[Attentes Mangas] Vacances j’oublie tout, plus rien à lire du tout ?

Le mois de juillet signe la présence de Japan Expo. Mais les mangas continuent leurs arrivée en librairie ! Des nouveautés bien sympathiques arrivent dans les rayons. Alors prenez donc un manga et aller vous poser tranquillement quelque part au soleil, vous verrez, le plaisir sera là ! Même si le rythme se calme un peu du côté des nouveautés avec une trentaine de nouvelles séries ou de one-shot à se mettre sous la dent. Et du côté des suites, vous en aurez pour votre argent. Alors n’attendez plus pour faire le tri des sorties : l’équipe vous offre sa sélection pour vous éclairer comme toujours ! 

Voici donc les titres à ne pas rater, ainsi que toutes les nouveautés nippones dans un joli défilé de toutes les couvertures en fin d’article, ou sous forme de fiches dans notre album Facebook avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois.

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux

Paul : Aaaaaah Jun MOCHIZUKI, la mangaka qui a emporté tant de lecteur avec Pandora Hearts est de retour, à Japan Expo ET via un nouveau manga chez Ki-oon : Les mémoires de Vanitas. Cette auteure attachante qui affectionne la France place sa nouvelle histoire à Paris, à l’aube du XXe siècle et utilise cet univers pour y faire vivre le mythe du vampire avec une touche d’enquête et de steampunk. La capitale est en effet victime d’une attaque massive de vampires alors que ceux-ci s’étaient jurés de ne pas s’attaquer aux humains. Un mal les ronge mais lequel ? C’est dans ce contexte que débarque Noé, l’un d’entre eux, à la recherche du grimoire de Vanitas, artefact légendaire craint de tous les vampires, dont l’altération pourrait les rendre fous, voire les anéantir… Mais est-ce bien la vérité ?

Fan de la mangaka ou simple lecteur curieux, vous voilà donc déjà dans l’attente de tenir ce premier tome dont les ingrédients nous ont déjà mis l’eau à la bouche ! Vivement le 6 juillet !

 

Les suites

Quentin : La bataille fait rage depuis plusieurs tomes dans le monde de Dreamland. À en juger par la tournure que prend l’histoire, cela ne m’étonnerait pas que le manga soit en train d’entamer son arc final. On est en présence d’un gigantesque champ de bataille qui met en scène des voyageurs se combattant entre eux, des seigneurs cauchemars, et même des voyageurs qui veulent s’en prendre aux seigneurs. Une véritable guerre totale des rêves en somme. Le tome 16 se terminait sur une tirade émouvante du traditionnel rival de Shonen qui emprunte un chemin différent de celui du héros… Ainsi que sur un dernier plan où l’on voit la cloche dorée tant convoitée être emmenée par le phénix de Sabba et une sorte de titan surpuissant en train de ravager le 5ème ciel. Nos héros ne vont pas chômer dans ce 17ème volume ! Rdv chez Pika début juillet pour avoir la suite !

 

Emilie : Une première œuvre shojo qui surprend par la thématique choisie, et assumée, mais surtout par sa finesse dans le traitement de la relation amoureuse adolescente dès le tome 1. On retrouve des lieux communs du genre (révélations des sentiments sur le tard ou la sortie ciné en couple), mais l’histoire est plus réaliste et les personnages sont plus cohérents que les archétypes shojo habituels : pas de fille petite-poupée et pas de garçon grand-ténébreux, pas d’âme tourmentée ou de “masque” pesant trois tonnes. La mise en page des cases rend la lecture fluide. Néanmoins, la fin du tome 1 retombe un peu dans les clichés shojo.  À voir donc comment le tome 2 va gérer l’installation de la relation dans le temps. Je croise les doigts ! Surtout qu’il n’y a que trois volumes en tout pour cette série. À retrouver chez Akata.

 

Fabien : Le Chant des Souliers Rouges, c’est la dernière œuvre de SAHARA Mizu, auteur de My Girl. Son premier tome est sorti il y a moins de deux mois. Nous y suivons l’histoire de Kimitaka, un collégien qui rêve de devenir basketteur. Par manque de talent, il décide de tout abandonner et pour marquer cela, il souhaite jeter ses baskets rouges. C’est alors qu’il tombe sur Takara, qui souhaitait devenir une danseuse de flamenco et qui elle aussi a abandonné son rêve. Les deux adolescents échangent alors leurs chaussures pour symboliser un changement de vie. Quelques années plus tard notre héros découvre que Takara est bien devenue une joueuse de basket alors que lui n’a cessé de se morfondre et de s’isoler des autres… Le premier tome marquait le début d’une prise de conscience de Kimitaka et il se décidait à se lancer dans le flamenco. Après un premier volume émouvant, les choses devraient évoluer pour lui mais aura-t-il la volonté et le courage de changer et de se remettre en cause ? Début de réponse dans le second volume qui sortira le 5 juillet chez Kazé Manga !

 

Audrey : Plus de deux ans et demi après la sortie du sixième tome, Iris Zero nous revient enfin ! Une sensation de nostalgie, de bienveillance et de bonheur nous envahit à l’idée de pouvoir retrouver la suite des aventures de nos héros… Certes, l’attente aurait pu paraître longue, mais il s’agit d’un de ces titres « feel good » qui pourraient s’arrêter au prochain volume comme continuer indéfiniment, si bien qu’on aura toujours envie de soutenir la série comme ses auteures, quelle que soit la suite qu’elles lui donneront (la dessinatrice traverse en effet quelques soucis de santé). C’est en tout cas avec plaisir que l‘on va découvrir les nouveaux épisodes de l’intrigue, où les histoires d’amitiés ou de romances naissantes seront certainement encore une fois teintées d’une jolie morale, à travers le prisme du pouvoir des « iris », les déductions perspicaces de Tôru, et les réactions chaleureuses de Koyuki. À lire dès le 5 juillet, chez Doki-Doki !

 

Toutes les bonnes choses ont une fin

Lizzi : Les vacances d’été approchent à grand pas et c’est l’occasion de se plonger dans une lecture oisive. Dresseuses de monstres, série en 2 tomes, des éditions Komikku a attiré mon œil. Sans lire le résumé, la couverture en dit déjà beaucoup et charme de promesses : un univers qui se veut léger, fort en émotion et fantastique. Parfaite combinaison pour une lecture oisive. Dans cette histoire, les hommes cohabitent avec des monstres qui peuvent être calmés par la voix de certaines jeunes filles appelées « dresseuses ». Notre héroïne est une jeune étudiante qui entame le cursus spécial de dresseuse, qui se retrouve aussi propulsée à la direction d’un club avec pour responsabilité de s’occuper du monstre vivant dans la forêt derrière son école. Une histoire qui offre de nombreuses possibilités de péripéties hautes en couleur avec un sous-ton de sérieux.

 

Charlène : Dur d’imaginer qu’on arrive déjà au dernier tome de la série Ugly Princess ! J’ai peine à quitter cette héroïne vraiment attachante et pourtant très terre à terre et abordable. On s’identifie tellement facilement à elle et à ses déboires ! Le précédent tome nous montrait son nouveau quotidien de lycéenne et ses efforts pour se faire accepter par tous. Mais justement… À trop vouloir en faire, n’est-ce pas aussi un peu contre-productif ? Son rapprochement avec celui qui l’a aidé lors de ses années collège en est un bon exemple : doit-elle vraiment être elle-même, une fille lambda sans beauté particulière, ou doit-elle continuer à jouer un rôle afin de se faire accepter ? Cela veut dire, moins d’artifice… Le retour de son ancien premier amour risque bien de tout chambouler : alors quel sera son choix ? Rdv pour le 7e volume, en tout cas moi j’attends de pied ferme ! Et merci Akata pour cette belle pépite.

 

Nouveautés mangas du mois de juillet

Et pour finir, voici les couvertures de toutes les nouveautés du mois issues de notre album Facebook.

[srizonfbalbum id=13]

Bonnes lectures à toutes et tous ! 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Simous65 dit :

    C’est parfait tout ça ! Il y en a tellement qui me font envie !!!
    Combien de sorties de manga pour ce mois de juillet, svp 🙂 ?

    Merci de votre réponse par avance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *