Muriel Jolivet et son regard sur la société japonaise

Sociologue française installée au Japon depuis 1973, Muriel Jolivet est enseignante à l’Université de Sophia à Tokyo et auteure de nombreux ouvrages dédiés à la société japonaise. Depuis son premier ouvrage, L’université au service de l’économie japonaise (Economica, 1985), Muriel Jolivet publie fin 2021 son 9ème livre, Les dernières chamanes du Japon (Véga, 2021), qui a particulièrement attiré l’attention de la rédaction de Journal du Japon. L’occasion pour nous de revenir sur ses 3 derniers ouvrages encore disponibles en librairie.

Muriel Jolivet : une écrivaine à Tokyo

© Muriel Jolivet

Spécifiquement intéressée par les sujets de la famille et de la femme au Japon, Muriel Jolivet s’attarde dès 1993 sur le constat d’une société en crise au travers de son livre Un pays en mal d’enfants (La découverte, 1993). 7 ans plus tard, l’auteure revient avec Homo Japonicus (Picquier, 2000), une enquête cette fois-ci réalisée auprès des hommes japonais, qui dépeint une nouvelle fois une société où le bonheur n’est pas aisé.

Depuis, l’auteure s’attache à présenter tout ce qu’elle a pu observer qui dépeint les faiblesses de la société japonaise au travers de ses chroniques japonaises, composées à ce jour de 3 volumes. Comment vivent les Japonais ? De quoi souffrent-ils ? Quelles sont leurs difficultés ?

Mêlant le résultat de recherches scientifiques (que ce soit les siennes ou celles de ses confrères) à des anecdotes personnelles, l’écriture de Muriel Jolivet permet à tout à chacun de comprendre aisément et simplement les enjeux des problématiques soulevées et des sujets évoqués. Grâce à une vulgarisation scientifique qui vient décrypter la société japonaise au travers de sujets passionnants, les ouvrages de Muriel Jolivet sont des mines d’or pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux Japonais.

Si vous ne vous êtes encore jamais procuré un de ses ouvrages, peut-être l’un de ces 3 derniers pourrait éveiller votre curiosité : Confidences du Japon (Elytis, 2014), Chroniques d’un Japon ordinaire (Elytis, 2019) et Les dernières chamanes du Japon (Véga, 2021) que nous vous présentons ici.

La société japonaise par Muriel Jolivet

Confidences du Japon (2014)

Paru en 2014 aux Éditions Elytis, Confidences du Japon est le dernier volet des chroniques japonaises de Muriel Jolivet, après Tokyo Memories (Antipodes, 2007) et Tokyo Instantanés (Elytis, 2012). Ici, l’auteure nous présente une à une les spécificités de la société japonaise, que cela soit de l’ordre du relationnel ou des aspirations personnelles, par le biais de courts paragraphes traitant les différents sujets de manière concise. Comme un « patchwork d’instantanés […] à la manière des impressionnistes« , nous découvrons ici ce que l’auteure observe chez les Japonais. Accompagnés par les illustrations de Jean-Paul Nishi, connu pour sa série d’ouvrages sur la France dont le premier À nous deux, Paris !  (Éditions Philippe Picquier, 2012), les textes de Muriel Jolivet sont drôles, simples et traitent de sujets variés.

Connaissez vous le H I J K ? Ces quatre lettres ne vous disent sûrement rien, et ce n’est pas une recherche Google qui vous aidera à comprendre. Le concept est purement japonais, et c’est typiquement le type d’informations que l’on ne trouvera pas ailleurs que dans des ouvrages spécialisés. On parle ici de sexualité et de la famille, mais Confidences du Japon est loin de se limiter à ces sujets : pauvreté, croyances, relations amoureuses, amicales ou bien professionnelles… Des émissions aux sujets auxquels on ne s’attend pas jusqu’à ces femmes qui ne supportent plus de voir leur mari depuis leur retraite, tant de sujets abordés avec simplicité qui nous donnent une toute autre vision du quotidien japonais.

Confidences du Japon est un ouvrage qui se lit par bribes, qui peut nous faire décrocher un petit sourire comme nous attrister de certaines réalités, et surtout qui nous permet d’observer le vrai Japon. (Roxane)

Chroniques d’un Japon ordinaire (2019)

Chroniques d’un Japon ordinaire, paru en 2019 aux Éditions Elytis, est une sorte de « suite améliorée » des chroniques japonaises de Muriel Jolivet. Là où l’auteure parsemait ses impressions et ses ressentis au fil des pages, elle s’applique ici à parler sous des thèmes plus généraux, afin de regrouper les informations et de faciliter la compréhension globale. Chaque thème est abordé d’un point de vue moins personnel et plus documenté, avec une place importante donnée à la bibliographie, et surtout une synthèse finale qui vient mettre à mal les clichés que l’on peut avoir sur les sujets. Le mariage, la famille, les jeunes et les enfants, la place de l’homme dans la société japonaise, les adultes et les seniors, les animaux et la nature ou encore la spiritualité… tant de thèmes fondamentaux de toute société regroupés dans un beau bébé de 300 pages que l’on découvre avec passion.

Et c’est peu de le dire : si l’écriture de Muriel Jolivet est particulièrement agréable, c’est qu’elle nous parle de sujets qu’elle maîtrise tout en utilisant des mots simples qui ne mettent pas de barrières entre elle et nous. Chroniques d’un Japon ordinaire fait un état des lieux sur ce qui caractérise aujourd’hui la société japonaise loin des clichés. La lecture est instructive et l’on en ressort avec une image bien moins fantasmée de la vie au pays du Soleil Levant. Moins fantasmée ne signifie pas moins idyllique, il est ici propre à chacun de rechercher ce qui le rend heureux dans la société japonaise, mais cela signifie plus proche d’une réalité qui nous est éloignée lorsque l’on ne vit pas au Japon.

Chroniques d’un Japon ordinaire est un ouvrage à mettre entre toutes les mains de ceux qui s’intéressent à la vie des Japonais, ce qui caractérise leur société d’un point de vue social et culturel, et ce sans idéalisme. (Roxane)

Les dernières chamanes du Japon (2021)

Couverture de Les dernières chamanes du Japon aux édition Véga

Les dernières chamanes du Japon est un ouvrage de Muriel Jolivet traitant de cet aspect spirituel du Japon quelque peu invisible aux yeux de certains. Si vous suivez les ouvrages de l’auteure, vous comprendrez aisément pourquoi ce titre lui tenait à cœur, tant elle s’intéresse au Japon sous toutes ses formes ainsi qu’à la spiritualité japonaise dans son ensemble. Ici, l’auteure décide de mettre en lumière ces femmes et ces hommes de la plus belle des manières avec 400 pages dont certaines agrémentées de photographies.

L’auteure se documente et réalise de nombreuses recherches pour étayer ses propos. Si le sujet du chamanisme ou de la spiritualité japonaise vous est quelque peu méconnu, vous pourriez trouver la première partie de Les dernières chamanes du Japon un peu difficile : peut-être à cause de son nombre élevé de définitions à comprendre. Mais cette mise en bouche et la mise en place du contexte du livre portant sur les dernières personnes aptes à communiquer avec l’au-delà d’une façon ou d’une autre passées, la seconde partie du titre saura vous ravir par les nombreux entretiens offerts par l’auteure. On nous dépeint des personnalités hautes en couleur, avec leurs liens et ce que des concepts comme le sacrifice veut dire pour ces personnes, et c’est très passionnant. Le sujet est riche en informations, intrigant et offre une ouverture d’esprit sur le sujet qui devrait intéresser plus d’un lecteur.

Un livre à mettre entre toutes les mains pour découvrir et apprendre plus sur les dernières femmes du Japon qui agissent dans l’ombre au nom des divinités japonaises ou occidentales. Les dernières chamanes du Japon est à retrouver aux éditions Véga depuis le 21 octobre 2021. De nombreuses références aux précédents titres de l’auteure sont mentionnées pour parfaire le sujet et vos connaissances. (Charlène)

 

Les phénomènes de société n’ont que peu de secret pour Muriel Jolivet, et elle nous les partage aux travers de ses différents ouvrages. Une auteure passionnée qui nous emmène avec elle à la découverte de ce qui constitue la société japonaise d’avant, d’aujourd’hui et de demain, que nous allons continuer à suivre de très près !

1 réponse

  1. LABADIE dit :

    J’ai lu 3 livres de Muriel JOLIVET et j’avoue mon admiration pour cette écrivain sociologue. Magnifique travail d’enquête sur la réalité japonaise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.