Japanime & manga : ces couples qui n’ont pas abouti…

En ce 14 mars, nos amis nippons célèbrent une fête bien particulière : le White Day ! Arrivant un mois après la Saint Valentin, cette journée a un but précis : remercier celles qui vous offrent leur cœur. Pour l’occasion, l’équipe du Journal du Japon vous propose une liste de « couples » d’animes et de mangas un peu spéciale : les personnages qui auraient pu (dû ?) finir ensemble… Sauf que ces relations n’ont jamais abouti.

Alors mesdames et messieurs les romantiques, cet article vous est destiné ! Il est encore temps de sortir les mouchoirs…

Attention : spoilers !

 

Jusqu’à ce que la mort les sépare…

L’amour, c’est beau. Mais cela peut aussi bien vite prendre une tournure tragique. Spécialement lorsqu’au moins un des deux protagonistes perd tristement la vie. Vous êtes prêts ? On y va !

Cher Degree et Hubb Lebowski (Wolf’s Rain)

© by Fuji TV / Beez Entertainment

© by Fuji TV / Beez Entertainment

Douloureux, voici le mot adéquat pour qualifier leur relation. Avant le début de la série, ils étaient mariés et épanouis. Cependant, il est clairement apparu que Cher ne pouvait gérer vie professionnelle et vie privée. Conclusion, ils se sont séparés. 

Mais ce qui nous frappe, c’est le réalisme avec lequel leurs liens se sont reconstruits et évoluent au fil des épisodes. Ce sont des adultes imparfaits. Ils ont des problèmes quotidiens et doivent réapprendre à aimer et à s’aimer. Malheureusement, l’espoir de les voir à nouveau réunis s’estompera de plus en plus nettement… Un destin tragique, à l’image de la série tout entière.

 
Isla et Tsukasa Mizugaki (Plastic Memories)

Si vous connaissiez exactement la date de mort de la personne dont vous êtes amoureux, seriez-vous toujours capable de l’aimer ?

© MAGES / Project PM

© MAGES / Project PM

C’est la problématique qu’explore l’anime Plastic Memories. Ici, le téléspectateur sait dès les premiers épisodes que les heures de l’héroïne sont comptées. En effet, c’est une Giftia, c’est-à-dire une sorte d’humanoïde ayant la capacité d’éprouver de réels sentiments. Et comme tout Giftia, son espérance de vie est limitée.

Ce qui nous touche surtout, c’est la manière dont les personnages, et en particulier le héros, réagissent face à cette situation. Au lieu de couper les liens avec la personne qu’il aime, Tsukasa décide de lui avouer ses sentiments et fait tout pour créer des souvenirs heureux avec elle. Le genre de moments qui ne s’effacera jamais, même avec le temps. Nous suivons donc l’évolution d’une relation vouée, dès le départ, à l’échec. Pourtant, ce n’est pas la manière dont elle se finit qui importe (même si la scène finale ne cesse de nous arracher des larmes) mais plutôt comment elle se construit.

Un ascenseur émotionnel qui vous fera vibrer jusqu’au dernier épisode.

Plus d’information sur le site de l’éditeur.

Shirley Fenette et Lelouch Lamperouge (Code Geass)

Si, pour certains, le moindre choix du quotidien est déjà difficile, être à la tête d’une rébellion n’est pas vraiment plus facile… Non seulement pour soi-même, mais aussi pour ceux qui nous sont chers. Et le principal protagoniste de Code Geass l’a très vite compris.

Métaphoriquement, Shirley incarne l’idéal de Lelouch : l’espoir d’un avenir meilleur. Son innocence et sa pureté sont ce qui empêche l’adolescent de sombrer dans la folie. Le changement de Lelouch dans sa manière de penser et son évolution en tant que personnage découlent indirectement du destin de sa précieuse amie.  De son côté, Shirley ne peut se résoudre à abandonner Lelouch. Elle lui pardonne, est toujours capable de voir le bien en lui et continue de l’aimer, quoi qu’il arrive.

©SUNRISE/PROJECT GEASS • MBS Character Design ©2006-2008 CLAMP

©SUNRISE/PROJECT GEASS • MBS Character Design ©2006-2008 CLAMP

Hélas, Lelouch n’a jamais été destiné à un avenir heureux. Il n’y a jamais eu de place pour la romance dans sa vie. Cela l’aurait rendu vulnérable et freiné dans sa mission. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il tente de mettre de la distance entre lui et Shirley. La relation Lelouch/Shirley représente « ce qui aurait pu arriver » si Lelouch avait été un simple étudiant vivant une existence « normale ».

La tragédie liée à ce personnage et ses sentiments envers Lelouch font de leur relation un pourvoyeur de moment clés de la série, dont une scène – LA scène – poignante mais nécessaire, qui a su toucher le cœur de bon nombre d’entre nous.

Plus d’information sur le site de l’éditeur (manga & anime)

Jamais deux sans trois

Les triangles amoureux, en voilà un moyen d’ajouter une touche mélodramatique à l’histoire ! Mais, ne vous êtes-vous jamais demandé quels couples auraient pu se créer si certains « love interests » n’avaient jamais existé ?

Naruto Uzumaki et Sakura Haruno (Naruto)

© by Aniplex / Kana Home Video

© by Aniplex / Kana Home Video

Dans ce cas-ci, on ne peut pas vraiment parler d’un triangle amoureux mais plutôt d’un… quatuor ! Au début de la série, les choses se présentent de la sorte : Hinata est amoureuse de Naruto, qui aime Sakura, elle-même ayant des sentiments pour Sasuke. Ce dernier, par contre, ne semble pas s’intéresser aux histoires de cœur.

Bien sûr, on sait tous comment cela se termine… Pourtant, l’histoire aurait pu se finir autrement (si l’auteur l’avait voulu bien sûr). Surtout à la vue de l’évolution de la relation Naruto/Sakura. C’est d’ailleurs l’une des plus réalistes et des mieux développées de l’anime. Leur confiance et leur support mutuel ne font que renforcer les liens qui les unissent. Ils se complètent étrangement bien malgré leurs personnalités opposées et agissent naturellement en compagnie de l’autre. La dévotion et l’altruisme dont fait preuve Naruto envers celle qu’il aime sont admirables. Il en va de même pour l’évolution des « sentiments » de Sakura, passant de l’indifférence à l’attachement.

Qui sait, si Sakura n’était pas aussi attachée à son premier amour, peut-être auraient-ils pu finir ensemble ?

Plus d’information sur le site de l’éditeur (manga & anime)

 Jintan Yadomi et Naruko Anjou (Ano Hana

Notre premier amour tiendra toujours une place spéciale dans nos cœurs. Et parfois, il arrive que l’on ne puisse l’oublier.

© by A-1 Pictures Inc.

© by A-1 Pictures Inc.

C’est le cas de Naruko Anjou qui éprouve toujours des sentiments pour son amour de jeunesse. Cependant, elle n’a jamais eu l’occasion de le lui avouer. Et encore moins après la perte tragique de leur amie commune, Menma, dont était épris Jintan. Cet événement mis de la distance entre les deux amis. Néanmoins, plusieurs années plus tard, lorsque Memna reviendra sous forme de fantôme, ils se rapprocheront de nouveau. Mais le jeune homme est toujours hanté par la mort de celle-ci et ne semble pas pouvoir aller de l’avant.
Et ce qui nous donne vraiment envie d’appuyer cette relation, c’est surtout le personnage d’Anjou ! On peut facilement s’y identifier et on souhaiterait par-dessus tout la voir heureuse. Après tant d’années, ses sentiments envers Jintan sont toujours aussi authentiques et touchants. Si ceux du jeune homme ne sont pas réciproques, il ne se soucie pas moins de son amie : il la défend et la soutient à sa façon. Leur dynamique est donc des plus intéressantes.

Ano Hana, c’est surtout apprendre à tourner la page et on ne peut qu’espérer que cela soit le cas pour Jintan. Le film d’animation, sorti deux années après la série, nous propose en tout cas une fin ouverte. La possibilité de voir Jintan et Naruko ensemble, dans un avenir proche, n’est donc pas perdue. Comme on dit, l’espoir fait vivre !

Plus d’information sur le drama (manga et anime inédit en France) sur le site de l’éditeur.

 

Raku Ichijo/ Chitoge Kirisaki /Onodera Kosaki (Nisekoi)

D’accord, la version papier n’en est pas à son dernier chapitre. Résultat des courses, nous ne savons toujours pas qui de Chitoge ou d’Onodera terminera avec Raku. Mais après tout, choisir, c’est renoncer. Dans les faits, ces deux relations sont si attachantes que nous-mêmes ne pouvons faire un choix. Alors, pourquoi ne pas mettre en lumière ces deux paires diamétralement opposées ?

Nisekoi tourne autour du souvenir oublié d’un amour d’enfance et d’une promesse secrète. Le protagoniste possède un pendentif en forme de serrure dont la clé susceptible de l’ouvrir appartient à son premier amour. Onodera et Chitoge possèdent toute deux une clé… Mais laquelle des deux aura accès au cœur de Raku ? Surprise !

NISEKOI © 2011 by Naoshi Komi / SHUEISHA Inc.

NISEKOI © 2011 by Naoshi Komi / SHUEISHA Inc.

D’un côté, Raku a toujours été secrètement amoureux d’Onodera. Et ses sentiments sont mutuels. Cependant, tous deux ne se sont jamais avoué leur amour. Leur relation est simple. Et ça la rend d’autant plus crédible. Et même si elle sert d’élément comique, elle reste adorable et touchante.
De l’autre, le couple Raku/Chitoge est la relation typique du « Je t’aime moi non plus ». Dans les premiers temps, ils ne s’apprécient guère. Mais lorsqu’ils doivent fausser leur amour pour préserver la paix entre leurs deux familles, tout se complique. Ils apprennent à se connaître, commencent à s’apprécier et deviennent à l’aise en présence de l’autre. Si au départ, leur relation est purement basée sur un mensonge, des sentiments authentiques se développent entre eux par la suite.

Que le manga se termine en se focalisant sur Raku/Onodera ou au contraire sur Raku/Chitoge, peu importe. Nous apprécions ces deux paires et la manière dont elles évoluent. Et quoi qu’il arrive, il y aura des joies et des déceptions. Voir peut-être un couple à trois ?

Plus d’information sur le site de l’éditeur.

 

Aimer, c’est bien. Le dire, c’est mieux.

Deux âmes-sœurs qui se tournent autour, c’est toujours agréable. Mais quand la relation n’évolue pas car les deux protagonistes n’ont jamais confessé leurs sentiments, ça devient vite frustrant ! Et c’est de ça dont nous allons parler.

Roy Mustang et Riza Hawkeye (Fullmetal Alchemist)

Que ce soit dans la série originale ou dans la seconde adaptation animée, leur relation est basée sur la confiance, le respect et la dévotion. Roy et Riza se connaissent depuis leur adolescence et leur parcours est assez similaire. En raison de leurs destins profondément entrelacés, leur loyauté l’un envers l’autre est sans égale.

© by Bones / Dybex

« Je vous suivrais jusqu’en Enfer si vous me le demandiez », que dire de plus ? Ces deux protagonistes sont tellement complémentaires que les imaginer séparés est impossible. Malheureusement, l’occasion de les voir ensemble à la fin de la série ne s’est jamais présentée. Notamment parce que les relations dans le milieu militaire sont proscrites. Une frustration immense pour tout fan qui se respecte !

Plus d’information sur le site de l’éditeur (anime & manga).

Canaan et Maria (Canaan)

Mignon, pur et rafraîchissant. Voilà les mots adéquats pour évoquer leur relation. Leur « amitié », très bien exploitée, fait partie des forces de la série. Si Canaan est stoïque, calme et n’a pas peur du danger, Maria est tout l’inverse ! L’aspect extraverti et un peu naïf de celle-ci contrebalance bien le côté sombre de Canaan. Ces deux personnages partagent des moments touchants et forment un duo des plus intéressants.

Lors du dernier épisode, elles décident cependant de suivre des chemins séparés tout en gardant une place importante dans le cœur de l’autre. On aurait pu mettre cette relation dans la catégorie « relations ambiguës ». Mais après mûre réflexion, elle a définitivement sa place ici. Il n’y a qu’à les voir ensemble pour le comprendre !

© by P.A. Works / Kaze

© by P.A. Works / Kaze

Plus d’information sur le site de l’éditeur.

Amu Hinamori et Ikuto Tsukiyomi (Shugo Chara)

N’avez-vous jamais eu un coup de cœur pour votre meilleur ennemi ? Il vous agace mais vous ne pouvez pas empêcher votre cœur de battre à un rythme saccadé.

SHUGO CHARA ! © PEACH-PIT / Kodansha Ltd

SHUGO CHARA ! © PEACH-PIT / Kodansha Ltd

Parfois, la frontière entre l’amour et la haine est très mince. Et la relation entre Amu et Ikuto nous le prouve !

Alors qu’ils se considèrent comme adversaires, Ikuto tombe amoureux d’Amu. Dans le but de la protéger, il tend cependant à s’éloigner d’elle. Celle-ci est la seule à pouvoir le rendre heureux et lui faire oublier les désastres et les problèmes endurés.

Quant à la jeune fille, ses sentiments semblent plus confus. Cette relation développe son personnage qui gagne en maturité, l’incite à être plus honnête et la mène sur le chemin de son « véritable soi ». Ikuto est d’ailleurs l’une des rares personnes à voir au-delà des apparences.

Néanmoins, la fin de l’anime ne nous les montre pas ensemble. Mais on vous rassure ! Le manga suggère fortement la réciprocité des sentiments d’Amu envers Ikuto et qu’ils seront, un jour, réunis.

Plus d’information sur le site de l’éditeur.

 

Les relations ambiguës

Ichigo Kurosaki et Rukia Kuchiki (Bleach)

 BLEACH © 2001 by Tite Kubo / SHUEISHA Inc.

BLEACH © 2001 by Tite Kubo / SHUEISHA Inc.

C’est probablement l’une des relations les plus ambiguës, tout anime et manga confondu ! Certains verront leurs liens comme de la fraternité tandis que d’autres clameront qu’ils possèdent des sentiments l’un pour l’autre.

Quoi que vous pensiez, la dynamique entre ces deux personnages est indéniablement la plus intéressante de la série. On constate rapidement l’effet positif de la présence de chacun dans la vie de l’autre. Ichigo et Rukia ont la particularité de pouvoir se comprendre mutuellement, en s’échangeant un simple regard. Ils peuvent véritablement être eux-mêmes en présence de l’autre et ne cessent de se soutenir mutuellement dans les moments difficiles. Et puis, il faut bien se l’avouer, ils agissent souvent comme un vieux couple marié ! Qui aime bien, châtie bien, comme le dit si bien le dicton…

Et si dans la série animée ils ne finissent pas en couple, une mince lueur d’espoir subsiste toujours dans le manga.

Plus d’information sur le site de l’éditeur (manga et anime).

Sacha et Ondine (Pokémon)

Aucun fan de Pokémon ne peut le nier, Sacha et Ondine auraient dû finir ensemble. Et si ça vous laisse un goût amer en travers de la gorge, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls !

POCKET MONSTERS SPECIAL © 1997 Hidenori KUSAKA, MATO / SHOGAKUKAN

POCKET MONSTERS SPECIAL © 1997 Hidenori KUSAKA, MATO / SHOGAKUKAN

Les relations basées sur le « je t’aime, moi non plus », on adore ou on déteste ! Et celle formée par ces deux compagnons de voyage n’échappe pas à la règle. Bien qu’au début de la série ils ne s’apprécient guère, au fil des épisodes, une véritable amitié finit par s’installer. Plusieurs éléments tendent même à insinuer que, par la suite, ils commenceraient à avoir des sentiments plus qu’amicaux l’un envers l’autre… ou du moins, un « béguin » prononcé, vu qu’ils n’ont que 10 ans.

Si Ondine était restée aux côtés de Sacha tout au long de ses aventures, peut-être cela aurait-il mené à quelque chose de plus concret. En attendant, si vous souhaitez les revoir dans une même scène, il ne vous reste plus qu’à visionner le premier cycle de la série !

Plus d’information sur le site de l’éditeur (manga & anime).

Oz Vessalius et Alice (Pandora Hearts)

pandora-hearts-31

Jun Mochizuki / SQUARE ENIX CO. LTD.

L’amitié et la confiance sont la base de toute relation solide. Et c’est ce que nous prouve la connexion entre Oz et Alice.

Dans un monde dominé par le mensonge, ces deux personnages sont constamment dans le doute par rapport à qui ils sont et leur place dans ce monde. Oz et Alice trouvent ainsi de l’espoir l’un en l’autre. Entre eux, pas de faux-semblants. Alice est fière d’accompagner Oz car il l’apprécie pour ce qu’elle est vraiment : une amie qui le touche de par son honnêteté brutale.
Emprisonnée dans sa solitude durant une longue période, la jeune fille n’a pas l’habitude de gérer des relations. Oz est la première personne avec qui elle établit un vrai contact. En concordance, celui-ci trouve en sa partenaire quelqu’un de compréhensif. Et lorsque, pour continuer à sourire, il se met à détruire tout autour de lui, Alice est là pour le maintenir dans la réalité.

Les deux sont connectés d’une manière touchante, naturelle et amusante, qui donne à leur amitié une substance particulière.

Plus d’information sur le site de l’éditeur.

Si cette sélection vous démoralise un peu trop, focalisez-vous sur vos couples préférés qui ont réellement fini ensemble. N’hésitez pas non plus à nous faire part de vos impressions sur cette liste… et à nous dévoiler la vôtre !

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Poyjo dit :

    Sympa comme article, idée déprimante pour le white day mais bien trouvée.
    Le seul défaut qu’on peut reprocher à cet article c’est un style d’écriture qui ne semble pas encore arrivé à maturité, pleins de bonnes idées et qui ne demande que de l’expérience pour s’améliorer. Après je peux me tromper complètement mais si c’est un premier ou un des premiers articles, félicitations et bonne chance pour la suite. Sinon, bah, au boulot :D.

    • Paul Ozouf dit :

      Bonjour Poyjo,

      Paul OZOUF, rédacteur en chef. Merci de nous avoir lui déjà 🙂

      L’idée et l’écriture de ce premier papier est en effet celui de l’un de nos toutes jeunes recrues (Anysia, en signature du papier) qui signe quelque chose d’assez chouette du haut de ses – seulement – 19 ans. Ça promet pour la suite !

  2. Thibault RENOU dit :

    Quelques idées d’ajouts :

    Dans la catégorie « Jusqu’à ce que la mort les sépare… », je pense à Naru & Nephrite dans « Sailor Moon » 🙂 (version animée uniquement) – la mort les sépare tellement trop tôt :'(

    Dans la catégorie « Les relations ambiguës », je pense à Shizuku & Miyabi dans « Les gouttes de Dieu » ^^ (honnêtement, je suis persuadé qu’ils vont finir ensemble :D)

  3. Zukateku dit :

    La relation entre Hei/Yin/Amber de Darker than BLACK est également très belle et c’est horrible de ne pas voir plus de moments entre Hei/Amber ou Hei/Yin ! (même si dans ce cas il y en a déjà plus)
    Plus globalement chaque lien que Hei a avec les personnages féminins de la série est ambigu… (Misaki, Suô)

  4. Lucy dit :

    C’était une bonne idée de faire cette rubrique vous pourrez en faire d’autre ?

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire ! Quant à savoir si nous rédigerons, à l’avenir, un article sur le même thème, pourquoi pas. Mais à ce moment-là, nous adopterons probablement une approche différente 🙂

  1. 12 juillet 2016

    […] sport, aventure, romance… Les mangas et les animes comptent une pluralité de thématiques à aborder. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *