[Attentes Mangas] En juin, des mangas et des maillots de bains !

Voilà l’été, bientôt : les plages, les vacances… Et le temps pour lire des mangas, encore et toujours !

Avec quelques 250 sorties attendues et environ 80 nouveautés, ce mois est presque calme en comparaison des précédents, mais le défilé de sorties reste tout de même impressionnant. C’est donc le moment de faire le point. L’équipe de Journal du Japon vous propose les nouveautés qui ont retenu son attention.

Au programme : un gros focus sur les nouveautés pour savoir si ce mois de mars sera l’occasion de se lancer dans de nouvelles aventures… Bonnes lectures !

Juin 2024 : les nouveautés mangas

Wakfu – La grande vague – Ankama

Wakfu, La grande Vague

Annoncé peu de temps avant la fin de la diffusion de la saison 4 de Wakfu, TOT (Anthony Roux) avait teasé sur les réseaux sociaux qu’une suite arriverait prochainement… Et c’est chose faite ! Publié par Ankama, ce manga prend place quelques mois après la conclusion de la série et tout semble se passer pour le mieux… du moins en apparence. Car de nouveaux dangers se mettent en place dans l’ombre et la communauté du Dofus va devoir reprendre du service bien plus vite que prévu !

Vous l’aurez compris, mais ce manga signé TOT et Cynthia Leman nous montre ce que le dessin animé n’a pas développé et fait revenir un grand nombre de personnages sur le devant de la scène. On retrouve donc un Yugo adulte, comme montré en saison 4, ainsi que sa femme Amalia en tant que souverains des Sadidias. Mais alors que le couple royal tente de gérer comme il se doit le royaume, une menace insoupçonnée arrive pour semer la zizanie… Et ce n’est que le début ! Attendons de voir ce que les intrigues de la famille de Tristepin et Ruel nous réservent aussi, car l’univers de Wakfu est vaste et complexe. Donc, si vous aussi, vous voulez revoir la communauté du Dofus en action, rendez-vous dès le 7 juin prochain (7,95 €) dans toutes les bonnes librairies. (Andres)

Touching your night – Taifu comics

Touching your night

Touching your night est le premier titre boys’ love de Moyori MORI paru dans le magazine from RED. Ce one-shot a conquis le public grâce à ses dessins incroyables et à son histoire touchante.

Un tueur à gages incapable de tuer et un jeune homme aveugle se retrouvent liés par le destin. Chinatsu est un jeune assassin dans l’incapacité d’ôter la vie, traumatisé par la mort de son frère, il tente malgré tout d’échapper à la pression familiale.
Un jour, alors qu’il se balade dans les rues, il sauve un jeune homme aveugle d’un pickpocket, c’est alors qu’il reconnaît celui qui lui a tendu la main, des années auparavant, lorsqu’il vit son frère mourir sous ses yeux… Réunis par la force du destin, les deux hommes se lient d’amitié, mais Chinatsu sait qu’il ne pourra pas éternellement dissimuler son identité à Kasumi, même s’il veut le protéger par tous les moyens…

Les dessins sont incroyablement beaux et l’histoire semble elle aussi très douce et touchante. Le côté sexy ne semble pas non plus avoir été oublié. A n’en pas douter, c’est l’un des titres BL que j’attends le plus cette année. Les illustrations m’ont conquises dès leurs publications sur le web. Il provient du même magazine que Lullaby of the dawn, Scarlet secret ou bien About a love song. Autant dire que le niveau élevé.

Touching your night est un one-shot à découvrir de toute urgence le 21 juin 2024 chez Taifu comics. (Tatiana)

Magical Revolution : La princesse réincarnée et la jeune prodige – Crunchyroll

Magical Revolution : La princesse réincarnée et la jeune prodige

Ce mois-ci, les fans de yuri sont gâtés ! Trois titres attendus arrivent enfin dans cette contrée un peu désolée qu’est le girls’ love en France. Chaque titre aborde différemment les relations amoureuses, alors je suis certaine que tout le monde y trouvera son compte.

Mon premier commence comme une histoire de vilaine qui s’est faite isekai : Euphillia est répudiée en public le soir du bal par son fiancé le prince de Palettia, qui lui en préfère une autre. Mais l’amertume de l’humiliation laisse place à la surprise la plus totale quand la propre sœur du prince, Anisphia de Palettia débarque dans la salle de bal en chevauchant un balai magique et enlève Euphy. Adolescente fantasque vivant en marge de sa royale famille, Anis propose à Euphy de rester à ses côtés et d’étudier la magicologie, discipline qu’elle développe depuis quelque temps et qui diffère de la magie obtenue à la naissance.

Adapté d’un light novel, Magical Revolution – la princesse réincarnée et la jeune prodige coche donc toutes les cases de la fantasy, en y ajoutant une bonne dose d’intrigues politiques, d’êtres surnaturels, et de relations amicales et amoureuses entre filles souhaitant prendre en main leur destin. Je suis fan de la dynamique entre Anis, une fonceuse pas très adroite socialement, et Euphy, qui sort progressivement de son cocon de demoiselle trop perfectionniste. Elles sont douées en magie, et auront tout à apprendre l’une de l’autre, sans compter la découverte du reste du monde. J’ai hâte de les voir évoluer

Sorti à l’hiver 2023, l’anime avait trouvé son public, et la sortie du manga se faisait attendre. MagiRevo sortira finalement chez Crunchyroll le 5 juin. La série compte actuellement 6 tomes (Albine).

She Wasn't a guy

She wasn’t a guy – Mangetsu

Mon second yuri est vert et avance masqué. Ça pourrait commencer comme une blague, mais ce sont bien les prémices de She wasn’t a guy, un titre unique en son genre par la première impression qu’il laisse.

En effet, la mignonne et populaire Aya tombe sous le charme d’un vendeur de disques. Leur passion pour le rock les rapprochent même, mais coup de tonnerre, le vendeur s’avère être une vendeuse, et pas n’importe qui ! Sous le masque se trouve la normalement très discrète Mitsuki, une camarade de classe d’Aya, qui se retrouve bien troublée face à ses sentiments. Peut-elle être amoureuse de la fille qu’elle a pris pour un garçon ?

A l’origine publié sur TwitterX, le manga de Sumiko ARAI a rencontré un vif succès, au point d’être repris en papier par Kadokawa, avec son inratable particularité : sa bichromie verte fluo. Impossible de passer à côté, de même que l’ambiance rock et street culture que dégage la couverture. Je ne sais pas pourquoi, je suis fascinée par les détails de cette semelle de chaussure, et la pose de Mitsuki en général, tellement badass, j’adore.

C’est Mangetsu qui le publiera le 26 juin dans sa collection Life (Albine).

L’amour est au menu – Akata

L'amour est au menu

Mon troisième yuri contient tout ce que j’aime : de la bonne cuisine et quelqu’un avec qui la partager.

Cuisiner, Nomoto aime ça, au point même parfois d’en faire trop, alors qu’elle vit seule. Un soir, pour ne pas gâcher ce trop plein de nourriture qu’elle refuse de partager avec ses collègues de travail, elle décide de frapper à la porte de sa voisine, Kasuga, pour dîner ensemble.

Enfin ! C’est peut-être l’un des titres que j’attends le plus ! J’en entends tellement parler depuis qu’il a été adapté en drama (She loves to cook and she loves to eat), deux saisons acclamées par le public. Publié sur internet par son autrice Sakaomi YAZUKI, il a aussi remporté la deuxième place du prix Kono manga ga sugoi (Ce manga est trop bien) en 2022 derrière Ocean Rush – encore un titre Akata. Si ce n’est pas un gage de qualité, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Ça va parler questionnements autour de l’orientation sexuelle, attente de la société envers les femmes et bouffe ! Des bons petits plats aussi familiaux qu’instagrammables, que j’espère pouvoir refaire chez moi, j’en salive d’avance.

En attendant de pouvoir sortir les poêles et les épices, L’amour est au menu et sortira le 13 juin. La série compte actuellement 5 tomes (Albine).

Nine Peaks– Ki-oon Editions

Nine Peaks

Depuis le succès de Tokyo Revengers, en France comme au Japon, ou encore la réédition de Racaille Blues, on continue de parler régulièrement de furyo manga. C’est, cette fois-ci, les éditions Ki-oon qui nous proposent une nouvelle série de Testuhiro HIRAKAWA, qui n’est pas un débutant de la discipline. Il avait en effet proposé Clover en 2007, qui n’avait malheureusement pas été publié en entier à l’époque, avec seulement 9 volumes sur 43, par l’éditeur 12 bis ayant fini par mettre la clef sous la porte.

Nine Peaks, publié dans le Shônen Champion, l’hebdomadaire de l’éditeur Akita Shôten, marche donc dans les pas de Angel Voice, Beastars ou encore Prisonnier Riku. Il compte actuellement 9 volumes et est toujours en cours. Il débute ainsi : à seulement 16 ans, Gaku possède déjà une réputation de dur à cuire qui attire les délinquants du coin, et les bagarres s’enchaînent, malgré les remontrances de son père Harumi… Le lycéen n’a que peu de respect pour ce gérant bougon d’un restaurant sans avenir. Pourtant, quand l’homme meurt d’un accident, c’est toute une foule qui débarque à son enterrement, pleurant la perte d’un héros qui aurait autrefois uni les gangs locaux…

En guise de dernier hommage, Gaku part à la pêche, le passe-temps favori de son père, mais finit à l’eau ! Remonté de justesse par un garçon de son âge au look de racaille, il n’a pas le temps de souffler qu’une bande vient attaquer son sauveur… qui n’est autre que son père, plus jeune de 22 ans ! L’adolescent a fait un bond dans le passé, à une époque où couve une guerre sans pitié pour prendre la tête des bad boys de la ville. Mais cette fois, il compte bien prêter main-forte à son paternel !

Rendez-vous le 6 juin en librairie pour découvrir ce titre traduit, pour bien finir, par l’expérimenté Jean-Benoit Silvestre. (Paul)

Couteau et piment vert

Couteau et piment vert – Le Lézard Noir

Couteau et piment vert : j’adore ce titre ! Celui-ci est original, la couverture séduisante et la catégorisation josei n’est pas non plus pour me déplaire. Et c’est publié par le Lézard Noir, ce qui est plutôt bon signe en terme d’édition.

Mais ça parle de quoi ? De ça : incitée par Amané et avec le soutien de son bienfaiteur, le chef Tajima, Ichika décide de prendre la tête des cuisines de la Maison Kuwanoki. Toutefois, avec une fréquentation en berne, le redémarrage de l’établissement ne se fait pas sur les chapeaux de roue… Ichika parviendra-t-elle à satisfaire les anciens clients qui espèrent encore goûter aux plats de son prédécesseur ?

De la gastronomie et des tranches de vie, et visiblement de la romance pour ce titre qui compte pour le moment 10 volumes au Japon et qui est toujours en cours dans le Kiss de la Kôdansha, le magazine de Nodame Cantabile, Kimi Wa Pet ou Princess Jellyfish. Signé par Yuki ISOYA, il sort le 19 juin. A ne pas rater ! (Paul)

Scar and romance – Pika

Scar and Romance

Après, Close to Heaven et Kiss me at midnight, Rin MIKIMOTO est de retour avec sa nouvelle romance lycéenne : Scar and Romance. Débutée en 2021, cette série est enfin éditée en France. Au Japon, elle compte déjà cinq tomes et est toujours en cours de publication.

Sumire est une lycéenne qui rêve de tomber amoureuse. Le jour de la rentrée, elle se retrouve assise à côté de Léo, un garçon d’un peu plus de vingt ans qui reprend ses études. Il est assez renfermé et, en raison de son âge et de la cicatrice qu’il a sur la joue, de nombreuses rumeurs effrayantes courent sur lui. Tout aurait pu s’arrêter là si Sumire ne l’avait pas vu être attaqué dans une ruelle. Elle s’interpose sur le champ pour le protéger et, une chose en entraînant une autre, elle apprend progressivement à le connaître.
Elle est cependant loin d’imaginer qu’elle n’est pas une inconnue pour lui…

Rin MIKIMOTO va comme à son habitude nous raconter une romance, tout en explorant d’autres façons d’amener son histoire, déconstruisant patiemment les stéréotypes. Il est plus âgé, il fait peur, mais c’est une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux. Leur façon d’être n’est ni ce qui est attendu d’eux, ni ce que leur apparence reflète. C’est avec ce petit jeu que la mangaka nous conte l’histoire de deux être qui ont tout pour s’aimer. Au fil des tomes, le secret de Léo sera dévoilé… Cela aura-t-il un impact sur leur relation ? Son passé sera-t-il un obstacle à leur amour naissant ?

Cette nouvelle série est encore pleine de mystère, mais j’ai toute confiance en Rin MIKIMOTO pour nous offrir un récit palpitant. Le premier tome sortira le 5 juin chez Pika. (Tatiana)

Unordinary – Hugo Publishing

Unrodinary

Comme chaque mois ou presque maintenant, Journal du Japon se penche aussi sur les sorties webtoon papier. Vous êtes surtout accoutumés à du Kbooks car c’est le label le plus influent dans le milieu, mais ce n’est pas lui qui nous intéresse aujourd’hui. En effet, lancé il y a peu, Hugo Publishing et plus particulièrement la collection NeoToon prépare la sortie d’un très gros titre : Unordinary. Série phare sur le plateforme Webtoon et comptant des centaines de chapitres, ce succès signé Ura-chan arrivera le 12 juin prochain.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, voici de quoi parle cette série. Unordinary suit les aventures de John, un jeune homme sans histoire et surtout sans pouvoir. Ce qui fait de lui un être un peu à part, vu que tout le monde possède une capacité plus ou moins puissante et que cela permet de créer une sorte de hiérarchie sociale au sein même du lycée où étudie notre héros. Heureusement qu’il peut compter sur son amie Seraphina dans les moments difficiles. Mais dans ce monde, avoir des pouvoirs ne signifie pas survivre et bon nombre de personnages, dont John, vont devoir faire face à de nombreux problèmes et complots !

Si cela vous intrigue, Unordinary débarquera au prix peu ordinaire de 24,95 € dans toutes les bonnes librairies. (Andres)

Akuma kunL’enfant qui parlait aux démons– Cornélius

Shingo Yamada, un enfant de dix ans passionné par le mystère, est surnommé Akuma kun par ses camarades, ce qui signifie  » petit diable ». Un jour, il rencontre le docteur Faust qui lui révèle qu’il est « l’élu » et capable de comprendre les écritures anciennes permettant d’invoquer des créatures d’un autre monde. Ce dernier lui offre la « flûte de Salomon », un instrument magique pour contrôler les monstres et ainsi protger le monde des yokai. 

Amateurs et amatrices de surnaturel et plus précisément de yokai, ce manga est fait pour vous! Shigeru MIZUKI, célèbre pour ses mangas abordant ces thèmes sous diverses formes et pour petits et grands, propose ici de suivre les aventures d’un jeune héros malgré lui. Les éditions Cornélius et sa collectio Paul ont déjà édité plusieurs titres du célèbre mangaka Shigeru MIZUKI comme Kitarô le repoussant ou encore 3, rue des mystères. Ici, le premier volume d’Akuma kun (sorti au Japon chez Kôdansha en 1963 et contient trois tomes) est prévu pour le 13 juin au prix de 18,50€. La publication de ce manga en France avait été annoncé à l’occasion de la sortie de l’adaptation en anime sur Netflix sortie le 9 novembre 2023 . (Noémie)

Ce mois-ci encore, il y en a pour tous les goût ! Vous avez maintenant de quoi lire au bord de la piscine, et même si le soleil reste caché en juin, vous serez armés pour rester sur votre canapé… Quelle est la série qui vous tente le plus ? En avez-vous remarqué d’autres ? N’hésitez pas à venir nous le dire en commentaires !

Paul OZOUF

Rédacteur en chef de Journal du Japon depuis fin 2012 et fondateur de Paoru.fr, je m'intéresse au Japon depuis toujours et en plus de deux décennies je suis très loin d'en avoir fait le tour, bien au contraire. Avec la passion pour ce pays, sa culture mais aussi pour l'exercice journalistique en bandoulière, je continue mon chemin... Qui est aussi une aventure humaine avec la plus chouette des équipes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi...

Verified by MonsterInsights