Erreur de la base de données WordPress : [INSERT, UPDATE command denied to user 'paorujdj'@'10.10.40.4' for table 'jdj_wfConfig']
INSERT INTO jdj_wfConfig (name, val, autoload) values ('lastPermissionsTemplateCheck', '1632289677', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE val = '1632289677', autoload = 'yes'

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT, UPDATE command denied to user 'paorujdj'@'10.10.40.4' for table 'jdj_wfConfig']
INSERT INTO jdj_wfConfig (name, val, autoload) values ('previousWflogsFileList', '[\"config-synced.php\",\"rules.php\",\"attack-data.php\",\"GeoLite2-Country.mmdb\",\"config.php\",\"config-livewaf.php\",\"template.php\",\"ips.php\",\".htaccess\",\"config-transient.php\"]', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE val = '[\"config-synced.php\",\"rules.php\",\"attack-data.php\",\"GeoLite2-Country.mmdb\",\"config.php\",\"config-livewaf.php\",\"template.php\",\"ips.php\",\".htaccess\",\"config-transient.php\"]', autoload = 'yes'

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT, UPDATE command denied to user 'paorujdj'@'10.10.40.4' for table 'jdj_options']
INSERT INTO `jdj_options` (`option_name`, `option_value`, `autoload`) VALUES ('_transient_doing_cron', '1632289677.2304298877716064453125', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE `option_name` = VALUES(`option_name`), `option_value` = VALUES(`option_value`), `autoload` = VALUES(`autoload`)

Nakatsu : la ville d'automne de Kyushu - Tourisme

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT command denied to user 'paorujdj'@'10.10.40.4' for table 'jdj_wfHits']

Nakatsu : la ville d’automne de Kyushu

Silencieuse, ensorceleuse. Ce sont les mots qui viennent à l’esprit du voyageur qui ose sortir des sentiers battus en se rendant à Nakatsu. Nichée dans la préfecture d’Oita sur l’île de Kyushu, Nakatsu est une petite ville très peu connue des touristes étrangers et préservée du tourisme de masse. Fukuoka ou encore Beppu, ses voisines, sont préférées dans les circuits de visites classiques, mais Nakatsu possède un trésor incroyable : sa nature ! La saison reine pour la visiter est l’automne car elle possède de nombreux spots pour voir le changement de couleurs des feuilles. Journal du Japon vous invite à enfiler vos baskets, l’accessoire indispensable pour cette destination et vous emmène à la découverte de cette ville et de sa région.





Située aux limites de la préfecture Oita, Nakatsu est une petite ville qui s’est agrandie petit à petit à partir de l’époque Edo. Elle héberge aujourd’hui 85 000 habitants. Elle a été une place importante pour le commerce pendant l’époque féodale. Durant cette même période, la ville a été fortifiée afin de la préserver des attaques des clans adverses. Nakatsu est également un haut lieu du bouddhisme : elle possède de nombreux temples encore en activité.
De nos jours, Nakatsu est devenue une ville tournée vers sa nature et attire les touristes japonais pour son calme et les nombreuses activités qu’elle propose. Depuis 2018, la ville cherche à séduire également les touristes internationaux, mais n’est pas encore envahie par des bus entiers, malgré une situation géographique proche des grandes lignes. Il s’agit donc d’une destination silencieuse et agréable, loin de la foule constante de Beppu, sa voisine.

Une ville aux nombreux sites à visiter

Partir à la découverte de l’histoire, de la nature, pratiquer la randonnée ou encore des sports nautiques… Il y en pour tous les goûts à Nakatsu !

Des sites historiques qui ont construit l’histoire de l’archipel entier

Le château de Nakatsu

Accessible à pied depuis la gare, le château de Nakatsu est le site le plus visité de la ville. L’édifice possède le plus vieux mur de pierres de l’île de Kyushu et est entouré d’eau. Construit en 1588 par Kuroda, le futur seigneur de Fukuoka, il a été achevé par Hosokawa, futur seigneur de Kumamoto en 1600. Ce château est connu pour avoir lancé les carrières de ces seigneurs qui furent importants par la suite dans l’histoire du Japon. La visite se termine dans la tour qui offre une jolie vue sur la ville de Nakatsu et ses environs.

Ouvert tous les jours de 9h00 à 17h00. Entrée : 400 yens.

À l’intérieur de l’édifice, de nombreux objets anciens sont exposés. Crédits : kohki1971-pixabay

La maison de Yukichi Fukuzawa

Pour comprendre qui était Yukichi Fukuzawa, il faut d’abord tenir dans sa main un billet de 10 000 yens. Le portrait de l’homme s’y affiche fièrement et le visiteur comprend alors l’importance qu’il a pu avoir au Japon. Né en 1835, c’est un pionnier de l’après période des samouraïs. Il a ainsi contribué à faire évoluer l’éducation au Japon en défendant son importance. Fukichi Fukuzawa est le fondateur de l’université Keio à Tokyo. Cette école était alors spécialisée dans les études occidentales. L’homme a fortement influencé la période Meiji et permis ainsi son développement et son ouverture au monde. Il est mort en 1901.

Billet de 10 000 yens japonais. Crédits :Fer1997, Public domain, via Wikimedia Commons

Aujourd’hui, la maison où il a grandi à Nakatsu ouvre ses portes aux visiteurs : l’occasion de découvrir une petite demeure au toit de chaume inchangée depuis les années 1800 !

Ouvert tous les jours (sauf le 31 décembre) de 9h00 à 17h00. Entrée : 400 yens.

De temples en temples

Choisir son temple dans le quartier de Teramachi

Bordée de 12 temples, la rue de Teramachi est un haut lieu religieux de Nakatsu. Ils sont tous accessibles gratuitement et possèdent, pour la plupart, un jardin zen japonais (composé de sable ratissé). Ils ont été construits par les différents seigneurs qui ont séjourné au château, non loin de là. L’un deux possède même une légende associée au seigneur Kuroda. Il s’agit de Goganji, qui se distingue avec ses murs rouges. Selon la légende populaire, racontée aux visiteurs, le seigneur Kuroda, en massacrant un clan de samouraïs a taché de leur sang un mur extérieur blanc. Malgré de nombreuses tentatives de le repeindre en blanc, les taches de sang réapparaissaient continuellement. La décision a été alors prise de peindre le mur en rouge foncé. C’est pourquoi aujourd’hui les murs de ce temple sont de cette couleur.

Ouvert tous les jours de 7h00 à 18h00. Entrée : gratuite.

Le temple Komojinja

Situé à 5km de la gare de Nakatsu, ce petit temple a été construit au bord d’un petit lac sacré. Les photographes amateurs seront comblés, un petit torii (portail sacré rouge) s’élève au milieu de ce lac. Son nom « Komo » vient d’une plante aquatique qui pousse dans l’étendue d’eau, aujourd’hui considérée comme sacrée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ONESTORY (@onestorytraveller)


On dit que ce temple a inspiré la construction de certains temples de Kyoto et de Kamakura.

Pour s’y rendre : vous pouvez louer des vélos ou prendre un bus (ligne Miho, arrêt devant la gare de Nakatsu). L’office de tourisme propose une excursion en bus avec le temple Komojinja prévu dans les arrêts. Renseignez vous dès votre arrivée, le matin, auprès de leur bureau situé dans la gare de Nakatsu.

Le temple Rakan-ji, un petit secret bien gardé

Construit dans la roche, au sommet du mont Rakan, le temple Rakan-ji est une petite merveille pour les visiteurs… Mais attention : les photos ne sont pas autorisées ! Il y a deux options pour s’y rendre : emprunter une remontée mécanique payante ou bien choisir de grimper à pied à travers les bois pendant une vingtaine de minutes. La balade à travers les bois vaut le coup d’œil et peut évoquer au visiteur les univers des films du studio Ghibli par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par _ (@yuukun_1130)


Le temple possède 500 statues aux expressions différentes, représentant des rakan, ascètes et disciples éclairés de Bouddha. C’est l’attraction principale du lieu. Autre particularité : les vœux ne sont pas inscrits sur des tablettes en bois mais sur des cuillères en bois que les moines clouent sur la parois de la grotte accédant aux 500 statues. La cuillère a pour fonction d’attraper les vœux.
Le temple propose des temps de prière pour les touristes, n’oubliez de vous renseigner à l’office de tourisme située dans la gare.

Ouvert toute l’année de 9h00 à 17h00.

Des prouesses techniques réalisées par l’homme

Ao-No-Domon, les tunnels dans la roche

Lorsque le visiteur emprunte la route pour se rentre au temple Rakan-ji, il emprunte également un chemin construit par un seul homme : un long tunnel creusé dans la roche.
Il y a environ 280 ans, pour aller prier, les fidèles devaient cheminer au bord de la rivière, un passage dangereux au bord de la falaise. Afin de rendre cet accès moins dangereux, un moine a pris la décision de creuser dans la roche une route. Pendant 30 ans, avec un marteau et un burin, l’homme a creusé et façonné un passage sûr, épargnant ainsi de nombreuses vies. Aujourd’hui, ce tunnel est accessible par tous gratuitement.

Accès : prendre un bus depuis la gare de Nakatsu (environ 30 minutes de route). Descendre à l’arrêt juste avant le tunnel, que vous verrez au loin.

Le pont de Yabakei

Ce pont est le plus long pont en pierres du Japon. Il traverse la rivière Yamukuni, une attraction touristique populaire, point d’accès aux gorges de Yabakei. Achevé en 1923, il a été pensé et construit pour faciliter l’accès entre les deux rives pour les visiteurs de la région. Il mesure 116 mètres de long et comprend 8 arches.


Il est possible de louer un vélo dans cette zone pour se promener aux alentours, un moyen de locomotion recommandé pour voir un maximum de sites !

Accès : prendre un bus depuis la gare de Nakatsu.

 

Une plongée totale dans la nature

Le mont Hachimen

Idéal pour faire de la randonnée, le mont possède de nombreux sentiers entretenus pour les sportifs amateurs. En son sommet, le mont offre une belle vue sur la ville de Nakatsu et sur la campagne environnante. Comme souvent au Japon, les monts ont été colonisés par les moines et celui-ci ne fait pas exception. Il possède deux particularités à découvrir en marchant : une statue de bouddha couchée et une scène de culte. Cette scène naturelle de culte se compose d’un énorme rocher qui fait 19 mètres de hauteur et 57 mètres de largeur, ce qui en fait la plus grande du Japon ! Un festival de musique avait même lieu chaque année sur place, mais il n’existe plus aujourd’hui.

Accès : Prendre un bus depuis la gare de Nakatsu pour atteindre le Mont.

 

Les gorges de Mabayashi et Sarutobi-Sentsubo

Ces superbes gorges sont le point d’orgue d’une visite à Nakatsu en automne. Ce spot pour admirer les momiji (érables japonais) est très populaire auprès des Japonais. Un sentier très bien aménagé permet de se promener le long des gorges en toute sécurité. La zone reste tout de même très préservée et donc sauvage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ibachan (@a.ibachan)

Accès : se renseigner auprès de l’office de tourisme pour connaître les horaires de bus.

La douceur des jardins japonais

Jardin Keisekien

Les jardins japonais sont toujours des coups de cœur, celui-ci compris ! Situé dans la zone touristique de Yabakei, ce jardin de 20 000 m² représente en miniature la zone entière de Yabakei. Il a été créé en 1987 pour commémorer la construction d’un barrage aux alentours. Depuis, à l’automne, cet endroit se pare d’une magnifique couleur rouge grâce à ses érables.





Le parc contient environ 30 000 arbres, des ruisseaux, des ponts, des lacs et des maisons de thé. C’est un endroit reposant qui clôture merveilleusement bien un séjour à Nakatsu !

Un bus, au départ de la gare de Nakatsu, met environ 40 minutes pour atteindre cette destination.

Passer une nuit à Nakatsu… ou plus !

Nakatsu est un bel endroit pour s’y reposer, les habitants sont chaleureux et accueillants et toujours très heureux d’accueillir des étrangers. L’hospitalité japonaise prend ici tout son sens !

Pour les petits budgets : Tokyo-Inn Nakatsu

Situé à 100 mètres de la gare et du terminal de bus, cet hôtel propose d’excellentes chambres à partir d’une quarantaine d’euros. Cet endroit est un excellent pied-à-terre pour visiter la ville et ses environs.

Excellent rapport qualité prix : Grand plaza Nakatsu hotel

À partir de 60 euros la chambre, le Grand plaza hôtel est à 350 mètres de la gare de Nakatsu et son terminal de bus. Mention spéciale pour le buffet du petit déjeuner bien garni qui permet de bien commencer une journée de visite.

Le plus magique : Kogane Mountain villa

Il faut s’éloigner du centre-ville pour y trouver les plus belles auberges de la région. Le Kogane Moutain villa propose des chambres à partir de 150 euros la nuit, avec une vue magnifique sur la nature environnante ! Toutes les chambres sont de style japonais, mais certaines proposent des lits à l’occidentale.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par こがね山荘 (@koganesnsou)


L’établissement possède une source chaude pour se relaxer le soir, en extérieur et en intérieur (absolument grandiose !), mais aussi une cuisine japonaise des plus raffinées. Mention spéciale en automne, où les feuilles d’érables rouges embellissent encore plus le lieu.

Pour s’y rendre, prendre un taxi depuis la gare de Nakatsu (environ 20 minutes).

L’hôtel d’automne par excellence : L’auberge Funoki

Cette auberge est la plus onéreuse de notre liste, avec des chambres à partir de 200 euros. Cependant, elle offre un établissement plein de charme, de style japonais, avec des sources chaudes en extérieur. Chaque pièce de l’hôtel possède une vue sur la nature environnante. En automne, c’est encore plus magique ! Son emplacement en fait un endroit où il faut donc absolument séjourner lors du changement de couleur des feuilles. Il est tout près de la gorge Shinyaba et du parc Hisashimomiji, le spot imprenable pour voir les érables rouges !

Pour s’y rendre, prendre un taxi depuis la gare d’Imazu (environ 31 minutes).

Un petit creux ?

Le poulet frit Karaage de Nakatsu est une spécialité connue au Japon, il est possible de le goûter dans de nombreux restaurants sur place.

Irotoridori

Ce « fried chicken shop », permet d’acheter un poulet frit à emporter pour quelques yens, idéal pour faire une pause gourmande ou pour préparer un pique-nique dans les environs. Situé à deux pas de la gare de Nakatsu.

Bijin-Goya

Un stand d’huîtres populaire, situé sur le port de Nakatsu, où le voyageur peut faire cuire son crustacé sur un petit grill en plein air. Très bonne franquette, mais délicieusement efficace !

Zenkaichaya

Situé juste à côté des tunnels creusés dans la roche, cet endroit est surtout connu pour ses douceurs. Le restaurant propose également des plats, comme des nouilles soba ou encore des ramens. Le bâtiment accueille aussi une boutique de souvenirs. C’est un endroit très reposant, qui sait rafraîchir les randonneurs des environs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par yabakei trip (@yabakei_trip)

Comment venir à Nakatsu ?

Accessible en 43 minutes depuis la gare de Beppu en train limited express. Depuis Kyoto ou Tokyo, prendre le shinkansen jusqu’à la gare de Kokura puis prendre un limited express pour rejoindre Nakatsu en environ 30 minutes.

Pour se déplacer dans la ville, retrouvez tous les horaires de bus en ligne.

Précaution particulière pour les randonneurs au Japon

Les sites en pleine nature au Japon peuvent vous réserver quelques surprises. Parfois agréables, les rencontres ne le sont pas toujours lorsque un animal rampant, un serpent peut croiser votre chemin. Il est prudent de regarder où vous marchez et de ne pas vous approcher de ces derniers qui ne sont pas agressifs et qui préféreront fuir lors de votre passage s’ils ne se sentent pas agressés. Au printemps, lorsque les températures montent, ils commencent à sortir sur les chemins de traverses. En été, ils sont surtout nichés dans les bois ou les champs. Ne paniquez pas et laissez-le partir tranquillement. En cas de problème, contactez le 119, le numéro d’urgence pour contacter les pompiers, une ambulance ou les secours. Vous pouvez parler en anglais et appeler depuis n’importe quel téléphone public (gratuit) ou privé.

Nakatsu sait ravir les cœurs et attire les touristes en quête de calme et loin d’un tourisme de masse. Non loin de là, Beppu réserve de jolie surprises aux visiteurs, partez vite à sa découverte :

Carnet de voyage : Beppu la bouillonnante

Madeline Chollet

@mad_ctravel

2 réponses

  1. Goub dit :

    les photos sur instagram ne s’affichent pas

    • David Maingot dit :

      Bonjour et merci de nous lire.
      Sur PC et mobile sur Android (Samsung S6), cela fonctionne bien. Sur quel type d’appareil (PC, mobile), rencontrez-vous ce problème de lecture des photos (partage des posts Instragram) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi...

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT command denied to user 'paorujdj'@'10.10.40.4' for table 'jdj_wfHits']