Le Japon dans les jeux de Cocktail Games

Nombreux sont les éditeurs de jeux de société qui s’intéressent à la culture japonaise, et il faut dire qu’il est difficile de ne pas y trouver une source inépuisable d’inspiration, tant le folklore nippon est riche ! Pour cette nouvelle sélection de jeux de société sur le thème du Japon, nous mettons en lumière le catalogue de l’éditeur Cocktail Games. Spécialiste du jeu grand public, il nous gâte ce mois-ci avec deux nouvelles sorties : Twin It Japon et Happy City. L’occasion pour nous de revenir sur le célèbre Sushi Go, son petit frère Sushi Roll, l’incontournable Hanabi et de vous présenter les derniers Twin It Japon et Happy City qui sont sortis au mois de mai 2021 chez nos ludothécaires !

Sushi Go

Nous vous présentions le jeu de cartes stratégique Ohanami en janvier dernier, Sushi Go s’inscrit dans le même style que ce dernier. On plonge dans le Japon kawaii dès la boîte de jeu, parée de motifs traditionnels et reprenant les illustrations des cartes. La boîte est petite, compacte et légère, facile à transporter. Elle contient le livret des règles (très court, permettant de se lancer rapidement), et deux emplacements pour les cartes. C’est un jeu adapté pour 2 à 5 joueurs.

Jeu Sushi Go

©Journal du Japon

Le principe de Sushi Go est simple : en trois manches, il s’agit d’accumuler le maximum de points pour remporter la partie. Pour cela, il faut être fin stratège et bien avoir en tête les scores apportés par chaque carte. Il existe 8 types de cartes. Certaines ne rapportent des points qu’en étant combinées : les tempura fonctionnent par paires et les sashimis par trio. Quant aux raviolis (gyoza), plus on en possède, plus les points augmentent de façon exponentielle. On retrouve également 3 sushis différents (omelette, saumon et calamar) qui rapportent plus ou moins de points. Ils peuvent être combinés à des cartes wasabi pour voir leur score triplé. Enfin, les cartes maki rapportent un nombre fixe de point au joueur en possédant le plus, puis au second. Les cartes desserts reposent sur le même principe mais le comptage de points est différent : 6 points pour le joueur qui en a le plus, -6 points pour celui qui en a le moins. De plus, c’est la seule carte qui peut être conservée depuis la 1ère manche. Il faut donc bien réfléchir aux cartes posées. Il existe une carte bonus, les baguettes, qui une fois jouées, permettent de poser une carte supplémentaire au tour suivant.

Nous avons testé la version à deux joueurs pour commencer, qui est déjà bien dynamique. Chacun reçoit 10 cartes. Le tour est simple : on choisit une carte dans notre main, et on la dépose face cachée. On retourne la carte en même temps que l’autre joueur et on la place devant soi, face visible. Puis on échange les paquets, et ainsi de suite jusqu’à avoir joué les 10 cartes. Il faut donc mémoriser au maximum les cartes qui passent dans notre main pour élaborer une stratégie qu’on affinera au fur et à mesure que la partie avance. Certains collectionneront les cartes à haut score, d’autres chercheront à piéger les autres joueurs en leur bloquant leurs combinaisons. À vous de tester la méthode qui aura le plus de succès !

Une fois la manche terminée, on compte tous les points, on les note puis on élimine toutes les cartes sauf les desserts (qui peuvent se cumuler sur les trois manches), et on refait le même scénario deux fois pour atteindre 3 manches. À la fin, on ajoute les points de chacune et le vainqueur est celui qui en comptabilise le plus. Pour pimenter la partie à deux, on peut intégrer un joueur fictif, dit  » robot  » qui sera joué à tour de rôle par chacun des joueurs, mais nous n’avons pas testé ce mode.

Sushi Go est un petit jeu dynamique dont les parties durent en moyenne 20 minutes, jouable à partir de 8 ans, idéal pour les petits moments en famille. On apprécie le design soigné des cartes, avec leurs éléments kawaii, et le dos décoré de feuilles d’érable, la simplicité des règles, le dynamisme et le format compact. Des jeux de mots se sont glissés dans les règles (« ma ki va gagner ? » « c’est moi, sans sushi ! ») pour amuser la galerie et offrant au passage une ambiance bon enfant. Un jeu à mettre entre toutes les mains et à proposer sans modération !

Sushi Roll

Sorti en 2019, Sushi Roll est un jeu de dés, plutôt d’ambiance, un rien stratégique. De sa boîte qui attire l’œil à son matériel de qualité, il saura plaire à tout le monde ! Vous pouvez retrouver un petit nombre de références au travers de jeux de mots laissés sur l’intérieur de la boîte mais aussi dans le livret de règles. Règles qui sont, d’ailleurs, très simples à comprendre.

©Journal du Japon

Pourquoi Sushi Roll ? Parce que le but du jeu va être de lancer des dés représentant des sushis, tempura, gyoza et autres mets typiquement japonais. Vous allez ensuite devoir choisir l’un des dés pour le garder sur votre plateau (ou dans votre assiette si vous préférez), avant de faire tourner le tapis roulant avec le reste des dés chez votre voisin de gauche. C’est à l’aide de combinaisons de dés que vous allez pouvoir faire un maximum de points. Toutes les combinaisons possibles sont décrites sur le plateau individuel que détient chaque joueur, avec le nombre de fois qu’un motif peut apparaître sur chaque dé. Vous y trouverez aussi le nombre de points que vous donnera chaque dé et chaque jeton, un succinct rappel des règles.

Le but est de marquer le plus de points possible en récupérant les bons dés à chaque tour, ceux qui correspondent à votre « assiette », tout en surveillant les plateaux de vos adversaires et ainsi les empêcher de récupérer ce qui pourrait potentiellement les intéresser. Vous serez également aidé de bonus : deux jetons « baguettes » et trois jetons « menus ». Les premiers vous permettront d’échanger un dé de votre tapis roulant contre celui du tapis d’un autre joueur. Les seconds vous donneront la possibilité de relancer une fois le nombre de dés que vous souhaitez. Ces bonus sont également récupérables à l’aide de dés quand vous êtes à court.

Si on apprécie beaucoup ce jeu, c’est parce qu’il est très amusant, un peu stratégique mais pas trop (il ne faut pas oublier que le gros du jeu repose tout de même sur l’aléatoire des dés), et aussi, il est vraiment beau (chaque met possède un design kawaii qui vous fera fondre) et bien fait ! La boîte est un peu grosse pour le matériel qui s’y trouve et un format voyage ne serait pas de refus, mais on apprécie le petit pochon qui permet de bien mélanger les dés. Les petits jeux de mots comme « If you wasabi my lover « , « Quel sushi du détail  » ou encore « Je suis le cadet de ses sushis  » vous feront sourire ! En bref, un jeu que l’on vous recommande, autant pour sa mécanique simple et efficace que pour son univers édulcoré.

Hanabi Grand Feux

©Journal du Japon

Surement l’un des jeux les plus connus de cette sélection aux côtés du célèbre Sushi Go, Hanabi Grand Feux est la déclinaison de Hanabi, un petit jeu de cartes coopératif très malin. Il se présente ici sous une version dotée d’un matériel plus complet, agrémentée de ses 3 extensions : Avalanche de couleurs, Poudre noire et 5 flamboyants. Une version à privilégier sans aucun doute, pour approfondir l’expérience de jeu.

Hanabi Grand Feux est un jeu de coopération de 2 à 5 joueurs basé sur un système de communication limité. Le but : réaliser le plus beau et grand feu d’artifice ! Malheureusement, vous vous êtes quelque peu emmêlé les pinceaux, et toutes les poudres se sont mélangées … Il va donc falloir les rassembler par couleur ! Pour cela, il faut réussir à poser sur table l’ensemble des 5 cartes d’une même couleur, numérotées de 1 à 5. La difficulté : vous ne voyez pas vos propres cartes ! Le principe de Hanabi Grand Feux repose sur le fait que personne ne connait le contenu de sa main, mais voit celui des autres joueurs. Il va donc falloir, entre joueurs, s’entraider pour savoir quelle carte poser sur la table en évitant bien évidemment les erreurs pouvant être fatales pour la réalisation de votre mission. Dit comme cela, le jeu peut paraître simple. Mais attention à ce que vous dites : vous êtes limités dans les informations que vous pouvez transmettre à vos coéquipiers, ce qui peut rendre les prises de décisions très difficiles !

Hanabi est un grand incontournable dans le milieu des jeux de société. Cette version Hanabi Grand Feux offre un matériel de meilleure qualité, et une rejouabilité infinie avec les différentes extensions incluses. Accessible dès 8 ans, c’est un jeu familial idéal pour travailler la coopération entre les joueurs. Les parties sont conviviales, dynamiques et loin d’être simples, ce qui amène facilement à enchaîner les parties pour constamment s’améliorer.

©Cocktail Games

Twin It Japon

©Cocktail Games

Primé à l’As d’Or 2018Twin It est un incontournable des jeux d’ambiance tous publics. Aussi simple à expliquer qu’à jouer, il doit cette place à la large cible qu’il touche : petits et grands s’y retrouvent, et même les réticents finissent par se prendre au jeu. Frénétique et rapide, Twin It est un jeu d’ambiance que l’on peut sortir avec n’importe qui, et c’est ce qui fait sa force. Les règles : chaque joueur dispose d’une pioche, et à tour de rôle, chacun retourne une de ses cartes ; elles s’accumulent petit à petit sur la table, rendant la distinction difficile, et dès qu’une paire est observée par un joueur, celui-ci doit poser ses mains sur les cartes en question. Le premier joueur qui a atteint les 5 prises gagne la partie. Vous l’aurez donc compris : Twin It est un jeu d’observation et de rapidité. Certains feront ici le rapprochement avec Jungle Speed, et bingo ! On retrouve bien l’un des deux auteurs aux commandes de ce dernier. La particularité de Twin It face à son grand frère : il propose 3 modes de jeu différents, en compétition, en équipe ou en coopération ! De quoi renouveler les parties et plaire à tous les types de joueurs.

Pour cette année 2021, l’éditeur Cocktail Games a choisi de proposer une nouvelle édition de Twin It, l’un de ses jeux phares, en faisant plaisir aux amoureux de la culture japonaise : Twin It Japon, qui est sorti au mois de mai 2021 chez nos ludothécaires ! Dans cette version, rien de différent en ce qui concerne les mécaniques de jeu. Cette édition japonaise présente les mêmes règles que celle de base. En revanche, toutes les illustrations se parent d’une touche nippone. C’est à l’illustrateur Naïade que l’on doit ces bien belles déclinaisons que l’on prend plaisir à découvrir en cours de partie (de quoi faire ralentir nos réflexes, tant on les admire !) ou hors de la partie grâce au carnet d’inspiration présent dans la boîte de jeu. Quelques yokai, un peu d’onigiri, diverses références à la pop culture, une bonne dose de Mont Fuji, et une drôle de sélection d’iconographies utilisées dans les fameuses toilettes japonaises, pour ne citer qu’eux … Des inspirations diverses et variées qui raviront les amoureux du pays du Soleil-Levant, le temps de parties qui s’enchaînent. Et attention, si les règles du jeu sont simples, le jeu en lui-même ne l’est pas tellement : plus les paires mettent du temps à tomber, plus la table se remplit, et plus il est difficile d’avoir les bons réflexes ! C’est d’ailleurs ce qui permet, à un moment donné, de créer un effet domino où les paires s’enchaînent, et où il faudra faire preuve de rapidité. Un jeu dynamique donc, à mettre entre les mains de ceux qui veulent animer leurs soirées sans prise de tête !

Happy City

©Journal du Japon

Seul jeu de cette sélection qui nous vient tout droit du Japon, c’est à un talentueux duo mère-fille japonais que l’on doit l’une des nouveautés de Cocktail Games de mai 2021 : Happy City. Les habitués des jeux de société remarqueront un thème proche de celui de Machi Koro (ou Minivilles), un jeu familial très connu que l’on doit également à un japonais. Pour autant, la comparaison n’a pas vraiment lieu d’être : Happy City propose une mécanique bien différente, qui cache un certain esprit de stratégie, pour des parties à la fois animées et réfléchies. Le but de Happy City est simple : bâtir la ville la plus joyeuse ! Et pour cela, il faut ramener le plus de monde et de bonheur possibles, deux éléments que l’on devra attirer dans sa ville avec justesse.

Les règles de Happy City sont assez simples : en début de partie, les joueurs commencent avec deux pièces et un premier bâtiment, un « Happy Market », qui représente les célèbres kombini japonais. Celui-ci nous rapporte une pièce à chaque fin de manche. Ces pièces vont permettre d’acheter de nouveaux bâtiments, qui bien évidemment sont d’autant plus intéressants qu’ils sont onéreux. Chaque bâtiment permet de générer des revenus, des cœurs et/ou des habitants. Dès qu’un joueur pose son 10ème bâtiment, la partie prend fin. On compte alors le bonheur de chaque ville en multipliant le nombre d’habitants par le nombre de cœurs. Le joueur qui a le plus grand score gagne la partie !

Tout au long du jeu, 3 cartes bâtiments restent constamment face visible sur la table : chacun son tour, les joueurs choisissent de prendre l’une d’entre elles, ou d’en défausser pour en révéler de nouvelles avant d’en choisir une et de l’ajouter à sa ville. Ces cartes ont différentes couleurs, ce qui va permettre de remplir un objectif demandé pour piocher une carte spéciale qui rapporte, elles aussi, des pièces, des habitants et/ou des cœurs. Happy City est donc un jeu de réflexion, où chaque choix sera soumis à une stratégie, et dans lequel on retrouve une petite part de hasard avec la pioche de cartes. Choisirez-vous l’une des cartes à votre disposition, même si elles ne sont pas idéales, ou prendrez-vous le risque d’en défausser pour en révéler de nouvelles, peut-être meilleures, peut-être moins bonnes ? Le plus, non négligeable de Happy City est la possibilité de switcher entre deux modes de jeu ! Un familial, avec les règles de base énoncées ci-dessus, et un expert, avec des règles additionnelles qui viennent apporter un aspect stratégique encore plus présent. Un jeu qui arrive donc à s’adresser autant aux familles qu’aux experts, pour des parties de réflexion particulièrement plaisantes !

©Cocktail Games

 

Cocktail Games est un éditeur de jeux de société qui n’a plus besoin de faire ses preuves : acteur du milieu depuis bientôt 20 ans, c’est plus d’une centaine de jeux que l’on retrouve dans son catalogue. Avec une large préférence pour les jeux dynamiques et conviviaux à petits prix, l’éditeur s’impose comme un incontournable pour de supers moments en famille ou entre amis. Les quelques jeux sur le thème du Japon, présentés ici, sont une réelle réussite que nous vous recommandons chaudement. Chacun aura sa petite préférence, mais chez Journal du Japon nous les validons tous, et nous espérons que l’éditeur nous réservera de prochaines surprises direction le pays du Soleil-Levant ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *