On fête le printemps avec des livres pour enfants !

Quoi de mieux que des livres remplis de couleurs et de fleurs pour célébrer le retour prochain du printemps ? Journal du Japon vous propose une belle sélection de livres à partager en famille.

C’est toi le printemps ? Quand un petit lapin rencontre un ours polaire …

C'est toi le printemps ? de Chiaki Okada etKo Odaka - couvertureTout le monde parle de l’arrivée du printemps, mais c’est quoi le printemps ? C’est la question que se pose Petit Lapin, le petit dernier d’une fratrie, trop petit pour grimper aux arbres et qui en a marre de la soupe de noisettes.

Sa maman lui explique qu’à l’arrivée du printemps, il pourra grimper dans les arbres, voir la mer et manger de bonnes choses.

Mais à quoi ça ressemble le printemps ? C’est quoi, c’est qui ? Ses grands frères sont tellement occupés à sauter sur les branches qu’ils ne lui répondent pas. Maman lui dit que c’est quelque chose de très doux … Pas facile de comprendre !

C'est toi le printemps ? - illustration intérieureUn matin, alors que tout le monde dort, Petit Lapin entend de gros bruits dans la forêt. Il sort voir car c’est sûrement le printemps qui arrive !

Il se retrouve alors nez-à-nez avec un ours polaire immense. Est-ce lui le printemps ?

L’ours le portera avec délicatesse jusqu’à une haute branche, et Petit Lapin pourra enfin voir la mer et les champs qui brillent d’un beau vert juste à côté.

C'est toi le printemps ? - illustration intérieureUne histoire très poétique illustrée avec les doux traits de crayon de la talentueuse Chiaki Okada. Les sapins couverts de neige, les lapereaux joueurs, une maman lapin et un ours polaire aussi doux que du coton, le tout accompagné par de magnifiques jeux d’ombres et de lumière sur la neige et les branchages de l’épaisse forêt. Un régal pour les yeux !

Un beau récit sur le temps qui passe, l’envie de grandir et de découvrir le monde, qui ravira les petits impatients !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Viens, rejoins-nous ! Jouer ensemble sous les cerisiers en fleur …

Viens, rejoins-nous ! de Chiaki Okada et Kimiko Aman : couvertureUn matin de printemps, Petit Ours court vers le grand cerisier en fleur dans la clairière, mais il trébuche sur une corde à sauter. Il se souvient d’avoir vue une petite fille y jouer à cet endroit. Il essaye de sauter mais n’y arrive pas.

Marie, la petite fille venue récupérer sa corde, l’observe, cachée derrière un arbre. Elle l’encourage sans faire de bruit, mais applaudit lorsqu’il réussit !

Petit Ours s’enfuit, effrayé. Elle lui court après dans la forêt mais trébuche et se fait mal. Petit Ours, inquiet, s’approche d’elle et lui demande si ça va. Lorsqu’il lui dit qu’il a laissé sa corde, elle lui explique que ce n’est pas la corde qu’elle veut, mais un ami pour jouer.

Les lapins, qui ont suivi toute la scène, applaudissent et donnent la corde à Marie.

Viens, rejoins-nous ! : illustration intérieureIls se rendent alors tous ensemble dans la clairière au cerisier pour sauter gaiement sous une pluie de pétales.

Car le plus important n’est pas l’objet avec lequel on joue, mais les amis avec lesquels on partage ses moments de jeu !

L’amitié et le partage superbement mis en scène dans cette forêt verdoyante où lapins, ours et petite fille sont amis.

Les dégradés de vert et le rose des pétales de cerisier plongent le lecteur dans un printemps joyeux et rafraîchissant !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Les Pounipounis : passer de bons moments entre amis !

Les Pounipounis de Mashiro Minamino : couvertureVoici un manga adorable pour les enfants qui commencent à lire (et ceux un peu plus grands). Il met en scène différents animaux mignons dans des moments du quotidien plein de magie et de poésie.

La joyeuse troupe habite en haut d’une colline, à côté d’un arbre qui offre des cadeaux et d’une fleur avec laquelle ils peuvent parler.

Chaque petit chapitre (quelques pages, la taille idéale pour les lecteurs débutants) met en scène les animaux dans leurs activités quotidiennes, leurs questionnements, leurs angoisses, leurs joies. Les thèmes parfois légers, parfois plus profonds, sont abordés avec humour et tendresse, et permettront au lecteur de réfléchir sur ses propres petits soucis quotidiens.

Ainsi Laetipiaf essaie de voler parce qu’elle a des ailes, mais elle comprend avec l’aide du sage pingouin Pinjamin qu’elle n’est pas obligée d’être comme tout le monde. Mélichat est une chatte paresseuse. Elle passe l’essentiel de ses journées à dormir et est incapable de rentrer toute seule et à l’heure de ses longues siestes. Mais elle aimerait bien qu’on la remercie pour quelque chose, comme les autres … Et quand l’écureuil a les dents qui poussent trop, les autres lui proposent de ronger autre chose que les chaises sur lesquelles il fait ses dents. Parfois les animaux s’interrogent sur le mystère de l’évaporation (car Pinjamin aime s’installer sur un bloc de glace, mais les autres trouvent cela trop froid et font fondre celui sur lequel ils avaient tenté de se poser en tentant de le réchauffer … mais où est-il passé ?), sur l’intérêt des mathématiques (pour compter des biscuits), sur les angoisses que peut ressentir Félichien ou les petites manies du renard qui renifle tout. Il est aussi question de maladie et de partage, de rendre service, de changer ses habitudes.

Les Pounipounis de Mashiro Minamino : extrait volume 1Au fil des jours et des saisons, ils vivent tous ensemble, avec de grands bonheurs mais aussi des soucis qui trouvent toujours des solutions en parlant, en écoutant, en aidant.

Un livre drôle et mignon, qui permet d’aborder en douceur beaucoup de sujets avec les plus jeunes.

Un premier volume très riche (22 chapitres, une introduction et une postface … un mot que découvrent les Pounipounis et qui donne lieu à une petite histoire malicieuse !), des pages au papier épais et aux illustrations très colorées, des cases bien organisées et très lisibles pour ceux qui découvrent le manga (le sens de lecture est celui d’un livre classique, pour plus de facilité). Un réel plaisir de lecture pour les lecteurs débutants !

Et bonne nouvelle, le deuxième et dernier volume est à découvrir en ce printemps !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Où te caches-tu, Mika ? Un livre plein de matous tout doux !

Journal du Japon n’oublie pas les plus petits dès dix-huit mois !

Où te caches-tu Mika ? de Yayo Kawamura : couvertureLes enfants sont friands de livres dans lesquels il faut trouver quelqu’un ou quelque chose dans les pages. Le concept est ici repris de façon très originale : pour trouver Mika, l’adorable chaton gris, au milieu de plein d’autres chatons, il faut tous les toucher, car seul Mika a un pelage tout doux.

Imaginez la joie de votre bambin lorsqu’il parcourra de ses petits doigts chaque grande double page cartonnée aux couleurs vives (les chats sont majoritairement gris, mais certains ont un pelage rayé, ou à pois, noir, orange, et même bleu et le décor reprend les mêmes couleurs vives avec une herbe d’un bleu turquoise étrange tout comme la rue ou le toit de certaines maisons, les fleurs sont orange vif, fluo, comme les murs en briques ou le soleil couchant). Il faut toucher les chatons pour trouver lequel est Mika, et comme ils sont très nombreux, les doigts vont se promener à vive allure de chat en chat, dans l’impatience et la rigolade !

Chaque grande double page (en carton épais et aux angles arrondis, très pratique pour les plus petits) met en scène les chatons dans un univers particulier : entre voiture et maisons dans la première scène, dans une grande prairie avec arbre, fleurs et papillons, puis dans la ville sous une pluie battante, au bord de la mer à la recherche de poissons, et enfin sur un muret sous la lune pour finir cette belle lecture.

Un court texte pose le décor puis invite à chaque fois le jeune lecteur à chercher Mika. Impatient, il est à parier que le petit lecteur tournera vite les pages dès qu’il aura trouvé le chaton, juste pour le plaisir de toucher et de caresser encore et encore ce petit animal si doux !

Les graphismes simples et mignons de Yayo Kawamura permettent à l’enfant de reconnaître facilement les maisons, voitures, fleurs, arbres, papillons et poissons et de se sentir à l’aise dans cet univers simple et très coloré qui attire l’œil dès la couverture.

Une approche original du classique « Cherche et trouve », une version revisitée qui ravira les enfants et les parents !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Les étonnantes aventures du merveilleux minuscule Benjamin Berlin de Julien Dufresne-Lamy : un ado télépathe au Japon !

Les étonnantes aventures du merveilleux minuscule Benjamin Berlin de Julien Dufresne-Lamy : couverturePour les plus grands, voici un roman d’aventure passionnant !

Benjamin Berlin a douze ans, une grande sœur Claudine (Didine) de seize ans, un père diplomate et une mère aux petits soins. Lorsqu’ils déménagent au Japon, tout est à découvrir : la langue (Benjamin passe quelques mois dans une classe plusieurs niveaux en-dessous de la sienne pour se familiariser et apprendre cette langue difficile), la vie quotidienne dans Tokyo, la nourriture, les nouveaux amis. Et il faut ajouter à cela le super-pouvoir qu’il doit gérer depuis qu’il a sept ans : la télépathie qui lui permet d’entendre les pensées des gens qu’il touche. Un pouvoir qui a l’air génial comme ça, mais qui peut s’avérer difficile à gérer au quotidien.

Lorsqu’il entre finalement dans un collège japonais, il découvre qu’il n’est pas le seul a avoir des pouvoirs. Son nouvel ami Junji peut entendre les voix des morts ! Petit à petit, une grande amitié naît entre Benjamin, Junji et Kurumi (elle a une mémoire impressionnante mais pas de super-pouvoir !).

Benjamin est invité chez Junji dont la maman adore faire des tonnes de gâteaux, le trio va assister à un tournoi de sumo, se promener dans les centres commerciaux et les salles d’arcade etc. Ensemble, ils apprendront à connaître, à maîtriser et à développer leurs dons.

Mais Benjamin aperçoit à plusieurs reprises un homme étrange qui semble le surveiller. Qui est-il, pourquoi le suit-il, que veut-il ? Le lecteur est tenu en haleine tout au long du livre. Et page après page, le mystère s’éclaircit et un autre monde se révèle, celui des Merveilleux. Tout le passé de Benjamin, qu’il livre par bribes (l’arrivée de son pouvoir, les rendez-vous successifs chez différents médecins, autant d’indices qu’il ne comprend que maintenant), forme un puzzle qui se construit chapitre après chapitre jusqu’à la dernière page (et peut-être même après !).

Un roman difficile à abandonner en cours de lecture !

En plus de l’histoire passionnante, le livre permet aux adolescents de découvrir la vie quotidienne d’un jeune expatrié au Japon, et plus spécifiquement à Tokyo : difficultés pour communiquer les premiers mois, découvertes nombreuses au fil des jours et des saisons, culture, croyances, traditions. Tout est très détaillé et expliqué pour que le lecteur partage ces découvertes et s’émerveille comme le jeune Benjamin.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Une sélection de livres qui sent bon le printemps et les aventures dans la nature ! Ouvrez les fenêtres, ouvrez les livres et profitez des beaux moments que le printemps offre !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *