et Chūgoku le 15e jour du septième mois luni-solaire, ce qui fait que la date est flottante. En 2018, c’était du 23 au 25 août à Okinawa.

Pourquoi connaître ces micro-saisons et ces zassetsu ?

Ce calendrier est régulièrement utilisé, vous l’aurez compris, pour rythmer la vie événementielle, mais elle trouve ses racines et ramifications dans toute la culture japonaise. C’est un des concepts culturels-clef à connaître pour envisager la complexité de la culture nippone.
On trouve des références aux kō dans les journaux, qui le mentionnent régulièrement (par exemple, on couvre et découvre les arbres fragiles pendant sōkō et keichitsu), mais aussi, pour peu que l’on souhaite creuser un peu plus certains arts, notamment la cuisine kaiseki ou encore l’ikebana, approfondir ses connaissances sur le monde flottant, l’histoire, l’agriculture, la poésie (qui possède un vocabulaire saisonnier particulier)… il faudra avoir connaissance de ce calendrier pour savoir précisément quelles plantes utiliser, quel motif de kimono, quel kanzashi est approprié, ou encore comprendre la complexité du kasane no irome, une harmonie des couleurs des vêtements féminins nobles pendant l’ère Heian. Il est même possible de trouver des calendriers mentionnant les dates de chaque sekki et kō jusqu’en 2400 !

A vous maintenant de choisir votre micro-saison favorite et d’essayer d’en retenir un maximum… D’ailleurs, laquelle correspond à votre anniversaire, avez-vous vérifié ?

Japan 4 saisons

Sources
Calendrier Koyomi Seikatsu (en japonais)
Calendrier, zassetsu (en anglais)
Calendrier des 72 saisons (en japonais)
Dalby Liza (en anglais): East wind melts the ice
Immortal Geisha (forum, en anglais)
UNESCO, le classement du cycle saisonnier luni-solaire (en anglais)
Journal Asahi (en japonais)
Documentation sur les 24 saisons (en japonais)
72 kō (en japonais)
Cycles depuis 1868 (en japonais)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *