Vacances bien-être ou l’art de ne rien faire au Japon

Chez Journal du Japon on vous parle souvent de circuits à travers le Japon pour découvrir un maximum de choses en peu de temps.

Parfois, vous avez juste envie de profiter de vos journées pour ne rien faire, vous reposer et aller lentement… Des vacances farnientes, c’est ce que vous propose Journal du Japon cette semaine.

Les plages d’Okinawa invitent à la détente.

Okinawa

C’est la destination phare pour le farniente au Japon, les îles d’Okinawa bénéficient d’une géographie exceptionnelle où le beau temps est présent toute l’année. On vous conseille fortement la location d’un véhicule, les transports étant peu développés sur les îles.

Les plages :

Les plages d’Okinawa se composent de sable blanc et d’une eau turquoise, idéal pour ne rien faire ou pour pratiquer la plongée sous-marine. Les meilleures sont celles des îles de Kume, Miyako et Yaeyama. Profitez-en pour vous faire masser sur la plage au son des vagues et à l’ombre du soleil. Home salon flamingo propose des massages sur la plage à petits prix. Faire la demande lors de la réservation.

Les sources chaudes :

Comme partout au Japon, les îles d’Okinawa possèdent aussi des sources chaudes aux décors exceptionnels.

Shashiki hot springs : Situées en intérieur d’un hôtel, les sources chaudes sont complémentaires avec le jacuzzi, le bain médicinal et le sauna. Pour le prix de 1650 yens, vous avez accès à tous ces services de 07h du matin à 23h le soir.

Shigira onsen : Splendides décors à l’extérieur, cette source chaude est sans aucun doute l’une des plus belles du Japon. Il est possible de privatiser un bassin, le temps d’une heure. Un conseil, faites-le à plusieurs pour réduire le prix par participant. Avant ou après, la plage, située à côté du complexe s’offre à vous.

Shigira Onsen

Shigira Onsen

La slow food :

Se détendre c’est aussi bien manger et à Okinawa la spécialité ce sont les fruits de mers et les poissons. Extrêmement frais, limite sortis de la mer pour vous, ils sont d’une qualité exceptionnelle.

Le marché aux poissons de Naha :

Joli marché, toujours moins grand que celui de Tokyo, mais qui propose une belle sélection tous les jours. Des petits restaurants se sont installés tout autour pour y déguster du thon, entre autres.

Yunangi :

Ce restaurant propose des poissons de toute sortes, cuisinés de façon à ne pas masquer leur saveurs. Un vrai régal.

https://www.youtube.com/watch?v=SpGRbVVHZOw

Les hôtels :

Pour un séjour cocooning, l’hôtel Okinawa Grandmer propose des chambres à prix raisonnables et très confortables. L’hôtel possède une piscine, spacieuse, même si la plage n’est qu’à 500 mètres. Gros plus : les repas sont somptueux !

 

Amanohashidate 

Située sur l’île principale du Japon, Amanohashidate est une destination très prisée des Japonais qui savourent surtout la superbe vue sur la baie, une des plus belles du Japon.

Sa plage :

La particularité d’Amanohashidate est son banc de sable tout en longueur recouvert d’arbres. Résultat, les plagistes profitent de la nature, de l’ombre et de l’eau bleue de la baie. Très prisée des Japonais, elle est parfois bondée. Il est donc important l’été de ne pas s’y rendre en weekend ou les jours fériés. Il est tout de même possible d’éviter la foule en marchant un peu plus loin sur la plage. Malgré ce détail, elle est très agréable à fréquenter avec un sable blanc qui reste propre malgré l’affluence. Vous trouverez tout le long de cette plage des petites échoppes qui vendent des boissons, glaces et autres snacks. Le soir il est possible de manger sur place, une viande ou un poisson cuisiné au barbecue.

Il faut environ 1h30 pour se rendre depuis Kyoto à Amanohashidate. Il est donc possible d’y aller pour un jour, le train étant direct.

Amanohashidate

Sa bande de sable, relie les deux berges, offrant ainsi une plage boisée. Crédit : getyourguide

La slow food :

Qui dit mer, dit poisson encore une fois. Il faut dire que les Japonais savent si bien le cuisiner ! Vous trouverez des restaurants dans toute la ville, mais le meilleur est sous doute celui situé près de la gare : Taikyourou. Il propose des mets raffinés et des crabes entiers. Le restaurant est d’époque et propose aussi un ryokan (auberge japonaise).

Source chaude :

Et encore une ! Chie no yu onsen, est une petite source chaude familiale et de taille modeste. Elle est restée dans son jus ce qui lui donne du charme. Elle possède un bassin extérieur et deux intérieurs. Ouverture que les après-midi de midi à 21h.

Chie no yu onsen propose de compléter la carte de la détente à Amanohashidate

Chie no yu onsen propose de compléter la carte de la détente à Amanohashidate. Crédits : www.amanohashidate.jp

Balade :

Au départ du petit port, le visiteur peut se la couler douce sur un bateau qui propose de faire le tour de la baie avec une magnifique vue de la mer. Si le temps est chaud, pensez à emmener le nécessaire, gare aux coups de soleil, car le bateau ne propose que très peu d’ombre.

Hôtel :

De façon générale, les prix pour se loger sont élèves dans la baie et les touristes préfèrent loger sur Kyoto et faire l’aller retour.

Si vous utilisez bien les comparateurs de prix sur internet, l’hôtel Amanohashidate propose des chambres à des prix relativement modestes. La vue est magnifique dans les étages et les chambres peuvent être traditionnelles ou contemporaines. Gros plus si vous choisissez la chambre spécial, la baignoire donne sur une grande baie vitrée avec vue sur la plage.

 

Dans un style traditionnel, l'hôtel Amanohashidate propose des chambres confortables avec une vue sur la plage. Crédits : Hankyu-Hanshin-Daiichi Hotel Group

Dans un style traditionnel, l’hôtel Amanohashidate propose des chambres confortables avec une vue sur la plage. Crédits : Hankyu-Hanshin-Daiichi Hotel Group

 

Kyushu 

Japan_Kyushu_Map . redit : T.kambayashi

Japan_Kyushu_Map . redit : T.kambayashi

Dans le sud de l’île de Kyushu, les températures se prêtent à une baignade de saison. Peu connue des touristes pour ses plages, cette destination n’a pourtant rien à envier à ses voisines.

Les sources chaudes de Beppu :

C’est la destination du Japon pour les sources chaudes. On dit qu’elle en compte plus que d’habitants. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets… un paradis bouillonnant !

La petite bourgeoise yufuin :

Un peu huppée, cette source chaude immense en extérieure est accessible sur réservation : en effet pour accéder aux sources chaudes il faut séjourner dans les hôtels et auberges qui ne sont pas abordables.

Yufuin reste une destination à faire, pour les amoureux du thermalisme.

Bain de sable à Takegawara onsen :

La spécialité de cet établissement thermale est le bain de sable chaud aux vertus thérapeutiques. L’entrée dans le bâtiment ressemble à celle d’un temple de l’ère Meiji. Les clients se promènent uniquement en yukata, le kimono léger. Le bâtiment possède aussi de belles sources chaudes, un peu bondées en période de forte affluence.

Calme et silence à Myôban :

Myôban est un quartier entier, où de nombreux établissements thermales ont élu domicile, mais elle est peu connue des touristes, car loin du centre-ville. Une aubaine ! Vous pouvez prendre un bain de boue au onsen Hoyoland ou bien plonger dans un bain laiteux au Myoban Yunosato, le tout dans le calme.

Les bains de sable noir sont très prisés des touristes. Crédits : Rodgers-sensei

Les plages :

Tout autour de cette île on retrouve de magnifiques plages, peu bondées et certainement les plus larges du Japon.

Takahama à Nagasaki :

Petite plage de ville, peu longue et d’une belle largeur, elle offre un temps de repos non négligeable dans la jolie ville de Nagasaki. Elle a le mérite d’être peu bondée, même si son aménagement manque d’authenticité.

Cape hodo beach dans la préfecture de Saga :

Plage étonnante de beauté, avec en fond un paysage à couper le souffle et une plage de sable jaune. Peu fréquenté par les touristes, mais un peu plus par les Japonais du coin, elle est magnifiquement préservée de la touche humaine.

Iso beach prefécture de kagoshima :

Certainement la plus belle du Japon, avec une vue sur un volcan que l’on ne cesse d’admirer, cette plage est spacieuse ce qui permet de bronzer tranquillement.

Slow food : les yatai

Les yatai sont de petits restaurants ambulants présents dans les rues et qui servent des plats peu chers et généreux. Vous pouvez trouver n’importe quelle spécialité culinaire. C’est dans la ville de Fukuoka que l’on trouve le plus de Yatai au Japon et où ils sont très populaires. N’hésitez pas à vous y attabler le temps d’un repas, vous ne serez pas déçu !

La nourriture que propose les yatai est souvent peu chère et délicieuse. Crédits : Will Fly for Food

Hôtels :

Le spot le plus célèbre sur l’île est le volcan Aso, encore très actif. Qui dit activité volcanique dit source chaude et qui dit source chaude dit ryokan (auberge japonaise).

Aso Hakuun Sanso :

Ce Ryokan offre une vue grandiose sur le volcan. Comme tout les ryokan des alentours il possède ses propres sources chaudes, assez spacieuses en extérieur. Les chambres sont uniquement de style japonaises. Un petit déjeuner et un dîner sont disponibles, mais pas le déjeuner. Le petit plus : au printemps vous êtes accueillis par une superbe allée de Sakura (cerisiers en fleurs).

Sozankyo Ryokan :

Cette auberge propose des chambres de style japonais, mais attention le personnel parle peu l’anglais. Vous trouverez une source chaude uniquement en petit bassin avec possibilité de le privatiser. Il donne sur un superbe jardin japonais éclairé le soir. Le petit plus : les futons sont extrêmement confortables !

 

Shikoku 

shikokuL’île de Shikoku, très accessible depuis Osaka et Kyoto offre des vacances douces pour les petits budgets.

Plage :

Proche des grandes agglomérations on s’attend peu à trouver une eau aussi turquoise. La plage de Kashiwado offre aux amateurs de photographie, de magnifique clichés. Peu touristique, elle est d’une superficie restreinte, englobant de gros rochers sur son sable blanc. C’est le spot idéal pour être loin de la foule et se relaxer en toute tranquillité. N’hésitez pas à observer les poissons très nombreux, mais ne nagez cependant pas trop loin, cette région accueille de nombreux élevages d’huîtres à quelques mètres du rivage.

LA source chaude :

Si vous êtes un fan du Japon et que vous connaissez le chef-d’oeuvre : Le voyage de Chihiro alors ce onsen est fait pour vous ! Le dogo onsen est la source chaude qui a inspiré le film et c’est aussi l’un des plus anciens du pays. Très populaire, préférez vous y rendre le soir pour éviter la foule. Le prix de l’entrée est très abordable : 410 yens. Profitez avant de rentrer dans le bâtiment, de son architecture d’époque, magnifique. À l’intérieur vous trouverez en plus des sources, une immense salle de repos d’époque. Même si vous n’appréciez pas la chaleur des onsens, la visite vaut tout de même le coup d’œil.

Dogo Onsen

Dogo Onsen – Credit photo : chushikokuandtokyo

À table !

Les spécialités culinaire sont nombreuses comme les oranges, les algues de mer ou encore les célèbres yakitori.

Akatan Main store Matsuyama : Les yakitori servis dans ce restaurant sont particulièrement exquis pour un tout petit prix. Attention les gérants ne parlent pas anglais et le menu est en japonais uniquement.

Kakehashi Matsuyamaten : Un autre restaurant de Matsuyama qui mérite le détour ! Là encore la carte est uniquement en japonais et les gérants ne parlent pas l’anglais, mais les plats fictifs sont exposés ce qui facilite grandement pour commander. N’hésitez pas à prendre un bol de Udon, ces grosses nouilles japonaises. Elles sont bien cuisinées dans cet établissement pour un petit prix.

Dormir :

Kotohira Park Hotel : On reste dans le bien-être avec cet hôtel situé à Kagawa et qui propose en plus de chambres correctes, un bain public. La réception est ouverte 24h/24 et le personnel parle anglais. Le petit plus : le coucher de soleil depuis la baie vitrée du bain public. Les prix sont variables, mais tournent autour de 60 euros. 

Guest House Momonga : Parfait pour plonger dans un esprit bohème, cette guesthouse un peu perdue à la campagne dans la préfecture de Tokushima, propose des chambres traditionnelles japonaises. Des cours de cuisine sont dispensés et le craquèlement des vieux parquets vous offre un calme apaisant. Le petit plus : la terrasse construite sur pilotis avec une vue sur la rivière. À noter : préférez l’automne pour vous y rendre, vous pourrez profiter des érables rouges et des longues balades en forêts. Le prix est d’environ 80 euros pour trois personnes. Les chambres peuvent contenir un nombre de personne assez restreinte.

 
Momongo Village

Sortie tout droit de la forêt, la guesthouse Momonga Village possède une architecture étonnante. Crédits : Booking

Miyajima 

Très touristique le jour, ce n’est qu’à la tombée de la nuit, lors du départ du dernier bateau que l’on peut profiter au mieux de l’île.

La plage :

Lorsque les derniers touristes partent par bateau, c’est le moment de partir faire une baignade sur l’une des plages de Miyajima. Les plages sont petites, mais particulièrement agréables face à la ville d’Hiroshima. Le soir, à la nuit tombée, les lumières de la ville donnent un spectacle envoûtant.

Hotel :

Vous l’avez compris pour profiter de la plage, il faut passer une nuit sur place. Attention aux prix, très élevés.

Iwaso : Ce ryokan de grande taille propose des chambres de style japonaise dans une ambiance zen. L’aménagement extérieur est particulièrement reposant.Chaque chambre est ouverte sur une terrasse extérieure qui contourne le bâtiment. Le petit plus : le bâtiment possède des bassins de sources chaudes. Prix d’environ 400 euros la nuit.

Hostel and Cafe Backpacker : Ici on parle français ! Cette petite auberge moderne se vante de son accueil des français et pour cause, nous sommes nombreux à y venir. Le prix est attractif pour l’île environ 55 euros et les services impeccables. Attention la tranquillité n’est pas toujours assurée à cause des nombreuses soirées organisées. Le petit plus : un accueil très appréciable.

Quoi de mieux que d'observer le torii de Miyajima sans la foule ?

Quoi de mieux que d’observer le torii de Miyajima sans la foule ?

 

La petite ville de Toba 

TobaLes touristes ne font que passer dans cette petite ville située dans la préfecture de Mie, cependant la tranquillité est assurée et Toba regorge de trésors non soupçonnés.

Les plages :

C’est le point fort de Toba, des plages larges, peu fréquentées et propres.

Chidorigahama :

Cette plage animée les soirs de weekend par les jeunes de la ville est un havre de paix la journée. On y trouve de nombreuses échoppes qui vendent de quoi grignoter et vous pourrez louer une bouée pour vous laisser bercer par les vagues. Vous ne croiserez que de très rares touristes, la majorité des baigneurs étant japonais.

Shirahama :

Plus familiale elle est moins animée que sa voisine, mais propose la même qualité de baignade. Il faut dire que dans ses eaux, des perles à huîtres y sont cultivés.

Où manger ?

Tout le long du chemin qui mène de la gare au musée de la perle de Mikimoto, des petites échoppes ont pris place. Une seule table est souvent disponible, mais les aquariums regorgent de poisson et fruits de mer alléchants. N’hésitez pas à vous y arrêter, le personnel ne parle pas anglais, mais leur accueil est à la hauteur de leurs réputations de cuisiniers.

 

La petite ville de Toba, peu connue, mérite pourtant de s'y arrêter quelques jours. Crédits : hotelroomsearch

La petite ville de Toba, peu connue, mérite pourtant de s’y arrêter quelques jours. Crédits : hotelroomsearch

Où dormir ?

Ijika Daiichi Hotel :

Le havre de paix par excellence ! Cet hôtel propose des chambres de style japonaise avec une vue imprenable sur la mer. Il possède également des bassins de sources chaudes, toujours avec une vue mer. En plus d’un décor idyllique, les repas proposés sont grandioses avec des plateaux de fruits de mer à en faire rêver plus d’un et livrés dans la chambre. Cet hôtel offre tout le confort d’un cinq étoile, pour un petit prix. Le petit plus : admirer depuis l’une des nombreuses terrasses le coucher du soleil sur la baie.

Ama no Shima :

Comme son nom l’indique, cet hôtel se situe à côté des rochers amoureux. Malgré un décor un peu ancien, l’établissement se situe en bord de mer avec une piscine extérieure ouverte sur une vue de la mer (rare au Japon). Des bains publics sont à votre disposition et les chambres sont fonctionnelles et propres.

 

Karuizawa 

Ville à part dans le Japon, Karuizawa ne cesse d’étonner le visiteur. Séduisante dès la sortie de la gare, elle regorge de petits trésors parfois cachés. Avec un beau budget, le visiteur passera un véritable moment de détente. Située dans la préfecture de Nagano, elle est très accessible depuis Tokyo.

Pas de plage, mais des cascades :

C’est le point fort de cette ville : l’alliance de la nature et du moderne. La plus connue des cascades est les chutes de Shiraito. Facile d’accès, elle offre un repos au son de l’eau qui ruisselle. Vous ne vous y baignerez pas, à moins d’aimer l’eau très froide qui provient des montagnes.

La cascade de Karuizawa attire les touristes qui se rendent dans la ville. Crédits : matcha

Se nourrir :

Tous les pays sont représentés et les visiteurs peuvent même trouver une véritable fromagerie française.

Ogosso :

Des plats simples, mais bien présentés et surtout exquis sont proposés dans ce restaurant. Les grands classiques de la gastronomie japonaise sont sur la carte le tout dans une ambiance zen et cosy.

Sofu :

L’idéal est de manger au bar, afin de profiter du spectacle du cuisinier qui élabore votre met. On y mange des plats raffinés comme le bœuf de Kobe, mais aussi des plats plus populaires, agrémentés par la touche du chef. Le cadre est simple, intimiste et invite à rester à table de longues heures.

Où dormir ?

Le top du top : The Prince hôtel 

Situé dans un immense complexe, comprenant terrain de golf, lac artificiel et centre de shopping, cet hôtel offre des qualités de séjour exceptionnelles. Malgré sa superficie, le charme d’un chalet de montagne est omniprésent partout et l’ambiance est intimiste. Toutes les chambres s’efforcent de proposer une vue, sur la montagne, le lac ou encore des jardins intérieurs. Le restaurant de l’hôtel met dans sa carte des mets raffinés et goûteux. Évidemment, les sources chaudes sont présentes en grand nombre. Le petit plus : la grande cheminée dans le hall.

L'hôtel surplombe un lac artificiel. Crédits : prince hotel plaza

L’hôtel surplombe un lac artificiel. Crédits : prince hotel plaza

Karuizawa Wald Hotel :

Véritable maison de missionnaire d’époque cet hôtel propose un séjour plein de charme. Tout est d’époque, du mobilier de la chambre au jardin extérieur. Cela permet aussi de découvrir un pan d’histoire de cette ville qui a accueillit beaucoup d’étrangers.

Le petit plus : le nombre restreint de chambres.

Kose onsen, un séjour dans les bois :

Plongé au cœur des bois ce petit établissement propose de belles chambres spacieuses de style japonaise et surtout une source chaude d’époque, dans des bassins en bois. Les plats proposés sont généreux et rustiques, présentés sur des plateaux en bois. Le petit plus : s’y rendre l’hiver pour ajouter de la magie.

 

Il est temps de faire vos valises et de vous reposer le temps d’une journée ou durant tout votre séjour. Finalement, il est possible de voir beaucoup de choses en ne faisant rien, au Japon !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 22 juin 2018

    […] bonne occasion de plonger dans la culture japonaise. C’est également le temps idéal pour se prélasser sur les plages. Le lac Biwa à côté de Kyoto, est extrêmement animé l’été avec une plage pour les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *