Japan Travel : du nouveau sur le tourisme nippon !

Japan Travel est un guide touristique en ligne gratuit couvrant l’ensemble du Japon. On y trouve articles, reportages photos, reportages vidéos, guides… Chaque voyageur du Japon peut partager ses expériences sur le site : Un contenu par tous, pour tous, voici l’idée de base. Chaque contribution, même un simple commentaire, rapporte un certain nombre de points échangeable ensuite sur le site contre des nuits d’hôtel au Japon, des cartes cadeaux, appareils photos… Voici pour les présentations.

Japan Travel

Sur la base de ce tourisme moderne et participatif, et après après notre série de reportage Un jour à Tokyo que vous avez été nombreux à suivre, Journal du Japon a accepté l’invitation de ce nouveau partenaire pour continuer à vous faire découvrir l’archipel nippon. Mais avant d’aller plus loin, nous avons voulu poser quelques questions à ce spécialiste du voyage au Japon, à une époque où le tourisme nippon soulève encore de nombreuses interrogations… Pour des dépenses souvent significatives qui plus est, en partant de notre hexagone !

Le tourisme au Japon, comment, pourquoi, dans quel état ? En route pour l’interview de Céline Villeneuve, la partenaire Japan Travel pour l’antenne française !

 

Japan Travel : de la société au site web…

Journal du Japon : Bonjour Japan Travel… Pour commencer pourriez-vous revenir un peu sur la création et l’histoire de votre société ?

Terrie LloydJapan Travel : Bonjour à vous et merci de nous offrir cette opportunité de présenter notre site !
L’idée de ce guide touristique en ligne est née quelques temps après les événements tragiques de mars 2011. Après ce drame, pas moins de 520000 étrangers ont dû quitter le pays. Terrie Lloyd (photo ci-contre), le fondateur de JapanTravel.com, à l’époque responsable d’une société d’informatique au Japon, est resté sur place pour répondre aux besoins de ses clients et de ses employés japonais. Mais après avoir constaté que la communauté d’expatriés au Japon avait complètement disparu, il a décidé de varier son activité et de commencer à promouvoir le tourisme au Japon (avec Japan Tourist).
En 2011, il y avait un gros manque d’informations de qualité en anglais comme en français sur le Japon et il fallait rapidement y remédier. A la manière de Wikipédia, la création de JapanTravel fut basée sur le crowdsourcing c’est à dire le partage d’informations pour tous, par tous. Ce fut alors la première plateforme du genre sur le thème du Japon. Aujourd’hui nous sommes devenus la plus importante base de donnée sur le web d’articles touristiques sur le Japon.

Ensuite pouvez-vous nous  expliquer le but de votre site web ? A qui vous adressez-vous ?

Avec JapanTravel.com, nous voulons faire découvrir le Japon à travers le monde pour augmenter le tourisme sur l’archipel. Mais surtout, nous souhaitons développer une véritable communauté de voyageurs au Japon qui, par le biais de notre site, s’échangerait bon plans et conseils sur le principe de la production participative !
Nous nous adressons  donc à la fois aux personnes résidant au Japon, aux voyageurs, et à toutes les personnes désireuses de visiter un jour le pays (et bien sûr à tous les amateurs de beaux paysages !).

Qu’est-ce qui différencie JapanTravel des autres guides touristiques ?

A la différence des autres guides touristiques, nos articles sont rédigés par des voyageurs pour des voyageurs. Nous le disions plus haut, le site est basé sur le crowdsourcing. Chaque contributeur nous parle de ses coups de cœur, de ses expériences… La grande diversité de ces contributeurs permet donc la réalisation un contenu varié et original. De cette façon, le contenu répond aux besoins de tout type de voyageurs, randonneurs, amoureux du shopping, fins gourmets…

La grande différence également réside dans notre système de point. Chaque contribution (article, commentaire, traduction…) rapporte en effet un certain nombre de points qui sont ensuite échangeables contre des nuits d’hôtels au Japon, des cartes cadeaux, appareils photos et bien d’autres choses sur notre site. Un article par exemple équivaut à  600 points et une nuit d’hôtel peut valoir entre 5000 et 10000 points.

Japan Travel Site Web

Est-ce que pouvez aussi nous en dire plus sur vos rédacteurs et leur recrutement ?

Tout le monde peut contribuer sur le site ! Bien sur il faut respecter un guide de rédaction avec quelques bases d’écriture mais tous les voyageurs du Japon peuvent partager sur JapanTravel leurs expériences et récolter ainsi des points. Les articles sont ensuite soumis à relecture par l’un de nos partenaires régionaux, pour vérifier l’exactitude des infos, puis ils sont diffusés sous le nom du contributeur avec un lien vers son propre blog s’il en possède un.

Nous proposons également un programme de « stage » (non conventionné) en photojournalisme. Chaque année nous recrutons environ 50 stagiaires de tous les pays du monde. Au cours de ce stage de 4 semaines, nos stagiaires sont en immersion totale dans la culture japonaise et produisent des articles tout en voyageant autour du Japon. Pour ces stages nous prenons en charge le transport et l’hébergement sur place. Les thèmes varient : découverte de la préfecture de Nara, bars à thèmes de Tokyo…  En partageant leurs expériences avec des milliers de lecteurs, nos stagiaires nous aident à promouvoir le Japon dans le monde entier.

Nara

Nara, Le berceau des arts et des lettres

Des conseils pour ceux qui voudraient travailler avec vous ?

Pour postuler à ces programmes en photojournalisme, une belle plume, un certain talent pour la photographie, avoir plus de 20 ans et le fait de parler anglais (l’équipe sur place étant anglophone) sont les qualités principales requises.

Il y a une rubrique « stage » sur notre site pour connaître tous les détails de ce programme et pour postuler. Les candidats sont ensuite sélectionnés à l’issu d’un rendez-vous Skype. 

 

Le tourisme japonais, sur place et à l’international

JapanTravel a été créé au Japon puis s’est développé dans plusieurs pays à l’international et notamment en Europe : comment se situe la France par rapport à ses voisins, quel part représente notre pays en termes d’audience pour votre site par exemple ?

La version française du site étant beaucoup plus récente (mai 2014), elle n’atteint pas encore la popularité de la version anglaise qui compte désormais plus de 6,5 millions de pages vues par mois. Sur les 12 langues dans lequel le site est disponible, la version française est 6e en ce qui concerne la quantité d’articles soumis et le nombre de visiteurs uniques par mois.

Toujours sur l’international : qu’est-ce qui vous a poussé à dépasser les frontières nippones, est-ce que l’attrait du Japon a évolué à l’international ces dernières années ?

Depuis deux ans, le Japon bat des records concernant son nombre de visiteurs. 10,3 millions de visiteurs en 2013, 13,3 millions en 2014… Et ce n’est pas près de baisser.  En France comme ailleurs, les salons et événements autour de la culture japonaise augmentent. Le Japon est actuellement une destination à la mode.

En accueillant la coupe du monde de Rugby en 2019 et les Jeux Olympiques en 2020, le gouvernement japonais espère même atteindre les 20 millions de visiteurs !

Proposition de Logo pour Tokyo 2020

Proposition de Logo pour Tokyo 2020 (@vivakankan)

Comment se situe le Japon au classement des pays les plus visités ? Mieux ou moins bien que la France d’ailleurs ?

La France se trouve en toute première place des pays les plus visités au monde depuis plusieurs années déjà. Le Japon ne rivalise pas encore puisqu’il ne figure même pas dans le top 10 !  

La France est un grand consommateur de biens culturels nippons comme les mangas, les animes, les jeux vidéo, le cinéma, la littérature… Mais de quels pays proviennent les principaux touristes étrangers qui vont au Japon ?

De par leur proximité, les principaux touristes étrangers du Japon sont dans l’ordre Taïwan, la Corée du Sud et la Chine pour le top 3. Les touristes français ne représentent que 1,3% des visiteurs du Japon. 

Qu’est-ce qui pousse les gens à partir au Japon en général, quels sont les principaux atouts du pays ?

La nourriture ! Un sondage réalisé par l’Agence du Tourisme du Japon nous montre que les trois choses qui attirent le plus les visiteurs avant un voyage au Japon sont la gastronomie japonaise (et principalement les sushis et les ramen), le shopping et les paysages traditionnels.   

Si on essaie de dresser un portrait du tourisme au Japon… Quelles sont les villes et régions populaires chez Japan Travel ? Quels sont les quartiers de Tokyo qui ont la côte ?

Les destinations les plus populaires sont sans surprise Tokyo, Kyoto, Osaka et le Mont Fuji. Mais depuis quelques temps, certains sites touristiques ont fait un véritable buzz et attirent de plus en plus de touristes. Notamment, le village des renards dans les montagnes Zao (préfecture de Miyagi) ou le somptueux tunnel de glycines de Fukuoka.

Glycines Fukuoka

Les glycines de Fukuoka.

A Tokyo, un article sur Akihabara, le quartier « geek », ou un reportage photo sur le quartier traditionnel d’Asakusa et son célèbre Senso-ji seront toujours appréciés.

A l’inverse, quelle est la préfecture la plus méconnue et la moins visitée… et est-ce vous avez une idée de la raison ?

De nombreuses préfectures sont boudées par les touristes étrangers. Shimane dans la région du Chugoku par exemple. Il y a de nombreux immanquables au Japon, et le manque de temps, de budget ne permets pas, bien souvent, de s’écarter de ces itinéraires de base. Les voyageurs se rendant dans la région du Chugoku visitent en général Hiroshima et Miyajima puis doivent repartir avant d’avoir pu découvrir le superbe jardin traditionnel du musée Adachi de Shimane ou les immenses dunes de Tottori.

Dunes de Tottori

Dunes de Tottori

En moyenne, combien de temps les gens partent-ils au Japon et dans quel type d’établissement séjournent-ils ?

En moyenne, les Français (et les Européens en général) partent entre 7 et 13 jours au Japon, le temps de visiter quelques un des lieux phares du pays. Nombreuses sont les personnes qui souhaitent tester les ryokan (auberge traditionnelle japonaise) à leur arrivée au Japon. Mais la grande majorité des visiteurs se dirige malgré tout vers les hôtels à l’occidental, le prix étant bien souvent plus attractif.

Pour cette durée moyenne, quel est l’ordre de grandeur d’un budget raisonnable selon-vous ?

Pour le billet d’avion, cela peut aller du simple au double en fonction de la saison. En février, le prix billet d’avion peut commencer à 500 euros. Pendant la période du hanami, vous pouvez facilement multiplier ce prix par deux. Pour deux semaines au Japon, on peut partir sur un budget de 2500 euros en comptant le transport, la nourriture, l’hébergement, les déplacements… Mais vous pouvez facilement diminuer le budget hébergement si vous partagez vos expériences au Japon sur JapanTravel.com et gagnez ainsi des nuits d’hôtel !

Quelques conseils pour un voyage au Japon réussi ?

Bien se renseigner avant le départ sur les destinations où l’on souhaite se rendre est important. Lors d’un séjour d’une ou deux semaines, on ne pourra bien entendu pas arpenter tout le pays, mais il serait dommage de manquer un incontournable à proximité simplement parce qu’on ne connaissait pas son existence !

Également, apprendre quelques expressions et mots de vocabulaire avant de partir est toujours utile ! Ça fait toujours plaisir aux locaux et cela pourra vous rendre bien service dans certaines situations.

Dans un autre domaine, en lien avec la création même du site : quatre ans plus tard, quel bilan on peut dresser de Fukushima et du Tsunami sur le plan touristique ?

En 2011, suite à la triple catastrophe qui a frappé la région du Tohoku, le nombre de voyageurs à destination du Japon avait littéralement chuté. Ce nombre est passé de 6,4 millions en 2010 à 4,1 millions au lendemain du 11 mars 2011. Mais aujourd’hui Fukushima ne semble plus être un frein si l’on regarde les chiffres du tourisme au Japon.

La politique Abenomics a porté ses fruits. Cette politique, mise en place par le Premier Ministre japonais Shinzô Abe, a pour dessein de relancer la croissance et lutter contre la déflation en encourageant (entre autres) le tourisme. On a ainsi vu apparaître une baisse du cours du yen, l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du Mont Fuji, ou encore, une lutte acharnée pour devenir le pays hôte des Jeux Olympiques de 2020.  Grâce à cela, entre autres efforts, l’économie du tourisme japonais atteint depuis 2013 des niveaux record.

Comment se porte la région actuellement ? Est-ce que des gens veulent malgré tout s’y rendre et si oui pourquoi ?

Si beaucoup de touristes évitent encore la préfecture de Fukushima, le reste de la région du Tohoku attire aujourd’hui de nombreux voyageurs. Le mont Zao (photo ci-dessous, NDLR), le festival Nebuta de Aomori, le temple Yama-dera perché dans les montagnes de Yamagata, ou encore les îles Matsushima sont des destinations très prisées. La raison est simple : ce sont des endroits vraiment magnifiques !

Monstres de glace Mont Zao

Monstres de glace Mont Zao

Pour finir sur une note plus positive : à vous de nous donner quelques coups de cœur là-bas, des choses méconnues qui méritent le détour !

La vallée d’Iya sur l’île de Shikoku, la ville de Totsukawa et ses nombreuses sources chaudes naturelles dans la préfecture de Nara, les glycines du parc d’Ashikaga dans la préfecture de Tochigi, la paisible île de Sado au large de Niigata… La liste des coups de cœur est tellement longue !

Il ne nous reste plus qu’à nous y rendre… Merci Japan Travel !

 

Maintenant que les présentations sont faites, vous pouvez suivre chaque semaine les meilleurs articles de Japan Travel sur notre Tumblr, mais aussi vous rendre directement sur leur site, leur page Facebook ou leur tout jeune compte Twitter qui n’attendent que vous !

Remerciements à Céline Villeneuve et Japan Travel pour leur disponibilité.

Paul OZOUF

Rédacteur en chef de Journal du Japon depuis fin 2012 et fondateur de Paoru.fr, je m'intéresse au Japon depuis toujours et en plus de deux décennies je suis très loin d'en avoir fait le tour, bien au contraire. Avec la passion pour ce pays, sa culture mais aussi pour l'exercice journalistique en bandoulière, je continue mon chemin... Qui est aussi une aventure humaine avec la plus chouette des équipes !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *