[Attentes Mangas] Février et son défilé de héros en tout genre !

Le mois de février permet de mettre en place la suite des nouveautés prévues par nos chers éditeurs. Après la rentrée littéraire, il y a en effet toujours possibilités de voir de nouvelles licences ! Résultat, c’est un mois plutôt chargé côté nouveautés mangas qui vous attend une fois encore ! Mais ne vous inquiétez pas, l’équipe veille pour vous aider à y voir plus clair. Tout cela donne pas moins d’environ 40 nouveautés et one-shot pour ce mois ! De quoi trouver encore votre bonheur peut-être en ce début d’année ? Découvrez-vite pour cela la sélection de Journal du Japon et laissez-vous tenter. Et une nouvelle fois, une belle et heureuse année à tous !

Voici donc les titres à ne pas rater, ainsi que toutes les nouveautés nippones sous forme de fiches dans notre album dédié avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois. 

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux

À travers nos lectures on a tous croisé à un moment ou un autre un personnage qui ne payait pas de mine, paraissait même un peu stupide avant de se révéler redoutable. Kokemaru est de ceux-là. Mystérieux manchot accompagnant une troupe de trois personnes dans un Japon médiéval, il a tout d’un saltimbanque pas bien futé, grimé en chat qui plus est. Pourtant lorsque les choses se compliquent il n’a pas son pareil pour éliminer ses adversaires d’une manière parfois peu orthodoxe.

S’il n’est pas le tueur d’une centaine de personnes, ses capacités sont surprenantes et interrogent sur sa véritable identité. Suite à différentes morts suspectes dans les environs, sa quiétude va être troublée et le scénario de Kedamame – L’homme venu du chaos, se déployer. Première série de Yukio TAMAI à être éditée en France, l’histoire nous entraînera sur quatre volumes et commence le 7 février chez Glénat. (Mathieu)

 

Kurokawa continue de publier les morceaux manquants au manga Pokémon avec ce mois-ci l’arrivée de l’arc Diamant & Perle. Plus de dix ans après la sortie des jeux de la quatrième génération des monstres de poche, il sera bientôt possible de (re)découvrir la formidable région de Sinnoh, ses nouvelles créatures et ses nouveaux personnages !

Rappel également que les arcs sont indépendants les uns des autres, ainsi vous pouvez lire Diamant & Perle sans avoir lu l’arc Émeraude qui le précède.
Et après justement deux parties assez sérieuses, la série semble repartie pour un ton bien plus léger et enclin à la rigolade. En effet, l’histoire va nous narrer les aventures de Diamant et Perle, duo comique autoproclamé, qui se retrouveront à escorter Platine, une riche héritière, suite à un quiproquo. Une sacré histoire qui devrait aussi bien plaire aux plus jeunes qu’aux plus nostalgiques ! (Léonard)

Début février sortira Talli, fille de la lune par Sourya Sihachakr, connu pour son trait dans Freaks Squeele Rouge. Je l’attends avec impatience depuis que je sais sa date ! De base, je suis très fan du trait de Sourya : on voit la forte influence des mangas et anime dans son trait, mais aussi celle des BD franco-belges : notamment sur les visages et les oreilles. Pour moi son style est assez hybride finalement, et ça ajoute à son attrait.

De plus, ce n’est pas tous les jours qu’un manga 100% français sort, même si les éditions Ankama ont décidé de se lancer eux aussi dans les créations originales… En plus de son dessin unique et de sa personnalité, l’histoire promet de belles choses au vu du résumé ! Un personnage féminin fort, des pouvoirs et un héritage mystérieux, le tout dans un univers fantasy-médiéval : bref, que des bonnes choses ! (Coline)

 

Ce 14 février, la Saint-Valentin sera placée sous le signe du… zodiaque ! Natsuki TAKAYA revient avec un tout nouveau spin-off qui ravira les fans de la première heure. Plus de 10 ans après la fin de Fruits Basket, la mangaka offre une « suite » à sa mythique série. Tohru, Kyo et Yuki seraient-ils de retour ? Pas vraiment si l’on en croit le synopsis et les images promotionnelles : l’histoire s’axe plutôt autour d’un personnage inédit prénommé Sawa Mitoma.

Une petite déception vite oubliée car la jeune lycéenne devrait tout de même rencontrer le clan Sôma par l’intermédiaire de Mutsuki et d’Hajime (les fils de Yuki & Machi et celui de Tohru & Kyo).  À première vue, un scénario simpliste et des traits bien trop similaires à ceux de leurs parents. Mais j’ai hâte de retrouver l’univers poétique et dramatique de Fruits Basket avec cette série en trois tomes. Rendez-vous pour le premier volume de Fruits Basket Another, à paraître aux éditions Delcourt / Tonkam. (Anysia)

 

Pour une fois ce n’est ni son résumé, ni sa couv’ ou le nom de l’éditeur qui m’a convaincu mais bien les premières planches de Black Torch qui témoignent d’une puissance graphique surprenante, surtout après coup, au vu de la couverture et du synopsis plutôt classique du premier tome. De l’encrage à la mise en scène en passant par le dynamisme et la chorégraphie des combats, Tsuyoshi TAKAKI fait des merveilles avec son manga et dose parfaitement la montée en puissance de ses premiers chapitres.

Le chara-design de son héros et du chat qui va changer sa vie est d’une grande finesse et se montre capable d’évoluer selon la situation, pour gagner en complexité et en charisme, avec une chorégraphie des scènes d’action qui fait très bien le job. Il y a un peu de Yûji IWAHARA (Dimension W) et de Kazue KATO (Blue Exorcist) dans ce Black Torch… Rien que pour ça on lui donne rendez-vous le 8 février chez nos libraires, aux éditions Ki-oon ! (Paul)

 

En lisant le titre de cette série, j’ai pensé « vouloir être banale, ce n’est pas banal » alors je m’y suis intéressée. En effet, dans les shojo « classiques » du genre, les filles banales ne le sont pas vraiment par choix (à moins de ne pas vouloir se faire remarquer) et finissent, la plupart du temps, par ne plus l’être. Cependant, vu sa famille, je comprends l’héroïne de ne pas vouloir tomber dans les extrêmes et de vouloir être « normale »  au contraire. 

Je suis curieuse de voir si elle va réussir à le rester ce qui, au vu du second paragraphe du résumé, est peu probable. Ce qui m’intrigue aussi c’est qu’elle va découvrir que son petit ami la trompe : comment réagit une personne « banale » face à ça ? Colère, pleurs, cynisme… ? Bref, une série qui a l’air prometteuse pour les amateurs de shojo ! Retrouvez les volumes 1 et 2 de Banale à tout prix en sortie simultanée dès le 2 février chez Kana ! (Roxane)

 

Après Une vie de chat (déjà de Natsume SÔSEKI) et Pays de neige (de Yasunari KAWABATA), les éditions Picquier nous proposent à nouveau l’adaptation en manga d’un classique de la littérature japonaise : La Porte. Ce roman du couple, de la vie quotidienne, des petits bonheurs pour contrer les grandes peines, est une succession de petites scènes, et de petits riens. Il n’est donc pas le livre le plus facile à adapter en manga.

Mais les deux précédentes adaptations étant très réussies, j’ai hâte de découvrir celle-ci, de voir quelles images a pu créer le dessinateur, Daisuke INOUE, à partir de cette histoire simple, comment il a pu retranscrire l’ambiance très particulière qui y règne. En tout cas un bon moyen de conduire le lecteur de mangas vers la littérature ! Manga en un volume, adapté d’un roman de Natsume SÔSEKI, à paraître le 1er février ! (Alice)

Les suites

Inspiré de faits historiques, le manga, annoncé sur 5 tomes, nous emmène voyager aux confins de l’histoire chinoise. Tandis que la rébellion prend de plus en plus d’ampleur, Liu Bang trouve en Xiang Liang et ses soldats de précieux alliés.

Malgré la mort de Li You, commandant en chef de l’armée du sud et fils aîné du Premier ministre du royaume de Qin, lors de la tentative de répression de la rébellion à la ville de Pei, de nouvelles menaces inattendues semblent se profiler. Nos héros, soutenus par de puissants guerriers, pourront-ils réaliser leur rêve et construire un pays où l’égalité sera reine ? Ou devront-ils plier face au royaume de Qin et à sa capitale, Xianyang ? Pour le savoir rendez-vous le 7 février en librairie pour découvrir la suite de Red Dragon chez Glénat. (Juliet)

 

Bénéficiant d’un synopsis accrocheur, le global manga Double.Me tient ses promesses. Avec pour base une histoire d’amour lycéenne, l’intrigue se développe à la fois autour de l’intelligence artificielle et d’une enquête policière sur une mort qu’on imagine bien être la première d’une longue série. L’interaction entre le monde réel et le monde virtuel est une trouvaille qui fonctionne bien.

Malgré des maladresses scénaristiques, le tout est bien ficelé et possède un bon rythme aux rebondissements bien placés. Si le dessin manque parfois de force et de poids dans la description des actions, il bénéficie d’un beau noir et blanc contrasté qui s’épanouit dans un style épuré. Et le découpage très visuel des cases participe vraiment à la narration. J’espère retrouver autant de rythme, de rebondissements et cette qualité visuelle dans le tome 2. L’étau va-t-il se resserrer autour d’Aiko ? Et qui va mourir pour ressusciter dans l’application Double.Me ? (Emilie)

 

Mon attente manga du mois est un peu particulière car il s’agit d’un manhua, une BD chinoise intitulée Vers l’Ouest . Elle raconte l’histoire d’un démon appelé Loup blanc protégeant au péril de sa vie une flamme sacrée divine. On a entre les mains une suite et une revisite du classique de la littérature chinoise de Pérégrination vers l’ouest qui n’est autre que le roman qui a inspiré le désormais célèbre Dragon Ball.

Urban China sort ici un bel objet où toutes les pages sont en couleurs et le graphisme splendide. Car si l’histoire peine un peu à démarrer, on ne peut qu’apprécier le trait fin et détaillé des dessins et la beauté des batailles épiques qui s’y déroulent. J’espère qu’avec ce tome on arrivera à comprendre où l’auteur veut en venir. Et pour les amateurs de classiques, vous noterez les références au roman épique écrit par Wu Cheng’en à travers les personnages parsemés dans le récit. (Astrid)

 

Dans le premier volume de Vigilante – My Hero Academia Illegals, l’équipe de la série mettait en place la trame de l’intrigue principale : des « héros » détonants qui n’auraient pas réussi à devenir de super-héros et pourtant… Qui rêvent de justice et rendre service comme leurs idoles, quitte à frôler avec l’illégalité ! C’est le cas de Koichi, un étudiant un peu solitaire, à l’Alter peu intéressant qui va finir par tomber sur un homme aux mêmes envies que lui : rendre justice et aider les autres !

Embarqués malgré eux, accompagné d’une jeune pop-star montante, dans une histoire de drogue traînant dans leur quartier, qui décuplerait les Alters, les voilà à la poursuite d’un Super-vilain encore inconnu, au sus des vrais supers-héros, obligés d’intervenir pour les sauver. Koichi et sa bande arriveront-ils à arrêter ce trafic de drogue, le trigger ? Sauront-ils restés suffisamment discrets pour ne pas attirer l’attention ? À retrouver chez Ki-oon ! (Charlène)

 

 

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *