Escape Game : notre top 5 sur le thème du Japon

« Vous avez une heure pour sortir », tel est l’objectif bien connu par les habitués des escape games. Ce jeu grandeur réel, né et développé au Japon, a connu un engouement mondial ces dernières années et notamment en France où les joueurs en trouvent presque partout sur le territoire. Tous les goûts et scénarios sont représentés et le thème du Japon n’est pas en reste. Journal du Japon a regroupé pour vous les meilleures salles présentes en France, pour un voyage au pays du soleil levant en une heure chrono !

Escape Game, une histoire japonaise

C’est au Japon, que les premiers escape games sont créés et développés. Au début des années 2000, Toshimitsu Takagi met au point un jeu vidéo cliquable, Crimson Room où le joueur doit parcourir une pièce avec sa souris et accumuler les indices afin de pouvoir s’évader de la pièce et gagner. Le succès est tel que tous les jeux vidéo basés sur le même principe se feront appelés « Takagim » , un nouveau genre, en référence au nom du créateur. Quelques années plus tard, en 2007, la société japonaise Scrap, basée à Kyoto, lance son premier escape game grandeur nature sous la direction de Takao Kato. Débute ainsi la multiplication de ces salles de jeu, au Japon pour commencer, puis rapidement en Asie. Comme le karaoké, les escape games deviennent populaires auprès de toute la population et deviennent une sortie à part entière.

Il faudra attendre 2011 pour que l’Europe s’intéresse à ce concept et commence à en développer. C’est en Hongrie que la société Parapark est à la recherche d’une nouvelle idée pour créer un esprit d’équipe parmi ses employés. Elle s’intéresse alors aux escape games et choisit d’implanter le concept en Hongrie. Paris voit ses premières salles ouvrir en 2013 et depuis, les salles fleurissent dans tout l’hexagone ! Aujourd’hui, on en compte 2 500 réparties sur tous le territoire français.

Le concept

Avant de commencer le jeu, le maître du jeu explique le scénario dans lequel les joueurs vont plonger. Il leur remet les accessoires nécessaires, selon l’histoire puis ouvre la porte de la salle et enferme les joueurs à l’intérieur. À partir de là, l’équipe, composé de deux à six personnes en général, doit trouver des objets ou des indices lui permettant de résoudre des énigmes ou d’ouvrir des placards, tiroirs, coffres… Parfois même une autre pièce. Le chronomètre est lancé à partir du moment où la porte se referme derrière les joueurs. En une heure, ils doivent parvenir à sortir, sinon le jeu est perdu. La difficulté varie en fonction des salles, mais plus les indices sont difficiles à décrypter, plus le taux de réussite est faible. Tous les thèmes peuvent être abordés : science-fiction, enquête policière, épouvante, histoire… La source d’inspiration est infinie et les décors parfois époustouflants !

© Pixabay-Tumisu

Il existe aussi des sales d’escape games ayant pour thème le Japon. Tous les goûts sont représentés ! Les tarifs varient : en moyenne entre 20 et 30 euros par personne, avec un tarif toujours régressif selon le nombre de personnes par équipe.

Escape Games : destination Japon

Macon, le clan des yakuzas

Ouvert il y a plus de dix ans, Escape Yourself à Macon propose deux salles, dont une s’intitulant « Le Dragon de Jade ». L’histoire se base sur la mafia japonaise, les yakuzas. L’équipe de joueurs peut choisir deux niveaux de jeu : en mode normal où le taux de réussite est de 50% ou en mode difficile où ce taux tombe à 25%.

Le scénario 
Le « dragon de jade », statuette d’une valeur inestimable a disparu lors d’un cambriolage. Tout porte à croire que ce sont les yakuzas qui sont derrière ce vol, mais cette mafia japonaise fait peur aux services de police… Votre réputation de cambrioleur de haut-vol n’étant plus à faire, vous êtes chargé par son propriétaire légitime d’aller récupérer cette statuette le plus discrètement possible, une mission à haut risque ! N’échouez pas où les représailles des yakuzas seront impitoyables.

De 3 à 7 joueurs, entre 20 et 25 euros par personne.

Strasbourg, dans les bas fonds de Tokyo

Amoureux du Japon et après un voyage sur place, le gérant de Closed Escape Game à Strasbourg décide de créer une salle immersive sur Tokyo. Les joueurs évoluent dans une salle nommée « Yakuza », qui reprend le décor d’une ruelle tokyoïte, ainsi que d’un sushi bar. Le niveau du jeu est de 5/5.

Le scénario 
Nous sommes à Tokyo et vous faites partie du Dragon Jade, un puissant clan Yakuza. Le trésorier du clan, Kimura Akikane a disparu. Il possède la seule clé cryptée qui permet d’accéder aux comptes de l’organisation. Le retrouver ou, à défaut, mettre la main sur la clé, est devenu l’objectif numéro un du Dragon Jade.

De 2 à 6 joueurs. Tarifs : 24 euros (en heures creuses) et 26 euros (en heures pleines).

©Closed Escape Game Strasbourg

Saint Maximin, l’antre des ninjas

Freeing Escape game situé à Saint Maximin est un mastodonte du genre avec 15 thèmes en tout. Sa salle « ninja » est tellement immersive qu’elle a remporté l’award du meilleur décors. Les joueurs se retrouvent plongés dans une salle inspirée de l’ère Edo, avec tous les détails nécessaires pour s’y croire, comme le foyer au centre de la pièce. Le niveau est de 7/10 avec un taux de réussite de 48%.

Le scénario 

Nul guerrier ignore que la voie du shinobi est un chemin périlleux semé d’embûches, de sacrifices et d’épreuves. En pleine période d’Edo, les maîtres ninjas ont choisi le jour au cours duquel ils choisiront leurs dignes successeurs. Votre dernière mission pour obtenir ce titre si convoité est d’une importance capitale. Pour réussir, il faudra appliquer à la perfection tous les préceptes ninjas : invisibilité totale, infiltration parfaite, observation minutieuse, déduction savante, espionnage et exfiltration. Vous devrez faire appel à tous vos sens et porter une attention particulière à chaque détail… Vous n’aurez qu’une heure pour réussir et vous hisser au rang de Maître ninja !

De 2 à 6 joueurs, entre 80 et 138 euros par équipe.

 

Tours, dans les couloirs du temps

Pas moins de trois awards ont été attribués à cette salle (deux meilleurs décors et un meilleur jeu). C’est dire si « Mission Tokyo », proposé par Escape Time à Tours, est l’une des plus belles salles de France. La mafia japonaise et son milieu sombre inspire décidément les scénarios des escape games, mais ici la science-fiction se mêle à l’histoire. À noter que les énigmes sont également disponibles en anglais.

Le scénario

Équipés du matériel technologique de pointe de l’agence, vous êtes envoyés en 2028 dans un quartier japonais pour empêcher une transaction entre l’agent Alpha et des Yakuzas.

De 3 à 8 joueurs, entre 66 et 176 euros par équipe avec un acompte de 22 euros.

Paris, une zen room pas si zen

Premier escape game de votre vie ? Alors, cette salle est faite pour vous ! Hint Hunt à Paris propose aux joueurs une immersion dans une salle à l’apparence zen, calme et silencieuse, c’est sans compter sur le scénario qui fait vivre aux joueurs une expérience pleine de rebonds ! Le taux de réussite de 60% et l’accessibilité aux enfants à partir de 9 ans permettent de s’initier à ce genre qui va vous rendre accro !

Le scénario 

Vous rêvez de partir au Japon ? D’évoluer dans un univers calme et Feng Shui ? La Zen Room est faite pour vous ! Mais attention, le voyage ne sera pas de tout repos… Un héritage d’une immense valeur a été dérobé et vous devez enquêter sur cette mystérieuse disparition. Seulement voilà, bien parti sur la piste du voleur, vous vous introduisez chez lui mais, vous déclenchez le système d’alarme… Vous voilà maintenant bloqué dans son appartement… Il ne vous reste plus qu’à retrouver l’héritage et vous échapper… le tout en moins d’une heure !

De 3 à 6 joueurs, entre 96 et 155 euros par équipe.

©Hint Hunt

 

 

Retrouvez notre test de la Zen Room, réalisé par nos équipes 

Un escape game zen, ça vous dit ?

 

Madeline Chollet

@mad_ctravel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi...