Vœux de nouvelle année 2017 : le cadeau de la famille impériale

C’est le cadeau annuel de la Famille Impériale à son  peuple, ou une photo d’art et d’opinion sur un an de politique intérieure où le silence de l’Empereur est toujours de rigueur. C’est l’occasion de rappeler quelques bases sur cette famille atypique et sa fonction au pays du soleil levant.

2017 Photo de bonne année de la famille impériale

2017 : Photo de bonne année de la famille impériale

La photo a été prise au palais de Tokyo pour la nouvelle année. L’Empereur Akihito est au centre avec son épouse l’Impératrice Michiko. A sa droite est son fils ainé le Prince héritier Naruhito suivi de sa femme, la Princesse Masako. A coté de l’Impératrice, vous trouverez leur second fils, le Prince Akishino, et sa femme la Princesse Kiko. Derrière les adultes se tiennent debout leurs héritiers. Le Princesse Aiko est la fille unique du prince héritier. Elle est la plus jeune des princesses et se tient en deuxième position entre son père et l’empereur.Leur petit-fils, le Prince héritier Hisahito, se tient entre son père et sa grand-mère. La princesse Mako est la fille ainée de leur deuxième fils, la plus âgée des princesses impériales, et se trouve tout à Gauche du coté de l’Empereur tandis que sa jeune soeur la Princesse Kako se tient à droite derrière sa mère. Devinez les âges de cette petite famille, c’est toujours étonnant.

 

L’Empereur du Japon ??? Oui, oui, c’est une monarchie constitutionnelle.

Si on imagine souvent le Japon comme une démocratie, on oublie très souvent que comme l’Angleterre ou la Suède, la tradition monarchique a été conservée. Elle est une face importante de la diplomatie japonaise dans un monde Asiatique encore gouverné par de nombreuses monarchies.

Le Japon aime énormément cette famille qui conserve un rôle important dans son fonctionnement. Les plus curieux pourront consulter Wikipédia pour plus de détails, mais en résumé, l’Empereur reste le chef d’état officiel du Japon et joue trois rôles importants :

L'empereur Jimmu, fondateur mythique de l'empire japonais, représenté par Tsukioka Yoshitoshi (1839-1892).

L’empereur Jimmu, fondateur mythique de l’empire japonais, représenté par Tsukioka Yoshitoshi (1839-1892).

–  Il est le symbole de l’Etat, dont il représente l’unité des peuples composant le Japon
– Il est le chef démocratique de la religion shintoïste sachant que toute personne née au Japon appartient au Shintô de plein droit .
–  Il est le chef d’Etat du Japon, c’est lui qui nomme le premier Ministre qui travaille pour lui.

Pour comprendre son influence réelle, il faut comprendre le sens profond du mot Tennō qui signifie « Empereur céleste ».
En matière de constitution, on distingue toujours le sol et le ciel, même en France. Nous les appelons juste différemment. Au Japon depuis 1945, le Ciel n’est plus compétent sur la Terre, et la Terre ne peut ordonner les changements au Ciel. Ainsi, le Japon considère que sur le long terme l’Empereur est dorénavant en charge uniquement du Ciel. Il apporte une stabilité et une lumière destinée à guider le pays vers son idéal dont il est le gardien et responsable. Temporairement, il n’est plus compétent sur les affaires de la Terre où la démocratie le remplace afin de satisfaire les conditions du traité de paix avec les USA. L’Empereur a une position très importante car en cas de révolution, il reste le chef d’Etat intemporel du Japon. Cela signifie que pour les tribunaux internationaux et les alliés du Japon, il est le seul à avoir le droit de constituer un nouveau gouvernement sans que le peuple Japonais soit consulté. Son rôle historique n’est pas du tout honorifique. C’est lui qui a décidé de stimuler l’esprit de la démocratie de son pays. Si il avait refusé, la légende dit que le peuple japonais se serait suicidé en entier plutôt que de l’abandonner à la vengeance des USA.

 

Un Couple d’Amoureux

L’Impératrice est très belle. Elle a est la première impératrice consort à ne pas venir de l’aristocratie du Japon mais d’une famille de très riches argentiers. L’Empereur l’a choisi par amour, suite à une rencontre sur un terrain de Tennis où il a perdu la partie. La légende est romantique et révolutionnaire. C’est une artiste catholique, comme ses parents.

L'empereur Akihito du Japon avec son épouse l'impératrice Michiko, pour son 81e anniversaire, dans les jardins du palais impérial le 20 octobre 2015 à Tokyo.

L’empereur Akihito du Japon avec son épouse l’impératrice Michiko, pour son 81e anniversaire, dans les jardins du palais impérial le 20 octobre 2015 à Tokyo.

Il est clair que ses croyances ont été très importantes dans l’éducation du futur Empereur. Sa vie de Princesse Impériale n’a pas été évidente, comme celle de la Princesse Impériale actuelle. Les pressions sur le statut des femmes « pièces rapportées » ont toujours été extrêmes dans un pays de tradition militaire millénaire. Les dépressions sont rapportées dans les médias officiellement qui sont crus et cruels sur la moindre faille émotionnelle des enfants des Princesses Impériales.

L’Impératrice a donné trois enfants à son époux, les deux fils précités et une fille. La Princesse Impériale Sayako, a perdu son titre lorsqu’elle s’est mariée et son droit d’apparaitre sur les photos officielles de la famille. Elle a reçu une dote en dédommagement et compensation. Le Prince Fumihito d’Akishino, lui, n’a pas perdu son titre lors de son mariage. La photo de « bonne année » comprend tous les membres reconnus de la famille Impériale resserrée du Japon.

A titre d’information, les filles n’ont aucun droit au trône et sont clairement élevées dans une optique de négation de leur droit. Il y a eu beaucoup de pressions sur les Princesses afin de fournir un héritier mâle à l’Empereur. Le soucis c’est qu’elles ne faisaient que des filles et les apparatchiks locaux ne digéraient pas l’idée d’une femme au pouvoir, bien qu’Amaterasu soit souvent considérée comme une déesse à l’origine de la famille impériale. La naissance du dernier enfant de la famille, enfin mâle, a été un espoir pour tous les mâles désespérés localement qui envisageaient la fin de la monarchie plutôt que d’accepter la féminisation du poste.

 

 

Une photo de bonne année exemplaire !!!

2017 Photo de bonne année de la famille impérialeCe qui est appréciable dans les photos de « Bonne Année » de la famille impériale, c’est qu’elles sont restituées sous forme de message symbolique et artistique proche d’un Picasso. C’est à dire qu’elles contiennent des messages codés afin d’exprimer dans un silence profond, l’opinion de ces grands dirigeants sur l’année passée dans leur pays et leur famille. La photo prend soin de représenter l’éphémère et l’éternité, deux concepts forts dans ce pays hautement philosophique. C’est au niveau artistique d’une Mona Lisa – sans la modernité bien entendu- , c’est donc un cadeau de prestige destiné à éduquer le peuple selon la tradition du shintô moderne. La critique est claire pour qui sait lire leur esprit, et essayer de le comprendre est un entrainement à l’esprit japonais.

Il y a beaucoup d’humour en général dans leur écriture artistique. Sans vous donnez tous les codes, car le plaisir est de les découvrir et de rire avec cette famille, en voilà quelques uns.

Ici il faut en premier se pencher sur le Yin et le Yang. Le Yin, blanc, officiellement est le masculin. Le Yang, noir, est le féminin. La famille impériale donne ici son opinion sur un débat philosophique asiatique de fond concernant les valeurs réelles féminines et masculines de ce symbole. C’est de la proto-philosophie qui détermine de nombreux équilibres scientifiques -juste histoire d’apprendre que ce n’est pas une réflexion futile-. En jouant avec le blanc et le noir de leur tenue, la famille nous montre que le Japon considère toujours que le Yin appartient aux femmes et non aux hommes. C’est aussi la position de la France dans ce débat d’expertise.

Ensuite, il faut examiner les positions des princesses et du jeune prince. Elles expriment l’opinion du sage sur l’héritage de la monarchie actuelle selon l’empereur. Il a l’air contrarié pour une bonne raison car sa première petite fille n’a aucun droit bien qu’elle ait le vêtement le plus blanc de tous ses petits enfants. Cela exprime une idée très neuve en matière d’héritage qui serait par « premier né par génération » ou « compétence ». Elle est aussi celle qui est le plus à sa droite. La droite est le coté traditionnel représentant l’homme et l’héritier. Vous remarquerez que l’empereur et son petit fils sont très mal coiffés sur le coté droit et de la même façon qui recouvre l’oreille […].Etc, etc.

bonnee-imperial-japaneese-family part 1 bonnee-imperial-japaneese-family part 3

Chaque détail a été pensé pour vous offrir un mot, un gout, un esprit, une opinion. Il n’y a aucun hasard dans cette oeuvre qu’on pré-suppose provenir de l’impératrice guerrière. C’est un jeu de guerrier éternel que de trouver tous les esprits de ce message car c’est un combat d’intelligence philosophique. Savoir y répondre peut élever toute votre famille à un nouveau rang social.

 C’est un très beau cadeau d’esprit critique, éducatif et intemporel qu’offre chaque année le couple Impérial au Japon. Il démontre la profonde intelligence et modernité culturelle de cette famille.

À votre tour maintenant de scruter le cliché et les prochains, pour en découvrir toutes les subtilités et messages cachés… Amusez-vous bien avec le nouvel art de l’Empire du Soleil Levant !!!

CONCOURS : Amateurs de visual novel et de 2nd degré : le jeu Punch Line tu dois gagner !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *