[Attentes Mangas] En mai, des mangas comme s’il en pleuvait

Avec le mois de mai, on continue l’année avec une multitude de sorties du côté des éditeurs. Et on a quelques séries à se mettre sous la dent alors que le printemps est enfin là, nous inondant de ses fabuleux parfums ! Alors, pendant que l’été approche doucement au loin, que diriez-vous de vous poser dans un parc ou un jardin pour lire tranquillement des mangas ? Toujours autant de nouveautés à disposition donc, et ce n’est pas le choix de l’équipe qui dira le contraire vu toutes les nouvelles séries qui s’y trouvent ! Un mois plutôt chargé avec pas moins d’une 40aine de nouveautés et one-shot ! De quoi trouver votre bonheur. Découvrez-vite la sélection de Journal du Japon et laissez-vous tenter. 

Voici donc les titres à ne pas rater d’après l’équipe, ainsi que toutes les nouveautés nippones sous forme de fiches dans notre album dédié avec toutes les informations essentielles pour vous aider à vous décider sur vos achats du mois.

Bonne lecture et bonne découverte !

Les petits nouveaux


Kana nous gâte avec cette nouvelle série shônen signée Yoshiyuki MIWA (dessins) et Shunji ETÔ (scénario) avec les deux premiers volumes qui sortiront le 25 mai. Le mois dernier, Shônen Jump Plus des éditions Shûeisha annonçait la fin de la série : celle-ci se terminera avec la sortie du 5e volume (le 4 juin au Japon). Donc une petite série ! L’histoire est simple : un tournoi intergalactique doit être organisé afin de déterminer qui, parmi toutes les femmes de l’univers, sera l’épouse du prince héritier.

Seule leur force permettra de les départager ! Afin de s’emparer du trône, des guerrières issues des quatre coins de l’univers affluent sur Terre… Mais Kris, l’héritier, aurait une autre idée en tête… Ce titre, je pense, s’adresse autant au public féminin que masculin. Un homme convoité par des amazones intergalactiques, cela me fait penser à Vandread, série que j’avais bien aimée pour son humour et ses scènes d’action avec les mechas. (David)


Ce manga m’a tout de suite tapé dans l’œil. D’abord parce que j’aime bien les histoires qui mettent en scène des ados, et des enfants. Et ici on a à la fois un lycéen et un petit garçon beaucoup plus jeune que lui. L’ado a autrefois eu le pouvoir d’entendre les pensées des gens et des choses. Il a perdu ce pouvoir depuis, mais le petit garçon qu’il rencontre par hasard l’a à son tour. C’est un pouvoir qui peut vite créer des problèmes et inciter à fuir les autres.

Donc voir comment le grand va aider le petit (et peut-être l’inverse) m’intéresse. Car ça ne parle pas juste de pouvoir surnaturel, ça parle de notre façon de communiquer, de notre rapport aux autres. Un manga qui fait réfléchir, avec des monologues, de l’introspection, mais avec un petit côté fantastique qui n’est pas pour me déplaire. Et c’est du côté d’Akata qu’on retrouvera Whispering les voix du silence en librairie. (Alice)


Depuis que j’ai vu l’anime de Made in Abyss, qui en a conquis plus d’un à notre rédaction, j’espérais vraiment que le manga arriverait en France. Après l’avoir suivi de près depuis ses débuts au Japon en 2012, les éditions Ototo ont donc sauté le pas pour nous proposer le premier tome, dès le 18 mai prochain. Mais Made in Abyss c’est quoi ? C’est le voyage pas comme les autres au fin fond d’un gouffre mystérieux – la fameuse abysse – duquel nombre d’aventuriers chevronnés ne sont jamais remontés. Dans ce monde aux allures oniriques, la jeune Rico et son nouvel ami cyborg Legu vont devoir surmonter bien des dangers dans un monde certes enchanteur, mais ô combien mortel…

C’est justement ce contraste entre beauté et cruauté qui génère beaucoup de tension et d’émotion dans ce récit, qui va cette fois-ci se dérouler en format papier dans un esthétisme crayonné assez unique. Il me tarde donc de reprendre à nouveau le voyage ! (Paul)


Un peu plus d’un an après l’arrivée de Flying Witch chez Nobi Nobi, l’éditeur refait plaisir aux amateurs d’Iyashikei avec le titre Au Grand Air. À vous le plaisir de découvrir les joies du camping avec l’expérimentée Rin, ainsi que ses camarades Nadeshiko, Chiaki et Aoi. Après avoir découvert la série via son adaptation anime cet hiver (à voir sur Crunchyroll), j’ai hâte de retrouver nos sympathiques campeuses.

Il faut dire que le titre plonge directement dans une bonne ambiance légère et décontractée. Et même si quelques soucis (financiers ou techniques) peuvent venir contrarier nos personnages, la bonne humeur reste omniprésente. Le tout dans les beaux alentours du mont Fuji. Sortez votre tente, faites chauffer du lait, les joies du camping seront là le 16 mai ! En tout cas, un chouette feel good manga nous attend c’est certain. (Léonard)


Ce mois de mai les éditions Akata nous proposent Aromantic (love) Story de Haruka ONO. Nous y suivrons Futaba Kiryû, une mangaka trentenaire qui ne s’intéresse pas du tout à l’amour. Elle, ce qu’elle aime c’est dessiner des shônen bien sociaux mais à la demande de son éditeur elle va se lancer bien malgré elle dans un autre genre de shônen : le harem manga ! Le succès est immédiat et la voilà condamnée à continuer cette série qu’elle-même ne comprend pas.

Pour couronner le tout elle va se retrouver dans une situation cauchemardesque pour cette célibataire endurcie : 2 prétendants ! Un assistant de 12 ans plus jeune et un scénariste d’anime quadragénaire. Avec son dynamisme, son humour, ses dessins empruntés au shônen manga ainsi qu’une héroïne forte et mature, Aromantic (love) Story est un shojô qui promet de dépoussiérer le genre ! (Delphine)

 

Les suites


Après l’anime, il fallait bien que je parle du tome 11 de Tokyo Ghoul :re qui va sortir. On est bien sûr beaucoup plus loin que l’anime donc attention à ne pas lire si vous ne voulez pas être spoilé. Dans le tome précédent, les Pierrots ont lancé des attaques simultanées sur les antennes du CCG. De plus, on apprend que des humains sont mêlés à leurs groupes. Mais qui est donc derrière ce plan horrible ? Qui est le véritable ennemi ? Entre temps, Urie qui affrontait Donato est en mauvaise posture et commence à perde le contrôle.

Et d’un autre côté, le groupe « les chèvres noires » dirigé par Ken Kaneki est arrivé au laboratoire pour trouver l’inhibiteur RC pour sauver Akira Mado. Mais quelle ne fut pas la surprise quand celui-ci tombe nez à nez devant Kotaro Amon. Que va-t-il se passer maintenant, Urie va-t-il réussir à reprendre ses esprits ? Kotaro Amon, ennemi ou pas ? Vont-ils réussir à sauver Akira ? Plein de questions qu’on se pose et qui trouveront peut-être leurs réponses dans ce volume de Tokyo Ghoul :re. Mais pour cela, il va falloir s’armer de patience et attendre le 02 mai pour sa sortie chez Glénat. (Justine)


Envoyés par la princesse Chamille auprès de la garnison du Nord, région réputée calme, Ikta Solork et ses amis découvrent des faits inhabituels. Adepte de la pression psychologique et des manœuvres vicieuses, le général Safida a choisi de soumettre le peuple ancestral des Shinaaks en leur confisquant leurs précieux esprits. Le peuple guerrier décide alors d’entrer en guerre sainte afin de récupérer leurs alliés, affaiblis par un enfermement cruel, et d’attaquer la garnison du Nord.

Les compétences tactiques d’Ikta Solork seront-elles suffisantes afin de sauver un maximum de vies ? Ou Yatorishino Igsem devra t-elle à nouveau faire usage de sa force ? Pour obtenir des réponses, ou non, il faudra donc attendre la sortie du volume 5 de Alderamin on the sky le 18 mai du côté d’Ototo ! Encore un tome à l’action présente et aux subterfuges politiques. Le tout agrémenté d’un dessin toujours agréable de Taiki KAWAKAMI qui met bien en avant le scénario offert par Bokuto ONO. (Juliet)


S’il y a bien un titre qui continue de me faire vibrer, même après autant de volumes, c’est de Chihayafuru dont il s’agit ! Et pourtant l’histoire tourne autour d’un jeu de cartes japonais. On pourrait donc imaginer une lassitude au bout d’un moment, mais non ! L’auteure, Yuki SUETSUGU, sait magnifier ses personnages pour nous offrir des moments d’anthologie. Et encore plus quand on sait que le 24e tome à venir en mai, va concerner le grand moment tant attendu : les matchs des Queen et Maître du moment ! Les actuels contre les prétendants au titre…

Qui l’emportera ? Après une âpre compétition qui s’est terminée dans le tome précédent pour savoir qui affronterait ces derniers, remettant en question même certaines choses sur des personnages principaux, nous voilà face à un moment qui risque bien de bouleverser Chihaya et son entourage… Vivement ce nouveau volume chez Pika ! Il risque d’être passionnant. (Charlène)

Toutes les bonnes choses ont une fin


Pour ma plus grande tristesse, une série désormais incontournable se termine en mai. Je veux bien sûr parler de Nodame Cantabile. Bien que ce vingt-cinq et dernier tome, tout comme le précédent fait office de complément à la série originale, c’est à regret que je quitte cet univers. L’intrigue principale s’arrêtant au tome 23, ces deux volumes nous racontent l’aventure de nos deux protagonistes principaux Chiaki et Nodame, durant leur séjour au Japon.

Pour notre plus grand plaisir, cette histoire annexe nous permet donc de retrouver tous les personnages qui ont fait le charme de la série. Comme un dernier rappel. Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de découvrir cette saga culte, je ne peux que vous la recommander. Que vous soyez amateur de musique ou non, laissez-vous conquérir par cet univers loufoque, avec des personnages hauts en couleur et terriblement attachants de Tomoko NINOMIYA ! Rendez-vous donc chez Pika pour lire ce tome final. (Perrine)

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 31 juillet 2018

    […] Donc voir comment le grand va aider le petit (et peut-être l’inverse) m’intéresse. Car ça ne parle pas juste de pouvoir surnaturel, ça parle de notre façon de communiquer, de notre rapport aux autres. Un manga qui fait réfléchir, avec des monologues, de l’introspection, mais avec un petit côté fantastique qui n’est pas pour me déplaire. (Alice, dans les attentes manga de Mai 2018) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *