Onsen : balade dans les sources chaudes du Japon

Calendrier de l'Avent 2017 : découvrez chaque jour un Tokyo inédit !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Annie Versaire dit :

    Autrefois, tous les onsen étaient mixtes, mais lors de l’occupation américaine à partir de 1945, le général Mc Arthur en fut horrifié et ordonna la séparation des sexes.
    Heureusement, ce n’est pas le cas partout, notamment à Hokkaïdo.
    Beaucoup de gens ont l’air de penser que cette nudité en commun sera une épreuve.
    Au contraire, pour moi, c’est une libération: je me sens bien, doublement bien parce que aussi ça fait du bien d’être nue sans que les gens y pensent à mal, sans qu’ils aient des pensées lubriques ou qu’ils estiment que c’est de l’exhibitionnisme.
    En France, nous crevons de cette pudibonderie.
    Il faudrait envoyer les Français au Japon (ou en Autriche, Allemagne, Scandinavie etc.) pour qu’ils réalisent qu’on peut fort bien être nue sans que ça n’ait quoi que ce soit de sexuel, et que ça libère non seulement le corps, mais au moins autant la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *