DIY : Se composer un potager japonais

Connue dans le monde entier pour être une des cuisines les plus saines au monde, la gastronomie japonaise comporte dans ses plats son lot de légumes spécifiques qu’il est parfois difficile de retrouver en France. Pour ceux qui possèdent un petit lopin de terre ou un balcon, il est possible de planter certaines variétés et de pouvoir les déguster chez soi à moindre coût. C’est la saison idéal pour semer, donc Journal du Japon enfile ses bottes pour vous accompagner dans la conception de votre potager made in Japan !

Jardin japonais

Préparation

Ce n’est pas sans raison que les habitants d’Okinawa sont connus pour être des centenaires, le régime de l’île se compose en grande partie de légumes du potager en tous genres que nous allons vous décrire ci-dessous. De façon plus générale, le régime japonais permet de consommer les fameux cinq fruits légumes par jour et contribue à garder la forme. Ce sont très souvent des légumes de montagne, très sains et goûteux qui font leur apparition dans vos plats, mais on retrouve quelques incontournables, produits dans tout le pays et faciles à planter en France grâce au climat similaire des deux pays.

Que ce soit en pot ou en pleine terre, préparez votre jardin en amont pour accueillir les différentes variétés. Agrémentez votre sol d’un bon terreau pour commencer, arrachez les mauvaises herbes. Pour l’achat de vos graines, sachez qu’il est difficile de les trouver en magasin de jardinage. Internet est le meilleur allié sur les sites comme : Florablom, Graine Baumaux, Etsy ou encore sur le site Amazon.

Le Daikon, radis blanc

Le Daikon est une espèce de radis de couleur blanche, long et plus volumineux que le radis rose. Il est très souvent utilisé dans la cuisine japonaise, sous toutes les formes de cuisson (vapeur, bouillit, grillé, cuit au four…) on le consomme en soupe, dans les ramens, dans les ragoûts… le daikon est le légume roi au Japon. Il peut également se manger cru, mais il est très fort en goût dans ce cas-là.
Le daikon est certainement le légume le plus facile à cultiver, il pousse très facilement dans toutes les régions et dans tous les sols. Les graines se sèment au printemps, après les gelées.

Le Daikon ou radis blanc est très populaire au Japon. En France, il se cultive très bien dans nos potagers. Crédits : Hans

Plantez le en saupoudrant le sol de graines, en espaçant bien. Ensuite, recouvrez le tout de terreau. Vous pouvez également creuser de petits trous d’environ quatre centimètres de profondeur et déposer dans chaque, une graine. Espacez bien les trous. Recouvrez et arrosez légèrement. Le Daikon demande à être arrosé légèrement tous les deux jours environ. Le feuillage sort rapidement, sous huit jours.
Pour récolter le radis, attendez bien que le haut du légume sorte de terre d’au moins cinq centimètres.
Il se conserve ensuite entre quatre et cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur et peut se congeler une fois cuit.

La Kobocha

Cette courge, petite et verte, est un légume d’automne. Elle ressemble au potimarron, mais possède plus de graines dans sa chaire. Les Japonais aiment la consommer en la grillant. Elle est aussi très bonne bouillie ou cuite à la vapeur. La plantation se prépare dès le mois d’avril, sous serre ou près d’une fenêtre. Dans des petits pots semez vos graines en les enfonçant à 3 cm environ.

Kobocha

Cette petite courge a la particularité d’être mûre…une fois bien verte ! Crédits ! brittanylesser

Arrosez légèrement et régulièrement (deux à trois fois par semaine). En mai après les gelées, plantez les pieds en pleine terre dans votre jardin ou en gros pots en extérieur.
Attention le pied va s’étendre et prendre de la place dans le jardin, donc espacez bien vos plants. Arrosez régulièrement, toujours trois fois par semaine.
C’est en octobre / novembre que les légumes sont bons pour la récolte. La peau est alors verte foncée.

L’okura

Plus communément appelé le gombo, il est possible d’en trouver parfois en grande surface. Long comme un haricot, l’okura est consommé cru, coupé en fines tranches. Les Japonais le blanchissent parfois cinq minutes dans l’eau bouillante, mais dans tous les cas, l’okura doit être brossé avant sa consommation, la peau étant rugueuse.

Okura

En plus d’être goûteux, l’Okura offre de jolies fleurs. Crédits : fatchoi

C’est un légume simple à planter. Il faut semer les graines jusqu’en juin, après les gelées. Elle demande cependant de l’eau, tous les jours en petite quantité. Le pied donne plusieurs Okura. Le légume se récolte lorsqu’il mesure environ huit centimètres, plus il perd du goût.

Edamame

Ces petites fèves (fèves de soja) trônent sur les tables des Japonais à l’apéritif, ils les consomment bouillis dans la cosse et dans de l’eau salée.

Chaque cabosse contient environ trois fèves.
L’edamame est simple à semer, mais la récolte s’avère incertaine, le pied a besoin d’un climat tropical. Semez les graines après les gelées et arroser tous les deux jours les pieds. La récolte se fait lorsque les cosse sont vertes, bombées et molles.

Goya

Le goya fait partie du régime des habitants de l’île d’Okinawa. Il est considéré comme étant un des légumes les plus sains au monde. Les chercheurs font actuellement des recherches sur ses propriétés anticancéreuses. Le goya est un légume amer, peu servi aux touristes. On l’appelle également margose ou concombre amer. Seule la peau de ce légume est consommée. Pour le planter, il a besoin d’être mis en plein soleil. Il se sème après les gelées et s’arrose trois fois par semaine. Prévoyez un tuteur, car la plante pousse en hauteur. La récolte se fait en automne lorsque le légume est bien vert.

Goya

Très amer, le Goya est peu apprécié des touristes. Pourtant ce légume est le sujet d’études scientifiques, pour comprendre ses bienfaits et son pouvoir de longévité. Crédits : auntmasako

 

La patate douce

Très facile à cultiver en France, on en trouve dans tous les magasins. La patate douce, un peu sucrée par rapport à nos pommes de terre, est consommée cuite à la vapeur, bouillie, grillée…
Les Japonais en raffolent dans tous les plats d’hiver, mais aussi la déguste auprès des stands de rue, avec la peau.

Patate Douce

De couleur rosé, les patates douces sont les reines des pommes de terre en Asie. Elles se dégustent souvent en en-cas dans la rue. Crédits : auntmasako

Plantez au mois de mai, une tous les 30 cm en pleine terre ou en jardinière et arrosez régulièrement. Pensez à les couvrir si votre région a encore des gelées.
Elles se récoltent quand les feuillages commencent à jaunir, au mois d’octobre.

Le wasabi

Wasabi

Pour la production de wasabi, il est indispensable que les cultures soient placées à côté de bassins d’eau en permanence. Crédits : Ryzen5

Bien connu des palais européens peu habitués à subir une vague de chaleur, le wasabi est très consommé au pays du soleil levant. Les Japonais s’en servent comme condiment et on en trouve sur toutes les tables. Il est exigeant dans sa culture, en effet il a besoin d’ombre et beaucoup d’eau. C’est un légume de montagne au Japon. Une forte chaleur est l’ennemie du wasabi. La terre doit être constamment humide sans noyer le pied. La culture en pot est donc idéale, en intérieur pour conserver une température constante de 20 degrés même l’été. Enfin après avoir semé vos graines, comptez deux bonnes années avant votre première récolte, voir plus.
On ne voit plus vraiment ce condiment de la même façon et on comprend pourquoi il se manifeste sur nos papilles avec autant d’ardeur !

L’Azuki

L’azuki ou haricot rouge est très utilisé dans la cuisine japonaise pour…les desserts ! Dorayaki, taiyaki ou autres pâtisseries japonaises sont fourrées de pâte de haricots rouges sucrée, un vrai délice !
Plantez vos semis après les gelées, mi-mai. Arrosez régulièrement, tous les jours en petites quantités. La plante grimpe, prévoyez des petits tuteurs.
La récolte se fait au mois d’octobre.

Azuki

Une fois récoltés et lavés, les haricots sont cuits puis broyés en purée pour confectionner la pâte d’haricot rouge. Crédits : BlendArt

Pour faciliter la préparation de vos mets avec vos légumes tout juste récoltés, relisez notre sélection de livres de cuisine japonaise.

Vous avez toutes les graines en main pour devenir un pro du potager japonais ! Envoyez les photos de vos récoltes et vos petits conseils de jardinier à Journal du Japon !

Madeline Chollet

@mad_ctravel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *