Loisirs créatifs : dessiner, nouer & plier pendant les vacances !

Si les vacances sont l’occasion de profiter du soleil et de la mer, elles sont aussi le moment idéal pour se lancer dans de belles créations. Que vous aimiez dessiner, travailler le fil ou plier le papier, Journal du Japon a ce qu’il vous faut pour occuper vos dix doigts pendant les congés d’été.

Apprendre à dessiner des mangas Fantasy : revoir les bases et créer son univers

loisirs créatifs mangas fantasyLes éditions Eyrolles publient des livres très complets et très pédagogiques pour apprendre à dessiner l’univers des mangas. Journal du Japon avait déjà présenté les ouvrages de Kaori Yoshikawa dans cet article.

Cette fois-ci, c’est l’artiste Mina Petrovic qui dévoile toutes les techniques pour réaliser un manga dans l’univers Fantasy.

Pas besoin de plusieurs ouvrages, ce livre contient tout ce qu’il faut pour maîtriser les bases (dessiner les visages, les yeux, les corps féminins ou masculins), les détails (chevelures, accessoires, vêtements, poses de combat, et même emblèmes ou harnachement des animaux), puis créer un véritable univers.

Une fois les personnages créés, il convient de les accompagner de créatures fantastiques et de mascottes adorables, mais il faut aussi pouvoir créer un décor. Le travail sur les perspectives, les harmonies de couleurs, la composition de chaque image (en positionnant correctement les personnages), la profondeur qu’on souhaite donner : tout cela est expliqué clairement et illustré de manière très concrète.

Des travaux pratiques sont proposés régulièrement dans l’ouvrage. Ils indiquent le matériel dont le lecteur a besoin pour les réaliser, puis proposent un sujet et donnent de nombreux conseils pour concevoir une mascotte, un décor ou dessiner ses propres accessoires. Cela rend la lecture très dynamique et interactive.

En fin d’ouvrage, Mina propose au lecteur de dessiner en s’amusant. L’apprenti mangaka doit imaginer six personnages d’un jeu de rôle : trois féminins, trois masculins, de différentes tailles, de différents types (sirène, vampire, loup-garou, licorne, sphynx et dragon), à la silhouette de style puissant ou aventurier, aux vêtements originaux (Renaissance, Victorien, Samouraï etc.) et de différentes classes (prêtre, gladiateur, magicien etc.). De quoi laisser libre cours à son imagination !

Un guide de création tout en un qui permet de progresser rapidement et de créer un univers à la hauteur de ses rêves.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Kumihimo : créer des bracelets avec des kits pratiques à transporter

Journal du Japon vous a déjà présenté cet art traditionnel du tissage japonais dans cet article. Face à l’engouement (suscité peut-être à la suite de la sortie du film Your Name), différents éditeurs dans le domaine des loisirs créatifs ont décidé de proposer des kits comprenant à la fois un guide avec des explications simples, un disque pour effectuer le tressage en suivant les numéros indiqués sur la roue et des fils colorés pour réaliser ses propres créations (avec parfois quelques accessoires en plus).

loisirs créatifs coffret kumihimo LarousseLes éditions Larousse proposent un coffret comprenant :
– un guide pour réaliser 10 modèles, avec des explications détaillées et claires (schémas et photographies)
– un disque en mousse bien épais et incisé pour positionner les fils facilement et solidement 
– de beaux fils colorés satinés de très bonne qualité (orange, bleu, rose et mélange fluo)
– des fermoirs pour faire des bracelets qui seront du plus bel effet sur la plage

Le guide présente le matériel nécessaire ainsi que des conseils pratiques pour que tout se passe bien : éviter que les fils s’effilochent, mesurer la longueur du bracelet en fonction de la taille du poignet, comment commencer (trois techniques différentes), comment arrêter (avec des perles, des boutons ou des fermoirs).

Les 10 modèles proposent des couleurs et des formes variées, même si la technique de base est toujours la même (placer les fils dans les encoches numérotées, faire tourner le disque et déplacer les fils au fur et à mesure pour obtenir un tressage).

Le kumihimo Amitié utilise des fils bleu et orange, une perle en bois, pour un bracelet fin fermé par cette perle. Le Printemps est vert et rose et délicatement fermé par un joli nœud. Le Dragon, en noir, rose et rouge, devient porte-clés. Le modèle Boucle en bleu et rose peut avoir de nombreux usages grâce à sa boucle torsadée (dragonne au bout d’un smartphone ou d’un appareil photo en ajoutant  un fermoir et un fil). La version Été dans les tons orange, rose et blanc est idéale en bracelet estival. Et pourquoi ne pas le porter en Serre-tête ? Avec un élastique, ce tressage rose, jaune et bleu mettra de belles couleurs dans les cheveux. En mélangeant 8 fils de couleurs différentes, on obtient un bracelet Arc-en-ciel très coloré. Pour varier les styles, trois tressages regroupés ensemble dans un même fermoir donnent un bracelet Trio plus large très original. Le bracelet Épicé, dans les tons chauds (jaune, rouge et orange) avec un gros bouton en forme de cœur par exemple, sera parfait sur une peau bronzée. Il y a même un modèle de collier Élégance en noir, argent et blanc, il n’y a plus qu’à ajouter un pendentif (breloque lézard par exemple).

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Pour les plus petits, Djeco a créé un coffret avec des modèles simples, des tons doux et des accessoires mignons.

Le kit comprend tout ce qu’il faut pour créer des bracelets tressés. Le disque en mousse est épais et coloré, les échevettes de fils ont des couleurs harmonieuses, des fermoirs sont fournis pour former les bracelets, mais le petit créateur trouvera aussi des breloques en forme d’oiseau, d’étoile, de nuage, et des anneaux pour les accrocher aux bracelets. Il y a même une pince pour pouvoir fixer les breloques sans avoir besoin d’acheter d’autres outils. Il suffira d’acheter d’autres fils si les enfants ont envie d’en faire encore plus … car une fois que le mécanisme est compris, les enfants ne peuvent plus s’arrêter et auront envie d’en offrir à leurs amis et dans la famille !

Enfants et parents pourront ainsi créer ensemble grâce à ces kits faciles à transporter dans la valise pour les vacances.

Origami décoratif : des créations pour décorer votre intérieur

origami-decoratifQuoi de mieux que des créations personnelles pour décorer son intérieur. C’est ce que proposent les éditions Mango dans cet ouvrage qui s’adresse aussi bien aux débutants en origami qu’aux personnes plus expertes. Chacun y trouvera son bonheur et des idées pour une décoration toute en légèreté et en originalité.

Après une présentation du matériel (avec des sites internet pour acheter tout le nécessaire), des explications sur les papiers, les techniques de pliage et d’assemblage, dix projets sont proposés pour ensoleiller la maison.

Pour chaque projet, le niveau de difficulté est indiqué par des étoiles (pour le pliage et pour l’assemblage). Puis face à la photographie grand format de la réalisation, la liste du matériel nécessaire est détaillée, accompagnée d’astuces et de la liste des éventuelles tâches de préparation à réaliser avant de commencer le projet. La fabrication est ensuite expliquée sur plusieurs pages, étape par étape, photo après photo. Un petit texte vient compléter chaque photo. Les photos sont déjà très claires : on y voit le papier, les traits de crayon si nécessaire, les plis bien marqués, les gestes à effectuer, le positionnement de la colle, des pinces, et autres objets utiles pour la réalisation. C’est très visuel et très efficace.

Les objets réalisés sont très divers : des créations à encadrer (plissage) ou à coller sur le mur (une vingtaine de fleurs en origami qui forment une fresque), à suspendre (une grande suspension boule plissée, un mobile aux multiples formes géométriques), à poser (totem de papier idéal sur un bureau, camélias en papier qui feront merveille sur une table de fête, spirales étincelantes pour Noël). 

Le lecteur pourra choisir ses papiers et ses couleurs en fonction de la pièce dans laquelle il voudra installer ses créations.

Des objets originaux du plus bel effet, avec seulement quelques bouts de papier !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Pliage thérapie : l’origami qui rend zen

Il existe de nombreux livres sur l’origami. Mais celui-ci est différent.

Il est d’une beauté exceptionnelle, avec un papier glacé et épais très agréable à manipuler et des photos délicates aux couleurs joyeuses (aux motifs de la célèbre marque Petit Pan).

Il donne au lecteur l’envie de créer des modèles simples en prenant le temps de respirer, de rêver en pliant doucement le papier.

Ce livre à la structure très aérée se compose de quatre parties :

  • Je me délasse en pliant : cinq pliages très simples pour se détendre (une succession de petits plis serrés pour former un bel éventail rosace, des pliages à répéter pour créer des volumes à multiplier et assembler sur un mur, la rose fragile d’un petit prince qui prend forme comme par magie, des ailes légères qui emmènent le créateur loin du quotidien, et des petites éoliennes qui tourneront dès que la brise se lèvera)
  • Le bestiaire de papier : le renard (accompagné du texte du Petit Prince), une grenouille sauteuse (en faire plusieurs pour faire la course), des petits poissons qu’on plie « pour inventer l’été », la petite grue japonaise (et sa légende qui raconte que « si l’on plie mille grues de papier dans l’année, on verra son vœu exaucé »), ou un oursin diadème à accrocher délicatement dans un bouquet
  • Utile et futile : l’origami aime être futile comme ces moissons d’étoiles, ces cœurs à semer partout, un bouquet de fleur de lys ou un capuchon à poser sur une petite pâtisserie ; il peut aussi se rendre utile en multipliant les boîtes de toutes tailles, avec ou sans couvercle, les enveloppes pour mots doux ou les guirlandes lumineuses pour éclairer en douceur
  • Quand j’étais petit : quoi de mieux que les souvenirs d’enfance pour finir ce voyage méditatif et poétique ; des petites étoiles tout en rondeur à mettre dans des assiettes pour jouer à la dînette, des bateaux sur l’eau, la fameuse cocotte, et une couronne à mettre sur la tête des petits rois et des petites reines !

Chaque projet est présenté sur quatre pages.

Une double page pour rêver avec de belles photos de la création dans une ambiance lumineuse, le titre et un petit texte qui fait penser au haïku. Ainsi pour la petite éolienne, le titre est Voilà le joli vent, et le texte : Il suffit de quelques plis pour transformer vos carrés de papier en éoliennes magiques. Celles-ci volettent à la moindre brise et apportent avec elle un souffle de fraîcheur et de légèreté. Prendre le temps de sentir ce petit vent fait aussi partie du plaisir.

L’autre double page présente le pliage avec le niveau de difficulté (de un à trois oiseaux), le matériel nécessaire, et un pas à pas en dessins et en texte. Et en face, pour motiver l’apprenti, une photo en gros plan de la réalisation.

Un livre enchanteur pour retomber en enfance et partager de beaux moments en famille, juste avec quelques feuilles de papier.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

Et pour les plus petits, des petites valises Rilakkuma !

coffrets Rilakkuma Larousse JeunesseL’adorable ours brun débarque au rayon loisirs créatifs pour les enfants de trois à six ans avec quatre valisettes kawaï ! Il est accompagné de ses amis, Korilakkuma l’ours beige et Kiiroitori le petit oiseau jaune. Des ateliers zen pour que les petits s’initient au coloriage, au découpage (et pliage), au laçage de fils et aux paillettes à coller. Chaque activité est proposée dans une valisette contenant tout le nécessaire. Elle se referme avec des scratchs et a une petite poignée pour l’emporter partout. Solide et adorable, elle sera le compagnon idéal des vacances des plus petits.

La valisette Mes premiers coloriages contient cinq gros crayons gras à tête de Rilakkuma, aux couleurs chaudes, et un carnet d’activités : des coloriages (Rilakkuma et ses amis, sur une balançoire, dans l’espace, sur une bouée, mangeant des fruits), mais aussi d’autres jeux comme à la maternelle (colorier des fleurs en suivant un ordre, trouver un chemin dans un enchevêtrement de fils, colorier en fonction des numéros, joindre les points etc.). Le papier est bien épais, il n’y a des activités que sur le recto, et le verso de chaque feuille (détachable facilement du bloc) est jaune à pois pastels. L’enfant sera ravi de montrer ses créations et même de les envoyer par La Poste à ses grands-parents !

Mes premiers découpages permet à l’enfant d’utiliser une belle paire de ciseaux roses à l’effigie de l’ours mignon pour donner forme à différents objets : deux ours et un oiseau (découper en suivant les contours en pointillé, découper des rectangles pour en faire des marionnettes à doigts), des bandelettes à messages (Bon pour un goûter chocolaté, Tu es mon amie pour la vie etc.), vignettes et étiquettes pour décorer les cahiers, pancartes à accrocher à la porte de la chambre, cartes, marque-page, masques, marque-place, enveloppe-fleur et même guirlande). Une grande variété d’objets à créer, avec le verso des pages décoré de petits motifs sur fond bleu pastel.

Mes cartes à lacer propose au petit enfant d’utiliser une aiguille (grosse et non piquante, donc sans aucun danger), et des fils de laine bien épaisse, pour créer des tableaux mettant en scène les trois personnages. Il faudra suivre un contour et piquer dans chaque trou pour former une ligne, ou croiser les fils pour former des étoiles. Avec l’aide d’un adulte, ce sera une activité très originale et qui aidera l’enfant à apprendre à se concentrer. Le résultat pourra être accroché au mur de la chambre, pour la plus grande fierté du petit artiste. Les cartons troués sont très épais et donc très résistants. La notice explique comment démarrer et terminer les laçages.

Le dernier kit Mes cartes à pailleter comprend six belles cartes colorées mettant en scène Rilakkuma et ses amis au milieu de fruits et de champignons qu’il va falloir pailleter. C’est très simple : il suffit de décoller la zone à pailleter (avec un instrument fourni) et d’y déposer les paillettes (stockées dans quatre tubes), les couleurs étant indiquées sur chaque zone. Après avoir étalé les paillettes, on remet le surplus dans les tubes, et le tour est joué ! Les enfants seront fiers de montrer les tableaux magnifiques qu’ils auront créés.

Tout pour que les plus jeunes développent leur créativité, leur concentration et leur motricité fine, dans la joie et la bonne humeur avec ce petit ours trop mignon !

Plus d’informations sur le site de l’éditeur.

La création est sans limite, et que vous soyez fan de dessin, de bracelets ou de déco, vous trouverez  sûrement votre bonheur et occuperez joyeusement vos soirées détente ou vos jours pluvieux ! Bonnes vacances créatives de la part de toute l’équipe de Journal du Japon !

Japan in Motion : Et vous, quel Japon préférez-vous ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. et il y a aussi le Japan Party publié par les Editions Prisma ! LE livre d’inspiration rêvé pour toutes celles qui aiment le papier, les loisirs créatifs et la Japon

    http://www.editions-prisma.com/catalogue/livre/passions/loisirs-connaissances/japan-party-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *