Attentes de mars : l’hiver se termine, et il n’est pas le seul

Léger ralentissement à venir sur le planning des sorties manga. Après un démarrage dans la bonne moyenne pour les 2 premiers mois de l’année, le nombre de volumes à venir sur les étals des libraires accusera une petite baisse de régime pour descendre à 155. Mais c’est surtout au niveau des nouvelles séries que le ralentissement se fera sentir, avec une petite quinzaine de titres seulement qui feront leurs débuts ce mois-ci, et à peine plus de one-shots. Des chiffres proches des mois les plus creux de 2015. Pourtant, de l’autre coté de l’équation, ce ne sont pas moins de 18 séries qui arriveront à leur conclusion avant l’arrivée du printemps !

Dans ces conditions, c’est sans surprise que l’attention des rédacteurs de JDJ se portera ce mois-ci sur 2 nouveautés d’une part, mais surtout sur 4 séries qui profiteront de cette fin d’hiver pour tirer leur révérence, en beauté nous l’espérons.
Et pour vous, mars sera-t-il synonyme de début ou de fin de série ?

Attentes JDJ - 2016 Mars

 

Quoi d’neuf docteur ?

Pere & Fils 1 - Ki-oonFabien : Dans Père & Fils de Mi TAGAWA, nous suivrons la vie de Torakichi, un herboriste itinérant qui passe la plupart de son temps sur les routes, au risque de délaisser son fils de trois ans, Shiro. Suite au décès de sa femme, il n’a pour seul choix que d’être présent pour Shiro et prend la décision de l’emmener avec lui dans ses voyages. Mais cela s’annonce compliqué pour ce jeune père qui ne connaît que peu de choses sur la façon de s’occuper d’un enfant. Voilà qui promet un titre fort en émotions, avec un dessin qui s’annonce de qualité si l’on en croit ses couvertures.

Ki-oon nous donne donc rendez-vous le 10 mars pour découvrir le premier volume de cette œuvre qui fait immédiatement penser à Mushishi pour son côté voyageur et à Un Drôle de Père pour cet homme devant s’occuper seul d’un enfant. Des comparaisons loin d’être péjoratives quand on connaît la qualité des titres cités. Plus que quelques jours avant de découvrir ce seinen qui se présente déjà comme l’une des nouveautés les plus prometteuse de l’année !

 

Hawkwood 1 - Doki DokiPaul : Lorsqu’on entend parler de manga historique chez JDJ on ouvre toujours un œil, surtout s’il peut nous en dire davantage sur notre propre histoire. Si en plus, comme votre serviteur, vous habitez dans la région même où se déroule l’action, ça devient une occasion à ne pas rater ! Les normands l’auront deviné, je vous parle d’Hawkwood, un seinen mêlant aventure et histoire, en huit volumes chez Doki-Doki, qui nous emmène sur les traces d’un mercenaire durant la Guerre de Cent ans, une figure historique du nom de Sir John Hawkwwod.

À la tête de la « compagnie des corbeaux blancs », il fut engagé pour terroriser les populations françaises au nom de l’Angleterre. Villages pillés, forteresses assiégées : on a hâte de voir ce qu’un amateur d’heroic fantasy comme Tommy OHTSUKA, mangaka de Slayers – Knight of the Aqua Lord, va pouvoir nous proposer… Réponse ce mois-ci avec la sortie des deux premiers volumes !

 

That’s all folks

Secret 3 - Ki-oonQuentin : Alors que la série arrive déjà à son terme, comment ne pas vous parler de Secret, aux éditions Ki-oon ? Il s’agit de la 3ème série de Yoshiki TONOGAI, qui n’est rien moins que le papa de Doubt et Judge ! Mais cette fois-ci plus question d’adolescents séquestrés, et le port du masque de lapin est facultatif. L’histoire prend place après un accident survenu lors d’un voyage scolaire, le professeur explique alors aux 6 rescapés que l’accident n’était pas dû au hasard et que 3 meurtriers se cachent parmi eux. Ils vont alors devoir se dépêcher de les trouver…

Ce 3e tome étant le dernier, j’attends bien sûr le dénouement avec impatience ! Les volumes étant relativement épais, l’auteur a quand même eu le temps de faire monter le suspens durant les 2 premiers tomes, mais on se prépare également à des retournements de situations dignes de Tonogai-sensei.

 

Sangsues 5 - CastermanAudrey : Et si un inconnu avait le double de vos clefs, et venait habiter chez vous la journée pendant que vous êtes au bureau ? Si cette personne buvait un verre de votre jus d’orange, prenait une douche dans votre salle de bain, ou faisait une sieste dans votre lit, vous en rendriez-vous compte ? Et si ces « évaporés » sans identité ni attaches, ces sangsues de la société, existaient vraiment, qui se retrouverait le plus en danger : eux ou vous ?

En explorant avec réalisme un monde sans foi ni loi coexistant juste à côté du nôtre, Sangsues de Daisuke IMAI nous offre un thriller haletant aux héros charismatiques, qui nous séduit tant par sa narration vibrante que par son esthétisme tranché et vif. La série se termine déjà avec son cinquième opus à paraître fin mars chez Casterman… Une conclusion que je guette avec angoisse et impatience !

 


Orange 5 - AkataMarion :
Ça y est, c’est la fin. Ichigo TAKANO marque de sa plume la conclusion d’Orange, un shôjo doux et un peu amer à la fois, qui nous fait voyager à travers le temps et les dimensions. Pour l’occasion, les éditions Akata nous proposeront un coffret collector capable d’accueillir les cinq volumes de la série, disponible dès le 24 mars, jour de la sortie du dernier tome.

Quel sera donc le destin de Kakeru, ce jeune ado anxieux et perdu ? L’amitié de ses camarades lui aura-t-elle fait entrevoir de nouveaux horizons ? Deux issues sont possibles, et on tremble de connaître le choix de l’auteur quant au futur de ses personnages, qu’elle a su rendre au fil du récit si attachants. Le passé est-il réellement si figé, finalement ? Au gré d’un graphisme des plus attendrissants, on retiendra de cette histoire bouleversante un peu de poésie et de mélancolie, mais aussi du bonheur et de la joie. Mais ne soyez pas tristes puisqu’Orange, ce n’est pas tout à fait terminé ! L’anime sera diffusé cet été, et un mini chapitre ainsi qu’un spin off du manga seront publiés au Japon sous peu. Affaire à suivre.

 

Love so Life 17 - DelcourtCharlène : Malgré tant de volumes, Love so Life aura su tenir jusqu’au bout ! Avec ce dernier tome, on espère avoir le fin mot de diverses situations, mais on pourra retenir surtout sa douceur, son humilité, sa gentillesse et sa kawaii attitude à foison. Un bol d’air frais qui s’arrête, mais en nous laissant un beau sourire.

On a hâte de voir comment Chiharu va dire au revoir aux jumeaux qui, rejoints par leur père, vont vivre chez leurs grands-parents. Ou comment elle s’apprête à sortir de l’orphelinat et à affronter sa nouvelle vie. Mais le point d’orgue est bien de savoir si Seiji va se décider à agir au grand jour vis-à-vis de la jeune fille, et si quelque chose va finir par arriver pour eux. Dans tous les cas, il s’agissait là d’un beau petit shôjo qui ne payait pas de mine mais était fort agréable à lire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *