Karamazov no Kyoudai : mais qui a tué Kurozawa Bunzo ?

Trois frères sont soupçonnés d’avoir tué leur terrible père. Sans aucun alibi et face à un enquêteur déterminé, ils doivent prouver leur innocence. Karamazov no Kyoudai est un drama adapté du livre de Fyodor Dostoyevsky «  Les frères Karamazov » qui a été diffusé sur Fuji Tv à partir du 12 janvier 2013, Une série d’épisode qui fait penser à un certain jeu de société…

Karamazov no Kyoudai

 

Et si l’on jouait à Cluedo ?

Dans une maison aux airs de manoir, immense, froide et peu rassurante le corps sans vie de Kurozawa Bunzo (Yoshida Kotaro) est retrouvé sur son lit, placé en forme de croix. Cet homme de pouvoir, odieux, dépourvu de tout sentiment et sans une moindre once de compassion régnait en véritable roi sur la petite ville de Karasume et pouvait alors avoir un nombre infini d’ennemis.

Karamazov no Kyoudai

Pourtant, tous les soupçons se portent sur ses trois fils, Mitsuru (Saito Takumi), Isao (Ichihara Hayato) et Ryo (Hayashi Kento). Interrogés sans relâche par un inspecteur convaincu de leur culpabilité, ils doivent chacun prouver leur innocence. Pourtant, tous ont une bonne raison d’avoir tué l’homme qui leur menait la vie dure.

Karamazov no Kyoudai

 

Trois frères, trois personnalités

Mitsuru et le grand frère, insouciant, perdu et un peu volage. Il nourrit l’espoir d’ouvrir un jour son bar. C’était sans compter sur l’intervention de son père. Isao est quant à lui devenu un avocat prometteur mais Bunzo va continuer de l’instrumentaliser et le conduire dans des affaires véreuses et peu légales. Ryo, le petit dernier est le plus fragile des trois. Très touché par un drame de son enfance (encore à cause de son père), il étudie la médecine et s’accroche à son avenir.

Pourtant, pour eux trois, il est impossible de se détacher de leur père qui leur a pourri l’existence. La solution ? Peut-être sa mort.

Karamazov no Kyoudai

 

Sombre, pesant et palpitant

Dans ce drama, il ne faut espérer rigoler. L’ambiance est pesante, les images sont sombres mais en totale adéquation avec le scénario. Chaque épisode est centré sur l’un des frères et entre enfance, adolescence, flashback et présent, on découvre l’histoire de chacun d’entre eux. Petit à petit, le téléspectateur comprend les différentes ficelles de l’affaire, le puzzle se complète même s’il est difficile de savoir qui a vraiment tué Bunzo Kurozawa.

Karamazov no Kyoudai

Est-ce Mitsuru ? Isao ? Ryo ? Les trois ? Aucun des trois ? Le suspense ne se perd à chaque épisode. Et puis on s’attache forcément aux trois frères qui sont touchants, tous meurtris et complètement perdus. Quant au père, il représente le pire de l’être humain. En découvrant sa vie, le téléspectateur se réjouit même de sa mort et espère qu’il ait beaucoup souffert. Au final, ce drama est autant policier que psychologique…Au point de se demander : est-ce qu’un un homme peut mériter d’être tué ?

Visuels : © Fuji Television Network, Inc. All rights reserved.

Calendrier de l'Avent 2019 : A-musées-vous bien !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *