Réouverture du Japon : Okaerinasai !

Ça y est, on y est : le Japon rouvre ses frontières ce mardi 11 octobre ! Petit point sur la situation et les recommandations pour préparer votre premier voyage – ou votre retour ! – au Pays du Soleil levant.

 

Entrez, c’est ouvert !

Fumio_Kishida_October_2017_Portrait2

Fumio Kishida en octobre 2017 – Photo de 切干大根 (sous licence CC4)

C’est donc la fin de plus de deux ans d’attente ou du moins deux années très compliquées pour voyager au Japon, à l’image de la réouverture partielle en juin, dans le cadre des voyages organisés puis en septembre où l’on acceptait les voyages individuels, mais toujours en passant par une agence. Le tout soumis à des quotas d’entrée quotidiens, de 50 000 personnes dernièrement.

Mais, le 22 septembre dernier, s’exprimant devant la Bourse de New York, le Premier ministre japonais Fumio KISHIDA a indiqué qu’à partir du 11 octobre, le Japon allait assouplir les contrôles aux frontières et autoriser à nouveau la dispense de visa et les voyages individuels. Il va donc être possible de voyager librement à nouveau au Japon et sans visa.

La faiblesse du yen, qui a perdu 20% de sa valeur par rapport au dollar depuis le début de l’année, devrait rendre le Japon encore plus attractif pour bon nombre de visiteurs. Et un apport de devises étrangères pourrait aider à enrayer la chute de la monnaie nationale et donner un coup de pouce à la reprise économique.

 

No limit ?

Tout revient donc à la normale, plus besoin de visa pour les touristes qui peuvent rester sur le territoire 90 jours, comme avant la pandémie. Cette règle vaut pour 68 pays du monde, dont la France et la Belgique par exemple. Seule la détention d’un passeport en cours de validité est requise. Plus besoin non plus de passer par une agence, vous pourrez réserver vos billets vous-même et circuler librement dans le pays. 

Santé et vaccination

Le test PCR n’est plus obligatoire avant le départ vers le Japon pour les voyageurs triplement vaccinés. Il reste toutefois nécessaire pour toute personne ayant reçu moins de 3 doses de vaccins. Il doit être réalisé dans les 72h avant votre départ. On vous conseille aussi de souscrire à une assurance santé prenant en charge les frais médicaux, en cas d’hospitalisation de forme grave du Covid-19. L’assurance liée à votre carte bancaire couvre ces frais, mais c’est à vérifier dans les conditions générales. Avant de partir à l’étranger, on n’oublie pas de prévenir sa banque pour les avertir de son voyage au Japon et on peut en profiter pour voir l’assurance incluse avec sa carte bancaire.

L’application My SOS

Le gouvernement japonais et les douanes japonaises se servent de cette application pour vous préenregistrer depuis quelques temps. On attend de voir s’il continuera à s’en servir (le gouvernement japonais a évoqué sa suppression dans le futur) mais espérons-le car elle vous permet de préremplir la version numérique du formulaire papier que l’on vous donne d’habitude, mais vous pouvez aussi y ajouter le statut de vos vaccinations. 

Lorsque vous n’êtes pas totalement vacciné ou en possession d’un test PCR négatif, ou tout simplement que vous n’avez pas complété le questionnaire, l’application est rouge.

Lorsque que vous aurez entré les 3 QR codes de vos vaccins et rempli le questionnaire, l’application devient bleue, plus besoin de PCR (depuis le 7 septembre). Il vous suffit alors de montrer l’application à la douane et vous passez, vous évitant ainsi des files d’attente sans fin !

 My SOS - Rouge  My SOS - Bleu 

Si vous n’êtes pas vacciné, le test PCR 72h fonctionne également et fait passer l’application en bleu sur cette durée.

Le masque

Il n’est pas obligatoire mais fortement recommandé.  La plupart des Japonais le porte, même en extérieur. À vous de voir si vous souhaitez vous adapter ou non. Par contre, les hôtels peuvent refuser l’accès si vous n’en portez pas en intérieur. Ils sont légalement autorisés à vous y contraindre si vous voulez rentrer dans leur hôtel.

 

Le bémol : l’enfer des vols !

Avion ANA CC

Avion de la compagnie ANA – bientôt le vôtre ?

Les couloirs aériens russes sont fermés depuis la guerre en Ukraine, ce qui engendre des vols beaucoup plus longs, plus chers mais cela cause aussi beaucoup d’annulations. Avant ces problèmes le trajet de 9600 km depuis Paris prenait, selon les vols et les compagnies, entre 11 et 14h pour un trajet sans escale. Avec le contournement les compagnies évoquent 2 voire 3h de plus mais la réalité est que les escales sont aussi plus nombreuses et donc que l’addition peut vite grimper : il n’est pas rare de voir des témoignages qui évoquent désormais une vingtaine d’heures de vol.

Dans ce léger chaos, il vous faut donc prendre quelques sécurités : réservez vos vols directement auprès des compagnies aériennes plutôt qu’après des agences, même si c’est plus cher. Sinon il faudra vraiment vous armer de patience et avoir pas mal de chance pour avoir un remboursement ou demander une modification de votre vol.

Bon voyage !

Le gouvernement japonais ne s’est pas encore exprimé sur tous les petits détails de la réouverture donc restez connectés, en suivant par exemple le compte de notre chère Krys qui nous a inspiré ce petit récapitulatif et on vous souhaite évidemment un excellent voyage au Japon ! 

Vous y retournez quand ? Vous préparez le voyage comment ? Dites-le-nous en commentaire !

Photo de UNE sous licence CC 2.0 – par Jean-Pierre Dalbéra

Paul OZOUF

Rédacteur en chef de Journal du Japon depuis fin 2012 et fondateur de Paoru.fr, je m'intéresse au Japon depuis toujours et en plus de deux décennies je suis très loin d'en avoir fait le tour, bien au contraire. Avec la passion pour ce pays, sa culture mais aussi pour l'exercice journalistique en bandoulière, je continue mon chemin... Qui est aussi une aventure humaine avec la plus chouette des équipes !

1 réponse

  1. Talpaert dit :

    Super , enfin on peut y retourner.
    C’est une expérience unique qui laisse des races indélébiles des beaucoup de domaines religieux, nourriture, traditions, civilisations….
    J’engage mes relations à faire ce voyage découverte et quand on y est allé on a qu’une envie, d’y retourner……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.