Un escape game zen, ça vous dit ?

Au début du mois, l’équipe de Journal du Japon a pu tester pour vous un escape game sur un thème japonais. C’est chez Hint Hunt que cela se passe ! Pour les amateurs d’escape, mais aussi pour les curieux, retour sur ce moment unique à partager sans modération !

Un escape game, kézako ?

Escape Game ZenPour ceux qui connaissent, pas de surprise, mais pour les autres une définition ne fera pas de mal : un escape game est un nouveau concept de jeu d’énigmes, de réflexion et de fouilles qui se joue par équipe de 3 à 5 joueurs le plus souvent, et pendant 60 minutes.

Le principe est le suivant : vous êtes enfermés durant une heure dans une pièce. Cette dernière possède un thème défini (Alice au pays des merveilles, Sherlock Holmes, une rame de métro, des catacombes, un sous-marin…). Grâce à ce thème, la pièce est décorée d’une certaine manière :  par exemple, si vous vous trouvez dans le bureau de Sherlock Holmes, vous pouvez imaginer qu’il y aura un beau bureau en bois de chêne, une pipe, des carnets… En somme, tout ce qui se rapproche de l’univers du thème désiré.

Au sein de cette pièce, le but est simple : chercher, fouiller, trouver et interpréter les différents indices que vous aurez en main ! Chaque indice est unique et donne lieu à des clés, des codes et autres bizarreries de ce genre qui vous permettront d’avancer dans les énigmes. Car oui, un escape game c’est un grand jeu d’énigme ! Vous débloquez une énigme ? Vous en aurez une autre derrière et ainsi de suite, jusqu’à parvenir à l’énigme finale : celle qui vous permettra d’ouvrir la porte et de sortir ! Mais pour cela, une heure seulement, et c’est donc à vous de vous organiser en équipe pour réussir à vaincre les difficultés qui se mettraient sur votre route.

Mais rassurez-vous, on ne vous lâche pas comme ça dans ces pièces : avant chaque partie, un Maître du Jeu est là pour vous accueillir et vous expliquer un peu l’univers et l’histoire de la pièce où vous allez entrer. Durant tout le jeu, il intervient pour vous aider s’il voit que vous coincez sur quelque chose, et si l’un de vous panique, un bouton d’urgence est là, mais attention, cela sonne la fin du jeu… Chaque pièce est différente et possède son degré de difficulté, mais tout est accessible aux débutants.

Hint Hunt – Le premier Live Escape Game à Paris et sa Zen room

Escape Game ZenHint Hunt, entreprise anglaise ayant ouvert sa première salle en 2012, a été parmi les premiers à ouvrir un escape game en France en 2013. Depuis, en dehors de Paris et Londres, ce ne sont pas moins de cinq autres villes mondiales qui peuvent profiter d’un local Hint Hunt.

C’est une entreprise qui favorise la fouille au sein de ses pièces, et il faut donc vraiment chercher partout, même dans des coins ou recoins improbables pour trouver un indice. Cela est du moins pour deux de leurs pièces (la Zen Room et le bureau de James Murdock), la troisième et dernière (le sous-marin) favoriserait un peu plus la réflexion. Autre originalité : contrairement à la quasi totalité des escape games en France la pièce est faisable deux fois car il existe deux niveaux de difficulté : un pari inédit et appréciable !

Comme vous vous en doutez à présent, Journal du Japon a testé la Zen Room : un escape se déroulant dans un appartement japonais ! Tatamis, décoration japonaise (éventails, coffret en bois laqué…), paravent et autres fenêtres japonaises composent la pièce. Les joueurs circulent donc au sein de cet endroit, occupés à manœuvrer autant d’objets que nécessaire et à fouiller dans les moindres recoins et gardant l’œil bien ouvert. L’atmosphère fait le reste, et permet l’immersion : tout le monde se prend au jeu ! Et ne vous inquiétez pas : vous ne parlez pas japonais ? Aucun problème !

Voilà le synopsis de l’escape tiré du site Hint Hunt : « Un héritage d’une immense valeur a été dérobé à Tokyo et vous voilà devant la propriété du suspect n°1. Mais en pénétrant par effraction dans l’appartement, vous déclenchez accidentellement le système d’alarme. Vous n’avez qu’une heure pour tenter de retrouver l’héritage dérobé et vous échapper avant l’arrivée de la police !« 

L’équipe en parle !

Loÿs : Pour ma part c’était une première. Manque de temps, un travail le week-end, jamais disponible en même temps que tout le monde, j’étais donc une novice de l’escape game. J’étais à la fois aussi excitée que curieuse et, surtout, je me demandais si je serais à la hauteur des espérances de ma team ! On arrive, le MJ nous annonce la couleur. Premières minutes dans la pièce, la porte se ferme, le décor nous met directement dans le bain. Nous trouvons les premières énigmes à un rythme régulier, l’excitation est à son comble et le travail d’équipe n’y est pas pour rien. Efficaces, nous nous répartissons les tâches avec aisance, et surtout je m’amuse comme une petite folle. Mais rapidement les premières difficultés se font sentir, les cerveaux chauffent et le temps passe.

On tergiverse, on retrouve à nouveau des indices, on crie de joie ! Moins de sept minutes avant la fin du jeu ! Le temps n’a jamais été aussi précieux, on crie, on s’excite, on est au bout, heureux, peureux, va-t-on réussir ou échouer si près du but ? Un dernier coup de pouce, l’ultime indice nous est donné, et oui, la porte s’ouvre ! J’ai vécu une expérience formidable,  et il faut dire que tous les éléments étaient réunis : un super MJ qui a assuré du début à la fin en nous mettant dans l’ambiance, en expliquant aux nouveaux de quoi il en retournait, mais surtout qui nous a toujours mis sur la piste quand on tournait en rond sans nous materner pour autant : de l’aide mais pas trop ! Du coup on est ressorti contents de nous et de la partie que nous venions de faire. C’est vraiment un petit bijou pour tous les amoureux d’escape game qui en plus aiment tout ce qui est en rapport avec la culture japonaise ! 

Escape Game ZenCharlène : Pour moi ce n’était pas nouveau, des escapes, j’en fais de temps en temps depuis bien deux ou trois ans maintenant, mais un escape game ayant comme thème le Japon, je n’avais pas encore eu l’occasion d’en faire… Alors forcément j’ai foncée avec la team ! Comme le dit si bien Loÿs, côté immersion on était servi ! Les décors étaient vraiment funs et sympas, sentir les tatamis sous nos pieds, c’était vraiment agréable !

Il y a de tout : de la fouille, de la réflexion, de la logique et de la coordination ! Il faut vraiment être attentif à tout, et puis réussir à sortir, ça fait toujours son petit effet. Moi qui avait deux échecs récents à mon actif, ça m’a permis de casser cette chaîne négative ! Pour tous les amoureux du genre, foncez sans hésiter. La difficulté est là mais très abordable si vous débutez, surtout que le MJ saura vous accompagner. Pour les curieux de ce genre de jeu, franchement, avec cette pièce vous entrerez de la meilleure des manières dans la folie des escape ! Un pur moment de plaisir, qui se prolongera : c’est particulièrement agréable de se remémorer ensuite telle ou telle révélation, se rappeler les moments les plus difficiles mais aussi ceux où l’on a réussit avec brio ! Un chouette moment dans une pièce nippone qui, sans payer de mine de prime abord, vous donnera envie de découvrir tous ses secrets.

Anaïs : Comme Loÿs, j’étais complètement novice dans le domaine, mais ce n’était pas l’envie qui manquait pour essayer et j’ai donc sauté sur l’occasion pour faire ma première fois avec la team JDJ. Ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre, j’avais un peu peur de ne pas savoir comment m’y prendre une fois dans la pièce, mais c’était sans compter sur le super MJ qui nous a accueilli. Tout était clair, les règles étaient posées avant de rentrer dans la pièce pour que tout se passe au mieux… Et tout s’est très bien passé ! C’était finalement assez instinctif de se mettre à fouiller, on se sent vraiment comme des gosses. Au début on hésite un peu, puis petit à petit, on se prend complètement dans le jeu et plus rien ne nous arrête ! Il y en avait vraiment pour tous les goûts : des codes à trouver pour déverrouiller des cadenas, des jeux de logique et de réflexion, et beaucoup d’observation. Parfois on cherchait chacun de notre côté, parfois il était nécessaire d’être plusieurs pour avancer, mais surtout on était tous portés par l’adrénaline qui monte forcément quand on voit le chrono qui continue d’avancer.

Pour ce qui est de l’ambiance, j’avais un peu peur de ce que nous allions trouver dans cette pièce. Le nom « Zen Room » sonnait un peu cliché dans ma tête, et je craignais de simplement trouver une pièce « asiatique » où des éléments de plusieurs cultures auraient été vulgairement mélangés et pas du tout mis en valeur. Eh bien non ! Le décor est vraiment japonais sans trop tomber dans les clichés – même si, évidemment, avec une aussi petite surface, on ne peut pas représenter toute la culture japonaise ! J’ai donc été agréablement surprise de découvrir un environnement bien pensé et bien décoré. avec de belles illustrations, de beaux objets, et de beaux meubles. Bref, une première expérience vraiment chouette que je vous conseille de tenter un de ces quatre !

Nicolas : Troisième escape game, troisième expérience. Chaque escape game est une expérience différente, qui permet de jouer avec son cerveau (et parfois ses nerfs il faut être honnête), sa capacité à réfléchir et à trouver des solutions, et c’est ce qui fait que j’aime les escape games. Qu’on se le dise, Hint Hunt et sa « Zen Room » ne déroge pas à la règle, il va falloir faire chauffer vos cellules grises. 

En effet, soixante minutes, ça passe très vite, et malgré l’atmosphère relaxante de la pièce, pas le temps de se prélasser, on doit agir vite : avoir cinq cerveaux dans l’équipe n’était donc pas du luxe. Le moindre recoin doit être fouillé, on nous avait prévenu, il faut faire preuve d’agilité, et regarder dans les endroits les plus insolites de la pièce pour le moindre code, ou à défaut des indices nous permettant à leur tour de trouver d’autres codes ou d’autres indices. Certaines énigmes sont vraiment bien trouvées et ne manquent pas d’ingéniosité. L’ambiance est là, tout est très bien orchestré et les énigmes sont variées et tout cela avec une progression non-linéaire qui peut nous permettre de chacun partir dans un sens et réfléchir à plusieurs énigmes à la fois. Seul bémol pour ma part, la variété des mécanismes qui peut paraître un peu redondante dans l’ensemble, mais cela ne m’empêche pas de recommander l’expérience : vous passerez sans aucun doute un bon moment.  

Juliet : Tout comme Charlène et Nicolas, ce n’était pas mon premier escape game, je connaissais donc déjà les règles de base du jeu, mais c’était sans compter sur le fait qu’Hint Hunt ne met pas à l’épreuve que l’instinct, les méninges sont également mis à contribution. Penser aux recoins impensables, remettre en cause la logique, faire preuve de solidarité sont tout autant d’éléments permettant de remporter la victoire, et de résoudre le mystère de la pièce.

Un escape game demande que l’équipe soit assez soudée pour que chacun trouve son compte et puisse mettre à profit ses points forts. Celui de Hint Hunt est très bien pensé pour cela, chacun pouvant occuper un espace sans marcher sur l’autre, les énigmes demandant une certaine coopération. Autre point positif, essentiel pour une salle à thème : l’ambiance et le décor permettant l’immersion des participants, et auxquels j’ai été vraiment sensible. On était réellement plongé dans le décor d’un appartement japonais, avec tout ce que ça inclut. Le MJ a su intervenir quand il le fallait sans forcément trop nous aiguiller, le but étant que l’on s’en sorte seul. Même sans être fan de l’architecture japonaise ou sans avoir précisément en tête ce à quoi peut ressembler un appartement japonais, c’était un escape game vraiment dépaysant que je recommande fortement.

JDJ remercie vraiment la team Hint Hunt pour leur accueil. Retrouvez ce qu’ils font sur leur site, mais également sur les réseaux sociaux via facebook, twitter ou même instagram.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 10 juillet 2018

    […] d’entre nous sont même sortis avec une photo souvenir ! La mode de l’escape game qui déferle ces derniers temps était une très bonne idée pour faire découvrir l’univers du manga et on félicite son […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *