[Interview] A la découverte d’un salon… MAGIC !

Le 20 janvier dernier se tenait à la Maison de la Culture du Japon à Paris la conférence de presse pour la deuxième édition du Monaco Anime Game International Conference (MAGIC). À cette occasion la société organisatrice, Shibuya Productions, représentée par Cédric BISCAY, est revenue sur les invités présents et le programme de cette année, mais aussi sur la fondation du MAGIC, l’orientation et les objectifs de ce petit salon qui s’est fait rapidement connaître.

MAGIC Monaco 2016

 

Demandez le programme !

Deux grandes personnalités japonaises seront présentes cette année dont Yu SUZUKI, le célèbre concepteur de jeux vidéo et créateur de la saga Shenmue. Le papa de Ryo Hazuki a débuté sa carrière chez Sega en 1983 où il a participé à l’élaboration de jeux et de séries tels que Space HarrierHang-OnOut RunAfter Burner ou encore Virtua Fighter. Yu SUZUKI sera présent le 27 février prochain au MAGIC où il viendra en dédicaces et conférence pour donner des nouvelles de l’avancement du fameux Shenmue 3.

Côté mangas, le célèbre dessinateur de Space Aventure Cobra, Buichi TERASAWA, sera également présent sur le salon. Pour la première fois depuis 25 ans, l’ancien assistant d’Osamu TEZUKA, ayant alors travaillé sur Blackjack, Hinotori et Buddha, nous fera l’honneur d’animer une conférence dans l’hexagone mais également de signer des autographes lors de séances de dédicaces.

Buichi TERASAWA © Monaco Anime Game International Conferences

Buichi TERASAWA © Monaco Anime Game International Conferences

L’exposition The Art of Anime, que les franciliens ont pu découvrir l’an passé à Charenton-le-Pont puis dans nos colonnes en interview et en photos, sera également présente cette année afin de retracer l’histoire du dessin animé japonais de 1940 à nos jours. L’occasion pour les visiteurs du salon de découvrir ou redécouvrir l’histoire de l’animation japonaise depuis plus de 70 ans.

 

Un salon et des rencontres sous le signe du prestige

Cette conférence de presse aura également été pour nous l’occasion de nous entretenir avec Cédric BISCAY qui a bien voulu répondre à nos questions.

Journal du Japon : Comment et pourquoi est né ce projet ? Pourquoi avoir choisi la Principauté de Monaco comme lieu pour l’événement ? 

Cédric BISCAY : À la base nous voulions organiser un dîner de gala privé avec des invités prestigieux afin de promouvoir la création de notre société Shibuya Productions dont le siège social est à Monaco. C’était important pour nous de marquer le coup et de montrer aux personnalités de l’industrie ainsi qu’à la population monégasque que maintenant il fallait compter avec nous.

Devant le foisonnement d’idées et le nombre d’invités qui ont répondu présent, nous avons du nous adapter rapidement à la situation et proposer quelque chose de différent. La première édition de MAGIC a été organisée en 5 mois à peine par 2 personnes seulement, c’était un sacré challenge !

 

À qui s’adresse le MAGIC ?

En premier lieu, aux fans de manga, d’animation, de jeux vidéo et de comics qui souhaitent directement échanger avec de grands auteurs japonais, américain et européen. S’asseoir et écouter le créateur de sa série favorite puis ensuite repartir avec une dédicace et quelques mots personnalisés, c’est quelque chose de fort lorsqu’on est un vrai passionné. Ensuite, nous essayons d’ouvrir au maximum la pop culture aux familles, c’est la raison pour laquelle nous proposons entre autre 2 grands spectacles cosplay et un défilé de mode.

 

Quelles ont été les difficultés liées à l’organisation de l’événement ?

MAGIC 2016Il est souvent délicat d’expliquer aux visiteurs pourquoi nous n’invitons pas de Youtubers ou de web series car ils ont finalement cette habitude. Comme nous proposons un événement différent des autres qui ne nécessite pas de remplir un grand hangar d’expo, nous avons un travail d’explication à effectuer.

Un autre problème, bien plus atypique est que nous devons parfois mettre en attente des invités qui souhaitent venir car nous n’avons tout simplement pas assez de créneaux disponibles sur scène. Cette année par exemple, nous aurons une quarantaine d’ invités qui seront tous sur scène à un moment de la journée. Le moindre créneau horaire est exploité.

 

Quel bilan tirez-vous du premier MAGIC ? L’événement étant encore tout jeune, a-t-il su fédérer comme vous l’espériez ?

Nous sommes très contents du premier MAGIC. On a eu la chance d’avoir des invités exceptionnels dont Yōichi TAKAHASHI qui n’avait jamais mis les pieds à Monaco, ni même en France. De plus notre concours de création de jeux vidéo et notre concours de cosplay ont été très appréciés tout comme l’exclusivité mondiale sur Astroboy Reboot. D’une manière générale, les retours des visiteurs et des invités sont très positifs, c’est ce qui nous motive le plus. Pour la nouvelle édition, nous expérimentons quelque chose d’exceptionnel pour nous puisque nous aurons une  cinquantaine de visiteurs qui feront le déplacement des USA.

 

Les univers du manga et du jeu vidéo prennent une part de plus en plus grandissante ses dernières années et les conventions qui y sont consacrés se multiplient. Par rapport à un Japan Expo ou un Paris Manga, où se situe le MAGIC ?

Je dirais que MAGIC n’a pas vraiment de rapport avec ces salons. En effet, là où ces événements ont pour principal objectif le développement du nombre de leurs visiteurs et exposants, nous au contraire nous souhaitons limiter l’accès afin que les vrais passionnés puissent profiter de nos invités dans les meilleurs conditions.

D’autre part, l’entrée au MAGIC est gratuite tout comme les dédicaces et l’ensemble de nos activités. Nous ne proposons pas de boutiques de vente, donc les oreilles de Pikachu ou les katanas en plastique ne sont pas d’actualité chez nous. On essaye également d’avoir une image haut de gamme en privilégiant l’invitation de grands noms du secteur qui ont marqué les esprits de chacun.

 

L’aspect « commerce » n’étant actuellement pas de mise, envisagez-vous à l’avenir de prévoir des stands pour les boutiques comme c’est le cas sur les événements similaires au  MAGIC ?

Ce n’est pas à l’ordre du jour. Par contre ce que nous aimerions c’est multiplier les partenariats et le sponsoring pour offrir encore davantage de contenu. Si nous devions un jour avoir des stands, nous opterions sans doute pour de beaux stands construits par les éditeurs avec à la clef leurs dernières news en démonstration et non pas des boutiques. Personnellement je ne souhaite pas que MAGIC devienne une foire.

 

Cédric BISCAY et Yu SUZUKI

Cédric BISCAY et Yu SUZUKI

L’an passé, pour la première édition du MAGIC, vous aviez déjà fait venir de grandes personnalités japonaises tels que Yōichi TAKAHASHI (Captain Tsubasa), Yuji NAKA (Sonic) ou encore Yoshitaka AMANO (Final Fantasy). Comment s’est construite cette opportunité ?

N’oublions pas Shinji HASHIMOTO ! En fait c’est assez simple car il s’agissait de personnalités que je connaissais et qui connaissait également notre travail. Avoir une expérience de presque 15 ans au Japon aide beaucoup dans ces cas là. Cette proximité permet d’avoir des invités qui se sentent bien et qui se livrent davantage. Pour l’anecdote, Yoshitaka AMANO est venu au MAGIC à ses propres frais ! Cette année, nous avons encore des invités japonais exceptionnels comme Buichi TERASAWA (Cobra) ou encore Yu SUZUKI (Shenmue).

 

De quelle manière sont sélectionnés les invités ?

Principalement en fonction de nos gouts, mais aussi en fonction de certaines opportunités. Ce qui est certain c’est que nous ne privilégions pas les invités en fonction de leurs actualités. Nous préférons avoir des personnalités qui viennent partager un bon moment avec leurs fans plutôt que des VRP de luxe qui viennent vendre un DVD, une BD ou autre. Il faut vraiment que l’artiste et son travail soient appréciés par l’équipe.

 

On remarque un nombre important de cosplayeurs invités au MAGIC. Est-ce une volonté de votre part de mettre en avant cette pratique ?

Oui tout à fait. Personnellement je ne suis pas un spécialiste du cosplay mais en tant que spectateur, je trouve que ce qu’ils font est absolument génial. Ça faisait un moment que j’avais dit à Fairyy, la responsable de l’association Bulle Japon que dès qu’on en aurait l’opportunité, on travaillerait ensemble. C’est chose faite et je pense que nous allons marquer les esprits avec les 2 concours cosplay de l’édition 2016.

 

Enfin, de manière générale, qu’attendez-vous de cette seconde édition ?

Que les visiteurs et les invités s’amusent, apprennent et se disent que MAGIC est vraiment un événement à part. Aussi, ce qui est important bien entendu c’est que notre démarche d’organiser un événement si particulier soit validée et appréciée par le plus grand nombre, que cela soit les visiteurs bien sur mais aussi la presse et les partenaires.

Organiser MAGIC est un gros effort financier pour Shibuya Productions, donc nous avons vraiment besoin du soutient moral de tous pour nous conforter dans nos choix et continuer à proposer un événement de qualité.

On vous souhaite un bon salon alors. Merci !

Pour en savoir plus sur l’événement, nous vous invitons à vous rendre sur le site officiel du MAGIC. Retrouvez également nos interviews des invités de la première édition : Shinji HASHIMOTO et Yoshitaka AMANO !

Dans le cas ou vous souhaiteriez participer au MAGIC, nous vous recommandons vivement de vous inscrire sur le site. MAGIC étant gratuit et le nombre de places limité, il serait dommage de se faire refuser l’accès à l’entrée sous prétexte que votre nom n’ait pas été enregistré parmi les participants.

Remerciements à Cédric Biscay pour avoir bien voulu répondre à nos questions ainsi qu’à Sarah Marcadé pour la mise en place de cette interview.

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 16 mars 2016

    […] l’occasion de la deuxième édition du MAGIC qui se tenait le 27 février dernier, nous avons pu rencontrer le créateur de la saga Shenmue, Yu […]

  2. 31 juillet 2016

    […] créateur Buichi TERASAWA sur le sol monégasque n’était pas fortuite, puisque le salon de Cédric Biscay diffusa en exclusivité mondiale le trailer de Return of Joe Gillian, une nouvelle série animée […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *