[Attentes Mangas] Novembre, lire sous la lune

Novembre et décembre sont parmi les mois les moins chargés de l’année en termes de sorties mangas ! Afin de vous faire patienter – en attendant Noël et les fêtes de fin d’année – l’équipe décide ce mois-ci de vous offrir un focus sur les dernières sorties de 2019.

Avec un mois de décembre calme, novembre est bien l’occasion de dernières grosses folies car les sorties y sont encore conséquentes. Voici donc les attentes de l’équipe de Journal du Japon. Au programme, du choix avec quelques nouveautés, mais surtout des suites et découvertes ! Ces attentes mi-automnales mi-hivernales offrent une nouvelle fois pas loin d’une quarantaine de nouvelles séries et de suites tant attendues…

Bonnes lectures et découvertes !

Les petits nouveaux

Couverture du tome 1 de Les chaventures de Taï et Mamie SueTaï, un petit chaton joueur, débarque soudain dans la maison de Sue, une mamie chat paisible qui va très vite s’apercevoir qu’elle ne peut pas quitter ce petit polisson des yeux une seule seconde. La cohabitation s’annonce mouvementée et Sue peut dire adieu à sa vie tranquille ! Une relation aussi drôle qu’amusante peut alors commencer entre le petit chat espiègle et la mamie qui aime sa tranquillité.

Kanata KONAMI a ce talent indéniable pour croquer avec talent et humour le quotidien de nos petits amis à moustaches. À la fin du volume les pages pédagogiques en collaboration avec la SPA est une très bonne idée, un chat étant un petit animal et non un jouet. Après Chi – Une vie de chat, et Choubi-choubi, Kanata KONAMI nous prouve que ses mangas avec des chats comme héros sont toujours incontournables. C’est drôle, tendre et espiègle. Une lecture incontournable pour toute la famille à retrouver cette fois chez Nobi-Nobi. (Tatiana)

Couverture du tome 1 de AngolmoisJinzaburô Kuchii, un samouraï de Kamakura, est exilé à Tsushima où il est chargé par la fille du gouverneur, Teruhi, de défendre l’île des Mongols. Au lieu de la peine de mort, les proscrits ont reçu l’ordre de servir de pions sacrifiables. Ils doivent tenir 7 jours jusqu’à l’arrivée des renforts de Kyûshû, mais face aux armes et aux tactiques étranges des Mongols, le maître du clan Sô, Sukekuni, et son fils, Umajirô, se font tuer. Alors que tous s’étaient résignés à perdre, Jinzaburô apparaît seul sur le champ de bataille, vêtu d’une ancienne armure…

Meian édite enfin (en 2013 au Japon) cette Chronique de l’invasion mongole, seinen d’aventure de Nanahiko TAKAGI qui prend pour cadre historique la première tentative d’invasion mongole en 1274. Les 10 volumes de la série ont été adaptés en animé (12 épisodes) l’année dernière et sont disponibles sur Crunchyroll. Une belle immersion dans le Japon féodal en perspective ! (David)

Couverture du tome 1 de la perfect édition de LamuLamu, aussi connu sous le nom de Urusei YATSURA, est de retour chez nos libraires pour une double occasion : la publication de sa Perfect Color Edition et la venue de son auteure, la grande Rumiko TAKAHASHI, au prochain Festival International de la BD d’Angoulême. Lamu, c’est un titre qui nous ramène en 1989, lorsque la Terre est envahie par des extraterrestres hostiles mais qui proposent aux Terriens le deal suivant : un match entre l’un de nos semblables et leur princesse Lamu, aka Lum en VO, pour décider du destin de la planète. Évidemment, ce n’est pas un super héros qui va nous représenter, mais un lycéen loser et obsédé, Ataru MOROBOSHI qui va affronter la jeune et jolie Lum, en tentant de saisir ses cornes, source de son pouvoir. Le plus étonnant est-il qu’il y parvienne ou que la jeune princesse tombe alors folle amoureuse de lui ? Toujours est-il que ceci marque le début d’une aventure complètement loufoque comme sait si bien les créer Rumiko TAKAHASHI !

Retrouvez donc le 6 novembre cette “Perfect Color Edition” en 2 tomes présentant tous les chapitres contenant des pages couleurs, dans une sorte de best-of de la série. Et pour ceux qui souhaitent en lire davantage, l’édition complète en 18 tomes vous attend ! (Paul)

Couverture du tome 1 de Noah's Ark
L’humanité ne réside pas seule sur Terre. Elle ne peut en revendiquer la propriété exclusive car ce monde appartient également aux animaux. Noah’s Ark (L’arche de Noé en français) décrit les relations entre l’espèce humaine et son environnement en s’attaquant de front à l’éternel problème de notre « coexistence » avec les autres animaux. 

Originaire d’Hokkaido, Kei HONJÔ nous livre une œuvre documentaire touchante, une ode à la nature qui donne la parole aux animaux et qui interroge sur les choix portés par nos sociétés modernes. Un manga humaniste, dans le plus beau sens du terme. Une série courte en 3 tomes et dans l’ère du temps à découvrir aux éditions BLACK BOX qui invite à la réflexion sur notre rapport à la nature. (David)

Couverture du tome 1 de Samourai 8 la légende de HachimaruOui avec ce titre, je l’avoue très clairement, c’est la corde sensible qui parle. Pourquoi ? Car on a droit à un nouveau titre signé par Masashi KISHIMOTO au scénario même si cette fois ce n’est pas lui au dessin ! Eh oui, Samourai 8 – La légende de Hachimaru est une collaboration entre l’auteur du célèbre Naruto, qu’on ne présente plus, et un jeune auteur Akira ÔKUBO ! Certes j’aurai voulu que KISHIMOTO soit entièrement au dessin et au scénario, vu que pour Boruto aussi il n’en est que scénariste mais… ne boudons pas notre plaisir !

Ici ce qui m’attire réellement c’est que l’auteur change enfin totalement d’univers ! On nous présente, Hachimaru, un petit garçon malade, et de fait bloqué chez lui, qui n’a comme autre passion que jouer aux jeux vidéo. Jusqu’au jour où Daruma, un chat-robot-samourai apparaît ! Dès lors le destin de Hachimaru semble bien différent de ce qu’il a l’air de penser. Je suis donc très curieuse de voir comme le twist va se mettre en place et de découvrir leurs aventures à tous deux ! Du côté de l’édition, Kana propose un coffret regroupant les deux premiers volumes avec un joli panorama en cadeau fin novembre, ou alors les deux tomes séparés dès décembre. Bref, de quoi se faire plaisir ! (Charlène)

Les suites

Couverture du tome 2 de L'imprimier des sorcièresPerdue dans un monde de fantasy, l’objectif de Mika, jeune otaku humaine, est simple : trouver un sort lui permettant de rentrer dans son monde ! Et c’est dans ce but qu’elle organisera le « Magic Market », un comiket mais pour les amateurs de magie. Le tout ne se fait pas sans difficultés, loin de là, et même les plus vaillants soldats seront surpris de voir qu’une horde de fans de magie peut s’avérer plus dangereuse que bien des monstres ! La jeune fille ne s’arrêtera pas là et lancera, grâce à son pouvoir magique de copiage, une imprimerie d’ouvrages magiques. 

Charmant titre que nous propose ici Soleil, avec un issekai plus feel good que les classiques du genre. Dans L’imprimerie des Sorcières, on est directement plongé dans l’organisation de cet évènement massif dans lequel il règne tout de même la bonne humeur. Le monde du livre et de la convention est intelligemment retranscrit à un univers fantasy par son auteur Mochinchi et joliment illustré par Yasuhiro MIYAMA. Le second volume sera en sortie directe de chez l’imprimeur pour lecture le 27 novembre ! (Léonard)

Couverture du tome 2 de Stop Hibari-kunStop !! Hibari-Kun ! est un manga qui a été publié dans les années 80 au Japon en quatre tomes. Il a même eu le droit à son anime et, pourtant, il arrive chez nous seulement maintenant, quasiment trente ans après. Pavé de 300 pages aux graphismes tantôt très Collège fou fou fou, tantôt réalistes et vraiment beaux, on enchaîne les gags lourdingues dont sont friands les Japonais et qui ont pour seul fil conducteur l’attirance de notre héros, Kosaku, envers le fils de sa famille d’accueil, Hibari, qui s’habille comme une fille.

Ce deuxième tome va-t-il avancer dans ce sens et nous donner des réponses : les camarades de classe des deux jeunes vont-ils découvrir le pot aux roses ? Kosaku va-t-il envisager une relation avec Hibari ? Réponse le 21 novembre aux éditions du Lézard Noir pour le tome 2 de Stop !! Hibari-Kun ! En tout cas, moi je serai au rendez-vous c’est sûr et certain ! Un titre rétro de cette veine, ça ne cours pas les rues et cela donne vraiment envie, un titre atypique qu’il faut suivre chez un petit éditeur étonnant. (Camille)

Couverture du tome 3 de Blizzard AxelS’il y a bien un titre au catalogue de Nobi-Nobi qui me prend aux tripes cette année, c’est de Blizzard Axel dont il est question ! Si vous êtes amateurs de patinage et particulièrement de patinage artistique alors foncez sans hésiter sur cette série ! Nakaba SUZUKI, auteur de Seven Deadly Sins, y signe un récit haletant et prenant !

On frémit avec Fubuki KITAZATO, le héros, qui tente de se faire un chemin dans la voie qu’il s’est choisi, lui qui a découvert le patinage depuis un peu plus d’un mois ! Déjà passionné, il se donne véritablement corps et âme dans ce sport beaucoup plus physique qu’on ne le pense. Le premier volume posait les bases de l’histoire, nous présentant un personnage mis à l’écart de sa famille qui en voulait, le second volume va encore plus loin en nous expliquant les bases même de ce sport et en nous offrant des moments particulièrement épiques ! Que ce soit en individuel ou en couple comme on va le découvrir dans le prochain tome, Fubuki ne lâche rien et donne tout ! Et vous, vous laisseriez-vous transporter comme lui ? Le dessin accompagne à merveille le récit, à découvrir, vraiment ! En tout cas, moi j’en frémis d’impatience. (Charlène)

Couverture du tome 9 de Love be loved, leave be leftEnfin ! La Saint Valentin ! Moment tant attendu dans les shôjo, mais que va nous réserver cet événement dans le neuvième volume de Love be loved, leave be left ? Un événement qui, comme on le sait tous, peut créer bien des remous au sein des couples. Romance en la matière depuis le début de la série, cette dernière allant crescendo, tout en se dirigeant petit à petit vers la fin, on peut se demander comment ce moment crucial pour tous les amoureux va se dérouler !

Akari et Kazuomi semblent en effet se rapprocher de plus en plus alors que le couple Yuna x Rio quant à lui se concrétise. Io SAKISAKA n’en étant pas à son coup d’essai en matière de romance (n’oubliez pas Strobe Edge ou encore Blue Spring Ride), nous ne pouvons qu’espérer que l’auteure saura nous surprendre encore et nous offrir le type de retournements que nous attendons ou, au contraire, ceux auxquels nous ne nous attendons peut-être pas ! En gros, on veut frémir de passion à la lecture ! Rendez-vous pour cela du côté de Kana en novembre ! (Camille)

 


Haiku en entier utilisé dans le titre de l’article : 

Lire sous la lune
longs cheveux de belle dame
fascination
(tiré du blog « Le carnet de bord d’Eschylle » )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *