Se composer un jardin japonais à la maison

Après un voyage au Japon, le visiteur en revient toujours enchanté par la splendeur des jardins japonais. Très populaires et connus des paysagistes, ces jardins, en plus d’être décoratifs, représentent un véritable art de vivre. Alors si vous aussi vous rêvez d’avoir votre propre jardin japonais chez vous, Journal du Japon vous explique comment y arriver.

Le jardin japonais est synonyme de bien être tout en proposant une coordination avec la nature sauvage. En effet, si d’apparence il est toujours bien structuré, c’est parce qu’il a une véritable signification : il recrée un tableau miniature de la nature de l’archipel nippon. Les rochers représentent les îles ou les montagnes, les graviers symbolisent l’eau de la mer ou d’un lac, les bonsaïs et autres plantes sont les forêts et les bois, quant à l’herbe verte, elle rappelle les plaines.

La simplicité est le maître mot de ce type de jardin, mais ne vous y trompez pas, tout est parfaitement calculé : l’asymétrie, la perspective ou encore la dissimulation. On le trouve toujours dans un espace clos et donc limité. L’avantage est que le jardinier n’a pas besoin de posséder un grand jardin pour se composer un jardin japonais. Même une modeste courette, à l’arrière d’une maison, peut tout à fait être aménagée en un véritable havre de paix !

1. Créer un chemin

La première étape pour commencer votre jardin est la création d’un chemin composé de graviers blancs. Attention, celui-ci ne doit en aucun cas être parfaitement droit et symétrique, bien au contraire. Réalisez plutôt des petits virages ou, si la place vous manque, une simple courbe. Inutile de prévoir des bordures, mais il faudra en revanche entretenir les bords de ce chemin régulièrement pour le garder bien dessiné.

Sur les côtés de ce chemin,vous pouvez planter de l’herbe verte ou disposer des copeaux de bois, au choix. Il faut ensuite le garnir de petits graviers blancs. Pour que ces derniers restent bien en place, vous pouvez installer dessous un stabilisateur de graviers.

Enfin, répartissez quelques pas japonais le long du chemin. Le choix des pas japonais est aujourd’hui assez large, on en trouve de toutes les tailles, de couleurs différentes et de formes variées à tous les prix.

Pour créer un chemin : rien de plus simple que les graviers. Crédits : Flickr Guilhem Vellut

2. L’emplacement des rochers

Achetés ou récupérés, les rochers sont des éléments primordiaux dans la composition d’un jardin japonais. Évitez cependant d’en prendre de différentes sortes et limitez vous à un petit nombre afin de ne pas alourdir votre jardin. Pour leurs emplacements, vous pouvez en mettre en bord de chemin, mais aussi sur la pelouse, en laissant un bel espace entre chacun et toujours en évitant de les positionner de façon symétrique.

Les pas japonais permettent de délimiter le lieu de passage. Crédits pixabay

3. Bien choisir les plantes

Si votre surface est petite évitez de planter de grands arbres, préférez leur les arbustes. Les jardins japonais ne se composent quasiment jamais de fleurs, les plantes vertes sont donc reines dans ce type de jardin.

Les cerisiers à fleurs ou encore les érables apporteront des couleurs, respectivement au printemps et en automne. Mais vous pouvez également placer un chêne ou encore un pin. L’arbre se place toujours en fond de décors, près de la clôture par exemple. Il fait office d’arrière plan dans le tableau et ne doit pas obstruer la vue sur les autres éléments du jardin.

Ensuite, choisissez des arbustes, du bambous.

Enfin plantez des plantes couvre-sol. Ne regroupez pas vos plantes, mais au contraire espacez les bien pour que chacune soit mise en valeur. Les regrouper alourdira votre jardin. De plus, évitez de multiplier les espèces de plantes.

Le bambou peut aussi faire office de brise vue. Crédits : pixabay

4. Choisissez un élément décoratif

Attention, trop de décoration tue la décoration, et au Japon la simplicité est le maître mot du jardin. Choisissez donc un seul élément de décoration, comme une lanterne en pierre, un petit pont japonais, une statue ou encore une fontaine. Placez le bien en évidence dans votre jardin.

Choisissez aussi ces éléments en fonction de leur matière. Pour une intégration harmonieuse, privilégiez la pierre, le bois ou encore le bambou. Pensez nature !

La lanterne en pierre permet d’offrir au jardin japonais une décoration. Crédit : Pixabay

5. Restez logique dans votre décoration

Suivant l’utilisation que vous souhaiterez faire de votre jardin, pensez à adapter votre décoration en fonction de vos besoins.

Si vous aimez lire dehors, alors n’hésitez pas à allier l’utile à l’agréable en choisissant un banc comme élément de décoration. Si vous aimez manger l’été sur la terrasse, dans ce cas prévoyez un espace en dehors de votre composition, mais toujours avec une vue sur le jardin, pour y poser votre table.

6. Entretenez votre jardin

L’entretient du jardin est primordial. Il faut tondre la pelouse et arracher les mauvaises herbes le long du chemin. Certains arbustes ont besoin d’être taillés régulièrement, soit pour éviter qu’ils ne grandissent trop, soit pour leur donner une forme arrondie.

À l’automne, il faut ramasser les feuilles, mais si vous avez un érable du Japon par exemple, vous pouvez laissez le sol se recouvrir d’un tapis de feuilles avant d’envisager de tout ramasser : le spectacle est magnifique.

La mousse et une fontaine, les codes du jardin japonais sont là. Crédits : Pixabay

7. Pour les pros : aménagez un point d’eau

Enfin, si vous avez la chance d’avoir un beau jardin, un peu de place, mais aussi un budget conséquent, alors vous pouvez aménager un point d’eau en installant un bac sous terre. Dans ce cas, n’hésitez pas à mettre des carpes Koi et vous pouvez même aller jusqu’à créer une petite cascade. Ambiance zen assurée !

Originaires du Japon, on trouve des carpes Koi en vente en France. Crédits : Pixabay

Et si vous n’avez pas de jardin ?

Même si vous ne disposez pas de l’espace extérieur nécessaire à l’aménagement d’un jardin, rien n’est totalement perdu : vous pouvez créer un jardin japonais en miniature. Vous pouvez par exemple l’installer dans un vieil aquarium, tout simplement utiliser une grande jardinière ou vous créer un espace pour vos plantes en sacrifiant un pan de mur et en y faisant construire un bac à fleurs.

Toutefois si cela n’est pas possible pour vous, et en attendant une meilleure occasion, vous pouvez toujours profiter des jardins japonais ouverts au public à travers la France :

Le jardin japonais de Maulévrier
Ce jardin est le plus grand jardin japonais d’Europe et se situe en Maine-et-Loire. Sur 29 hectares, il plonge le visiteur à la période Edo, avec ses ponts de bois, ses torii et ses pavillons de thé. Une merveille !
Entrée : sept euros/adulte, six euros/de 12 à 18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Le jardin zen d’Erik Borja
Ce spécialiste des jardins japonais a recréé dans la Drôme un jardin zen, comprenant des parties de jardin sec. Le petit plus de la visite est la promenade dans la bambouseraie, qui plonge le visiteur dans un voyage au Japon.
Entrée : huit euros.

Le jardin japonais de Compans-Caffarelli
Direction Toulouse, ou plutôt Kyoto, avec ce jardin japonais comprenant des collines artificielles, mais aussi un joli pavillon de thé.
L’entrée est gratuite.

Les jardins de Ly
Situé dans la Somme, ce jardin a été créé par deux passionnés de jardin. Le parc n’est pas entièrement consacré au Japon, mais un beau jardin japonais est proposé aux visiteurs avec pas moins de 150 bonsaïs et un potager de légumes anciens.
Entrée : cinq euros en visite guidée, gratuit pour les enfants.

En plus d’être beau, le jardin japonais vous apportera la satisfaction d’avoir créé vous-même votre petit coin de verdure, en plus de pratiquer le jardinage, une activité déstressante. À vous de jouer et n’oubliez pas d’envoyer des photos de votre jardin japonais à Journal du Japon !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 19 mai 2018

    […] son jardin japonais, la lanterne en pierre est l’élément décoratif par excellence [Psst! c’est par ici pour tous nos conseils pour aménager son jardin zen] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *