Le diamant noir du Japon : un charbon de bambou aux mille vertus

 

En Asie, depuis de nombreux siècles, le bambou est utilisé par l’homme dans de nombreux domaines. La robustesse de cette plante est connue pour être extrêmement résistante dans la construction; sa fibre, écologique, est apprécié dans le tissus ou les objets qui remplacent petits à petits le plastiques à usage unique. Le bambou est clairement à la mode et à la page !
Mais ce que le consommateur sait moins, c’est que le bambou offre un autre ingrédient aux nombreuses vertus : le Takesumi, le charbon de bambou, surnommé à juste titre le diamant noir. Journal du Japon vous dévoile, le secret de beauté et de bien être des Japonais !

Dans les boutiques de cosmétiques, le charbon de bambou commence à se faire une place en France. Cependant, la grande majorité de la production mondiale provient du Vietnam ou encore du Laos. Le Japon possède une petite part de ce marché, avec des produits privilégiant la qualité, plutôt que la quantité. C’est pourquoi le charbon de bambou japonais sera plus onéreux à l’achat et il sera plus difficile de le trouver parmi les références proposées. En revanche, les sites internet proposant une livraison à domicile du charbon de bambou japonais se multiplient. Aujourd’hui il est donc devenu facile de se procurer le produit.

 

Ses premières utilisations ont été relatées en Chine sous la dynastie Ming (1368-1644) dans les documents officiels. Il servait alors de combustible pour la cuisine, pour sécher le thé ou encore comme brasier pour se réchauffer. Les historiens ne peuvent pas dater précisément quand les Japonais se sont mit à en produire et à l’utiliser au quotidien.

Un charbon originaire des plus belles régions japonaises

Il existe plusieurs préfectures qui produisent le charbon de bambou, mais la plus grande partie de la production se fait dans la région montagneuse de Miyasaki, sur l’île de Kyushu, où le climat est propice à la pousse des bambous.

La préfecture de Miyazaki n’a rien a voir avec le célèbre dessinateur, si ce n’est ses paysages complétements enchanteurs qui semblent tout droit sortis d’un anime. Crédits : oonuma-pixabay

La culture se fait principalement avec une qualité d’engrais respectueuse de l’environnement, c’est ce qui différencie le charbon de bambou japonais à celui des autres pays ultra producteurs.

La variété préférée est celle du bambou Moso, qui pousse jusqu’à 30cm par jour et qui possède une plus grande capacité d’absorption (odeur et substance) que les autres variétés de bambou.

Le bambou Moso, dit le bambou géant a la particularité de grandir plus vite que ses congénères. Crédits : Hans -pixabay

Une transformation à haute température

Lorsque le bambou a atteint l’âge de cinq ans, il est prêt pour être coupé. Les producteurs récupèrent alors la tige qu’ils font sécher pendant au moins trois mois.
Cette dernière est ensuite placée dans un four à une température comprise entre 800 et 1200 degrés. Le four peut être traditionnel en briquette, il faut alors compter un mois de cuisson ou bien dans un four mécanique.
C’est lors de cette étape que la tige de bambou se transforme en charbon.

Selon l’utilisation pour lequel il est destiné par la suite, il peut être réduit en poudre, assemblé en forme de bâtonnets ou bien rester dans l’état, en copeaux.

Une utilisation multiple

Autrefois utilisé comme combustible pour la cuisson, le charbon de bambou est aujourd’hui voué à de nombreuses utilisations, diverses et variées :

En cosmétique : le charbon de bambou est un actif dans la cosmétique, il a la propriété d’absorber les bactéries et les corps gras. Il affine également le grain de peau. On peut donc l’utiliser en masque pour le visage et le corps, en gommage, mais aussi en en dentifrice naturel.

En cuisine : le Takesumi peut être utilisé également en cuisine, comme colorant alimentaire. Vive les pains et les brioches noires ! Au-delà de son aspect esthétique, il facilite grandement la digestion.





Le charbon de bambou est aussi utilisé lors d’une cure detox, grâce à ses propriétés absorbantes. Il s’attaque au sucre, aux graisses et aux mauvaises bactéries. Il apporte de son côté des minéraux naturels essentiels à notre corps. Mélangez une cuillère à café de charbon de bambou dans un grand verre d’eau et boire à jeun.

En médecine : comme le charbon en gélule, on peut également utiliser le charbon de bambou pour soulager les inconforts intestinaux et faciliter la digestion. À prendre dans un grand verre d’eau (+ une cuillère à café de charbon de bambou) avant ou après le repas.

Pour filtrer l’eau : sous forme de copeaux ou de bâtonnets, on met un morceau dans sa bouteille d’eau d’un litre. Le charbon filtre l’eau des impuretés et les produits chimiques présents dans l’eau courante du robinet et apporte un confort intestinal. Il absorbe aussi le goût que l’eau peut présenter et offre des minéraux, comme le potassium ou encore le calcium à notre eau.

Le thé au charbon est devenu une boisson populaire dans les cafés. A boire uniquement avec une brosse à dent dans le sac, les dents devenant jusqu’au prochain brossage… noires! Crédits : nathan dumlao-unsplash

Déodorant : c’est un formidable déodorant naturel, il n’a pas d’odeur, mais absorbe les odeurs indésirables tout en respectant l’environnement et la santé des habitants. À poser dans les endroits stratégiques, comme les toilettes ou encore le salon.

Absorbant : en plus d’absorber les odeurs, le charbon absorbe bien l’humidité. On le place alors sous forme de poudre dans une coupelle à l’endroit désiré (placard, chaussures…).

En agriculture : posé au pied des plantations, le charbon de bambou régule le PH, oxygène, améliore la résistante des arbres face aux maladies diverses… Il est particulièrement recommandé pour la culture des bonsaïs.

Pour faire sécher le thé : en Asie, le charbon de bambou peut être utilisé pour faire sécher le thé selon une méthode traditionnelle. On place ce dernier sur un grand plancher chauffant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Products4Future (@products4future)

Placé dans un sachet en toile, le charbon absorbe les mauvaises odeurs dans le domicile. 

Précautions d’utilisation : respectez les doses des recettes et, si l’on suit un traitement médical, toujours le consommer trois heures après la prise de médicaments, car ses propriétés absorbantes peuvent réduire voir annuler les effets du traitement.

Se procurer le diamant noir :

Il existe plusieurs boutiques en ligne pour se fournir le charbon de bambou, voici quelques liens :

Bijin-shop, Takesumi, Zero officiel, Greenweez

Le diamant noir du Japon n’a pas fini de faire parler de lui, grâce à ses nombreuses utilisations très pratiques au quotidien. De plus, c’est un produit respectueux de l’environnement, une véritable alternative aux produits chimiques !

Madeline Chollet

@mad_ctravel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *