Bientôt les vacances : romans, jeux, coloriages pour tous !

Les vacances approchent ! Voici le moment idéal pour se plonger dans de bons romans prenants, mais aussi pour se détendre en faisant des coloriages (et il n’y a pas d’âge pour cela) ou des jeux, autour du Japon bien sûr !

La Mort avec précision

La Mort avec précisionVoici un roman très original qui ne laisse aucun lecteur de marbre : La Mort avec précision de Kôtarô Isaka (éditions Philippe Picquier). Chiba est un dieu de la mort, il est envoyé sur Terre une semaine avant la mort de quelqu’un (uniquement les morts par accident ou crime, pas les maladies ou la vieillesse) afin de décider si la personne est « apte » (à mourir) ou « ajournée ». Il rencontre donc cette personne à plusieurs reprises et rédige son rapport (qu’il doit faire à une administration tatillonne qui n’hésite pas à l’appeler régulièrement pour savoir comment avance son enquête).

Dans ce roman, Chiba rencontre plusieurs personnes, du yakuza à la vieille coiffeuse en passant par une jeune employée du service réclamation d’une entreprise. Des profils très divers, des histoires originales très bien décrites : l’auteur met le lecteur très rapidement dans l’ambiance par la précision : lieu, personnages, ambiance, sons, couleurs – il pleut toujours lorsque Chiba vient en mission sur Terre – odeurs. Chiba étant un dieu, il n’a pas besoin de dormir, ni de manger, mais il apprécie particulièrement la musique à laquelle il consacre tout son temps libre sur Terre (toujours en quête d’un magasin de CD pour écouter de la musique dans un casque à disposition).

Les six histoires, les six vies qui doivent s’achever (ou pas) sont très différentes mais dressent au final un portrait assez juste de la société humaine : chance, amour, violence, vengeance, voyage… autant de thèmes universels qui parlent à tout le monde. Parfois le lecteur sait ce que Chiba a décidé, parfois il l’ignore jusqu’au bout : une atmosphère assez étrange, entre le roman policier et le thriller. Les tranches de vie (juste avant la mort) sont indépendantes les unes des autres en apparence, mais le lecteur retrouvera parfois le personnage d’une histoire quelques pages plus loin …

Une lecture très originale et captivante du début à la fin !

Plus d’informations : site éditeur et extrait disponible ici.

 

La cigale du huitième jour

La cigale du huitième jourUne autre roman que vous n’arriverez pas à lâcher de tout l’été : La cigale du huitième jour de Mitsuyo Kakuta aux éditions Actes Sud. L’histoire de Kiwako, une jeune femme qui kidnappe un bébé et va vivre avec lui de ville en ville jusqu’à l’île de Shodo : un road movie gorgé d’amour, de tendresse, de partage, mais aussi de la peur d’être retrouvée par la police et séparée de ce bébé chéri.

Le livre démarre par le kidnapping dans un appartement de Tokyo. Kiwako est une jeune femme qui a eu une liaison avec un homme marié. Ce qui s’est passé avant sera dévoilé petit à petit. Ce bébé lui tend les bras, elle l’emmène avec elle. Commence alors un long périple chez une amie, puis chez une vieille dame bizarre, puis chez Angel Home, une maison qui accueille les femmes en détresse (est-ce une secte ? quel est le but de cette institution ? est-ce le lieu idéal pour vivre avec ce bébé qui devient une adorable petite fille ?). Puis ce sera la mer de Seto et l’île de Shodo, son soleil, sa plage, ses cigales et ses temples. Chaque jour Kiwako, après le travail, va se promener avec sa petite Kaoru et prier pour qu’elles puissent rester ensemble le jour suivant.

C’est une histoire touchante, gorgée d’amour. Malgré les épreuves, il y a comme une coque qui semble protéger la « mère » et sa petite, un cocon de tendresse, de bonheur.

Des années plus tard, Kaoru est une jeune femme. Comment a-t-elle grandi ? Comment a-t-elle vécu ce passé ? Le lecteur la suit pas à pas, découvre ses doutes, ses angoisses, sa force aussi, et marche avec elle sur les traces de son passé.

Un livre qui se lit dans un souffle … Bouleversant !

Plus d’informations : site éditeur.

Un été fait de jeux et couleurs

Côté activités, les coloriages sont à la mode, et le Japon n’y échappe pas.

Afin de ne pas alourdir votre valise, Journal du Japon a trouvé une série de cartes postales à colorier Japon secret (dessins de Zoé de Las Cases chez Marabout). Le Japon y est représenté sous de multiples facettes : fleurs, rues, magasins, lanternes, masques, kokeshi et autres objets typiquement japonais. De quoi se dépayser en coloriant pendant la sieste des plus petits ou le soir au coucher du soleil.

japon secret

Plus d’informations : site éditeur.

Les éditions Issekinicho ont la bonne idée de sortir deux livres d’activités sur le Japon :

– un cahier mariant poésie et coloriage : Les saisons du Japon – coloriages zen et haïkus illustrés par Nancy Penã. Les plus grands poètes (Bashô, Buson, Issa) côtoient des illustrations très fines dans le style art déco. De quoi s’évader en lisant le haïku et en plongeant des heures son crayon dans les superbes enluminures de l’illustratrice.

Les saisons du Japon

– un cahier de jeu sur le Japon : Destination Tokyo – 100 jeux sur le Japon illustrés par Alexandre Bonnefoy et Delphine Vaufrey, les fondateurs des éditions Issekinicho. Des jeux très variés (du sudoku aux mots mêlés, mais surtout des jeux d’observation avec des daruma, des maneki neko) et beaucoup d’anecdotes sur la culture japonaise : de quoi marier plaisir du jeu et informations précieuses. Une bonne idée pour occuper le long voyage en avion qui vous sépare du Japon de vos vacances !

Destination Tokyo

Vous pouvez feuilleter des extraits de ces ouvrages sur le site des éditions Issekinicho.

Voilà pour cette sélection estivale. Toute l’équipe vous souhaite de très bonnes vacances et de très bonnes lectures !

Vous aimerez aussi...

10 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *