[Attentes Mangas] Septembre et sa rentrée, le retour !

Les vacances devaient bien finir par se terminer un jour, non ? Mais ne vous inquiétez pas, côté éditeur, c’est une jolie rentrée qui vous attend pour ce mois de septembre ! Ces derniers ont mis les bouchées doubles pour vous offrir du réconfort ! Exit les plages de sable fin, et bonjour les tables de l’école ! Mais l’équipe de Journal du Japon, une nouvelle fois, ne vous laissera pas perdu face à toutes ces sorties. En effet, vous trouverez toujours autant de nouveautés à disposition dans les rayons avec pas moins d’une quarantaine de nouveautés et one-shot ! De quoi trouver votre bonheur. 

Voici ci-dessous les titres à ne pas rater d’après l’équipe, ainsi que toutes les nouveautés nippones sous forme de fiches dans notre album dédié avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois.

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux

Un jeune homme apathique s’éveille aux autres grâce aux marginaux qui fréquentent une auto-école non-homologuée, L’auto-école Moriyama-chu. Ce seinen a eu droit à une adaptation en film en 2016. Une occasion de (re)découvrir l’univers original de Shinzo KEIGO, jeune mangaka déjà prometteuse à qui l’on doit notamment Tokyo Alien Bros., un manga du troisième type où l’on suit les aventures de deux extra-terrestres en mission d’infiltration sur Terre pour savoir si leur race pourrait s’y installer.

Les fans des genres tranches de vie et comédie devraient apprécier ce one shot de 240 pages édité en France par Le Lézard Noir. Préparez-vous néanmoins à un graphisme plutôt original qui ne plaira peut-être pas à tout un chacun, et pourtant, qui sert à merveille chaque histoire racontée par cette auteure. Et pour aller plus loin, n’hésitez donc pas à découvrir la bande-annonce du film tiré du livre : Moriyama chû kyôshûjo. Un one-shot hors du commun ! (David)


Ce nouveau seinen, La Fille du Temple au chat, édité par Soleil manga dès le 26 septembre, est une série en cours au Japon qui compte déjà six tomes. Il raconte l’histoire de Gen qui décide de quitter son cocon familial et d’intégrer un lycée à la campagne où il a vécu étant tout petit. Il retrouve sa grand-mère et s’installe dans le vieux temple où vit déjà Chion, une jeune femme d’une vingtaine d’année. Cette cousine éloignée a pris la succession de la grand-mère et garde un excellent souvenir de Gen, enfant. Leur complicité enfantine aurait-elle survécu à toutes ces années ?

Les premiers visuels montrant une vieille maison traditionnelle, typique de nos souvenirs de Maison Ikkoku, remplie de chats câlins donnent forcément envie de s’y plonger. Une histoire romantique empreint de nostalgie : combo gagnant ?! J’ai hâte de le découvrir et de me faire un avis plus prononcé sur cette auteur : Makoto OJIRO ! (Tatiana)

 

Les suites


Lorsque j’ai aperçu ce manga dans un magasin, j’ai tout de suite voulu l’acheter. En effet cette série, Ma petite femme, raconte l’histoire d’une adolescente de 16 ans, Hinata Nakagawa, qui a été promise à un jeune homme riche, beau, gentil et légèrement plus âgé qu’elle. Lorsqu’elle est enfin en âge de le rencontrer, elle est cependant déçue : en effet, le jeune homme qu’on lui présente est désagréable, plus petit qu’elle et a 15 ans. Elle va, par la suite, apprendre à l’apprécier quand le grand frère du jeune homme, l’homme qu’on lui avait promis, refait son apparition.

Dans ce deuxième tome il y aura donc une joute amoureuse entre les deux frères pour gagner le cœur de la belle mais celui-ci n’est-il pas déjà pris par le plus jeune ? Qui choisira-t-elle entre l’incarnation de son homme idéal et son opposé pour qui elle commence à éprouver des sentiments ? Un deuxième tome à ne pas rater chez Soleil Manga dès le 12 septembre ! (Roxane)


Alors que Kumo manque toujours à l’appel, le mystère s’épaissit de plus en plus en plaçant notre disparue comme potentielle organisatrice de la séquestration de nos protagonistes. Des hypothèses, toutes plus farfelues les unes que les autres ont été émises mais une en particulier semble retenir leur attention : ils auraient été clairement visés. Scénario digne de la série de films SAW, Birdcage Castle nous emmène à la poursuite des tréfonds de l’âme humaine, poussant nos héros dans leurs derniers retranchements.

Tandis que leurs convictions personnelles vacillent, ils doivent désormais répondre à une question s’ils veulent survivre : qui est derrière toute cette mise en scène macabre ? Et surtout comment s’en sortir vivant ? Grâce à un graphisme inhabituel, MINAMI Tôtarô réussit à attirer l’attention du lecteur sur les points essentiels de l’histoire. Et vous ? Vous laisserez-vous tenter par l’aventure ? À retrouver chez Doki-Doki le 12 septembre. (Juliet)


Du gag, de la baston et un coup de poing à la fin qui déchire tout – le méchant surtout – tel a été la routine des premiers tomes de One-Punch Man, le manga assez fou et délicieusement bien gratté de One et MURATA chez Kurokawa. Au fur et à mesure notre héros chauve à la cape faisait connaissance avec des compagnons de route et il s’intégrait progressivement au sein de la ligue des super-héros.

Maiiiiiiiiis, depuis quelques tomes et l’apparition du fameux Garoh, qui ne cesse de progresser et de défaire des héros de plus en plus puissants, on tient peut-être celui qu’on attendait tous : un nemesis de taille pour Saitama ! Et au-delà de ce duel très alléchant, d’autres sont déjà en marche : le tournoi d’arts martiaux est assez prenant, la sortie en masse des monstres et leur association qui se prépare à sortir de l’ombre… On ne peut plus lâcher des yeux les tomes de la série, et c’est donc avec impatience qu’on attend le suivant !! (Paul)


Si vous suivez vous aussi Hinomaru Sumo, alors vous devez déjà savoir que le précédent volume a été terrible pour notre héros ! Ce dernier a en effet subi une défaite terrible qui remet en question tous ses principes, ses objectifs et ses entraînements. Et pourtant… Il rêve encore et toujours d’être au sommet du sumo lycéen, quitte à combattre même blessé… Mais c’est sans compter sur son équipe qui décide de lui offrir un espoir. Même s’il a perdu, un perdant peut en effet être sauvé et prétendre au meilleur niveau lycéen.

Résultat, on a hâte de découvrir le 12e volume qui promet de mettre enfin en avant toute son équipe, qui elle aussi s’est entraînée en vue du tournoi inter-lycée ! C’est donc parti pour un tournoi par équipe sous tension et où l’âme de sumo va prendre tout son sens ! Et qui sera, sans nul doute, très bien exprimée par le coup de crayon de KAWADA. Rendez-vous le 5 septembre pour vibrer aux côté d’Hinomaru et ses compagnons ! (Charlène)

Toutes les bonnes choses ont une fin

Retour pour un dernier et ultime tome à la bibliothèque pour enfants La Rose Trémière, où l’on va donc retrouver Mikoshiba, ses amis et les personnages habitués, qui viennent s’ajouter à la fresque de personnages de cette bibliothèque très spéciale. Malgré un tome 14 qui tourne un peu en rond et laisse en suspens certaines révélations sur quelques personnages, lire cette série est toujours un plaisir : on s’est, au fil des tomes, attachés à au moins un personnage.

Pour moi, plonger dans la vie de tous ces personnages reliés par un lieu et des relations uniques est un bon moyen de retrouver parmi les références de littérature de jeunesse des clins d’œil à leurs situations respectives, qui leur permet d’aller de l’avant. Et pourquoi pas, de permettre aux lecteurs d’aller de l’avant aussi… Car avant tout, ce que défend cette série, c’est le plaisir de lire pour tous, quel que soit notre âge, sans nous enfermer dans des cases marketing, et l’impact qu’ont nos lectures sur nos vies. Nous avons tous, quelque part, un livre qui nous correspond à l’instant T, le tout est de le trouver. Une ode aux bibliothèques et au métier de bibliothécaire ! (Coline, bibliothécaire en herbe)

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *