[Live report] SPYAIR : de retour pour un show exceptionnel !

SPYAIR est un groupe de rock japonais assez bien connu dans l’Hexagone, surtout depuis sa venue au festival Tokyo Crazy Kawaii de Paris en septembre 2013 (nous y étions d’ailleurs, pour une interview et un live report). À l’époque, un bon feeling était passé entre le public français et le groupe, si bien que ce dernier a rapidement envisagé de revenir au pays de la baguette et du béret. Il faudra pourtant attendre plus de deux ans, en raison d’une pause du quatuor : son chanteur Ike, souffrant, devra prendre un congé pour se remettre. Il pense même quitter le groupe, mais son entourage le raisonne.
Bonne nouvelle, donc : en 2016, SPYAIR est de retour sur la scène internationale… Et le groupe est ainsi revenu en France !

Retour sur un come-back des plus attendus…

 Spyair_17

C’est Japan FM qui se charge de l’organisation de ce concert. Il devait initialement se dérouler au Bataclan, mais après les événements tragiques du 13 novembre 2015, les organisateurs se tourneront vers une autre salle. C’est donc à La Machine du Moulin Rouge (ex. Locomotive) que les fans sont venus en masse le 26 mars dernier pour retrouver SPYAIR.

Spyair_30A l’entrée est fournie à chaque spectateur une pancarte A4 « okaeri », histoire de souhaiter un bon retour à leur groupe préféré. L’initiative est sympathique et le public apprécie. Ce dernier, majoritairement féminin, est plein d’énergie durant le spectacle et ne se préoccupe guère des quelques minutes de retard. Les lumières s’éteignent pour l’entrée en scène des artistes, le show peut commencer…

Rockin’ out ouvre les festivités. L’ambiance est au rendez-vous et si l’audience reste statique, elle répond tout de même au quart de tour dès qu’il s’agit de reprendre les refrains. Ike capte toute l’attention du public même si ses comparses, un peu plus en retrait, donnent activement de leur personne.

Suivent les titres Fire stater, Wendy ou encore Come in summer. Le décor est épuré avec quatre écrans derrière la scène où l’on peut voir alternativement leurs noms ou bien des flammes. Ike lâche quelques mots en français et aussi un peu d’anglais, mais l’essentiel de ses interventions sera en japonais. Il fera d’ailleurs un premier MC juste avant que le groupe n’entonne le titre Beautiful day’s.

Vient ensuite une initiative assez rare : un ou une fan pouvait gagner le droit d’être à leur côté, sur scène, durant ce concert. Ainsi, pendant le show, un animateur est donc monté sur scène pour annoncer l’heureux gagnant du tirage au sort. Le public était aux anges et le groupe en a profité pour faire un speech en français dans le texte mais « très japonais » dans son contenu, en glissant quelques mots rigolo : culotte, pipi, caca et autres. Le caca c’est la base de l’humour japonais et faire dire caca au public constituait un moment des plus amusant ! Ceci fait, la gagnante est donc montée sur scène pour le morceau acoustique : My Friend. Le quatuor  et la demoiselle, tous les cinq assis sur de grands tabourets face à la scène constituait un beau moment de communion entre cette fan, le public et le groupe.

Spyair_14Après cette interlude, retour aux tonalités rock du groupe : Kenta, le batteur, aura droit à son heure de gloire avec un drum solo des plus sympathiques. On notera aussi une autre innovation avec les lunettes, accessoire indispensable pour jouer Just one life. Les flammes projetées sur les écrans derrière eux font échos au clip du même nom. 

Enfin, c’est une exclamation de joie qui jaillit de la foule quand démarre Samourai heart, un titre phare de SPYAIR. La salle, définitivement conquise, reprend le refrain avec une ferveur incroyable. L’ambiance est à son paroxysme, l’audience est en délire et tout la salle de la Machine résonne a l’unisson. Le set se termine avec I am a believer et Niji. Sur cette dernière, une explosion de confetti en forme de cœur tombe sur le public, avant que les quatre musiciens quittent la scène… mais pour mieux y revenir, sous un tonnerre d’applaudissements ! Les rockeurs se donnent alors une dernière fois pour leur public français. Le faux départ pour Ike sur Imagination se fait sous le regard amusé du batteur : la fatigue se fait sentir, mais peu importe, ils conservent l’envie de se donner à fond. 

Malgré tout, le moment tant redouté par les fans arrive : Ike lance, à la cantonade, « the last song ». Il s’agit de Singing dont les whou whou sont repris par la foule qui n’a visiblement pas envie que ce concert se termine. Il faut dire qu’avec près de deux heures de show exceptionnel, la groupe a su faire preuve d’une vraie générosité !

Ils prennent une dernière pause avec leur public pour un selfie réussi, avant de quitter la scène parisienne.

Spyair_23

SPYAIR a donc largement fait son job, et c’est un public ravi qui quitte La Machine du Moulin Rouge, le tout avec une gestion de concert exemplaire par Japan FM. Un vrai plaisir.

Set list :
Rockin’ out
Fire stater
Wendy
Come in summer
Last moment
Naked
sakura mitsutsuki
Beautiful days
My friend

drunm solo

0 Game
genjo distraction
Just one life
japanication
Samourai heart
I am a believer
Niji

Encore :
Imagination
Singing

Remerciements à l’équipe de JAPAN FM.

Photos à retrouver dans notre album signé par K. TUDEAU !

Tatiana Chedebois

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20 août 2018

    […] saison de l’anime Gintama.: Shirogane no Tamashii-hen.  Pour vous faire patienter relisez le live report que nous avions publié lors de leur précédente venue à la Machine du Moulin […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *