Kylee : une entrevue de Kylee-té à Japan Expo

Avant de faire ses premiers pas sur la scène de Japan Expo, Kylee a accordé à Journal du Japon une interview où l’on en apprend un peu plus sur le parcours de cette jeune mannequin et chanteuse américano-japonaise. Quelques minutes fraîches et dynamiques : à son image ! 

Kylee lors de l'interview - Photo Lōlu

 
Journal du Japon : Bonjour Kylee, pouvez-vous vous présenter pour le public qui ne vous connaît pas encore ?
Kylee : Ravie de faire votre connaissance, je m’appelle Kylee. Je suis chanteuse au Japon, mais aussi aux États-Unis.

Vous chantez depuis que vous êtes toute petite, mais quel a été le déclic pour faire de la chanson votre métier ?
A l’âge de onze ans, j’ai interprété l’hymne national américain lors d’un match de NBA. C’était la première fois que je chantais avec un micro devant un large public. C’était un véritable plaisir, qui ne m’a pas laissé le temps d’être nerveuse. La connexion avec le public et la musique a été tellement forte que j’ai immédiatement su que je souhaitais continuer dans ce domaine.

Pourquoi avoir choisi de faire tout d’abord carrière au Japon, plutôt qu’aux États-Unis ?

Kylee lors de l'interview - Photo Lōlu

J’ai grandi en Amérique, j’ai toujours parlé anglais, mais je suis métisse, et je n’avais alors pas vraiment eu l’opportunité de connaître mon « autre moitié », mes origines. Je voulais en apprendre plus.
J’ai toujours aimé le Japon grâce à ma mère qui m’a imprégnée de la culture nipponne. Nous avons cherché un label, et lorsque nous sommes tombées sur un label japonais auquel envoyer mon travail, nous nous sommes dit « pourquoi pas essayer et voir ce qu’il se passe ? ».
Lorsqu’ils nous ont répondu, nous n’étions pas sûres, puisque nous vivions aux USA. Nous n’avions pas imaginé que ça se passerait comme ça, mais nous nous sommes dit que ce serait bien de tenter. Ça me permettait de voir ma famille au Japon, mes grands-parents, et voyager au Japon était quelque chose que je souhaitais, donc ça m’a semblé être une bonne expérience.

Vous aviez quatorze ans lors de la sortie de votre premier single Vacancy. Comment arrive-t-on à gérer la vie d’adolescente, la scolarité et la carrière musicale, à cet âge ?
Pendant cette période, j’allais à l’école et nous avions des vacances tous les deux mois environ, pendant lesquelles nous organisions mes activités musicales. Après quoi j’allais au Japon, où nous mettions tout en œuvre : les enregistrements, les clips, tout. Le planning était fait d’avance car tout devait être fini dans le peu de temps imparti, puisque je retournais à l’école ensuite, avant de repartir à nouveau. Tout était parfaitement équilibré. Je ne manquais ni de l’un, ni de l’autre.

Vous avez commencé avec un style plutôt rock, avant d’évoluer vers de la musique davantage pop au moment de votre passage en major. Pensez-vous à un retour vers le style rock, ou êtes-vous plus à l’aise maintenant avec la pop ?

Kylee lors de l'interview --Photo Lōlu--

Je pense que cette évolution vient du fait que j’étais jeune, et je n’étais pas sûre de ce que je souhaitais vraiment faire. J’apprécie beaucoup les deux styles.
Aujourd’hui, ce que je souhaite, c’est un peu mélanger ces genres dans ma musique. Je veux continuer de m’inspirer des deux.

Vous avez récemment donné votre premier concert aux États-Unis, comment avez-vous vécu cette nouvelle expérience ?
C’était une expérience nouvelle, très différente et cool. Les publics sont différents, et le show aussi. Ce concert aux USA n’avait rien à voir avec ceux que j’ai pu faire auparavant au Japon. J’ai appris beaucoup de choses dans ce qui a été, je pense, un premier pas vers ma carrière aux États-Unis, mais aussi sur le plan international. Je ne suis pas prête d’oublier ce moment.

Vous avez récemment fait une reprise de Just Give Me A Reason de Pink en duo avec « Sam Tsui »:https://www.youtube.com/user/TheSamTsui, sous la direction de « Kurt Hugo Schneider »:https://www.youtube.com/user/KurtHugoSchneider. Que vous a apporté ce duo ? Envisagez-vous d’autres collaborations ?
C’était amusant, hasardeux, rapide, et surtout, Kurt a tout fait.

C’était ma première apparition YouTube américaine. C’était aussi la première fois que je dépassais les deux millions de vues sur ce même site. J’avais surtout travaillé au Japon, et je voulais faire autre chose aux États-Unis, donc c’est une collaboration qui est bien tombée. C’était vraiment cool, et excitant. Kurt a travaillé sur la version originale pour l’adapter au duo que nous allions former, Sam et moi, et qu’il a accompagné en jouant la partie instrumentale. On a enregistré en studio, puis tourné le clip. Tout est allé très vite, mais on s’est vraiment amusé à le faire.
Peut-être que nous en ferons d’autres, avec Sam, Kurt ou d’autres personnes, mais quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup travailler avec d’autres artistes.

L’année dernière, vous avez participé à l’album de reprises de YUI, avec la chanson My Generation. Pouvez-vous nous en parler ? Comment vous a été offerte cette opportunité ?
Ils m’ont demandé si j’étais intéressée par le projet qui consistait à faire un album hommage, en reprenant une chanson de YUI. C’est une chanteuse que j’aime beaucoup, j’ai donc répondu positivement à la demande.
My Generation est une chanson très joyeuse et positive, ça m’amusait beaucoup de la chanter, c’est pourquoi je l’ai choisie. C’est un style qui me correspondait, et j’ai été heureuse de travailler dessus.

Kylee lors de l'interview --Photo Lōlu--

Vous avez également déclaré être fan de la chanteuse Utada Hikaru. Si l’on vous offrait cette opportunité, quelle chanson de son répertoire aimeriez-vous reprendre ?

Je pense que ce serait… Ah, je ne sais pas, il y en a beaucoup trop. Peut-être Prisoner Of Love, Hikari, ou Simple and Clean … Oui, je pense que ce serait Simple and Clean , ou la version anglaise de Hikari

Votre album 17 contient une chanson avec la guitariste « Orianthi »:https://www.youtube.com/user/OrianthiVEVO. Comment s’est passée votre rencontre et quel en a été le point de départ ?
On ne se connaissait pas du tout avant. Elle était à l’époque en train de travailler au Japon sur la tournée This Is It en hommage à Michael Jackson.

C’était vraiment cool de collaborer avec une grande guitariste comme elle. De plus, je trouve qu’une collaboration chanteuse/guitariste change un peu du cliché des collaborations entre deux chanteurs uniquement.
Elle est à la fois féminine et très rock. C’est un peu un modèle que je voudrais suivre.

Enfin, parmi tous vos singles et albums, avez-vous une préférence pour l’un d’entre eux ?
Oui, Kylee meets Bounen no Zamned est l’un de mes favoris.

Kylee prend la pose après l'interview --Photo Lōlu--

Compléments d’informations :

« Site officiel de Kylee »:http://www.kylee.jp/
« Facebook officiel de la chanteuse »:https://www.facebook.com/kyleeofficialfanpage?fref=ts
« Son compte Twitter officiel »:https://twitter.com/kylee_official
« YouTube USA »:https://www.youtube.com/user/KyleeSMEJ?feature=watch
« YouTube VEVO »:http://www.youtube.com/user/KyleeVEVO

Retrouvez toutes nos photos de son concert

Remerciements à Kylee pour son temps et sa bonne humeur.

Photos ©journaldujapon.com – Tous droits réservés

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *