[LIVE REPORT] Neko Light Orchestra : Echos de la Vallée du Vent

Le Neko Light Orchestra est un collectif de musiciens qui tend à donner une nouvelle jeunesse à la musique symphonique par le biais d’interprétations issues des univers propres à la japanimation, aux jeux vidéo et au cinéma. Dans cette optique, cette troupe de neuf musiciens, avec à sa tête le pianiste Nicolas Chaccour, s’est lancée dans un projet qui va faire le plaisir de tous les aficionados de l’univers Ghibli : le projet « Echos de la Vallée du Vent ».

Neko Light Orchestra 4« Série de concerts en salle de cinéma, hommage à l’univers des films de Hayao Miyazaki. Le concert se présente sous la forme de 12 medleys instrumentaux et chantés correspondant aux 10 films écrits et réalisés par le maître de l’animation japonaise entre 1984 et 2013 + digressions sur les univers Ghibli, soit un concert de 130 minutes (en version longue pour la tournée) avec ré-interprétation des musiques de Joe Hisaishi par le Neko Light Orchestra et toutes les chansons des films, en japonais. » (source : NLO Official)


Bande annonce officielle de la tournée

Une prestation envoûtante

En ce jeudi 13 novembre à Aix-en-Provence, un public hétéroclite composé d’hommes et de femmes de tous âges s’amasse avec diligence devant les portes du cinéma Le Cézanne. Le concert ne débutera que dans une heure et pourtant une grande partie des spectateurs présents ce soir-là fait déjà le pied de grue pour s’assurer de s’obtenir une place de choix. En pénétrant dans la grande salle du Cézanne (442 places), on ne peut qu’être satisfait du cadre cosy qui nous promet une très grande proximité avec les artistes.

Neko Light Orchestra 3Seul bémol, la scène est trop étroite : la harpe se retrouve en retrait au pied de la scène et le superbe piano présent dans la représentation de Toulouse est malheureusement aux abonnés absents. Mais peu importe, ce ne sont que des détails ! Les lumières s’éteignent et le spectacle commence. Nous voilà d’ores et déjà plongés dans l’univers onirique et fantastique des films de Miyazaki grâce à un jeu de lumières en parfaite interaction avec la musique.

Dès lors, les deux heures de show s’écoulent en un battement de cils. En effet la magie opère sans discontinuité. Car le Neko Light Orchestra revisite absolument TOUS les longs-métrages de l’ère Ghibli d’Hayao Miyazaki, de Nausicaä au Vent se lève en passant par Le voyage de Chihiro ou encore Mon voisin Totoro.

 


(Extraits) Medley Chihiro

Par le biais de medleys, la plupart des thèmes présents dans chacun des films de Miyazaki sont non seulement joués, mais en plus réorchestrés ! Loin de perdre la substance des morceaux originaux composés par le génie Joe Hisaishi, ces réorchestrations se montrent à la hauteur de la promesse faite au spectateur. Et pour cause, nous passons par toutes les émotions, du rire à la nostalgie, en retrouvant les ambiances que nous avons ressentis en voyant les films. En outre, il ne fait aucun doute l’association de la musique et des images sur grand écran assure un double spectacle qui ravi à la fois les yeux et les oreilles.

Neko Light Orchestra2De nombreuses autres surprises attendent les spectateurs. Tout d’abord, l’interprétation des thèmes de films Ghibli qui ne sont pas de Miyazaki , comme Le Tombeau des Lucioles de Isao Takahata, Si tu tends l’oreille de Yoshifumi Kondo ou encore Arietty de Hiromasa Yonebayashi. La performance maîtrisée de la chanteuse principale du groupe, interprétant les chansons en Japonais, est également à souligner. Notons aussi la participation des doubleurs originaux (les voix françaises) de chacun des films qui ont acceptés de prêter leur voix spécialement pour cette tournée. N’oublions pas, enfin, la présence de nombreuses illustrations en noir et blanc très réussies, dessinées par une étudiante passionnée par l’univers Ghibli.


(Extraits) Medley Porco Rosso

Outre les thèmes favoris de chacun, nous retrouvons entre autres moments forts de cette prestation l’étonnante version pop/country de Si tu tends l’oreille, l’émouvante interprétation au piano du Tombeau des Lucioles et bien entendu la communion entre le public et le groupe chantant tous en chœur le refrain du thème de Totoro. La complicité évidente des différents membres du Neko Light Orchestra est aussi palpable, transmettant leur passion au public.

Neko Light Orchestra 5
Au final, c’est le sourire aux lèvres et la tête encore embrumé par les émotions de ce spectacle « Echos de la Vallée du Vent » que nous sortons de la salle, heureux d’avoir pu assister à une performance dont chacun gardera un très bon souvenir.

Pour ceux qui seraient encore tentés par l’aventure, sachez que la tournée n’est pas encore finie, 4 dates à Paris, Orléans, Bordeaux et Toulouse sont encore prévues d’ici le 28 novembre prochain. Rendez-vous sur leur site pour plus d’informations. Vous pouvez aussi suivre le Neko Light Orchestra sur leur page Facebook ou leur compte Twitter.

Photos N. Boulant pour ©journaldujapon.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *