Découvrir la musique classique grâce à l’animation japonaise

Qu’elle soit relaxante, trépidante ou angoissante, la musique classique réussit à nous transporter dans les méandres de nos émotions. Fidèle compagne des cinéastes, elle a su s’intégrer parfaitement à l’animation japonaise. Il n’est pas rare de se laisser porter par ses notes au rythme des aventures de nos personnages préférés. À son écoute, notre découverte de l’histoire change de dimension, plus profonde, plus attachante. Ce sont souvent des moments marquants pour nous, spectateurs. Vous ne vous étiez pas rendu compte de ces musiques symphoniques ? Laissez-nous vous montrer par où commencer pour découvrir la musique classique grâce à l’animation japonaise.

Le classique conté par l’animation japonaise

L’avantage des adaptations des mangas ayant un thème musical, en animés, est de pouvoir profiter de magnifiques mélodies. Les dessins prennent vie au rythme des partitions et de l’évolution de nos personnages préférés. Certaines de ces œuvres de japanimation sont construites autour de la musique classique. Elle en est le sujet central et la source de l’intrigue. Un point commun ressort de ces histoires : la passion des musiciens pour leur art.

Tout au long des épisodes, des récitals, des répétitions, des concerts ou des auditions vous transporteront sur les portées des plus grands compositeurs classiques : W. A. Mozart, A. Borodin, F. Liszt, M. Ravel, F. Schubert, C. Saint-Saëns, C. Debussy, F. F. Chopin, L. V. Beethoven, P. I. Tchaikovsky, etc. Des morceaux connus, d’autres inattendus, vous plongeront au cœur du classique pour vous faire découvrir un univers rempli d’émotions.

En regardant ces animés, vous développerez votre oreille musicale et découvrirez tout un panel de la musique classique. Voici 4 exemples de japanimations autour de la musique classique à voir et revoir.

1. Nodame Cantabile

Le manga Nodame Cantabile de Tomoko NINOMIYA a été adapté en animé en 2007. Nous suivons l’histoire de Nodame (Noda Mégumi) et de Shin’ichi Chiaki, tous les deux étudiant le piano dans une prestigieuse école de musique. Leurs approches opposées de la musique classique les réuniront au fil de leurs aventures.

Cet animé, incontournable, regorge d’extraits de musique classique avec une grande variété de genres et de compositeurs. Vous y découvrirez une multitude d’instruments constituant un orchestre philharmonique. Humour et rigueur se mêlent harmonieusement pour vous plonger dans l’histoire de ces musiciens qui ont chacun une interprétation personnelle de leurs arts.

Même si la part belle est faite aux compositeurs traditionnels, certains plus contemporains comme Georges Gerswhin avec son Rhapsody in blue sont également illustrés. Voici un extrait de ce morceau entraînant combinant classique et jazz.

2. Shigatsu wa kimi no Uso (Your lie in april)

Adapté en animé en 2014, le manga de Naoshi ARAKAWA nous raconte l’histoire de Arima Kosei, prodige du piano, mais incapable d’en jouer suite à un traumatisme. En dernière année de collège, son chemin croise celui de Kaōri Miyazono, violoniste hors-norme. Grâce à elle, il va réussir à se reconstruire aussi bien psychiquement que musicalement. Le récit nous emporte dans leur amour de la musique au fil des auditions et des répétitions.

Centrés autour du violon et du piano, de nombreux morceaux de classiques berceront vos oreilles au gré des aventures de nos protagonistes.

3. Piano no mori 

Adapté du manga de Makoto ISSHIKI, cet animé nous conte l’histoire de Shûhei Amamiya et de Kaï Ichinose. Ces deux garçons de classes sociales différentes se verront réunis par leur passion commune, le piano. Malgré le talent de Shûhei, Kai est le seul à pouvoir jouer du piano cassé au milieu de la forêt. Vous suivrez l’apprentissage de ces deux enfants sur un fond spirituel.

Comme son nom l’indique, Piano no mori se centre sur l’instrument fétiche de nombreux compositeurs comme Mozart ou Beethoven. Vous y découvrirez les interprétations de morceaux connus à travers le cœur des jeunes virtuoses.

4. La corda de oro

Kahoko Hino est la seule élève du lycée Seisô à pouvoir voir Lili, la fée protectrice de l’établissement. Suite à cet imprévu, Kahoko, qui n’a aucune aptitude pour la musique, se retrouve inscrite d’emblée pour le concours intrascolaire. Pour l’aider, Lili lui confiera Cordo, un violon magique. Kahoko rencontrera alors d’autres joueurs de violon qui, eux, sont réellement talentueux et expérimentés.

Même si l’histoire de ce harem inversé reste basique, les musiques qui l’accompagnent n’en sont pas moins agréables à écouter. C’est l’un des principaux points positifs de cet animé. Les sonates ou les études de Chopin n’auront plus de secrets pour vous.

La japanimation sublimée par la musique classique

Les compositeurs de bandes originales des animations japonaises piochent régulièrement dans le répertoire classique. Ils réinterprètent les morceaux traditionnels ou en créent de nouveaux en s’inspirant de ce riche héritage. Ces compositeurs proposent des atmosphères de toutes sortes grâce à des envolées de notes magnifiques.

Le talent de ces artistes réussit à intégrer de la musique classique dans tout type d’animations et à amplifier les histoires. Grâce à eux, vous découvrirez de la musique classique au fil de vos visionnages. Prêtez l’oreille au détail des bandes originales, vous serez conquis par leur beauté. Peu importe le genre, l’inspiration de la musique classique permet d’apporter une dimension profonde et magnifique à l’œuvre finale.

Joe HISAICHI et Hayao MIYAZAKI

Joe HISAICHI est un compositeur, chef d’orchestre, pianiste et parolier de renom. Il est connu notamment, pour avoir composé la majorité de l’univers musical des films d’animation réalisés par Hayao MIYAZAKI, co-fondateur du studio Ghibli. Créateur d’atmosphères incroyables, Joe HISAICHI sublime la poésie du maître de l’animation et met en lumière les combats qui l’animent.

Joe HISAICHI sait transmettre les émotions qui l’inspirent, à travers les notes qu’il assemble sur ses portées. Avec lui, une musique vaut mille mots. Violentes, féériques, insouciantes, colériques ou joyeuses, les scènes prennent vie sous la baguette de ce compositeur hors pair. Les instruments choisis illustrent une idée, une sensation ou une image. La musique est harmonieusement développée pour faire voguer votre cœur au gré des péripéties de vos héros. Vos oreilles seront émerveillées par son talent, alors fermez les yeux et laissez-vous porter.

Fullmetal Alchemist

Ce manga de Hiromu ARAKAWA a été adapté en deux versions : une première du nom de Fullmetal Alchemist et la deuxième intitulée Fullmetal Alchemist : Brotherhood.

Alors que son histoire n’aborde pas la musique, cette dernière est devenue une des pièces maîtresses de l’animé. Dans les deux cas, la bande originale vous plongera dans l’univers de Edward et Alphonse, deux jeunes alchimistes qui devront se battre pour atteindre leur but.

La compositrice Michiru OSHIMA a su initier une atmosphère musicale propre à l’animé dans la première adaptation. Son style orchestral fait de ses morceaux, des créations reconnaissables entre toutes, qui replongent immédiatement l’auditoire dans les scènes captivantes.

Dans la seconde adaptation, Akira SENJU s’est inspiré de sa consœur tout en renouvelant la bande originale grâce à de nouvelles compositions. De moments épiques, en passant par des rythmes enveloppants, l’œuvre musicale autour de cet animé est riche et variée. Vous ne pourrez passer à côté de la musique classique, à la base des influences des créateurs.

Elfen lied

Cet animé est tiré du manga éponyme de Lynn OKAMOTO. Le thème principal, Lilium, est écrit en latin et inspiré de chants grégoriens et du répertoire classique allemand. Il est composé par Kayo KONISHI et interprété par Yukio KONDO. La mélancolie de ce morceau donne toute sa puissance aux scènes tragiques de l’histoire.

La disparition de Haruhi

Dans ce film d’animation adapté du roman de Nagaru TANIGAWA, pas moins de sept morceaux sont tirés du répertoire de Camille Saint-Saëns. Une jolie place laissée au classique qui étoffe la bande originale de ce long métrage.

Conseils pour découvrir la musique classique grâce à l’animation japonaise

Être curieux

Au-delà de visionner les épisodes ou les films d’animation, n’hésitez pas à profiter des bandes originales pour prolonger l’expérience et rester quelques minutes de plus dans cette atmosphère qui vous plaît. Votre nouvelle playlist éveillera vos oreilles à la musique classique à votre rythme. Qui sait, peut-être, que la curiosité vous poussera à découvrir ceux qui ont inspiré ces morceaux.

Lors de votre prochaine plongée dans l’univers de la japanimation, soyez attentif à la musique. Vous vous surprendrez à reconnaître les influences du classique et les spécificités de vos compositeurs préférés.

Apprendre à écouter

Casque sur les oreilles, les notes vous emmènent dans le monde de votre animé. Profitez de ce moment de détente et analysez la construction des morceaux.

  • La bataille est épique et soutenue par les cuivres et les percussions.
  • Le violon entre en scène lentement et apporte toute sa mélancolie.
  • Le son de la harpe qui suit le coulis de l’eau.

Vous n’avez pas besoin des images. Vous revivez les aventures au rythme de la musique classique chargée d’émotion.

Ne pas hésiter à comparer

De nombreux animés comportent des thèmes musicaux inspirés du classique. Un même morceau peut être repris de plusieurs manières différentes. L’interprétation donnera le petit plus qui fera ressortir la mélodie. Elle pourra être transparente à un instant et vous emporter à un autre. Prêtez attention à l’écoute et comparez vos expériences. Vous affinerez vos goûts et vos connaissances.

Se faire confiance

Peu importe votre niveau de pratique de la musique, vous possédez vos propres talents et vos affinités avec celle-ci. Vous vous croyez incapable de comprendre tout le sens de la musique « savante » ? Chaque personne donne une dimension différente à ce qu’elle écoute. Laissez de côté le jugement des autres. L’essentiel réside dans le lâcher-prise et le plaisir du moment. Alors, profitez simplement !

Faire place au spectacle

Pour vivre pleinement l’expérience, vous pouvez assister à une représentation. Lors du concert, l’orchestre, les chœurs et les images vous transporteront dans leurs univers. N’hésitez pas à consulter notre article :

Les concerts symphoniques de jeux vidéo et d’animés

🎵 Une tournée française de Joe HISAICHI est prévue fin 2022 pour votre plus grand plaisir.

 

Découvrir la musique classique grâce à l’animation japonaise est une façon ludique d’entrer dans cet univers souvent perçu comme complexe. De nombreux artistes puisent, dans les trésors de ce répertoire pour enrichir leurs œuvres. Vous l’aurez compris, la japanimation sait l’intégrer parfaitement. Des morceaux que vous appréciez et écoutez sans y prêter attention relèvent d’ailleurs du registre classique. Vous êtes donc bien plus connaisseurs que vous ne le pensiez. Laissez-vous porter par ces notes symphoniques et partagez avec nous, vos trouvailles et vos coups de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.