Tendances J-beauty #2 : des compléments alimentaires à l’high-tech

Dans notre premier volet consacré à la rubrique J-Beauty « Tendances J-beauty #1 : le layering, mode d’emploi », nous vous avons présenté les principes à la base de la routine de soin japonaise ainsi que les critères de beauté nippons. Vous retrouverez les détails et les marques les plus en vogue au Japon sur le lien suivant.

Pour ce second volet, nous abordons deux tendances en particulier qui se développent depuis quelques années sur le marché français de la beauté, et qui nous viennent du Japon : les compléments alimentaires dédiés à la peau ainsi que les machines high-tech. Nous verrons également quelles sont les actualités japonaises ainsi que certaines spécificités locales totalement inédites.

Votre voyage initiatique au cœur de la J-beauty est loin d’être terminé…


Le monde des compléments alimentaires pour la peau

Au-delà du layering, les japonaises accordent tout autant d’importance à l’inner beauty. Comme son nom l’indique, il s’agit de « rendre le corps beau de l’intérieur ». À la base de cette pratique, une alimentation pensée au travers de combinaisons de plats qui apportent les vitamines et minéraux nécessaires à l’embellissement et l’entretien de la peau au quotidien. Dans les magazines de beauté féminins, on retrouve des recettes adaptées aux ingrédients de saison dans chaque nouveau numéro : quel nabe (bouillon japonais à base de légumes) pour une peau repulpée ? pour un système immunitaire boosté ? pour calmer les inflammations ? un nabe anti-âge ? vous êtes servies ! Les explications sur les bénéfices des aliments se retrouvent coincés entre les pages traitant des derniers sérums anti-âge du mois. L’art de fusionner le brocoli au rétinol.

koichi-shoot Ameblo

©koichi-shoot Ameblo


Tout naturellement, il est un geste qui s’est développé au travers de cette fusion : les compléments alimentaires beauté. Il n’est pas rare de retrouver chez une marque de cosmétique japonaise les virtus de leurs soins de la peau encapsulés. On retrouve une multitude de marques proposant du collagène, de l’acide hyaluronique, du coenzyme Q10 ou encore de l’acide folique et autres ingrédients en gélules, poudres à diluer, ou en shot à boire similaires à la France. Fun fact : ces shots à boire se trouvent également au Konbini à l’unité pour un petit boost collagène avant la journée au bureau.


Des ingrédients plus controversés qu’en France sont parmi les plus populaires au Japon tels que le placenta (de porc et cheval) ou encore le collagène extrait d’une tortue appelée suppon (qui est également un met raffiné dans la gastronomie Kyotoïte) connue pour ses bienfaits sur le système immunitaire car riche en vitamines A, B1, B2, B6, en phosphore et en zinc. Le placenta est souvent associé au collagène de suppon pour ses effets anti-oxydants, hydratant et raffermissant. On en retrouve une variété de marques avec en tête de liste Dr.ci-Labo et Orihiro. Pour les autres types à base de collagène simple, les marques FANCL, AFC, Chocola BB ou encore DHC ont toutes leur version. Chocola BB est en outre la marque favorite des Japonaises souffrant d’acné.

Collagène
Dans un autre registre sur lequel s’est basé la France, il existe également d’autres compléments alimentaires à base de légumes et fruits très prisés. Au Japon, pour avoir son apport journalier, il existe toutes formes de produits. Ce sont des concentrés de vitamines que l’on appelle Kôsô (酵素) généralement en gélules et Aojiru (青汁) en poudre à boire. Ces enzymes riches en pré biotiques et probiotiques renferment les bienfaits de plus de 100 fruits, légumes et plantes médicinales fermentés. Une technique ancienne d’un siècle qui contient de puissants polyphénols, les vitamines A, E, C et a pour caractéristique de neutraliser les toxines, améliorant la flore intestinale et par ricochet la peau.

Parmi les marques les plus populaires on retrouve pour le Kôsô GypsophilA, ボーテサンテラボラトリーズ (Beauté et santé laboratories), ou encore メタボリック (Metabolic MDC). Pour l’Aojiru qui peut parfois être difficile à boire la marque FANCL a une version à base de kale au goût délicat. Yakult que nous connaissons en France pour ses boissons lactées aux probiotiques propose également sa version disponible dans toutes les parapharmacies Japonaises.


Les machines high-tech


Le marché des machines High-tech est extrêmement développé au Japon et beaucoup plus pointu qu’en France. Il existe une multitude de machines multi-actions pour la stimulation et l’entretien de la peau du visage qui viennent compléter et renforcer les effets des crèmes en permettant une pénétration plus profonde des actifs. Elles s’utilisent sur les soins en contact direct avec la peau ou sur les masques en tissu. Il est simple de les intégrer dans sa routine 2 à 3 fois par semaine 15 minutes. Il peut cependant être très difficile de s’y retrouver tellement l’offre est vaste et en japonais. Voici quelques indications pour comprendre le fonctionnement, les effets de chacune et les termes utilisés.


Le ion dônyû (イオン導入)


Le ion dônyû ou iontophorèse est une technique qui permet l’introduction d’ions via un faible courant électrique dans les couches plus profondes de l’épiderme. Il permet le relâchement temporairement de la fonction barrière de la peau. En utilisant la force répulsive des ions négatifs, les molécules de soins qui ne pénètrent pas la première couche de l’épiderme en temps normal sont introduites grâce au courant électrique. La couche cornée, le tissu le plus superficiel de la peau, est acide et contient de nombreux cations (ions positifs). La couche granuleuse interne quant à elle, est maintenue alcaline par des anions (ions négatifs). Ils se repoussent mutuellement, formant un film électrique entre la couche cornée et la couche granuleuse. Ce film électrique agit comme une barrière et empêche les soins de pénétrer au-delà. Lorsqu’un micro courant est appliqué sur la peau par introduction d’ions, il traverse ce film électrique et permet aux ingrédients tels que la vitamine C ou les acides aminés de pénétrer en profondeur dans la peau (couche basale et couche dermique). Ce soin a pour effet l’élimination et la prévention des tâches ainsi que de l’acné, et un effet anti-âge par anti-oxydation.


Au niveau des marques qui proposent ce soin sur le marché japonais, on trouve Ebis, Ya-Man, Cosbeauty ou encore Panasonic pour les plus reconnues.

ion donyuou
Le chôonpa dônyû (超音波導入)


Le chôonpa dônyû ou phonophoresis fait appel aux ultrasons pour créer un espace entre les cornéocytes (ou cellules cornées) à la surface de l’épiderme par un phénomène temporaire de cavitation (creusement dans la peau). Il permet ainsi aux actifs de se frayer un chemin vers le derme. Lorsqu’il est utilisé en combinaison avec un peeling chimique qui élimine la couche de kératine excédentaire on obtient un effet encore plus efficace.

Panasonic

Dans les marques qui proposent ce soin sur le marché japonais on trouve Bijouna, Belulu, Ya-Man, ou encore Anlan pour citer les plus populaires en 2021.

choonpa donyu


L’électroporation (エレクトロポレーション)


L’électroporation est très souvent utilisée en institut de beauté au Japon. De nos jours on trouve cependant des machines qui proposent ce soin à la maison bien qu’à une puissance plus limitée qu’avec une machine professionnelle. Cette technique permet la pénétration dans le derme d’actifs non ionisables aux molécules polymères (ou macromolécules) qui habituellement ne passent pas la barrière cutanée. À titre d’exemple, la vitamine A, qui est efficace pour améliorer les imperfections et l’acné, ne pénètre pas en profondeur avec un traitement iontophorétique. Outre la vitamine A, le collagène, l’acide hyaluronique et d’autres ingrédients dont les molécules sont trop grosses pour être ionisées peuvent également pénétrer profondément grâce à cette technique. Comme il est moins stimulant, il peut être appliqué sur des zones où la peau est plus fine comme le contour des yeux et des lèvres. Il est plus efficace que les traitements ion dônyû et chôonpa dônyû (20 fois plus efficace que l’ion dônyû /iontophorétique) et est souvent proposé en plus de ces soins sur les machines maison. Les instituts au Japon le conseille avec d’autres menus de beauté tels que le laser facial et le peeling chimique.

Sur le marché, plusieurs marques utilisent l’électroporation parmi les options des appareils. Il reste cependant difficile de mesurer le degré de puissance de ce type de machine maison. Avez-vous cependant déjà penser à prendre rendez-vous en institut, lors d’un voyage au Japon?

On retrouve dans cette catégorie les marques Parfait Luxe, Ohsdie, Artistic & Co ou encore Belulu.

electroporation

Toutes les machines présentées proposent non seulement l’électroporation, mais combinent également les traitements ion dônyû et chôonpa dônyû associés avec l’EMS (stimulation musculaire électrique) qui permet le raffermissement des muscles du visage et la thérapie au LED qui en fonction de la couleur sélectionnée va venir renforcer les effets anti-âges, anti-tâches et anti-acné. Un soin complet du visage dans un seul appareil. Là où les machines en France ne proposent que la stimulation musculaire électrique ou la thérapie au LED, il est très intéressant d’investir dans ce type de machine Japonaise lors d’un voyage.


La star du net : l’Electric Bari Brush, le coup médiatique de GM CORPORATION


©GM Corporation


Depuis 2020, GM Corporation fait beaucoup parler d’elle avec sa machine révolutionnaire : l’Electric Bari Brush (エレクトリックバリブラシ デンキバリブラシ). Ce type de machine existe depuis longtemps au Japon mais était utilisée uniquement par les make-up artistes et les gens du spectacle.
GM Corporation l’a rendu accessible au public pour la modique somme d’environ 1800€. Cette brosse spéciale peut être utilisée pour prendre soin de tout le corps, y compris la tête, le visage, le cou et le décolleté. La basse fréquence émise par les 32 têtes d’épingles associées à une thérapie LED agit sur la circulation sanguine et lymphatique. La stimulation électrique des muscles et des tissus présente de nombreux avantages car elle lutte contre la rétention d’eau, la migraine ou encore les œdèmes. Souvent comparée aux effets de l’acuponcture, elle permet en outre une relaxation totale des muscles et du cuir chevelu avec un effet détox car elle permet une élimination des toxines. Mais ce qui fait l’intérêt de cette machine aux yeux des Japonais est l’effet liftant immédiat qu’elle apporte, et l’effet « petit visage » si cher aux yeux de ces derniers. Si vous êtes familière avec les critères de beauté nippon, le plus gros complexe Japonais est d’avoir un visage jugé imposant. L’un des premiers compliments qu’un japonais vous fait est le fameux « tu es grande et tu as un tout petit visage ! », ce qui peut décontenancer au premier abord… un vaste sujet qui mériterait son propre article.
Il existe une multitude de vidéos en ligne qui démontrent l’efficacité de l’Electric Bari Brush. Les Youtubeurs l’utilisent sur un seul côté du visage pour montrer le résultat immédiat. Il n’existe pas de vidéos sous-titrées, mais si vous comprenez le japonais, ces démonstrations valent le détour.


 

Les injections de placenta en institut

Au Japon, il est très commun pour les femmes de se rendre en institut pour un shot de Placenta. C’est une pratique assez courante depuis les années 70. Contrairement aux compléments alimentaires à ingérer qui sont faits à partir de placenta animal (de porc ou cheval généralement), dans les cliniques les injections sont préparées à partir de placenta humain. Au cours des 40 dernières années, il n’y a eu aucun rapport d’infections causées par l’utilisation d’injections de placenta au Japon ou à l’étranger. Cependant, le ministère de la santé, du travail et de la protection sociale a notifié en 2006 que vous ne pouvez pas donner votre sang (à vie) si vous avez reçu même une seule fois une injection de placenta. Il s’agit d’une mesure sanitaire qui vise à protéger les transfusions sanguines.
Toutes les substances et protéines bioactives telles que les hormones sont éliminées au cours du processus de fabrication. L’avantage de cette pratique, c’est qu’il n’y a pratiquement aucun risque ni effet secondaire, car il rétablit et normalise les fonctions physiologiques en extrayant trois nutriments majeurs tels que les protéines, les lipides et les glucides en plus des acides aminés, mais aussi les vitamines, les minéraux, les acides nucléiques et les enzymes qui favorisent le métabolisme des cellules. Les injections de Placenta ont en premier lieu un but médical, et sont remboursées au Japon si le patient s’est vu prescrire ce traitement par son médecin dans les cas de troubles de la ménopause, l’insuffisance de la sécrétion lactée, ou des troubles hépatiques par exemple. Il a également de très nombreuses virtus contre la fatigue oculaire, les épaules raides, les troubles du système nerveux autonome, la constipation, les ulcères gastriques, l’asthme, la dermatite atopique, le rhume des foins, l’irrégularité et les douleurs menstruelles, l’hypertension artérielle, le diabète ou encore l’insomnie. Pour un traitement efficace selon ces cliniques, en cas de nécessité médicale, il est préférable de faire des injections de placenta deux fois par semaine au début et une fois par semaine après 2 ou 3 mois lorsque les symptômes s’améliorent.
Cette pratique a ensuite dérivée en un soin purement esthétique pour certaines femmes car il stimule la régénération cellulaire, la production de collagène, l’amélioration de l’acné et des rides.

 

En France les tendances de soins du visage se développent également depuis quelques années. Plusieurs marques proposent déjà des compléments alimentaires beauté et des machines high-tech. Cependant les normes Européennes rendent très difficile pour l’industrie cosmétique l’intégration de certains ingrédients tel que le placenta dans nos recettes. Que pensez-vous de ces dernières? auriez-vous envie d’essayer ?

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, ou nous dire quels autres sujets vous souhaiteriez voir développés dans cette rubrique !

Marques présentes en photo : ©Dr.ci-Labo, ©Orihiro, ©FANCL, ©AFC, ©Chocola BB, ©DHC, ©GypsophilA, ©ボーテサンテラボラトリーズ, ©メタボリック, ©Yakult, ©Ebis, ©Ya-Man, ©Cosbeauty, ©Panasonic Beauty, ©Bijouna, ©Bilulu, ©Anlan, ©Parfait Luxe, ©Ohsdie, ©Artistic & Co, ©GM Corporation.


Cristina Thaïs

Je suis passionnée de culture japonaise. J'aime étudier, comprendre les différences et les complexités de ce magnifique pays, non sans mille contradictions. Je voyage une fois par an au Japon pour le parcourir de long en large. J'ai un point faible pour les expositions, la mode, les cosmétiques japonais, le J-rap et la bonne cuisine locale. J'adore échanger sur ces sujets, alors n'hésitez à me laisser un commentaire! @tinakrys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recrutement : en 2022, rejoignez-nous!