Shuwa-shuwa : un livre pour découvrir les onomatopées japonaises

Voici un projet original, drôle et coloré que Journal du Japon souhaite vous présenter : Shuwa-shuwa, un livre trilingue (japonais, français, anglais) qui verra le jour grâce au financement participatif. Il présente 100 onomatopées japonaises illustrées par 100 artistes de 35 pays ! Rencontre avec la famille à l’origine de ce beau projet.

Shuwa-shuwa : flyer de présentation du projet

Amoureux des onomatopées et de l’art japonais

Journal du Japon : Bonjour à tous et merci pour votre temps. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Journal du Japon ?

photo des deux enfants mis en scène dans le livre Shuwa-shuwaLes M&M&m&m : Nous sommes une famille franco-japonaise, les M&M&m&m. Ma femme est de Fukuoka et moi du Beaujolais. Nous avons deux enfants : Maïté 10 ans et Maceo 15 ans. Nous habitons en France, mais nous nous baladons du Nord au Sud du Japon chaque année depuis bientôt 20 ans.

Comment est né ce projet ?

L’apprentissage du japonais de nos enfants (et le mien), mais aussi les discussions de tous les jours au Japon passaient fréquemment par ces onomatopées qui nous ont charmés. Elles sont omniprésentes en fait et sont tellement agréables à l’oreille… presque poétiques.

Nous avons trouvé intéressant de faire de la conception d’un petit bréviaire un projet familial. Petit à petit, c’est devenu un vrai livre.

Et l’idée d’intégrer vos enfants comme personnages de chaque illustration ?

Toute la famille adore l’art et particulièrement les illustrations.

Quand nous avons réfléchi au choix des situations et des personnages pour illustrer les onomatopées, Maïté & Maceo pensaient instinctivement à des scènes dont ils étaient les héros, alors nous avons tout simplement continué comme cela. D’autant que cela a permis de garder un fil conducteur et une unité aux 100 illustrations de “Shuwa-Shuwa”, pour lesquels nous avons sélectionné de manière très éclectique des artistes, confirmés ou amateurs, qui nous plaisaient, avec des styles très différents.

Comment avez-vous fait pour contacter 100 illustrateurs de 35 pays ?

Shuwa-shuwa : page intérieure Jiro-JiroC’est un chiffre impressionnant !

A vrai dire, nous avons un peu de mal à y croire nous-même !

Quelques amis illustrateurs ont tout d’abord accepté, puis nous avons sollicité l’aide d’une directrice artistique et amie, Judith de l’agence Judi-Design, qui vit et travaille à Hiroshima et tient le superbe blog jud-hiroshima.com, pour nous aider à composer une maquette unifiée, avec laquelle nous avons pu contacter, expliquer notre vision et intéresser de plus en plus d’illustrateurs du Brésil à la Nouvelle-Zélande, en passant par le Kazakhstan et le Qatar, sans oublier évidemment la France et le Japon. Cela nous a pris 18 mois, mais cette recherche était familiale et ludique.

Et Agnès b. ?

Agnès b. nous a effectivement fait l’honneur d’écrire une ravissante préface pour Shuwa-Shuwa. Pour être sincères, nous avions immédiatement pensé à Agnès, qui est une référence absolue pour nous en termes d’art, de style et de connaissance du Japon… Mais nous ne la connaissions pas. Nous lui avons tout simplement écrit une lettre expliquant notre projet, comme une bouteille à la mer, qui lui est parvenue… Et elle a accepté immédiatement, très simplement et gentiment.

Quelle est l’onomatopée préférée de chacun des membres de votre famille ?

Ahhh, difficile de choisir, mais Maïté aime beaucoup Zoro-Zoro, pour la sonorité qui claque, Maceo préfère Kin-Kin et ma femme Pichi-Pichi, pour ma part, mon favori est Gunya-Gunya… (pour leur signification, il faudra acheter Shuwa-Shuwa 🤗).

extrait du livre Shuwa-shuwa : pichi-pichi

Shuwa-Shuwa : c’est quoi ce livre ?

Si vous avez déjà lu des mangas, regardé des anime ou simplement voyagé au Japon et écouté des Japonais parler, vous aurez sûrement remarqué qu’ils utilisent beaucoup d’onomatopées, pour imiter des sons, mais aussi pour exprimer des sensations, des sentiments, des états, des mouvements.

Le Japon est le pays qui a le plus d’onomatopées, il y en a plus de 4000, utilisées partout, tout le temps. Ce livre permet d’en découvrir 100, un bon début.

Il y a potsu-postu pour le bruit de la pluie qui commence à tomber, fuwa-fuwa pour quelque chose de doux et moelleux, kira-kira quand ça étincelle, brille. Mais aussi pun-pun pour quelqu’un envahi par la colère. On peut tout aborder avec les onomatopées !

Comment ça se présente ?

Shuwa-shuwa : page intérieure hon'noriPour chaque onomatopée, la page de gauche est consacrée à l’illustration. Les styles sont très variés, chaque artiste donne sa vision de l’onomatopée qu’il a choisie et met en scène les deux enfants dans des univers très divers, du classique au moderne, du kawaii au fantastique. C’est une véritable explosion de couleurs et c’est un ravissement pour les yeux !

En page de droite, l’onomatopée est écrite en japonais et en rômaji pour la prononciation. Une définition est donnée (en anglais et français), ainsi qu’une phrase d’exemple (en anglais et français également). Enfin, il y a des informations sur l’artiste : nom, pays et ville de résidence, réseaux sociaux et site internet pour aller découvrir son travail. Une très bonne idée quand on a un coup de cœur artistique !

Cela donne un livre instructif et drôle avec des onomatopées variées, que vous pourrez apprendre à reconnaître et à utiliser, et en même temps un beau livre d’art qui rassemble de nombreux artistes talentueux proposant des illustrations d’une très grande qualité et d’une beauté fascinante, dans tous les styles et donc pour tous les goûts.

Pour découvrir le projet en images, vous pouvez regarder la très belle vidéo qu’ils ont préparée :




La petite famille a même présenté son projet sur France 3 Normandie : passage à 00:20:19 du Journal 19/20 (sélectionner le 19/20 du mercredi soir 3 février).

Vous pouvez également les suivre sur divers réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Tik-Tok, Pinterest, Youtube et Twitter : facile, c’est toujours le compte @ShuwaShuwaBook .

Et pour tous ceux qui désirent participer à ce beau projet, voici le kickstarter.

Un livre original et très beau, à découvrir et soutenir d’urgence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *