Sélection de février : hiver pluvieux, mangas heureux !

Comme chaque mois, voici les titres les plus attendus par l’équipe de Journal du Japon. Le nombre de sorties mensuelles est pour l’instant constante et les libraires accueilleront une fois de plus quelques 180 nouveautés sur leurs présentoirs.
Au milieu de ces piles, JDJ vous présente une petite dizaine de titres qui a retenu son attention. Comme d’habitude, nous vous souhaitons de bonnes lectures !

Jean-Baptiste : Parmi les sujets que j’affectionne se trouvent les Yōkai. Comme dans l’excellent Mushishi, par exemple. Mokke m’a permis de retrouver un petit peu la même chose : de courtes histoires centrées sur ces créatures étranges si présentes dans le folklore japonais. Certaines sont parfois accompagnées par une vieille estampe ou des notes explicatives.
Les esprits courroucés et les forces de la nature représentent une part non négligeable de la culture japonaise, et Takatoshi Kumakara lui fait honneur. Et, comme nous le font découvrir Mizuki et Shizuru, les héroïnes de Mokke, avoir la capacité de percevoir et d’interagir avec les Yōkai est autant un don qu’un fardeau…

Mackie : Dans la foulée de la parution, le mois dernier, du nouveau Suehiro Maruo chez Sakka (L’Enfer en bouteille), j’attends la première édition au Lézard Noir de New National Kid, un recueil d’histoires remontant aux années 80, période d’intense créativité du maître de l’ero-guro, où il revisite l’histoire et la culture populaire avec son habituel sens de la provocation. Certains extraits impressionnants étaient déjà parus chez nous de façon éparse (notamment dans la revue Bang ! co-éditée par Casterman et les Inrocks). Évidemment, âmes sensibles s’abstenir.
Pour me remettre je lirai avec nostalgie Last Exile, les voyageurs du sablier. Dessiné par Minoru Murao, un des principaux animateurs de la série, ce spin-off en deux tomes co-produit par Gonzo propose une nouvelle aventure de Claus et de Lavie, faisant le lien entre les deux époques de cet anime que j’ai tant aimé. J’espère ne pas être déçu.

Julien B. : Alors que ce mois de février marque enfin, après une courte pause, le retour de Yozakura Quartet pour un 9e tome chez Pika, pas de pause en revanche pour le nouveau shônen sportif de Kaze Manga. Au contraire même puisque, pour mieux accrocher le lecteur et ne plus le lâcher, l’éditeur nous propose exceptionnellement le second tome de Haikyu !! à peine un petit mois après le premier.
Une attention méritée vu que celui-ci s’avère très vite convaincant, et qu’on en redemande aussitôt… alors même que ce genre n’est pourtant pas mon fort. Souhaitons lui donc autant de succès que son « grand frère » Kuroko.
Et pour ceux qui voudraient en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un œil sur les premières impressions de notre partenaire Paoru.fr.

Hana : En ce mois de février, j’apprécie la sortie du 13e tome de Divine Nanami de Suzuki Julietta, aux éditions Delcourt, qui raconte les péripéties de Nanami et de son familier Tomoe. Cette histoire remplie de Yōkai et de pérégrinations ubuesques me fait penser à Fruit Basket de par son héroïne un peu naïve mais néanmoins attachante, ainsi que de son protagoniste masculin au caractère bien trempé.
Dans un tout autre genre, c’est Space Brothers de chez Pika qui retiens le plus mon attention. Chuya Koyama continue de nous étonner en nous racontant le parcours de Mutta et de son chemin vers l’espace. Ce quatrième volume nous emporte encore plus loin dans le programme de sélection de l’agence spatiale japonaise. Notre héros frisé tiendra-t-il le coup ?

Fabien : Après avoir conquis la France avec ses deux séries animées, Fate/Zero s’apprête à installer sa version manga sur notre territoire. L’adaptation du light novel de Gen Urobuchi a été confiée à Shinjirô, un auteur déjà connu en France grâce à Taboo Tatoo.
Malgré le fait qu’il soit plus récent, Fate/Zero est la préquelle du populaire Fate/stay night, lui aussi adapté de nombreuses fois par le passé et connu du public français. Nous allons y découvrir une nouvelle Guerre Sainte et de nouveaux protagonistes, même si les amateurs retrouveront quelques figures de la franchise Fate. Si Fate/stay night était un shônen, Fate/Zero est lui un seinen, de quoi nous promettre des intrigues un peu plus poussées. Le rendez-vous est fixé pour le 27 février chez Ototo.

Paul : Terminons cette sélection par un retour qui m’enchante, celui de Yûji Iwahara pour son nouveau titre : Dimension W chez Ki-oon. Je vous entends déjà : « Et c’est qui, Yûjiwahatruc ? ». Il s’agit d’un mangaka qui a déjà publié 4 titres dans l’hexagone : L’oeil du loup, Le monde de Misaki, Le Roi des Ronces avec lequel il s’est fait connaître et enfin Nekoten, achevé en mars 2009. Et depuis, plus rien, le calme plat en France.
Heureusement les éditions Ki-oon, – assez fans de l’auteur et qui auraient aimé publier le Roi des Ronces à l’époque – ont obtenu cette nouvelle licence. Dans ce seinen futuriste et alternatif, les hommes ont pu s’affranchir des problèmes en énergie grâce à une nouvelle technologie : les coils. Avec des personnages dont le chara-design attire déjà l’œil et un auteur en qui j’ai toute confiance, il me tarde de dévorer ce premier tome qui sort cette semaine !

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *