Interview Japanime : la nouvelle offre de Crunchyroll

A l’occasion du lancement de la nouvelle saison japanime d’automne, Crunchyroll et son impressionnant catalogue de nouveautés organisait une soirée spéciale pour présenter le line up et le nouveau Crunchyroll suite au rachat de Kazé puis d’une partie du catalogue d’ADN. Journal du Japon s’est rendu sur place et a pu rencontrer Jérôme Manceau, le directeur marketing de Crunchyroll Europe.

Le line-up : une offre vaste, concentrée sur les blockbusters

Jérôme Manceau

Journal du Japon : Bonjour et merci pour votre temps. Ce soir vous présentez votre line-up japanime qui est assez conséquent en terme d’offre. Globalement quelles sont vos premières impressions sur cette saison d’automne 2022 ?

Jérôme Manceau : Ma première impression c’est surtout que c’est la plus grande depuis que Crunchyroll à lancé son service de streaming. Nous avons une offre qui est maintenant unifiée sur sur une seule plateforme (NDLR : en référence à l’absorption de Wakanim et d’une partie du catalogue de ADN). Ce qui fait que nous pouvons proposer aux fans une offre pléthorique avec plus de 40 titres. Nous n’avons jamais eu une saison comme ça et ce ne sont pas uniquement des titres lambda. Ce sont des titres très importants au même moment donc, vraiment, c’est le résultat de notre volonté d’unifier nos plateformes pour proposer vraiment des line-up important et le contenu le plus vaste possible à nos abonnés.

Quels sont pour vous les titres majeurs de ce line up ?

Forcément, comment ne pas parler de Chainsaw Man en premier, de Blue lock, de My Hero Academia et de Mob Psycho 100. On a aussi Boruto et One Piece qui continuent. Voilà, ce sont des titres qui sont ou qui vont devenir des hits et des standards des anime.

Les saisons japanime regorgent toujours d’adaptation de manga, est-ce qu’il y a une création originale que vous aimeriez particulièrement défendre (et pourquoi ) ?

Les originaux c’est toujours un peu plus compliqué. C’est quelque chose que, chez Crunchyroll, nous n’avons jamais vraiment poussé. On se concentre sur les séries importantes, que l’on sort sur notre plateforme. Après, c’est quelque chose que nous avons toujours dans le line up. Nous en avons certaines, d’ailleurs nous avons plein de catégories. Nous avons des contenus originaux, des co-productions comme Blue lock par exemple. On pourrait le catégoriser comme un contenu original. C’est essentiel, mais on se concentre surtout sur les séries, plus que les contenus originaux. Il y aura d’autres annonces, mais plus tard, sur des co-productions.

@journaldujapon Automne 2022 : les séries à suivre en simulcast sur @Crunchyroll FR ! Ce sera quoi pour vous en #anime ♬ Heroes (From « My Hero Academia ») – NateWantsToBattle

@journaldujapon Suite du line-up #japanime de l’automne 2022 sur @Crunchyroll FR ! Ce sera quoi pour vous ? #automne2022 #anime #crunchyroll #japan #animation #series ♬ 前前前世 (movie ver.) – RADWIMPS

Le nouveau crunchyroll

Nous commencions l’interview par parler d’un line-up imposant. Il l’est du fait du rachat progressif de nombreux catalogues de japanime. Pourquoi Crunchyroll a opéré une telle concentration de l’offre ?

Tout simplement en pensant aux fans qui regardent les animes. Ce qu’on a remarqué c’est qu’avec une pluralité de l’offre, ça obligeait la communauté de fans à s’abonner à deux ou trois plateformes pour avoir accès à tout le contenu disponible. Nous avons voulu travailler sur l’accessibilité au plus grand nombre et ainsi regrouper tous les contenus sous une seule et même bannière : Crunchyroll avec un seul abonnement pour faciliter l’accès aux animes au plus grand nombre.

A l’image des Jeux Olympiques, le Japon et son gouvernement ont maintenant très bien compris l’importance de son soft power culturel, autour de sa pop culture. Est-ce que ce rapatriement de l’animation japonaise sous étendard japonais est aussi une décision qui a été encouragée voir poussée par le gouvernement japonais ?

Alors de manière tout à fait honnête, je pense qu’il faudrait demander au Gouvernement japonais. Je n’ai pas la réponse à cette question. En tout cas, ce n’est pas de notre fait à nous.

Est-ce que ça a joué ou pas du tout ?

Non, nous on est juste des passionnés d’animation japonaise et on essaye de réunir les meilleures séries pour les proposer sous un service et notre mission, elle s’arrête là.

Une offre plus concentrée, si elle le devient trop, est, sur le long terme, pas toujours bon pour la diversité de l’offre. Ce n’est pas le cas cette saison, il est encore trop tôt pour l’évaluer, mais comment éviter de tomber dans un monopole trop stérilisant ?

Je pense qu’il n’y a pas vraiment de questions de monopole, on le voit. Il y a beaucoup d’autres plateformes qui donnent accès à d’autres contenus anime. Il y a pas que Crunchyroll qui propose des anime. Notre but, c’est d’avoir un contenu foisonnant sur notre site, sur notre plateforme pour pouvoir proposer le meilleur contenu aux fans.

Après, cette concentration, elle n’est pas totalement « réelle » parce qu’il reste assez d’autres plateformes pour avoir accès à d’autres contenus comme on en voit sur Disney+, Netflix ou Amazon. Il n’est pas de question de stériliser un marché ou un accès, parce que de toute manière de plus en plus de plateformes se mettent à proposer du contenu d’animation. Donc, nous, notre but c’était uniquement de réunir toutes les plateformes qui étaient dans notre groupe en une seule afin d’éviter que, si un fan voulait avoir accès à vraiment tout le contenu, il n’ait à prendre six ou sept abonnements différents. Il n’y a pas de de stérilisation de la situation.

Il n’y aura jamais non plus toute l’animation sur Crunchyroll. Il y aura forcément toujours d’autres acteurs qui achèteront des droits. L’idée c’est plus de renforcer notre offre.

Présentation à la presse du line up Crunchyroll

Plus globalement comment vous assurez-vous que l’animation japonaise reste l’une, si ce n’est la meilleure animation au monde ? 

Et bien en essayant d’être le plus authentique possible et d’être le plus transparent et honnête envers les fans de proposer ce contenu auprès du plus grand monde et aussi en renforçant nos relations avec les studios japonais en travaillant sur de la co-production également. Notre rôle, c’est vraiment de pouvoir partir d’une série japonaise qui est faite en premier lieu pour le marché domestique japonais et ensuite de pouvoir l’étendre au plus grand monde mais dans sa forme authentique. Que ce soit lorsque nous travaillons sur nos sous-titrages, sur les doublages etc. Nous essayons de coller au plus proche de la version japonaise, de respecter le travail des studios, de respecter celui du mangaka en amont, car il est souvent impliqué aussi dans l’adaptation animée au Japon. Donc nous, notre but, c’est ça. C’est de rester au plus proche et de respecter l’œuvre, de la diffuser au plus grand nombre tel que les Japonais y ont accès.

La force de Crunchyroll c’est d’être présent dans 200 pays. Nous sommes présent en Europe mais aussi aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Australie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est… C’est notre grande force. Crunchyroll est une plateforme globale. Nous prenons le contenu fait au Japon pour le public japonais et nous faisons le maximum pour le faire rayonner et le rendre accessible.

Avec une telle offre quels sont vos concurrents finalement ou, plutôt à quelle échelle sont-ils : est-ce que ce sont les animes japonais sur les mastodontes tel que Netflix, Amazon ou les animes hors du Japon comme l’animation française ou américaine ou carrément les autres divertissement comme les séries télés en prise de vue réelle ?

Je ne pense pas qu’on puisse parler vraiment de concurrence. Quand on regarde Disney+, Netflix ou encore l’animation japonaise, française ou brésilienne, on n’est pas sur une notion de concurrence. Pour nous on est davantage sur une une relation saine de proposer du contenu et donc de faire vivre un secteur en proposant du contenu diversifié à la communauté. Notre démarche c’est de se dire : L’animation japonaise est en train de devenir partie prenante de notre culture, de notre quotidien et on veut le faire vivre.

Cela passe par toutes les activités que nous avons, les produits dérivés, les films au cinéma etc. Nous n’avons pas que la plateforme. C’est aussi proposer aux fans d’anime, mais aussi au grand public, une offre complète. Ca passe par d’autres voie que Crunchyroll. Notre but c’est d’emmener toujours plus loin l’anime dans sa globalité. C’est ce que nous essayons de faire avec toutes nos activités. Si Disney + ou Netflix ou d’autres en proposent c’est très bien aussi. Cela va dans le même sens que nous, à savoir proposer des contenus différents à un vaste public.

C’est bien noté, merci pour votre temps et bonne saison japanime !

Merci à Crunchyroll Jérôme Manceau, Olivier Fallaix et Marion Crochet-Grasset pour leur temps et la mise en place de cette interview

Les recommandations

C’est une saison très imposante avec beaucoup de titres totalement différents avec des univers diamétralement opposés. Une saison incroyablement riche autant par ses suites très attendues que par ses nouveautés. Pour finir, voici donc quelques titres à retenir…

Parmi les suites, notons la deuxième partie de la 1re saison de SPY x FAMILY, idem pour IDOLiSH7! Third BEAT!, la saison 2 de To Your Eternity, la troisième de Mob Psycho 100, la saison 6 de My hero academia, Golden Kamui, ou encore la saison 3 de Welcome to Demon School! Iruma-kun

Les nouveautés mise en avant comme Chainsaw Man et Blue lock ne doivent pas faire oublier ces petites perles qui pourraient bien illuminer cette saison. Pour les amateurs de mecha Mobile Suit Gundam – The Witch from Mercury est clairement à ne pas louper tant les premiers épisodes ont mis tout le monde d’accord. Et il y a ces titres à découvrir et dont le premier épisode a retenu l’attention. Le drame fantastique Raven of the Inner Palace, le très rock’n’roll Bocchi the Rock!, le très drôle Si je suis la Vilaine, autant mater le boss final ou le très mignon Do It Yourself!!.

Il y a à manger pour tout le monde, nous ne faisons que vous donner quelques titres sur une saison de 40 anime. Il ne tient qu’à vous de découvrir ces suites et ces nouveautés sur la plateforme de Crunchyroll. Donnez-nous vos animes préférés en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.