[Attentes Mangas] En avril, ne risque aucun péril et reste mangaphile

Avec le mois d’avril, les parutions sont bel et bien relancées du côté des éditeurs. Et on a de nombreuses séries à se mettre sous la dent alors que le printemps s’installe définitivement ! Alors, pendant que le temps s’améliore, que diriez-vous de commencer à vous poser dans un parc ou votre jardin pour lire des mangas bien sympa ? Toujours autant de nouveautés à disposition donc, et ce n’est pas le choix de l’équipe qui dira le contraire vu toutes les nouvelles séries qui s’y trouvent ! Un mois plutôt chargé avec pas moins d’une 40aine de nouveautés et one-shot ! De quoi trouver encore votre bonheur. Découvrez-vite la sélection de Journal du Japon et laissez-vous tenter. 

Voici donc les titres à ne pas rater d’après l’équipe, ainsi que toutes les nouveautés nippones sous forme de fiches dans notre album dédié avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois. 

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux


Le scénariste d’Eyeshield 21 (Riichiro INAGAKI) nous propose avec ce premier tome un shônen mêlant survie et SF ! Taiju, un lycéen qui étudie à Tokyo, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : tout le monde sans explication se retrouve transformé en pierre ! Des milliers d’années plus tard, il se réveille et décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku, prodige de la physique-chimie !

Plusieurs questions à la lecture du synopsis : Qui est ce mystérieux Dr Stone (« Docteur Pierre ») ? Comment vont-ils s’y prendre pour repeupler la planète ? Y-a-t-il des survivants ? Humour, aventure et mystère devraient être de la partie. La science et l’éthique devraient être au cœur de l’histoire. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » pour ne pas citer Rabelais ! À confirmer à la lecture… En tout cas, côté dessin cela devrait fonctionner à merveille grâce à BOICHI (Sun Ken Rock) aux manettes ! Un duo à suivre dès le mois d’Avril. (David)


Comment résister au résumé de ce manga qui sous-entend qu’il y aura de l’action et de l’amour ? En effet, puisque l’héroïne a besoin de gardes du corps, cela veut dire qu’elle est menacée et puisqu’il s’agit d’un shojo, et que la couverture montre un homme tenant une femme dans ses bras, il devrait y avoir une histoire d’amour. Ce manga me fait penser à une sorte de remake de La Belle et ses Princes presque charmants ou des Bachelorettes avec de l’action en sus.

L’héroïne a, en effet, l’air d’avoir un caractère bien trempé, déjà parce qu’elle est une héritière et parce que sur la couverture elle a l’air féroce. En revanche, le style graphique a l’air un peu brut et simple. Personnellement, je préfère quand les traits sont plus doux. En tout cas, d’après les couvertures japonaises (8 tomes), notre héroïne a l’air de beaucoup s’amuser avec tous ces ninjas qui lui tournent autour. À voir donc du côté de Pika en avril… (Roxane)


Cela fait un moment que je voulais choisir un nouveau shojô. Mon choix s’est tout naturellement porté sur La courtisane d’Edo, de Kanoko SAKURAKOUJI qui paraîtra le 4 avril, dans la nouvelle sous-collection Pika : Red Light. Cette nouvelle sous-collection nous promet un contenu plus « épicé » et mature, éloigné d’un shojô plus édulcoré. De plus le résumé donne vraiment envie de se plonger à corps perdu dans cette lecture.

Une orpheline issue de la noblesse militaire rejoint une maison close de grand luxe suite au meurtre de ses parents. Au sein de cet endroit, elle fera la rencontre de Sôsuke, un jeune prêteur sur gage, séducteur et intelligent, mais non moins mystérieux. Le tout se déroulant à l’ère Edo. Attention les complots et machinations ne seront jamais loin… Et quand on connait le coup de crayon de l’auteure (connue pour Black Bird), on peut être assuré d’être bien servi ! Un titre à suivre dès avril donc ! (Delphine)


15 ans après la parution du premier tome d’Hana Yori Dango, Yoko KAMIO signe son grand retour en France chez Glénat avec la sortie du spin off de cette série désormais culte : Hana Nochi Hare. Aussi appelé HanaDan Next Season. Cette nouvelle histoire nous replonge pour notre plus grand plaisir au sein du lycée Eitoku avec de nouveaux personnages, qui comme leurs grands frères et sœurs spirituels promettent d’être hauts en couleurs.

Hana Yori Dango est vraiment une œuvre qui a marqué mon adolescence et je la place sans problème dans ma liste de mes shojô préférés. Je ne croyais pas du tout en l’éventuelle parution de cette suite en France, si bien que je n’en revenais pas quand l’annonce a été faite. Comme indiqué ce spin off s’adresse aussi bien aux fans qu’aux nouveaux lecteurs qui voudraient découvrir la série. Afin, qui sait, de se pencher sur la série originelle par la suite. C’est pourquoi je ne peux que vous la recommander ! (Perrine)

Après avoir publié un très beau livre sur les yokaï de Shigeru MIZUKI il y a un an (plus de deux cents dessins en noir et blanc et même une trentaine colorisés par MIZUKI lui-même, dans un grand format et une impression de qualité permettant de voir tous les détails de ces monstres fascinants), cet éditeur original poursuit l’aventure avec un autre ouvrage, toujours sur les yokaÏ mais « vus de l’intérieur ».

Car si grâce aux nombreux livres qui ont été publiés sur ces créatures, on connaît désormais mieux leurs lieux de vie, leurs habitudes, la façon de les faire fuir, on ne sait pas vraiment de quoi ils sont composés ! C’est à cette question que Shigeru MIZUKI a répondu en dessinant plus de quatre-vingt planches anatomiques dans les années soixante. Des « coupes » de yokaï très détaillées, accompagnées de légendes explicatives. De quoi faire des découvertes effrayantes et drôles ! À retrouver chez l’éditeur Cornélius pour en apprendre plus ! (Alice)

Les suites


Bell semble avoir trouvé une porteuse téméraire en la personne de Liliruka mais celle-ci dissimule ses véritables intentions. Ressemblant étrangement à une voleuse croisée aux détours des rues de la ville, Liliruka laisse régulièrement des impressions étranges à Bell. Alors que la déesse de Bell, Hestia, est prête à tout pour venir en aide à son guerrier, celle-ci semble au coeur d’un plan divin dont elle ignore tout. Que va-t-il arriver à Bell ? Lili est-elle vraiment celle qu’elle prétend ?

Pour cela, il va falloir s’armer de patience et attendre la sortie du tome 4 de DanMachi – La Légende des Familias le 19 avril en librairie, mais surtout du côté d’Ototo ! Une série à découvrir aussi bien en roman qu’en mangas, grâce au coup de crayon de Kunieda qui arrive à donner un peps supplémentaire à l’histoire. Autant dire qu’on est pressé d’avoir la suite entre les mains ! (Juliet)


Pour ce tome 3, Isabella nous emmène au plus profond du Japon, encore inexploré par les aventuriers occidentaux. Est-ce qu’elle réussira à s’en sortir avec son interprète malgré leurs disputes adorables ? Et comment doit-elle réagir face à ce regard curieux de japonais envers cette femme seule sur la route ? Autant de questions qui trouveront peut-être un début de réponse dans ce 3e tome… D’ailleurs la couverture se centre pour une fois sur l’interprète, qui est de plus en plus mis en avant dans l’histoire.

On continue donc d’explorer à travers les yeux de Miss Bird, personnage féminin fort et très curieux, ce pays et cette époque surtout. Le point fort du manga reste effectivement cette découverte, ce regard neuf qu’on a en le lisant. Peut-être aussi que la « santé fragile » va bientôt se voir, vu qu’on n’en entend pas parler jusqu’à présent. À suivre chez Ki-oon ! (Coline)


En avril, c’est le retour des beaux jours chez nous mais aussi de la magie chez Nobi Nobi ! Avec le sixième tome de Flying Witch, on retrouve notre adorable sorcière Makoto qui poursuit sa formation dans la campagne japonaise. Et alors que l’été pointe le bout de son nez, elle devra enquêter sur de mystérieuses chutes de neige ! L’ambiance très relax du manga devrait être encore une fois au rendez-vous, tout comme ses (très) sympathiques personnages.

L’intégration de la magie dans ce titre très tranche de vie reste toujours très subtile. Il est néanmoins agréable de voir un peu plus cet univers magique en action, avec l’arrivée de la tutrice de Makoto et de ses premières missions. Les choses devraient se compliquer un peu pour notre apprentie sorcière… À suivre le 4 avril chez votre libraire ! (Léonard)

Le premier tome de Lyla & la bête qui voulait mourir m’a fait passer par beaucoup d’émotions de lecteur. Le doute d’abord, devant un graphisme hésitant lors des premières pages, qui m’a rappelé l’irrégularité du chara-design d’un Gangsta. Mais le talent d’illustratrice de Eziwa SAITA a finit par m’emporter dans ce drame, tout comme mon attachement progressif au duo de l’histoire qui évolue dans un univers sombre et sur une trame qui dose très bien l’injustice et la tristesse.

Dans une sorte de version manga et fantastique du film Léon où deux êtres vont devoir se battre contre une société ravagée mais aussi contre ce que cette dernière a fait d’eux. Dans une ambiance qui mêle la poésie et le macabre – on jurerait entendre de la musique par moment, à base d’instrument à corde – on plonge donc dans ce premier opus, et on a hâte qu’arrive ce second tome, le 5 avril prochain aux éditions Ki-oon ! (Paul)


Hanada, le garnement
, ça reste encore et toujours le titre tranche de vie humoristique à suivre ! On se bidonne aux côtés de ce gamin à qui il arrive une multitude d’aventures (bonnes ou mauvaises d’ailleurs !). Au final, son karma ne cesse de lui jouer des tours et il finit par se rendre compte que certains esprits frappeurs peuvent jouer avec sa vie !

Autant dire que pour un petit garçon qui vit au jour le jour, c’est parfois difficile à gérer, encore plus quand son entourage n’y comprend rien ! Punitions diverses, reproches… Tout y passe ! Et pourtant, on suit avec intérêt la générosité grandissante dont fait preuve Hanada en aidant les fantômes, même s’il en a toujours peur, il semble, petit à petit les tolérer. Avant-dernier volume de la série chez Ki-oon à paraître en avril et à suivre ! L’affaire du professeur étant toujours en cours, qu’en adviendra-t-il dans ce 4e tome ? (Charlène)

 

Toutes les bonnes choses ont une fin


Peut-être faites-vous partie des personnes qui ont démarré l’aventure Area 51 en 2015 ? Il faut dire que le casting était alléchant : divinités, créatures mythiques, reconverties dans des activités parfois surprenantes… On ne pouvait qu’adhérer à une histoire qui partait dans tous les sens mais finissait toujours par retomber sur ses pattes. Le tout traité avec un déluge graphique où Masato HISA démontrait qu’il avait trouvé son style, sans oublier les jaquettes qui dégommaient les rétines.

C’est là que la figure de McCoy émergeait : cette détective qui sait jouer de la gâchette et résoudre des dossiers parfois compliqués et qui était venue dans la zone 51 pour régler une affaire personnelle. Une histoire de vengeance qui, vu la fin du tome 14, promet d’ébranler toute la zone. Une dernière aventure qui courra sur davantage de pages par rapport aux tomes précédents : comment passer à côté de ces adieux prévus pour avril chez Sakka ? (Mathieu)

Les petits bonus du mois


Glénat
poursuit la réédition des Artbook de Dragon Ball, pour mon plus grand plaisir de collectionneur. Ce volume baptisé Dragon Ball Forever édité en 2004 au Japon fait suite au volume Dragon Ball Landmark qui couvrait les débuts de la série, de l’enfance de Goku à la saga Freezer sur Namek. Il devrait donc nous offrir de nouvelles images, des explications détaillées et de superbes artworks tirés des sagas suivantes : L’arc Cell et l’arc Boo.

Si pour beaucoup de fans, les meilleurs personnages font partie des arcs historiques précédents, on ne peut pas oublier l’introduction de héros charismatiques comme C17, C18, Cell, les Boo ainsi que les nouvelles transformations de nos amis Sayens. Cela a donné naissance à des scènes légendaires que j’ai hâte de retrouver sous forme de dessins originaux dans cet Artbook ! Le petit plus ? Une longue interview de TORIYAMA qui j’espère sera retranscrite ! (Mika)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 2 avril 2018

    […] ATTENTES MANGAS (Avril)  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *