[Japan Expo 14e impact] Petit tour d’horizon des invités 2/2

A quelques jours de la Japan Expo, nous vous proposons un récapitulatif des talents musicaux de ce 14e impact.
Hier « nous vous parlions »:http://www.journaldujapon.com/2013/07/japan-expo-14eme-impact-le-salon-de-lunivers-japon.html des artistes de la japanimation, les invités manga, ainsi que les invités jeux vidéo, mais les mélomanes ne seront pas oubliés pour autant !
C’est parti !
Japan expo

 

Girl powaaa !

Commençons par le girlsband °C-ute, l’invité d’honneur de ce 14e Impact, qui est composé de Yajima Maimi (Leader, chanteuse principale), Nakajima Saki (Chant, Danseuse principale), Suzuki Airi (Chanteuse principale), Okai Chisato (Chanteuse secondaire, Danseuse secondaire) Hagiwara Mai (Chant, Danse).

Créé en 2005 à partir des membres du Hello ! Project Kids le groupe était originellement 7 jusqu’en 2006, année où elles sortiront quatre singles, puis 5 à partir de 2009, nombre auquel elles resteront dorénavant. Elles passent major début 2007 avec le single Sakura Chirari qui se nichera directement à la 5e place du classement Oricon. Le groupe a gagné trois récompenses pour son travail, et a sorti 21 singles, ainsi que 7 albums depuis leur commencement.

 

J☆Dee'ZJapan Expo s’essaye ensuite à un élan de jeunesse en accueillant les jeunes du groupe J☆Dee’Z. Voici un groupe de quatre danseuses, mannequins et chanteuses âgées de 11 à 13 ans, formé par le magazine de mode jeunesse Dance Style Kids et la marque SISTER JENNI. MOMOKA, Meik, Nono et ami remportent le Grand Prix du concours LOTTE x Sony Music en novembre 2012 et sortent leur single Lovely Ringer au Dance Style Kids Festival volume 7. C’est la première fois dans l’histoire de la convention qu’un groupe de danse est invité.

 

D’autres idols seront également présentes. Les six idols de Dempagumi.inc (Mirin Furukawa, Risa Aizawa, Nemu Yumemi, Eimi Naruse, Ayane Fujisaki et Moga Mogami), sont les invitées du HARAJUKU KAWAii !! cette année. Ces otakus qui se produisent tous les jours dans un bar de Akihabara (le Dear Stage Live Bar) sont en effet passionnées de mode et de cosplay.
Actives depuis 2009, passées major en 2011, elles avaient changé de label pour **Lantis Records** au moment de la sortie du 1er single major Kiss+kiss de Owaranai / Star☆tin, mais, un an après, elles sont revenues à leur précédent label MEME TOKYO Toy’s Factory après la sortie du single Future Driver. Leur nouvel album Denden Passion est sorti le 29 mai dernier.

 

J-music et… Japanime !

Si vous aussi vous êtes un otaku ou tout simplement fan d’animation japonaise, alors ce qui suit est pour vous.
Nous avons parlé hier de PES (Peace Eco Smile). A l’occasion du projet d’animation sont rassemblés plusieurs grands artistes musicaux :  NIGHTMARE, May’n, Una et Urbangarde.
Special guest de cette année, NIGHTMARE est le groupe qui était tant attendu sur notre continent. Présents pour l’événement PES NEXT GENERATION LIVE ! TOYOTA x STUDIO 4°C meets ANA, le groupe de visual kei composé de Yomi (chant), Sakito (guitare), Hitsugi (guitare), Ni~ya (basse) et Ruka (Batterie) aura attendu ses 12 ans de formation pour venir nous voir. Réunis à partir de 2001, ils attendront deux ans avant de passer major sous le label Crown, avec -Believe-.
Trois ans plus tard, ils changent de label pour VAP et c’est à ce moment que NIGHTMARE se fait une place importante dans le milieu, avec la sortie de the WORLD/ALUMINA, dont les chansons titres serviront respectivement d’opening et d’ending à l’incontournable anime Death Note. Leur chanson Raison d’être sera ensuite l’opening de l’anime Claymore en 2003, tout comme DIRTY sera celui de Majin Tantei Nougami Neuro (Neuro, le mange-mystères, en France).

En 2008, Lost In Blue sera l’opening et NAKED LOVE l’ending de Mouryou no Hako. En 2011, après avoir fêté leurs 10 ans, le groupe change encore de label, et sortent VERMILION chez avex. Fin 2012, le groupe sort un single nommé Deus ex machina, et au début de cette année nous offre un nouvel album intitulé SCUMS.

Après avoir participé à un concours de jeunes talents à l’âge de 13 ans, May’n sort son premier single s’appelant Crazy Crazy Crazy en 2005. Elle se fait une place dans le monde du seiyu en 2008 en prêtant sa voix à Sheryl Norm dans l’anime Macross Frontier réalisé par Shôji KAWAMORI que nous évoquions dans « le planning japanime »:http://www.journaldujapon.com/2013/07/japan-expo-14eme-impact-le-salon-de-lunivers-japon.html. Cette même année, elle sortira deux singles qui se placeront immédiatement dans le top 3 du classement Oricon. En 2009, elle sort un mini-album en 2009 intitulé May’n*Street qui sera placé second du top. Après quoi, chacune de ses sorties se loge en pole positions, et les places de son premier concert solo se vendent en une journée seulement.
Elle enchaine ensuite les succès avec son interprétation du générique de InciteMill – 7 Days Death Game (2010), puis un documentaire 3D May’n THE MOVIE – Phonic Nation – en 2011, avant de participer à Japan Expo 12e Impact, et de faire une tournée internationale incluant la France, fin mai 2012.

Un an après, en mai 2013, elle entame une nouvelle tournée acoustique, qui lui fera faire escale en France pour Japan Expo, 14e Impact avant de repartir en octobre pour une autre grande tournée.

Toujours dans le cadre de PES NEXT GENERATION LIVE ! vous pourrez découvrir ou redécouvrir Urbangarde et son style « trauma techno pop » issu du mélange de genres orchestré par Yoko Hamasaki (Chant), Temma Matsunaga (Chant), Shin Zeze (Guitare), Kagiyama Kyoichi (batterie), Kei Yashimura (Clavier).

Ils souhaitent casser l’image de la pop douce et clichée, notamment par leurs sonorités et leur esthétique (un style kawaii mélangé à d’autres subcultures), mais aussi par leurs textes qui constituent une critique de la société japonaise et un soutien pour les gens se sentant différents, car ils aiment avant tout montrer ce qui choque ou dérange. Le caractère complet de leurs performances réside dans le fait d’inclure la lecture de poésies à haute voix, des jeux de rôles entre les membres, et des enfin projections d’images et de vidéos sur grand écran.

Avec Urbangarde, nous vous présentions un groupe jouant la carte de l’originalité et de l’univers complet, alliant le visuel à l’auditif. Mais ils ne sont pas les seuls à proposer cela.

Aki Akane est une chanteuse et illustratrice révélée par « Nico Nico Douga« :http://www.nicovideo.jp/ (présents sur la convention), elle est même élue « comtemporary singer artist » par le comité artistique du site. Sa spécialité, et ce qui en fait une artiste complète, est le fait qu’elle dessine les clips de ses chansons, dans lesquels elle évoque le Japon contemporain.
Certains compositeurs de Vocaloid ainsi que d’autres artistes font appel à elle pour réaliser les jaquettes, voire les clips de leurs CD.
Elle a fait ses débuts chez le Label Toy’s Factory avec son premier Single nommé antinotice en deux éditions, et a également un pied dans le monde des doujin avec notamment Heavenly Beats du cercle LiLA’c Records sortie début août.

 

Musique & traditions

Fusion de la musique traditionnelle et du rock, Kao=S a su imposer son style hors du commun. Le groupe composé de Kaori kawabuchi (chant et sabre), Jack (Tsugaru-syamisen) et Shuji Yamagiri (chant et guitare) à ses débuts en avril 2011, avant d’être rejoint lors d’une tournée aux États-Unis en 2012 par Daisuke Kaminaga au shakuhachi, offre au public un univers complet, ajoutant des chorégraphies au sabre à ses performances musicales.
La chanteuse Kaori a fait du sabre sa spécialité, et comme actrice a prêté ce talent à la saga Final Fantasy et au film Capitaine Albator. Shuji écrit également des histoires à propos de Kao=s, et en a fait un manga.

NINJAMAN JAPANDans le même esprit, NINJAMAN JAPAN devrait ravir plus d’une personne souhaitant un concert aussi beau à voir qu’à écouter. De fait, ce groupe de visual kei joint à ses sonorités à la fois métal et mélodique, des scènes de combat.

Le groupe s’est formé le 1er juin 2009 et est composé de Sarino (chant), Lida (guitare), Daichi (guitare), Metal (basse) et Dewey (batterie : il a pris la place de Pinky qui a quitté le groupe le 1er juin dernier). L’année de leur formation, ils participent au V-ROCK FESTIVAL ’09 aux côtés de  Moi Dix Mois, SuG, D’espairsRay, the GazettE… 
Leur premier mini-album sort le 24 mars 2010 et s’intitule Shinobi.

Après les ninja, restons dans les traditions avec le groupe de musique Sansanar. Yurie (chant et shamisen), Asa (chant, danse traditionnelle et claquettes), ainsi que Ai (chant et danse traditionnelle), ont travaillé dur pour trouver l’alliance harmonieuse entre musique pop et traditionnelle et réussiront sans aide ni publicité à se faire une place pour enfin monter sur scène au Ryukyu Festival 2010. Après quoi, elles sortent 3 mini-albums en février et octobre 2011, et un le mois dernier.

 

pop’n folk

Adeptes de la délicatesse, et de la féminité, vous apprécierez sans doute aussi la fraîcheur de Kylee, jeune chanteuse américano-japonaise de pop-rock qui a commencé sa carrière très jeune. En effet, alors qu’elle n’était âgée que de 11 ans seulement, elle a interprété l’hymne national lors de l’ouverture d’un match de NBA, un match de baseball de la MLB, pour le président Obama, ainsi que pour une émission de la chaîne NBC, et a chanté l’hymne de la FIFA World Cup.
A 14 ans, elle sort son premier single intitulé VACANCY, qui est aussi l’ending de l’anime Xam’d Lost Memories. Son second single Kimi ga Iru Kara servira de theme song au film Dareka ga Watashi ni Kiss wo Shita en 2009. En février de cette année, elle sort le single Daisuki na no ni, qui servira de second opening à l’anime Zetsuen no Tempest ~The Civilization Blaster~.

Restons dans la délicatesse avec Anam Kawashima. Deuxième fille du chanteur folk Eigo Kawashima, Anam l’accompagne très tôt à la guitare et au chant. En 2000, elle débute dans Anam & Maki avec le single Tatakae ! Nora Inu. Sous le label Warner Music Japan. Ils sortiront cinq albums avant la dissolution du groupe en 2008.
Elle interrompt sa carrière avant de la reprendre, en 2009, et sort son premier album en février 2010 ainsi que son 2e album en octobre de la même année. Deux ans plus tard, elle part en tournée de Londres à Shanghai, en 2012. Elle a contribué à des spots commerciaux pour Internet, en concevant notamment celle de Florida Grapefruits et Kit Kat, et des programmes pour enfants. Elle produit elle-même ses albums et fournit certains morceaux à d’autres musiciens. Elle sort son 3e album ce 1er juin 2013.

 

1993, une année pas comme les autres ?

angelaPuisqu’on ne dit jamais deux sans trois, Japan Expo propose un troisième talent plein de douceur à ne pas manquer pour tout fan de japanimation : Le groupe angela, réputé pour ses compositions de thèmes et génériques d’anime et dramas. Le groupe a a été fondé en 1993, bien que s’étant fait connaître réellement en 2003 grâce à leur chanson Asu he no brilliant road qui sera opening de la série animée Uchuu no Stellvia (dont ils signeront également les 3 thèmes de fin) et qui fera de KATSU (composition et musique) et atsuko (paroles et chant) l’un des duo les plus connus du milieu musical de la japanimation.

Mais une présentation du groupe angela serait incomplète si nous ne parlions de Shangri-la, titre incontournable de leur deuxième album I/O , ayant servi d’opening à la série Soukyuu no Fafner. Fortunes et Rikai to Hakai he no Prelude sont des image songs pour l’anime Fafner in the azure: HEAVEN AND EARTH. Et le groupe sort bientôt Soukyuu, le générique de l’anime. A noter qu’angela a à son actif plus de 30 singles et 6 albums depuis ses débuts. Enfin ils produisent Mikako Komatsu, chanteuse de l’ending de l’anime K, lequel ending est écrit par angela, en plus de l’utilisation de leur chanson KINGS comme générique.
Mais angela n’est pas le seul groupe formé en 1993 que nous propose Japan Expo cette année.

Le groupe de punk-rock Dear Loving se forme en 1993 autour de MASA (chant), YUKI (guitare), KURO (basse), et n’est pendant 5 ans qu’un groupe de reprises du groupe BOΦWY. En 1999, ils sortent leur première demo-tape à 3000 exemplaires, tous vendus le même jour.
C’est 12 ans plus tard qu’ils inventent leur concept de « positif + pop + rock = posipock » qui sera le revirement de leur style musical autrefois critiqué. Le 15 mai 2013 ils sortent leur nouvel album Sono te ni mirai wo sur le thème de la vie et des chansons d’amour. Dans cet album se trouve la chanson Sono namida niwa imi ga aru qui est le générique de fin de l’émission Zakkuri hai tacchi, puis celle de On ryû.

C’est en 1993 également que Masamichi et Novumichi TOSA, deux frères, donnent naissance au groupe du nom de l’entreprise de leur père, Maywa Denki. Mais 8 ans plus tard, Masamichi quitte le groupe et laisse la direction du groupe à son frère. Vous l’avez compris, l’univers de Maywa Denki est étroitement lié au monde de l’entreprise….jusque dans le visuel.

En effet, le costume porté par Novumichi est un costume bleu, celui des magasins d’appareils électriques. Les œuvres sont appelées des « produits » et les lives sont des « démonstrations de produits », durant lesquels ils offrent une mise en scène popkitsch des instruments de musique électromécaniques aussi absurdes qu’ingénieux . Le projet de Maywa Denki est loin d’être une critique du modèle libéral, mais davantage un projet autour de la nostalgie d’une PME familiale, et le goût pour la transmission de la culture d’entreprise, reçue par leur père.
Novumichi développe la série Edelweiss, des objets d’arts aux motifs floraux, des produits NAKI (machine absurdes à motif de poissons), Voice Mechanic (appareils produisant des voix). Également, il commercialise des jouets et produits électriques. Il a reçu plusieurs prix en art et en design.

 

L’invité de dernière minute !

DEATHGAZEEnfin, nous ne pouvons pas parler de j-music en oubliant DEATHGAZE. Ce groupe de visual kei formé en 2003 est composé depuis 2009 de Ai (chant), Takaki (guitare), Kosuke (basse), ainsi que Naoko (batterie). Le groupe a beaucoup changé de composition, est passé outre une pause d’un an, mais fort de cela qu’ils sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui : un groupe alliant sensibilité et lourdeur avec succès. Ce même succès qui les a menés à faire une tournée en Europe nommée The End of Last Decade, organisé par B7 Klan, sans oublier de venir voir leurs fans lors de la convention. Pour les découvrir, rien de plus simple, jetez un œil à notre « interview du groupe »:http://www.journaldujapon.com/2013/06/death-gaze.html.

 

Infos Pratiques:
Adresse :
Japan Expo aura lieu cette année encore au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte.
ZAC Paris Nord 2 – 93429 Villepinte.
Les parkings sont gérés par le Parc des Expositions, et dispose d’un terminal taxis.
RER :
La ligne B du RER, direction Aéroport Charles de Gaulle 2 – TGV, arrêt Parc des Expositions, depuis Paris, ou bien direction Robinson depuis Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV, vous dépose au pied du hall qui accueille Japan Expo.

 

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *