Momijigari : l’automne rouge du Japon

Si le printemps est une saison très connue des touristes et des locaux pour les cerisiers en fleurs, l’automne n’est pas en reste. Durant cette saison, on peut observer les feuilles des érables devenir complètement rouges. Cela donne des tableaux extrêmement photogéniques et qui marque à tout jamais celui qui a la chance d’assister à ce spectacle.

On appelle ce phénomène le Momijigari, la chasse au feuilles rouges. Explications et lieu à visiter pour en profiter pleinement !

Momiji

Momijigari – Crédits photo: Evemagazine

D’où cela vient-il ?

Le terme momiji désigne l’arbre, l’érable japonais en général, parfois le gingko. On utilise également le terme kôyô (littéralement feuille rouge), pour désigner la feuille qui change de couleur. 
La meilleure période pour voir ces arbres s’étend de fin septembre à début décembre, suivant les régions. Au nord du pays, cela commence dès le mois de septembre par exemple. En revanche, à Kyoto, les érables deviennent rouge à partir de mi-novembre. Le temps reste doux et agréable pour les visites, c’est une excellente période pour visiter le Japon… mais attention à la foule des weekends !

Au même titre que le hanami, la floraison des sakuras au printemps, les Japonais cultivent cette autre tradition depuis des siècles. À partir de l’époque Heian (794-1185), les aristocrates prennent l’habitude de manger au pied des arbres. Cela devient plus populaire à partir de l’époque Edo (1603-1868). Aujourd’hui les Japonais aiment prendre des photos et pique-niquer pendant leur temps libre dans les parcs et autres temples, cultivant ainsi leur rapport respectueux à la nature.

Période Heian, déjeuner sur les momiji

Période Heian, déjeuner sur les momiji

L’érable a la particularité de posséder des feuilles pointues et qui rougissent lorsqu’elles sont en train de mourir. Tout comme le printemps, l’automne a inspiré de nombreux artistes, comme les poètes, les sculpteurs, les peintres ou encore les fabricants de kimonos. Voici par exemple un haïku (poème japonais dont on vous parle régulièrement chez JDJ) de Yotsuya Ryu :

L’automne se termine
Qui pourrait comprendre
Ma mélancolie.

Kimono inspiré de l'automne

Kimono inspiré de l’automne

On ne mange pas de plats en particulier pendant cette saison, mais l’on trouve des douceurs japonaises à l’érable dans les mochi et les manju.

credit-manju-hiroshima-navi

Momiji Manju. Crédits photo: hiroshima-navi

Où observer le momijigari ?

La grande gagnante est la préfecture de Kyoto, ses temples et ses monuments rajoutant un cadre exceptionnel à la contemplation des momiji. Les autres régions et préfectures ne sont évidement pas à négliger, il suffit parfois de sortir de la ville pour se retrouver encerclé par les arbres rouges au point de vouloir camper sur place !
Voici une liste des endroits où les observer, certains sites sont exceptionnellement ouvert la nuit pour offrir aux spectateurs des jeux de lumières magnifiques. Pour savoir où les trouver, il vous suffit de cliquer sur le lien, sur le nom du lieu !

Tokyo :

Rikugien : Ce parc est très populaire lors de la saison des momiji ce qui a pour conséquence de réunir une grande foule le week-end. C’est l’un des plus beaux spots pour observer les arbres. On peut se régaler d’un thé devant un paysage sublime. Le parc organise des illuminations nocturnes pour l’occasion à partir de 21h00 jusqu’au 7 décembre 2016. Entrée 300 yens. 

Mont Takao : Que l’on monte à pied ou par le téléphérique, le mont Takao est sans aucun doute le plus bel endroit de Tokyo pour contempler les arbres d’automne.

Le train du Mont Takao offre une belle approche des momiji. Crédits photo: Wattention

Le train du Mont Takao offre une belle approche des momiji. Crédits photo: Wattention

 

Aux alentours de Tokyo :

Hase-dera, Kamakura : Le jardin a une vue imprenable sur la baie ce qui rajoute à la magie de cette saison d’automne. On trouve également des statues de Jizo, le gardien des âmes perdues. Le temple se visite également afin de découvrir la plus grande statue du Japon représentant la divinité bouddhiste de la compassion.

Le parc national à Nikko : L’un des plus beaux parcs pour faire de la randonnée et admirer les arbres. Les cascades et les sources thermales agrémentent la promenade. Rendez-vous au Shin-kyo un pont rouge qui permet de faire de magnifiques photographies. 

Fuji Five Lake : Pour obtenir de beaux clichés avec le mont Fuji et les arbres rouges il faut se rendre aux cinq lacs. La saison commence relativement tôt, à partir de la mi-octobre. À ne pas rater si vous visitez les environs de Tokyo. 

Nikko et sa route escarpée. Crédits photo: Japan-stripes

Nikko et sa route escarpée. Crédits photo: Japan-stripes

Hokkaido :

Le parc d’Onuma : Situé au nord de Hokodate, il abrite un volcan actif : le Komaga-take. Plusieurs lacs se sont formés dont celui d’Onuma où se reflète le volcan. Les îlots qui composent ce lac sont d’une beauté inimaginable en automne. Plus loin, se trouve le lac Konuma, le domicile des cygnes sauvages le temps de l’hiver. 

La gorge de Soun : Toujours pour les randonneurs courageux qui souhaitent parcourir 24 kilomètres le long de la gorge de Soun, la récompense n’en sera que plus belle. En automne les arbres offrent une large gamme de couleur. Le tout est agrémenté de chutes d’eaux spectaculaires. 

Reflets sur le lac dans le parc d'Onuma. Crédits photo: Hokkaido-labo

Reflets sur le lac dans le parc d’Onuma. Crédits photo: Hokkaido-labo

Tohoku :

Hachimantai : Qui dit montagne dit arbres à foison ! Si vous avez la chance de vous promener dans le Tohoku en automne c’est certainement à Hichimantai qu’il faut venir ! Profitez également des sources sauces présente sur place ! 

Le lac Towada : Encore un lac et encore un coin superbe. Promenez-vous le long des sentiers dans la forêt et respirez ! 

towado-lac-jprail

Offrez-vous une croisière sur le lac de Towado. Crédits photo: Jprail

Chubu :

La gorge Ena : Profitez d’un tour en bateau de 30 minutes pour observer les arbres en fleurs. Sensations de liberté absolue ! 

Hirugami onsen : Des sources chaudes pour observer les momiji, que demander de plus ? Située à proximité de la ville de Nagano, un bus permet d’y accéder. 

Gorge d'Ena. Crédits photo: Planetyze

Gorge d’Ena. Crédits photo: Planetyze

Kyoto :

Kiyomizu-dera : Le temple perché de Kyoto offre à l’automne un spectacle magnifique du haut de sa terrasse. Les arbres se donnent en spectacle devant les touristes venus en masse pour l’occasion. Jusqu’au 4 décembre 2016 à partir de 17h30 le temple organise des nocturnes pour contempler les jeux de lumière sur les arbres. L’entrée est au prix de 400 yens. Site internet : http://www.kiyomizudera.or.jp/en/

Le quartier d’Arashiyama : Le plus bel endroit à Kyoto pour observer les momiji est le quartier d’Arashiyama. Loin de l’agitation de la ville, l’automne est la saison parfaite pour emprunter le train ou encore de descendre la rivière dans des embarcations traditionnelles. Dans ce quartier, le visiteur peut facilement passer une journée entière à découvrir, le tout dans un décors de rêve. 

Tofukuji : Ce n’est pas le temple le plus connu des touristes, mais à l’automne c’est un des lieux les plus beaux de Kyoto. Son jardin se compose essentiellement d’érables ce qui donne un spectacle saisissant de beauté. En revanche, les photographes seront déçus, depuis 2016 les photos de ces arbres sont interdites. Profitez-en pour vous faire de beaux souvenirs avec les yeux et prenez votre temps dans ce complexe zen. Prix d’entrée : 400 yens. Site internet : http://www.tofukuji.jp/english.html

Les nocturnes du Kiyomizu-dera sont spectaculaires! Crédits photo: miner8

Les nocturnes du Kiyomizu-dera sont spectaculaires! Crédits photo: miner8

Dans le reste du Kansai :

Le parc de Nara : Le parc aux daims de Nara est encore plus beau à la saison de l’automne. Vous pourrez ainsi passer du temps avec les animaux qui ne demandent qu’à grignoter et à poser pour de magnifiques clichés sous les feuillages rouges. 

Le château d’Himeji : Véritable forteresse, l’automne rajoute une ambiance guerrière avec son rouge vif. Ce n’est pas l’endroit où les érables sont les plus présents, mais les photographes apprécieront particulièrement le contrastes avec la couleur blanche de l’édifice.

Ambiance forêt dans le parc de Nara. Crédits photo: Blank-wifi

Ambiance forêt dans le parc de Nara. Crédits photo: Blank-wifi

Hiroshima :

L’île de Miyajima : Depuis la ville d’Hiroshima, le visiteur peut se rendre sur l’île de Miyajima en ferry, en train ou en tramway. L’endroit est prisé des touristes, mais il fait parti des incontournables au Japon. En automne il faut se rendre dans le parc de Momijidani (notez le terme momiji dans le nom), le lieu parfait pour observer les arbres. La vue est magnifique. 

Le pont vermillon du parc Momijidani se fond dans le décors. Crédits photo: Alamy

Le pont vermillon du parc Momijidani se fond dans le décors. Crédits photo: Alamy

Vous avez à présent tous les arguments pour vous convaincre que l’automne n’a rien à envier au printemps. N’hésitez donc pas à programmer votre voyage durant cette saison, afin de profiter des momiji.

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *