D.Gray-man Hallow : renaissances, de l’ombre à la lumière

Il y a quelques semaines, D.Gray-man Hallow terminait sa diffusion au Japon, après 13 épisodes. Après 10 années d’absence sur le petit écran, sans le moindre petit film ou OAV, quel bilan peut-on tirer de cette suite dans laquelle nous avons continué de suivre Allen et ses amis exorcistes, par rapport à la toute première adaptation qui a désormais 10 ans ? Journal du Japon fait le point pour vous.

d-gray-man-hallow-anime-2016

Un retour sombre, au plus près du manga

D.Gray-man est un shônen de Katsura HOSHINO qui a débuté sa publication en 2004 dans le Weekly Shônen JUMP. L’histoire est celle d’un jeune exorciste, Allen Walker, qui s’engage auprès de la congrégation de l’ombre afin de combattre l’armée des Akumas du Comte Millénaire. Pour cela il s’aide d’armes faites d’un matériau qu’on nomme Innocence, seul capable de défaire leur ennemi… Dans l’anime comme dans le manga, le but d’Allen sera dans un premier temps de réunir de nouveaux exorcistes, afin de renforcer les rangs de son camps, victime de lourdes pertes.

Le manga paraît désormais dans un mensuel mais à un rythme très aléatoire, suite aux problèmes de santé de la mangaka (dans les tomes reliés, le changement est plus précisément opéré au volume 18). Heureusement les soucis de HOSHINO semblent s’éloigner selon son éditeur français, Glénat Manga. En France on accueillera le tome 25 début 2017, après deux ans et demi d’attente. Si D.Gray-man a aussi fait l’objet d’une première adaptation animée en 2006, qui couvrait en 103 épisodes les tomes 1 à 16 du manga, on comprend facilement l’attente énorme de nombreux fans, quelque soit le format !

C’est Osamu NABESHIMA qui était en charge de la réalisation du premier anime de la série et on ne peut que saluer ce premier choix de la part du studio TMS Entertainement (Detective Conan, Ie Naki Ko). En effet, le réalisateur n’est pas étranger aux scénarios nihilistes ou fantastiques puisqu’il a travaillé en tant qu’animateur clé sur le film d’Akira et Yu Yu Hakusho, et a aussi réalisé Zetman. Ce réalisateur a eu l’intelligence de mettre en place des hors-sujets (que nous détaillerons plus tard dans cet article) qui mettaient tantôt en avant des personnages importants de l’histoire (Krory) ou bien la mort de personnages qui étaient des ellipses dans le manga.

Pour D.Gray-man Hallow (ou DGMH, pour les intimes), le studio TMS laissera sa place à Yôsuke KABASHIMA, qui a réalisé l’épisode pilote de l’anime précédent ainsi que le premier opening/ending. Il a, lui aussi, flirté avec le gothique sur le film de X 1999 ou encore la série des Monogatari. Ainsi, l’esthétique propre à cet univers est respecté : la noirceur est environnante (l’action se déroule la nuit), l’hémoglobine est présente et le look des personnages s’imprègne de ce côté sombre. Ils sont même taillés en ce sens : long manteau noir, boots élégantes, accessoires tels que des croix, etc.

d-gray-man-anime-2016

Coté chara-design, c’est Hideyuki MORIOKA qui était en charge de celui-ci sur l’anime de 2006, et il avait clairement pris des libertés par rapport à l’œuvre originale. Les traits étaient plus ronds, alors que le manga tend à rendre ses personnages plus fins, et ce dès les premiers tomes. Ce n’est pas obligatoirement un problème mais les férus du support papier préféreront celui de Yôsuke KABASHIMA sur D.Gray-man Hallow. En effet, et plutôt qu’une vraie volonté de coller à la version manga, l’artiste est connu pour ses designs de héros masculins longilignes comme dans Dragonault – The Resonance ou Hikaru No Go.

Du côté des doubleurs il y aussi du chamboulement puisque c’est Ayumu MURASE (Shôyô Hinata dans Haikyû!!) qui succède à la pourtant excellente Sanae KOBAYASHI dans le rôle de Allen Walker. Néanmoins rassurez-vous la qualité est à nouveau au rendez-vous. D’ailleurs, pour les autres seiyuus, aucune fausse note n’est à relever du côté du reste du staff, on a même l’impression que les doubleurs n’ont pas changé tant la transition est bien faite. Enfin la plupart des anciens thèmes musicaux sont réutilisés et c’est une continuité logique quand on sait que c’est toujours Kaoru WADA qui occupe le poste de compositrice pour la série. C’est toujours aussi agréable à l’oreille, mais il reste regrettable que seuls quelques morceaux viennent agrémenter la bande-son de la série. Quelques soundtracks supplémentaires n’auraient pas été de refus, mais on imagine facilement qu’il était difficile d’en inclure davantage dans un format si court.

Évidemment la technique ne fait pas tout, surtout que cette cette nouvelle saison n’est pas un reboot de l’original, mais bien sa suite… Bonne ou mauvaise idée donc ? Creusons un peu du coté du récit…

d-gray-man-anime-2016-visuel

 

Des héros sous un nouveau jour…

d-gray-man-25-glenatCette nouvelle aventure démarre donc au début du tome 17, et se poursuit jusqu’au milieu du tome 23 environ, sur un total de 25 volumes actuellement pour la version papier.

Deux arcs distincts et deux personnages seront donc à l’honneur cette fois, délaissant quelque peu les autres héros… il en est cependant de même dans le support papier. DGMH mettra donc l’accent sur les origines de Yû Kanda, tout en levant le voile sur les exorcistes de seconde génération, mais aussi sur Allen et sa double identité, révélée lors de la précédente adaptation. Enfin seuls deux épisodes seront consacrés à l’arrivée d’un nouvel exorciste.

Ces deux parties offrent une nouvelle vision de la congrégation : si, dans la saison une, c’est l’Innocence elle-même qui avait puni la trahison de l’un des membres de leur communauté, ce sont ici les scientifiques qui sont mis à mal. Prêts à tout dans la lutte face aux Noah, des expériences terribles sont opérées sur le jeune Kanda, choisi pour une raison que l’on vous laisse le plaisir de découvrir en anime.

Quant à Allen Walker, il est désormais l’électron libre d’une histoire au dénouement qui s’annonce de plus en plus obscur. L’aspect sombre de Allen est en effet – et enfin ! – creusé et permet à l’histoire d’ouvrir de nouvelles opportunités scénaristiques : son intégrité sera constamment remise en doute par ses propres camarades, de par la présence du 14e dans son âme. Est-il un allié, ou bien un ennemi ? Ce pan de l’histoire ajoute une tension en positionnant Allen, héros de ce récit, en bombe à retardement que tout le monde craint, lui seul étant vraiment convaincu de sa vertu. La linéarité de la saison une est brisée, permettant à cette suite de passer un cran au-dessus de son aînée.

Si reprendre l’histoire en cours et la faire ainsi évoluer est un choix appréciable pour les fans de la première heure, il l’est forcément moins pour les nouveaux arrivants qui se voient contraints de se rabattre sur la première série, si ils veulent comprendre l’ensemble des enjeux de l’histoire. D’autant que, même si la série a eu un assez bon accueil sur le net, la longue attente a pu rendre plusieurs fans sceptiques, surtout pour un retour de seulement 13 épisodes… Qui nous dit que si une troisième saison est prévue, comme le suggère l’épisode final, il ne faudra pas attendre encore des années avant de connaître la conclusion de cette saga ?

ep-09-d-gray-man-anime-2016

En attendant on peut conclure en disant que D.Gray-man Hallow est une adaptation fidèle et de grande qualité, dotée d’une belle animation et rattrapant presque son retard sur son support original. C’est un retour en grandes pompes, qui a su convaincre que ce soit d’un point de vue technique (qui s’est logiquement amélioré en 10 ans) ou scénaristique : la crise identitaire du héros est un vrai point fort de ce retour. Il ne reste plus qu’à espérer la suite, à condition que ces 13 épisodes soient parvenus à conquérir les audiences et à motiver la mangaka à reprendre son œuvre à un rythme plus régulier. Croisons les doigts !

 

D. Gray-Man Hallow est disponible chez Wakanim, avec le premier épisode gratuit. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site officiel de la série, en japonais, ou en suivre le Twitter.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Linares dit :

    Bonsoir
    Je voudrai bien qu il fasse la suite de D. Gray.man hallow l histoire est prenante on pleure on rit on vie l histoire à chaque nouvelle épisode on ce demande ce qu il va se passe et faut dire je voudrais connaître la suite alors je suis sûr que tout le monde regarde ou le lira bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *