L’Eigagenda : toutes les sorties cinéma et DVD d’avril !

Amis cinéphiles, soyez heureux, voici une nouvelle rubrique sur Journal du Japon : l’Eigagenda, l’agenda des films nippons en France ! En ce premier avril plutôt destiné aux bonnes farces, nous en profitons plutôt pour faire le point sur les sorties nippones dans l’hexagone, qu’il s’agisse de films live ou d’animation. Pour ce premier numéro, quatre films vous attendent dans les salles obscures, deux DVD méritent d’arriver dans votre salon et une demi-douzaine de festivals et événements cinéma sur la capitale vous attendent ! C’est parti !

Eigagenda avril

Au cinéma :

Le  1/04

La Maison au toit rouge de Yoji Yama (2h16)

Japon, 1936. Taki quitte sa campagne natale pour travailler comme bonne dans une petite maison bourgeoise en banlieue de Tokyo. C’est le paisible foyer de Tokiko, son mari Masaki et leur fils de 6 ans. Mais quand Ikatura, le nouveau collègue de Masaki, rentre dans leurs vies, Tokiko est irrésistiblement attirée par ce jeune homme délicat, et Taki devient le témoin de leur amour clandestin. Alors que la guerre éclate, elle devra prendre une terrible décision.

Soixante ans plus tard, à la mort de Taki, son petit neveu Takeshi trouve dans ses affaires une enveloppe scellée qui contient une lettre. Il découvre alors la vérité sur ce secret si longtemps gardé. 

A la composition, nous retrouvons Joe Hisaishi.

 Ningen de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti (1h44) 

Réalisé par un duo franco-turc, composé de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti, qui ont cosigné 9 films depuis une dizaine d’années (courts-métrages, documentaires, longs), Ningen est divisé en plusieurs chapitres, chacun annoncé par un titrage renvoyant à l’un des personnages principaux. Explorant la spiritualité et l’imaginaire japonais, Ningen  se déroule dans des lieux stéréotypés :  le club de karaoké, l’entreprise, le théâtre traditionnel… pour mieux bifurquer vers des endroits surréalistes où l’on ne s’attendrait pas croiser M. Yoshino, le PDG d’une entreprise autrefois florissante… (source : cinescribe)

Le 22/04

Parole de kamikaze  de Masa Sawada (1h15)

Hayashi Fujio, un vétéran de 90 ans, raconte ses souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’il s’est porté volontaire pour la toute première opération kamikaze organisée par l’armée impériale japonaise.

Photo-Parole-de-Kamikaze-Copyright-Comme-des-cinemas-61

 

Le 23/04

Black Butler

Avant première du film live, au Grand REX, de Black Butler ainsi que des deux OAV, Book of Murder. Sortez vos plus belles tenues de cosplay !

Kuroshitsuji_film-RAW-1024x576 

En sortie DVD/Blu Ray

Street Fighter Assassin’s Fist – Blu Ray

Une adaption plutôt fidèle à la série d’origine qui se concentre sur l’histoire Ken et Ryu et de leur maître, Gouken et de son frère Gouki. Malgré un manque de moyens, le film se laisse regarder avec plaisir et reste peut être la meilleure transposition, à ce jour, de cette licence. 

 

Ghost in the Shell Arise : Film 3 et 4 – Combo Blu-Ray + DVD

En 2027, un an après la fin de la IVe Guerre Mondiale, le monde est révolutionné par l’émergence de la cybernétique et des technologies informatiques qui permettent la naissance de nouvelles formes criminelles totalement inédites. Les films de Ghost in the Shell: Arise racontent toute l’histoire de la formation de la célèbre section 9 de la Sécurité Publique et révèlent nombre de secrets sur le passé de ses membres.

Suite et fin de ce spin off de Ghost in the Shell.

 

Les événements cinéma à Paris

LOGO-MUSEE-GUIMET-PARIS

Le 15 Avril

Masques de nô et Zeami et le théâtre nô : L’origine du Nô

 

 
Logo_MCJP_2012_CMJN_2-300x155

Du 2 au 30 Avril

Retrospective sur Naruse Mikio

Un des plus grands cinéastes du Japon qui explore le quotidien de la vie des Japonais entre 1930 et 1970.

Du 9 au 26 Avril

Cycle de documentaires

Séries de reportages  sur les événements liés a Fukushima.

 

Du 27 Avril au 5 Mai

A la découverte de Minoru Shibuya (1907-1980)

Minoru Shibuya était un réalisateur maison des studios Shôchiku. Il réalisa d’abord des mélodrames modernes à succès, genre qui était alors la marque de fabrique de sa compagnie. C’est à partir des années 1950 qu’il s’affirma comme auteur avec des comédies satiriques au rythme haletant sur les mœurs japonaises de l’après-guerre.

 
Cinematheque_francaise_(logo)

Actuellement et jusqu’au 2 Mai

Nagisa Oshima

L’un des chefs de file de la Nouvelle Vague japonaise. Il brosse des portraits de la jeunesse japonaise révoltée (Contes cruels de la jeunesse), évoque directement la contestation politique et la naissance du gauchisme nippon (Nuit et brouillard au Japon). Il traite de sujets forts et examine avec dureté la société japonaise dans des films à la grande beauté formelle. Il fait scandale en 1976 avec L’Empire des sens dans lequel un fait divers devient une cérémonie érotique particulièrement perturbante.

Du 23 Avril au 26 Mai

Yasujiro Ozu

Un des grands maîtres du cinéma japonais. Découvert tardivement en France, Yasujiro Ozu a débuté en 1927. Il fera l’essentiel de sa carrière à la Shoshiku. Il est l’auteur d’une œuvre élégiaque, d’une universalité qui dépasse les particularismes culturels, abordant dans des chefs-d’œuvre comme Voyage à Tokyo, Le Gout du saké, les rapports entre la société et l’individu, entre l’individu et la famille, les relations entre générations. En mettant en place un système formel aussi doux qu’implacable, au service d’une mise en scène épurée, Ozu a construit une œuvre d’une beauté et d’une émotion inégalées.

 

Voila ce qui conclut ce mois d’avril. Bon visionnage à tous !

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. 7 avril 2015

    […] l’Eigagenda, Journal du Japon continue de vous proposer de nouveaux contenus en ce mois d’avril avec une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *