Japan Expo 2016 : alors, c’était comment cette année ?

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Tomate dit :

    Globalement le même avis que vous : une édition assez pauvre, sauvée par quelques invités / event (Kageyama, MWAM, Thomas Romain et sa bande par exemple) ainsi que par tous mes camarades et rencontrent tous le long de ces 4 jours.
    Beaucoup de bonnes rencontres côté éditeur, je suis toujours surpris de voir des “têtes” de maisons d’éditions qui n’hésite pas à parler longuement avec moi, un simple roturier qui n’est pas presse, en toute gentillesse pour partager des infos malgré une chaleur et un monde fou sur leurs stands. Et ça je trouve ça vraiment cool de leur part.

    • Paul Ozouf dit :

      Hello Tomate,

      Paul OZOUF, rédacteur en chef de JDJ. Sur ton dernier point, c’est très vrai : les éditeurs nous disent souvent aimer Japan Expo, et les salons japonisants en général, pour ce contact direct avec leurs lecteurs, pour avoir des retours, des impressions. Tous ne le font pas, mais beaucoup repartent galvanisés car il y a souvent beaucoup de positif. Épuisés certes, mais galvanisés quand même.

      • Tomate dit :

        Exactement. Un de mes meilleurs souvenirs reste Louis-Baptiste Huchez. J’ai demandé à son papa si je pouvais parler à LB, et ayant mon badge Zen, il a cru que j’étais accrédité presse ! Petit malaise de mon côté lorsque je me suis expliqué de n’être qu’un visiteur lambda, mais ça n’a pas gêné LB avec qui nous sommes revenu sur les éditions Ofelbe et puis avons parlé de Light Novel… LB était tellement passionné qu’au bout de (très) nombreuses minutes, je me suis excusé en devant arrêter la conversation car j’étais attendu de mon côté et que je ne voulais pas le gêner dans ses occupations (fallait voir le monde le jeudi sur le stand Ototo / Ofelbe ^^). Ceci confirme que les éditeurs (une partie du moins) font ça par passion, et pour les lecteurs que nous sommes ce n’est que positif.

        Par contre, impossible de choper quelqu’un de chez Pika, Kana ou Glenat en salon, je n’ai croisé finalement personne. Ça vous ait arrivé de voir des vrais membres de l’équipe là bas ? Savoir faire la différence entre le staff aidant et les salariés de l’éditeur n’est pas facile.

        • Paul Ozouf dit :

          Bonjour la tomate ! 🙂

          Alors oui, en effet, les éditions Ofelbe, que ce soit LB, Guillaume ou d’autres sont toujours hyper dispo et prompt à partager, dans une ambiance assez familiale que tu peux retrouver aussi chez Doki-Doki d’ailleurs. Chez d’autres c’est parfois différent car ce n’est pas (ou pas QUE) la team de l’éditeur qui gère mais un libraire qui gère le stand, avec des membres de l’équipe qui sont là quand même pour aider bien sûr. Mais forcément un vendeur lambda, même s’il a été bien casté, est là pour conseiller et vendre, moins pour bavarder et parler d’un historique de la boite. Ça n’empêche pas que les équipes de Pika, Kana ou Glénat sont faites de gens très sympas, c’est juste qu’ils sont, comme tu dis, plus dur à choper. Après, si un jour tu as vraiment des questions à poser, tu demandes “un ou une attaché de presse ou leur assistant(e)”. Selon les cas tu auras p’tet de la chance si la personne est dispo, qui sait ?

          Indice : chez Pika, Kana et Glénat, tu peux demander unE car ce sont trois charmantes demoiselles ! ^^

  2. Gérome dit :

    On sent vraiment une lassitude de la part de certains reporter 😉 . Personnellement j’y suis resté trois jours et malgré le combo presque fatal chaque année chaleur/foule/transpi/des milliers de kilomètres ce sentiment d’être dans une faille spatio temporelle est toujours présent et aussi unique. Il y a forcément des inconvénients, les prix, des invités qu’on apprécie pas plus que ça, ou je ne sais quoi d’autre, mais une chose est sûre c’est que chaque personne vit sa japan à sa manière. Les stands des gros éditeurs jeux vidéo ne m’ont pas attiré malgré leurs efforts pour attirer le chaland ! Par contre faire un peu de file d’attente pour rencontrer en dédicace certains auteurs (french touch) est une expérience que j’apprécie de plus en plus. Les rencontres sont riches lors de ces moments, j’imagine qu’en interview cela doit aussi être le cas mais je ne l’ai pas encore pratiqué à Japan expo donc… Merci pour vos retours !

    • Paul Ozouf dit :

      Gérome > Merci pour le commentaire 🙂

      C’est vrai que certains en sont à leur dixième édition voir plus d’affilé, ce qui aurait été mon cas d’ailleurs mais j’ai du faire l’impasse cette année. Le meilleur ça reste les rencontres on est d’accord, donc tout dépend qui tu as a rencontré. Une Japan où tu rencontres un auteur qui t’a fait rêvé pendant des années (Hojo, CLAMP, Urasawa, VAMPS, Boichi,etc. car on en a eu des stars à JE !) c’est forcément pas pareil qu’une Japan où tu vas voir un artiste que tu apprécies mais que tu as déjà vu avant, comme MWAM, ou que tu vas pour découvrir avec coup de cœur ou pas à la clé. Donc Japan a tellement été kiffant à une époque pour certains que c’est toujours dur de maintenir le niveau, là dessus y a pas photo.

      • Dreamrave dit :

        Un des nombreux point négatif maintenant est la présence fortement des youtuber à la con , ils ont rien à foutre là , il y’avait pas cette tendance à l’époque comme je vois des gens comme bob lennon , Shindehai , des mecs de cs , je me dis que le niveau a fortement baisé , je dirais juste que seul Ichiban ect ceux qu’ils peuvent conseillé sur un voyage peuvent être là . . De plus moi qui a une tendance à faire tout les concert pratiquement les artistes proposé sont de plus en plus pauvre , elle est loin l’époque D’olivia Nana kitade , Ai otsuka .. L’augmentation des prix s’arrange pas la donne en plus pour ce qu’il est proposé . Effectivement aussi à l’époque au karaoké on avait coucoucircus , j’adorai chanté faux . ( sinon niveau cosplay ils deviennent de plus en plus moche chaque année xD ) Bref , sinon la culture japonaise n’est pas vraiment représenté ,dans l’ensemble la japan expo est un peu péjorative de l’image du japon . ^^

        • Paul Ozouf dit :

          Bonjour Dreamrave, merci pour le commentaire !

          Pour ce qui est des You tubers, le phénomène est encore jeune donc laissons le temps à tout ça de grandir, tout comme les blogs à une époque qui ont beaucoup mûri depuis. On ne peut que vous rejoindre en musique par contre, seul MWAM et Zeze Haha attirait notre attention cette année (et ce fut assez sympa cela dit !). Pour la culture japonaise… Tout dépend. Du coté des stands cultures il y avait des jolis choses à voir, des rencontres à faire, mais il reste vrai, et ce n’est pas nouveau, qu’une majorité de Japan Expo représente une culture de masse, que chacun apprécie à sa manière, ou n’apprécie pas du tout.

          C’est aussi pour cela que l’on fait des compte-rendus de groupe, en laissant chacun s’exprimer, plutôt qu’un compte-rendu global, mitigé et trop consensuel. Comme ça chacun s’y retrouve ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *