[Japanime] New Game! – Bienvenue à Eagle Jump !

Avec les vacances d’été, quoi de mieux pour se détendre que de regarder des animes ? Et ça tombe bien, car cette saison compte son lot de titres passionnants. Et parmi ceux-ci, peut-être aurez-vous la bonne idée de regarder la saison 2 de New Game!, une série sur un studio de jeux vidéo. Autrement dit, regarder un anime sur des personnes au travail alors que vous êtes en vacance. Vous avez dit paradoxe ?

Mais attention, parce qu’entre des employées hautes en couleur, un chat patachon et la réalité du monde du travail, cet anime vous réserve quelques surprises !

 

Doga Kobo nous sert sa spécialité

Une des illustrations publiée par l’auteur sur son Twitter, ici à l’occasion de l’épisode 3 de la seconde saison.

Peut-être vous avez déjà entendu parler de la série, et c’est normal. C’est en effet la seconde saison qui est actuellement diffusée sur Crunchyroll, la première l’ayant été durant l’été 2016. D’un format classique de 12 épisodes de 24 minutes chacun, le staff n’a que très peu changé entre les deux. C’est donc toujours le studio Doga Kobo qui se charge de l’animation, studio que l’on a déjà pu voir à l’oeuvre sur Gabriel DropOut cet hiver. L’occasion de rappeler que les comédies tranche de vie à tendance moe sont une spécialités du studio (Love Lab!, YuruYuri). On a également Yoshiyuki FUJIWARA à la réalisation des deux saisons, et qui a notamment réalisé GJ Club et Plastic Memories, deux autres séries de Doga Kobo. Le character design est assuré par Ai KIKUCHI, que l’on a déjà vu à ce poste pour Engaged to the Unidentified ainsi que… Rainbow, un thriller historique de 2006. On notera enfin la présence de Hajime HYAKKOKU à la musique, lui qui avait notamment réalisé celle de K-ON!.

À l’origine, New Game! Est un manga écrit et dessiné par Tokuno SHOUTAROU depuis le 28 janvier 2013 dans le magazine de pré-publication Manga Time Kirara Carat. Les magazines de la série Manga Time Kirara sont d’ailleurs habitués des mangas moe, puisqu’on y trouve également des titres comme Is the Order a Rabbit?, Koufuku Graffiti ou Urara Meirochou. Très peu de ces séries (voire aucunes) arrivent cependant en France, leur format 4-koma (gags en quatre cases) et le genre tranche de vie étant très peu populaires chez nous dans leurs déclinaisons papier. Mis à part ça, le manga compte actuellement six volumes. Et si vous appréciez le style de l’auteur, vous pouvez le suivre sur Twitter et sur son compte Pixiv. Il poste, sur le premier, une petite illustration chaque semaine en lien avec l’épisode de la saison 2 (il avait fait de même pour la première saison). Enfin, il a également sorti un artbook en 2015 regroupant de nombreuses illustrations de la série. Vous pouvez vous le procurer sur Amazon Japan, Mandarake et CD Japan. Enfin, New Game! n’était pas sa première expérience comme mangaka puisqu’il avait déjà réalisé Komorebi no Kuni, un sympathique tranche de vie à l’époque médiévale.

 

Rires et tendresses 

L’équipe de New Game! au grand complet, avec Hajime, Hifumi et Yun à gauche, et Kou, Aoba et Rin au centre.

Comme évoqué en introduction, la série porte sur un studio de création de jeu vidéo, à savoir Eagle Jump. Ce studio évidemment fictif a notamment réalisé le RPG Fairies Stories, dont la protagoniste Aoba Suzukaze est totalement fan. Et c’est pour cela que, juste après le lycée, elle choisi de rejoindre le studio de ses rêves où travaille son idole, Kou Yagami, la character designer du jeu.

Une fois là-bas, elle intégrera alors l’équipe artistique composée de quelques membres plutôt… spéciaux. On y trouve ainsi Hifumi Takimoto, grande timide qui ne discute presque exclusivement que via la chat interne de l’entreprise, Yun Ijima, spécialisée dans la modélisation de monstre et adepte du style de lolita gothique ou encore Hajime Shinoda, chargée de l’animation (c’est une intrus qui se retrouve placée là car il n’y avait plus de place dans le secteur animation) et grande fan de figurines et autres goodies. N’oublions pas Yagami Kou, la character designer en chef (et donc idole d’Aoba), qui a la mauvaise habitude de rester dormir au bureau pour finir par se réveiller… la culotte à l’air !

C’est sur ces bases assez simples que débute la série, en suivant Aoba qui découvre avec le spectateur les taches d’un character designer, l’entreprise mais également le monde du travail. Une narration plutôt didactique donc, qui se concentre principalement sur l’évolution de la jeune fille dans sa nouvelle vie. Tout cela reste cependant relativement secondaire ici, puisque le principal intérêt de la série s’avère rapidement être son aspect comique et mignon. Chaque épisode à ainsi le don de mettre instantanément de bonne humeur, le tout servi par l’excellent travail de Doga Kobo sur l’animation. Comme à son habitude, l’importance est donnée aux mouvements, avec des smears, une technique d’animation souvent utilisée par le studio. Ce qui donne ainsi quelques plans amusants (comme ici avec Yun énervée). Un soin particulier est également porté sur les expressions des personnages, leur donnant une vitalité appréciable. Cette saison introductive est ainsi à mettre sous le signe du rire.

 

Une suite entre évolutions et émotions

Yun en compagnie de sa famille.

La seconde saison, celle actuellement diffusée sur Crunchyroll donc, poursuit sur ces mêmes bases mais prend une direction un peu différente. Cette fois, fini l’aspect didactique, Aoba travaille depuis un an déjà à Eagle Jump et y est désormais parfaitement intégrée. Ainsi, une place bien plus importante est accordée à l’évolution des personnages, autant dans leur carrière que sur un plan plus personnel.

Par exemple, Hifumi se verra attribuer de nouvelles responsabilités et tentera plus que tout de remédier à sa timidité maladive. Le personnage subit alors un changement assez prononcé puisqu’elle sera bien moins réservée et passive que dans la première saison. Le personnage de Nene, une amie d’Aoba qui avait assez peu d’importance jusque là, prendra une toute autre ampleur en se mettant à la programmation. Se découvrant au passage une nouvelle vocation.

L’autre force de cette suite est qu’elle ose poser quelques dramas. « Oser », parce que la première saison et son ambiance bonne enfant ne laissait quasiment pas de place à ce genre d’histoires. Des questions intéressantes sont alors soulevées, comme lorsqu’Aoba se donne à 100% pour le concours interne de création et que Yun ne comprend pas pourquoi elle se donne autant à fond étant donné qu’elle n’a aucune chance de battre Yagami. L’épisode 6 soulève quant à lui un problème réel et très concret que peuvent rencontrer les entreprises créatives comme Eagle Jump. Le tout avec pas mal d’émotions et sans craindre de bousculer un peu l’ambiance si joyeuse de la série.

Tout en conservant sa bonne humeur, cette seconde saison opte donc pour une écriture plus ambitieuse. Elle ne se repose pas sur ses acquis et ose des moments émouvants, parfois tristes. Des réflexions sur le travail d’un artiste, ses rapports aux autres (notamment quand un membre plus jeune et plus doué peut faire son apparition) sont abordés. Enfin, cette suite apporte quelques nouveaux personnages. On découvre ainsi Hotaru, amie d’Aoba et de Nene au lycée, Momiji et Tsubame, nouvelles graphiste et développeuse, ainsi que Christina qui représente la production. Tout ce beau monde vient donc apporter un supplément de variété bienvenu à un cast déjà bien fourni, avec potentiellement quelques conflits en plus (n’est-ce pas Momiji ?).

Mais malgré tout, la série ne reste qu’amour !

 

Série idéale pour se mettre de bonne humeur, avec un humour omniprésent et souvent ravageur, New Game! s’offre en plus quelques instants d’émotions. Ses personnages aux designs terriblement mignons et très attachants conquièrent rapidement le cœur du spectateur. Et l’évolution que leur offre alors la seconde saison est d’autant plus appréciable. Le travail proposé par Doga Kobo est encore une fois d’excellente qualité, faisant de la série l’une des plus juste techniquement cette saison. Avec en bonus des opening et ending bourré de joie, chantés par le groupe Fourfolium composé des seiyuus d’Aoba, Hifumi, Yun et Hajime, le chemin du bonheur c’est bien New Game! !

[arve url= »https://youtu.be/Jl4nGITlXyw » align= »center » maxwidth= »640″ /]

Léonard Fougère

Étudiant passionné par l'animation japonaise et la culture manga, et particulièrement amateur de séries "tranche de vie" (encore plus ceux à tendance moe !). J'espère pouvoir vous partager quelques uns de mes coups de coeur avec mes articles !

Vous aimerez aussi...